Légumes Mythes horticoles Truc du jour

Mythe horticole: ajouter du sucre au sol des tomates les rend plus sucrées

Par Larry Hodgson

Question: J’ai lu sur Facebook que si l’on met une tasse de sucre dans le trou lorsqu’on plante des tomates, les tomates seront plus sucrées. Je l’ai fait l’année dernière, mais je ne suis pas certaine que cela ait vraiment fonctionné. Est-ce quelque chose que je devrais continuer à faire?

Laëtitia Martin

Réponse: Non. Cela ne fonctionne tout simplement pas. Et cela s’applique à l’ajout de sucre cristallin dans un trou de plantation, à son saupoudrage sur le sol à la base de la plante et à l’arrosage de la plante avec de l’eau sucrée, d’autres fausses informations également partagées en ligne.

Les racines de tomates (et en fait les racines des plantes en général, autres que celles de quelques plantes saprophytes [parasites]) ne sont pas capables d’absorber des molécules complexes comme les sucres. Ainsi, le sucre ne peut tout simplement pas pénétrer dans les racines, puis être incorporé dans la sève de la plante et transporté jusqu’au fruit, le rendant ainsi plus sucré. Au lieu de cela, ce sont les microbes du sol qui vont profiter du sucre, le transformant en grande partie en dioxyde de carbone et en eau.

Les plantes produisent leur propre sucre à partir de dioxyde de carbone et d’eau à l’intérieur de leurs feuilles, le fabriquant par photosynthèse comme moyen d’entreposer de l’énergie.

Bien sûr, l’ajout de sucre au sol peut y stimuler la croissance microbienne, ce qui pourrait éventuellement être bénéfique pour la plante. Malheureusement, cela ne produit pas toujours le bon type de microbes. L’ajout de sucre au sol stimule parfois les champignons et les bactéries qui sont nocifs pour les plantes. Ainsi, l’ajout de sucre comme une sorte de «nourriture pour les microbes qui nourriront la plante» ne peut même pas être recommandé.

Tomates Sungold sur la plante
La tomate ‘Sungold’ est souvent reconnue comme la tomate la plus sucrée dans les tests de dégustation. Photo: Air Ubon, depositphotos

D’ailleurs, même si l’environnement a un peu d’influence sur le goût, la teneur en sucre de toute variété de tomate est surtout prédéterminée par sa génétique. Par conséquent, la meilleure façon d’avoir des tomates au goût sucré est de planter une variété réputée pour sa saveur sucrée. 

Vous découvrirez que les petites tomates, comme les tomates cerises et les tomates raisins, ont tendance à être les plus sucrées. Cela comprend des variétés telles que ‘Sungold’, ‘Rosado’, ‘Apero’, ‘Sugar Snack’, ‘Floridity’ et ‘Sakura’. Donnez ensuite à la plante les meilleures conditions de croissance possibles: plein soleil, sol riche et bien drainé, arrosage attentif, fertilisation raisonnable mais pas excessive, etc. Cela vous donnera des tomates délicieusement sucrées.

Aussi, vous pouvez toujours saupoudrer du sucre sur des tranches de tomates moins sucrées pour obtenir une saveur davantage à votre goût.

Alors, gardez votre sucre pour la cuisine. Ajouté au sol, il apporte vraiment peu de valeur aux plantes.

Illustration du haut: Halloweenn & Pogorelovaolga37, depositphotos & kindpng.com, montage: jardinierparesseux.com

À propos Larry Hodgson

Journaliste et blogueur horticole, auteur de 65 livres de jardinage, conférencier et vulgarisateur hors pair, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous a quitté en octobre 2022. Reconnu pour sa grande générosité, sa rigueur et son sens de l'humour, il a touché plusieurs générations de jardiniers amateurs et professionnels pendant 40 ans de carrière. Grâce à son fils, Mathieu Hodgson, et une équipe de collaborateurs, le blogue jardinierparesseux.com continuera sa mission de démystifier le jardinage et le rendre plus accessible à tous. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2800 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

11 comments on “Mythe horticole: ajouter du sucre au sol des tomates les rend plus sucrées

  1. Cette recommandation devrait s’appliquer aussi sur le thé de composte auquel on ajoute de la mélasse pour favoriser le développement microbien?
    La fertilisation biologiques et naturelle des plantes en pots est difficile à réussir, pouvez vous nous recommander une manière de le faire.

  2. Johanne Dufresne

    Bonjour, j’ai une question quand je met une semence de tomate, qu’elle terre me recommandez-vous et quand je les repique qu’elle terre et engrais recommandez-vous. Merci et bonne journée!

    • J’utilise du terreau pour semis, c’est écrit sur le sac, acheté en centre de jardin, pour ces deux étapes.

  3. Le marc de café, est ce vraiment bon pour les plantes intérieure?

    • Entrez « marc de café » dans la zone Rechercher du site, il y a plein de réponses.

  4. Il doit en être de même pour les orties hachées déposées dan le trou de plantation des tomates, qui devraient permettre de de mirifiques récoltes. J’ai fait l’expérience avec des pieds témoins : avec et sans orties, je n’ai pas observé de différence.

  5. Diane Dupuis

    Merci pour vos articles. Ils sont très instructifs. En allant droit au but et donnant juste assez d’information, vous faites des articles concis, facile à lire et qui restent dans la mémoire. En matière de jardinage, vous êtes ma référence. Merci!

  6. J’ai acheter des semences de tomates cerises chez dollorama et je les ai repiquées au jardin en déposant des coquilles d’oeufs dans le trou!!!Elles étaient vraiment bonnes et très sucrées !Surprenant !!!

    • Jean Denis Brisson

      Pour être vraiment efficaces, les coquilles d’œufs doivent être pulvérisées comme avec un mixer. Cependant l’absorption n’est pas immédiate car le calcium dans la coquille est stable et c’est seulement lorsqu’il sera oxydé par des microorganismes, surtout bactériens, qu’il prendra une forme plus assimilable. Cela prend du temps tout comme l’application de la chaux dolomitique pour corriger le pH du sol. L’effet ne se fera sentir que plus tard… des années plus tard parfois mais pas la première année.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :