Fêtes Truc du jour

10 résolutions pour les jardiniers paresseux

En 2022, apprenons à profiter davantage de notre terrain et à y travailler moins. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux.

Par Larry Hodgson

En cette veille du Nouvel An, quoi de mieux pour un jardinier paresseux que des suggestions de résolutions à prendre dans l’année à venir afin de réduire les efforts à mettre dans le jardinage? Après tout, avoir un terrain encore plus beau, mais qui ne nécessite que le quart de l’entretien, n’est-ce pas un but intéressant à viser? 

À cet effet, voici 10 résolutions qui pourront vous être utiles.

Hosta aux feuilles trouées.
Un tel hosta ne mérite pas de vivre! Remplacez-le par un hosta résistant aux limaces. Photo: lenschanger, depositphotos

1. Remplacer les plantes qui nécessitent le plus de travail sur votre terrain par des plantes qui poussent presque toutes seules.

Bye-bye rosiers hybrides de thé avec leur besoin de protection hivernale, le lilas qui envahit tout le secteur avec ses drageons, le phlox toujours attaqué par le blanc et l’hosta constamment troué par les limaces. Vous pourriez les remplacer par des rosiers rustiques, par un lilas de Preston (qui ne drageonne jamais), par un phlox qui ne fait pas de blanc ou par un hosta au feuillage épais qui fait fuir les limaces. Et moins on travaille, plus c’est beau!

Gazon mixte avec plusieurs fleurs.
Des fleurs dans la pelouse: pourquoi pas? Photo: Solstice2015, Wikimedia Commons

2. Apprendre à tolérer une pelouse mixte plutôt que d’exiger un gazon uniquement composé de graminées.

Les premières pelouses étaient tout simplement des surfaces tondues par des moutons ou des vaches; elles contenaient des graminées, d’accord, mais aussi des achillées, des pissenlits, des marguerites, des trèfles et beaucoup d’autres végétaux. Si une telle pelouse convenait aux têtes couronnées d’Europe, pourquoi êtes-vous si exigeant? En récompense d’une plus grande tolérance, vous découvrirez que l’entretien chute de façon radicale. Non seulement n’y a-t-il plus de mauvaises herbes à arracher, mais une «pelouse naturelle» nécessite une tonte moins fréquente, souffre moins d’insectes et de maladies et n’exige que peu ou pas de fertilisation.

3. Faire de l’herbicyclage.

Tonte de gazon sans ramassage des rognures.
Laissez les rognures sur place. Photo: Katkov, depositphotos

Vous ne connaissez pas le terme? L’herbicyclage consiste tout simplement à laisser le gazon tondu sur place plutôt que de le ramasser et de le mettre le long de la rue. Les rognures de gazon se décomposent rapidement, en une journée ou deux, et nourrissent le gazon, le rendant plus vert et plus résistant à la sécheresse. Vous travaillerez moins et votre gazon sera aussi beau.

4. Éviter de faire le ménage d’automne.

Nettoyage d'automne dans le jardin.
Les plantes n’ont pas besoin de votre aide pour se préparer à affronter le froid. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux.

Les végétaux ont évolué de façon à se protéger contre le froid avec leurs propres feuilles mortes. Et le meilleur engrais pour toute plante est son propre feuillage décomposé. Quand on «fait le ménage» à l’automne, on enlève leur protection hivernale naturelle et aussi leur source principale d’éléments nutritifs. Laissez les feuilles sur place à l’automne et vous verrez que, au printemps, non seulement vos plantes seront-elles en meilleure forme que jamais, mais presque tous les «déchets» se seront décomposés tout seuls.

Plate-bande d'arbustes.
Les arbustes et les couvre-sols ne nécessitent presque aucun entretien!. Photo: mashiki, depositphotos

5. Planter plus d’arbustes et de couvre-sols.

Ils ont beaucoup moins besoin d’entretien que les autres végétaux de jardin. Une plate-bande d’arbustes poussant dans un tapis végétal ne nécessite presque aucun soin et peut être absolument superbe.

Palmiers sous la neige.
Les plantes hors zone sont malheureuses!. Photo: Flickr

7. Choisir uniquement des végétaux de votre zone de rusticité ou de toute zone moindre.

Le classement des différentes régions du Canada en zones de rusticité* a beaucoup facilité le jardinage dans un climat assez rébarbatif, mais pour profiter de ces bénéfices, il faut respecter les zones. Si vous résidez en zone 5, par exemple, limitez-vous aux plantes des zones 1, 2, 3, 4 et 5 et elles survivront tout naturellement à l’hiver. Vous vivez en zone 3? Ce sont les plantes des zones 1, 2 et 3 qu’il vous faut. Ainsi, vous n’aurez pas à les emballer ou à les recouvrir dans ce qui est souvent un vain effort de les protéger du froid, pas plus que vous n’aurez à remplacer au printemps les plantes hors zone qui sont mortes au cours de l’hiver.

*En Europe, où le climat est relativement homogène, ces zones sont moins utilisées… sinon par les jardiniers vivant dans les régions montagnardes et autres climats extrêmes.

Fraisiers entourés de paillis.
Le paillis aide les plantes à mieux pousser. Photo: Animaflora-PicsStock, depositphotos

8. Pailler vos plantations.

Le paillis fait tellement de bien à presque toutes les plantes. Il aide à maintenir une humidité de sol plus stable, réduit l’invasion des mauvaises herbes et des insectes nuisibles, garde le sol plus meuble, protège les insectes bénéfiques, élimine l’érosion et protège les fragiles racines des plantes des soubresauts de l’hiver. Pourquoi dire non à tant d’avantages?

Herbe aux goutteux au feuillage blanc et vert.
Herbe aux goutteux (Aegopodium podagraria ‘Variegata’). Photo: Victollio, depositphotos

8. Éviter de planter des végétaux envahissants.

Herbe aux goutteux, renouée du Japon, lysimaques de toutes sortes: il y a beaucoup de végétaux qui poussent vite et rapidement, au point où ils prennent votre terrain d’assaut et deviennent des mauvaises herbes. Ne les plantez pas et, si vous en avez sur votre terrain, éliminez-les. (Suggestion: toute plante exige de la lumière pour survivre, donc si vous couvrez une plante hors de contrôle d’une bâche noire, elle finira par mourir sans même que vous ayez à l’arracher.)

Homme qui taille une haie en rectangle.
Laissez les plantes prendre leur forme naturelle. Source: clipartlibrary.com

9. Ne plus tailler pour des raisons strictement esthétiques.

Supprimer les fleurs fanées d’un lilas ou tailler un arbuste en boule, en carré ou en spirale, voilà de bonnes façons de gaspiller de l’énergie pour rien. Supprimer les fleurs d’un lilas ne vous donne absolument rien (malgré la croyance tenace qui prétend le contraire, vous n’aurez même pas une seule fleur de plus l’année suivante). Et la majorité des arbustes prennent une belle forme tout naturellement: pourquoi les forcer à en prendre une autre?

Conifères surdimensionnés devant une fenêtre.
Ces conifères sont trop gros pour une plantation à la fondation. Photo: natureworksct.blogspot.com

10. Vérifier les dimensions futures d’une plante avant de la planter.

La majorité de la taille faite sur les terrains (une tâche bien ingrate dont on pourrait facilement se passer) consiste à réduire les dimensions des arbustes et des arbres qui deviennent trop gros pour l’espace disponible. Et aussitôt la taille terminée, ils repoussent avec encore plus de vigueur, vous obligeant à les tailler de nouveau. Il est plus facile de vérifier, avant d’acheter une plante ligneuse quelconque (arbre, arbuste ou conifère), quelles sont ses dimensions éventuelles et d’en choisir une qui convienne à l’espace disponible.


Et voilà: une belle année de farniente en perspective qui vous laissera amplement le temps de profiter de votre terrain plutôt que de passer votre été à l’entretenir. Vive la paresse dans le jardinage!

Billet adapté d’un article paru dans ce blogue le 31 décembre 2015.

54 comments on “10 résolutions pour les jardiniers paresseux

  1. Merci pour vos recommandations, cher Jardinier point paresseux. A vous et aux vôtres, Meilleurs Voeux pour 2022 ainsi qu’à tous vos abonné(e)s. Au plaisir de vous lire, Mr Hodgson.

  2. Jean Marc Ostiguy

    Merci Mr. Hodgson. Meilleurs voeux à vous et à votre famille.

  3. Suzanne Couture

    Merci Me Hodgson, une bonne année à vous et à toute la famille !!

  4. martine corvasier

    merci pour c est bon conseil j aime beaucoupvous lire et ainsi vos livre cest quand il sort en france votre dernier livre
    jardiner sans se ruinée?

  5. Denise B. , Québec, QC

    Les chamboulements des 2 dernières années ont permis à plusieurs de découvrir ou redécouvrir les bienfaits du jardinage, de respirer dehors et de prendre le temps de vivre à une vitesse plus normale. On appelle ça un mal pour un bien après tout. Et vous, cher Mentor, vous nous aidez à mieux adapter ces nouveaux comportements en vulgarisant et facilitant cet activité des plus apaisantes. Merci de tout coeur. Que cette année 2022 soit remplie de Santé surtout. Et qu’il nous soit possible d’aller visiter les Mosaïcultures ici à Québec. Yé ?

  6. 10. Vérifier les dimensions futures d’une plante avant de la planter. Excellent conseil (parmi d’autres).

    C’est ce que n’ont pas fait certaines personnes ou même certains organismes responsables de logements collectifs, en plantant trop prés des constructions des cèdres de l’ Atlas, très beaux arbre rustiques et peu exigeants, mais qui prennent en quelques années un développement considérable.
    Ceux qui ont survécu aux tempêtes de 1999 et 2000 bouchent complétement la vue des résidents et favorisent la croissance de mousses sur les façades.
    Ceux qui ont été déracinés ou brisées par les tempêtes, parmi les plus vieux, ont causé de gros dégâts et beaucoup de travail pour les évacuer.

    Bonne et heureuse année à notre jardinier paresseux, infatigable et vaillant journaliste, et à tous les lecteurs de ce blog.

  7. Sylvie Gagnon

    Merci Monsieur le Jardinier paresseux. Bonne année 2022, de la santé et beaucoup de beaux projets de jardinage.

  8. Merci Mr le jardinier parresseux,grâce à vous j’en fais beaucoup moins et mon jardin n’est pas moins beau !
    Je taille mon lilas uniquement pour faire des bouquets !
    Bonne année 2022 à vous,votre famille et à tous les lecteurs !

  9. Merci M Hodgson pour vos sages paroles.
    Bonne et Heureuse année 2022. Santé et prospérité au jardinier paresseux ?

  10. Louise Lauzière

    Merci cher jardinier paresseux pour tous vos bons conseils, suggestions et informations tout au long de cette année! Avec cette foutue pandémie, vos chroniques matinales et le plaisir de l’horticulture auront évité bien des dépressions. Vous êtes aussi précieux qu’un membre du personnel soignant ?. Je vous souhaite une formidable nouvelle année avec de la santé, du plaisir à écrire vos chroniques, mais surtout, à prendre le temps d’être heureux avec ce « péché » qu’est la paresse. Prenez soin de vous. Bonne année!

  11. Hélène C.

    Je suis vos conseils depuis de très nombreuses années et je vous recommande à tous mes amis! Je vous souhaite de la santé et une bonne année de jardinage en 2022 Mr Hodgson!

  12. France Champagne

    Bonne et heureuse année 2022 M. Hodgson, santé avant tout et comme on dit, le reste suivra. Moi et mon mari jardinons depuis 38 ans, et c’est un immense plaisir de vous lire à tous les jours, on aime apprendre de nouvelles choses, et plus encore, depuis environ 3 ans on fait nos semis, et quelle bonheur de suivre le processus de semences jusqu’au récolte, j’ai fait en 2021, 175 semis dû au fait que j’ai de la difficultés, je dirais même que je ne me résigne pas à jeter les plants que j’ai fait en double dans les petits pots pour garder que le plan le plus fort, donc je partage mes plants et mes récoltes. Merci beaucoup pour vos précieux conseils qui facilite énormément nos  » travaux » extérieur et l’entretien de nos plantes d’intérieur. J’ai commandé votre livre sur les semis, j’ai tellement hâte de le recevoir. Nous améliorons notre potager de 20′ x 100′,à chaque année, sans compter ceux en pots pour mon très grand patio et ceux près de la maison. Au plaisir de vous lire ?

  13. Catherine Barrette

    Monsieur Hogdson,
    Sachez que c’est toujours un plaisir de vous lire. Merci d’être aussi fidèle et tous mes meilleurs vœux pour la prochaine année.
    On se souhaite tous une santé florissante pour 2022! ?

  14. Merci pour vos précieux conseils .Meilleurs voeux de santé et de bonheur pour l’ année qui vient.

  15. Bonne année 2022 santé

  16. Murielle Marois

    Merci Monsieur le jardinier paresseux pour ces formidables articles c’est un plaisir de vous lire chaque jour!

  17. Merci pour cet article ‘pourquoi e compliquer la vie. Bonne année et santé

  18. Danielle Dufresne

    MERCI, pour tout vos bons conseils que j’intègre à ma vie depuis plusieurs années et que je transmet à mes enfants,
    Une pensée ,
    Pourquoi faire si compliquer ,quand tout peut-être si simple.
    Bonne année et surtout beaucoup de santé , à vous et votre famille

  19. Monique B.

    Bonne année 2022, cher Mr Larry: de la Santé & de la Paresse !
    Votre blogue est mon rayon de soleil matinal.

  20. Alexandra de Longueuil

    Monsieur Hodgson, vous me faites du bien!!! Je suis une nouvelle abonnée et je souhaite pouvoir vous lire encore longtemps! Santé pour vous et votre famille?

  21. Merci de vos bons conseils! Bonne Année 2022 & surtout de la SANTÉ! Mil fois mercis pour tout! ??????

  22. Danielle Poulin

    Merci « jardinier paresseux » et un souhait de santé pour l’année 2022!!! Au plaisir de vous lire l’an prochain.

  23. Rolland Hamel

    Une magnifique année 2022 et surtout plein de santé et au plaisir de se revoir à la SHEP.

  24. Andrée Le Quéré

    Merci cher jardinier pour tois ces bons conseils. MEILLEURS voeux pour une belle année 2022

  25. Andrée Le Quéré

    Merci cher jardinier,et bonne année 2022

  26. Gilles bergeron

    Merci pour vos conseils. Pour un jardinier paresseux, vous travaillez beaucoup

  27. Lise Blais

    Une excellente Année 2022 pour vous et votre famille, santé surtout et merci pour tout !!!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :