Jardinage Outils de jardinage Truc du jour

Comment créer un carnet de jardinage

Photo: depositphotos

Par Emily Henry

Si vous aimez jardiner, vous pourrez peut-être tirer profit de la tenue d’un carnet de jardinage. Vous n’avez pas besoin de grand-chose pour commencer à part un cahier vierge, un stylo et l’information écrite sur quelques sachets de semences. Avec ces outils, vous pouvez suivre le fil de ce que vous avez planté et commencer à améliorer votre jardin.

Voici comment vous pouvez commencer un simple carnet de jardinage et l’utiliser pour tirer le meilleur parti de vos plantations.

Comprendre les carnets de jardinage

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un carnet de jardinage/journal de jardinier? «Tout simplement, un carnet de jardinage est un registre de votre jardin et de ce qui y pousse, explique le blogueur de jardin Peter Yates de Boom Essays and Paper Fellows. Il vous aidera à garder une trace de ce qu’il se passe dans votre jardin afin que vous puissiez rester à jour.»

Vous pourrez y inscrire ce qui fonctionne dans votre jardin et ce qui ne fonctionne pas. Pour cette raison, vous pourrez apprendre de vos travaux passés et utiliser ces connaissances pour apporter des améliorations à l’avenir. Si vous cultivez des légumes, vous pouvez également l’utiliser pour suivre la rotation des cultures, vos essais de compagnonnage, etc. Dans l’ensemble, c’est un document très utile à avoir.

Rappelez-vous qu’il n’y a pas de règles

Exemple de cahier de jardinage
Un cahier de jardinage peut être aussi simple ou aussi complexe que vous le souhaitez. Photo: @alirichartz1012, Instagram

Tout d’abord, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de règles strictes quand il s’agit de tenir un carnet de jardinage. C’est très similaire au concept du «bullet journal», où vous gardez une trace des tâches quotidiennes.

Lorsque vous démarrez un cahier, vous pouvez inclure et exclure tout ce qui vous convient. Utilisez cet article comme un aperçu et adoptez tous les aspects qui vous semblent intéressants. Si quelque chose ne fonctionne pas avec la façon dont vous jardinez, vous n’avez pas besoin de l’inclure.

Vous pouvez également expérimenter dans votre cahier, car c’est un document de travail. Si vous commencez quelque chose, comme une liste de catalogues de semences, et que vous décidez que, finalement, cela ne fonctionne pas, vous pouvez le laisser et continuer avec autre chose.

Dans l’ensemble, votre cahier de jardinage est unique. Vous pouvez inclure ce que vous voulez et le disposer d’une manière qui convient à vos besoins.

Jetez un œil à d’autres journaux de jardin

Exemple de cahier de jardinage
Regardez les cahiers de jardinage d’autres personnes pour vous inspirer. Photo: hereisthedill.com

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez consulter en ligne d’autres carnets de jardinage. Il y a beaucoup de gens qui prennent des photos des pages qu’ils préparent et les partagent. Vous pouvez en trouver sur des sites de médias sociaux comme Instagram et c’est sûrement une chose sur laquelle vous voudrez jeter un coup d’œil.

Ces images vous donneront beaucoup d’inspiration pour votre propre cahier de jardinage. Il existe beaucoup de beaux cahiers de jardinage et ils peuvent être exactement ce que vous recherchez. Vous n’avez pas besoin d’avoir de réelles compétences artistiques, cependant; il vous suffit de rechercher des styles de mise en page et des idées pour votre propre cahier.

Réfléchissez à ce qu’il faut inclure dans votre cahier

Il y a toutes sortes de choses que vous pouvez suivre dans votre cahier de jardinage. Ce que vous incluerez dépendra de vos préférences et de votre jardin. Vous pouvez choisir parmi les idées suivantes:

  • Croquis de l’aménagement de votre jardin, en toute saison;
  • Dépenses et reçus;
  • Dates de floraison;
  • Photos de votre jardin;
  • Sachets de semences et étiquettes de plantes;
  • Vos succès… et les échecs à éviter la saison prochaine;
  • Dates de démarrage des semences et de transplantations;
  • Dates de division des vivaces;
  • Insectes et maladies; succès/échecs dans leur traitement;
  • Et beaucoup plus encore!

Ou achetez un carnet déjà prêt

Pour ceux qui hésitent à commencer complètement à zéro, avec un carnet plein de pages entièrement vides, sachez qu’il existe des carnets de jardinage dans le commerce, habituellement offrant des pages déjà organisées, au moins en partie, où des titres vous suggèrent quelle information inclure… et quand même beaucoup d’espace pour vos improvisations. Vous en trouvez dans les bonnes papeteries et librairies.

Il y a même une lectrice assidue du blogue du jardinier paresseux, Micheline Lanthier, qui en a préparé un, le Bullet Journal — Mon petit jardin au fil des saisons. Vous pouvez le découvrir et le commander à cette adresse: joyeusefarandole.ca.

Un excellent cadeau de Noël, n’est-ce pas?

Amusez-vous avec votre cahier

Illustration d’une femme rêvant en écrivant un cahier.
Tenir un cahier de jardinage doit être amusant! Ill.: clipart-library.com

Une fois que vous avez votre cahier en main, assurez-vous de réserver du temps chaque jour pour y écrire. «Avoir ce temps pour s’asseoir et réfléchir sur votre jardin tous les jours est si utile, note l’écrivain Jemma Lyle d’Essayroo et State Of Writing. Vous pouvez prendre du temps, écrire sur les plantes que vous plantez et réfléchir à ce que vous voulez faire ensuite.»

La chose la plus importante dont vous devez vous souvenir est que tenir votre cahier doit être amusant. Si vous vous sentez stressé par vos mises en page ou vos élaborations, ne persévérez pas. Au lieu de cela, laissez-le aller et essayez autre chose. Votre cahier doit être juste pour vous, alors ne vous inquiétez pas qu’il soit imparfait.

De quoi votre carnet de jardinage aura-t-il l’air? Ill.: depositphotos

Un cahier de jardinage est quelque chose d’absolument unique d’un jardinier à l’autre. Si vous n’en avez jamais essayé un auparavant, prenez un cahier vierge et voyez ce que vous pouvez faire. Vous pouvez créer un cahier qui est parfait pour votre jardin et vous permettra de faire des plans pour l’avenir. Essayez-le vous-même et vous verrez.

Emily Henry est rédactrice pour MBA Essay Help et Academized. Elle se concentre sur le jardinage et l’actualité horticole. Elle est également tutrice au Coursework Writing Service.

Article traduit et adapté de l’américain par Larry Hodgson.

18 comments on “Comment créer un carnet de jardinage

  1. Très très bonne idée
    Je vais en comencer un pour 2022

    Merci

    • Denise B. , Québec, QC

      Commencez-le tout de suite, pourquoi attendre…!

      • Merci beaucoup. C’est le complément du carnet d’entretien de mon condo ou de ma maison. Très précieux à faire Mettre à jour, conserver et transmettre aux propriétaires futurs aussi. 👏🏻👏🏻👏🏻

  2. Denise B. , Québec, QC

    J’ai commencé le mien en 2013 et plus les années passent, plus il est rempli et étoffé.
    J’ai constaté qu’année après année, je devais prendre des notes plus complètes qui me servent
    continuellement. Se souvenir de tout, c’est impossible, alors la meilleure référence, c’est
    mon fameux calepin de jardinage. J’y écris aussi mes notes de lecture en jardinage,
    j’emprunte souvent des livres à la bibliothèque.
    Je l’ai même pris ce matin pour y indiquer la première vraie neige qui va rester au sol.
    L’an dernier, c’était le 30 octobre; mais il avait plu et fait très chaud, tout avait fondu etc etc.
    Ça vaut vraiment la peine de noter dans un calepin de jardinage.

    • José, Entrelacs, Qc

      J’ai commencé le mien en 2000. J’y colle la photo et les indications du sachet de semences. Les dates de mise en terre, de transplantations, etc. J’y note les succès et les échecs, Je fais des croquis, des dessins et je note tous les achats que je fais à compter du printemps, que ce soit des semences, des plants ou des outils. C’est très utile! Ce cahier ressemble au scrap book que nous faisions enfants, pas le beau scrap booking de nos jours!

  3. À chaque année je prends des photos et vidéo de mes planches surélevées pour comparer d’une année à l’autre. Une photo vaut mille mots.

  4. Helen trachy

    J’aime beaucoup l’idée. Je le fais déjà sur des petits bouts de papier. Peut-être que je pourrais coller tout çà dans un cahier « spécial « . Cet hiver sera un bon moment pour me mettre à griffonner et dessiner. Merci .

  5. Chaque année je prends des photos et vidéos à différents moments de la saison. Une image vaut mille mots.

  6. Sylvie M, Prévost, QC

    Contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir un carnet de ce genre. 😊 Depuis 2000, j’aime utiliser un cartable pour y rajouter des protèges feuilles…. de cette façon, mes feuilles sont intactes, et j’écris au crayon à la mine…. plus facile d’effacer et recommencer 😉. J’y insère mes croquis de mes différents aménagements paysagers et les étiquettes des plantes; des notes personnelles; des articles sur le jardinage; etc…
    Merci M. Larry pour ce blogue toujours intéressant.

  7. J’ai un beau cahier de jardinage depuis l’an 2000 où nous avons acheté notre première maison. Sur la première page j’ai transcrit la chanson de Clémence « Cet été, je ferai un jardin, j’en prendrai bien soin… » et j’y mets des commentaires sur mon aventure de jardinière au fils des ans; photos de semis, croquis de potager, articles de journaux pertinents, etc. C’est un moment privilégié pour moi de me retrouver avec mon journal. D’ailleurs, j’ai eu le goût la semaine dernière de sortir mes livres de semis, vivaces (comme par hasard tous rédigés par un certain Monsieur Hodgson 😉) et de repenser mon nouveau potager qui verra le jour en 2022 (nous sommes déménagés à la campagne au printemps). Je vous encourage à le faire et comme le dit Larry, ce n’est pas un examen, il faut que ce soit un plaisir et si vous le faites comme vous le sentez, vous allez l’adopter.

  8. Moi aussi j’en tiens un depuis quelques années. Je voulais conserver des croquis de mes platebandes pour savoir ce que j’avais planté et où. Je prends des notes quand j’achète une nouvelle plante pour savoir comment l’entretenir, j’y garde les étiquettes et j’y colle les photos des fleurs commandées sur les catalogues pour me rappeler du nom et des couleurs. Il n’est pas très beau mais il m’a déjà évité d’arracher des plantes qui n’étaient tout simplement pas encore sortie au printemps.

  9. Il y a même une lectrice assidue du blogue du jardinier paresseux, Micheline Lanthier, qui en a préparé un, le Bullet Journal — Mon petit jardin au fil des saisons. Vous pouvez le découvrir et le commander à cette adresse: joyeusefarandole.ca.

    Plutôt dispendieux 25,95$ avec la livraison sur ce site, je préfère conserver mon cartable dans lequel je peux y ajouter des page et des photos à ma guise.

    Toujours un plaisir de vous lire…

  10. Je tiens un journal depuis un an, date depuis laquelle j’ai un jardin. Il n’est pas sur papier, mais sur Google docs. Je peux donc y accéder en permanence avec mon smartphone et y faire des recherches par mot, ce que ne permet pas un journal sur papier. Cela permet aussi de faire des liens vers des ressources sur Internet. Il est doublé d’un autre document, toujours sur Google docs, où je tiens la liste des plantes présentes dans chaque partie du jardin et où je note tout ce que j’apprends sur les plantes que j’ai ou pourrais avoir – comment les cultiver, les meilleures variétés, etc.

  11. Depuis 2013, mon carnet de jardinage papier est dorénavant en format chiffrier (GoogleSheets), donc visible en tout temps n’importe où. C’est tellement facile d’y faire une recherche. Un simple CTRL-F et l’on trouve. Liste de tous les végétaux, détails utiles: nom, acquisition, particularités, date de plantation, etc. Les colonnes, elles, servent pour les années avec un résumé météo. J’ajoute souvent en mode «Remarque» des extraits de vos précieux articles, cher Jardinier paresseux. Il y a même une colonne «to do» pour les choses prévues l’année suivante, et une portion «cimetière» pour les plantes défuntes ;-(. Ajout de photos possible. Quelle petite merveille au quotidien! Et grand merci pour tout.

  12. To define a dissertation paper in textual terms and put it from an academic perspective, we can say that a LINK proposal is merely an academic paper that provides the readers a brief overview of the content included in the entire research paper and the methodologies used to arrive upon a conclusion. It subtly propagates the author’s perspective and then proceeds to support the claim with various shreds of evidence expounded upon later in the thesis

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :