Bulbe d'amaryllis dans un vase transparent, bouteille d'alcool à côté.

Par Larry Hodgson

Question : J’achète tous les ans un bulbe d’amaryllis pour Noël et je le dépose dans un vase pour le faire fleurir dans l’eau. J’ai un truc qui me vient de la gourou américaine Martha Stewart qui consiste à mettre un peu d’alcool à friction dans l’eau pour éviter une trop forte croissance qui ferait chavirer le vase. Mais quand doit-on l’appliquer? 

Michel Lapointe

Réponse: En fait, Martha Stewart n’a fait que diffuser ce truc, développé par le Département de l’horticulture de l’Université Cornell après un incident arrivé lors de leur fête de Noël en 2002. Un étudiant ivre a alors versé de la vodka dans un vase contenant des bulbes de narcisse. L’alcool est toxique pour les plantes comme pour les animaux, donc l’application d’une petite quantité d’alcool, assez pour empoisonner légèrement la plante sans la tuer, peut réduire sa croissance. 

Appliquez l’alcool au moment où de nouvelles racines commencent à se former sous le bulbe de l’amaryllis (Hippeastrum). Videz alors le vase de son eau et ajoutez à la place l’eau alcoolisée. La dose à donner est de 1 partie d’alcool isopropylique (alcool à friction) à 70% pour 13 parties d’eau. Si vous préférez utiliser de la vodka, du whiskey ou une autre boisson forte, la dose est 1 partie alcool pour 7 parties d’eau. Évitez la bière, le vin et les autres boissons sucrées. On peut aussi utiliser ce truc pour tout bulbe forcé sur l’eau (jacinthe, narcisse Paperwhite, crocus, etc.). 

Notez toutefois que les bulbes forcés sur l’eau (avec ou sans alcool) sont difficilement récupérables. Normalement, on les jette après la floraison. Si vous voulez conserver le bulbe pour une floraison future, cultivez-le dans un pot avec du terreau.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

8 comments on “Saoûler son amaryllis

  1. J’ai acheté un amaryllis qui semble avoir une tige florale “naturellement courte (moins de 10 cm pour la tige verte). Le bulbe fleurit à chaque annéer depuis 3 ans, toujours avec la même longueur de tige. Une mutation? Aou une variété connue?

  2. Bonjour,

    J’ai acheté un bulbe d’amaryllis en novembre 2020. Les feuilles ont poussé, mais il n’y pas eu de fleur. Les feuilles sont demeurées vertes toute l’année. Cet été, je l’ai mis dehors. Les feuilles ont commencé à jaunir à la fin août, je les ai coupées. Fin septembre de nouvelles feuilles sont apparues, évidemment j’ai entré le pot. Les feuilles ont une grandeur qui varie entre 30 et 45 cm. Mais toujours pas de tige portant une fleur. Pouvez-vous expliquer ce phénomène?

    Merci,

    Isabelle

    • j’ai le même problème avec mon amaryllis qui ne me fait que de longues feuilles….depuis cinq ans au moins mais jamais de fleur !

      • Les longues feuilles, c’est un autre problème: manque de lumière. Il faut un éclairage réellement intense pour faire refleurir une amaryllis et quand la lumière est forte, les feuilles sont plus courtes.

    • Vous ne pouvez pas faire plus que donner de bonnes conditions et attendre. N’oubliez pas que les amaryllis sont des plantes très hybridés et certaines ont un peu leur propre comportement. Une clé de succès est un ensoleillement maximal.

  3. Bonjour, Est-ce qu’on mettre de l’alcool si le bulbe est partiellement enterré dans du terreau ? Et si oui, est-ce que les proportions sont les mêmes ?
    Merci pour vos articles 😊

    • Je n’ai pas de réponse spécifique, mais il faut comprendre qu’il y a des microbes dans le terreau qui décompose assez rapidement l’alcool, donc l’efficacité risque d’être moindre.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :