Plantes d'intérieur Plantes de patio Rusticité des végétaux Truc du jour Vivaces

Est-ce que le gerbera Garvinea est vraiment rustique?

Cette plante était vendue comme un gerbera rustique. Beaucoup de jardiniers ne seraient pas d’accord. Photo : Piqsel

Par Larry Hodgson

Question : J’ai mis en terre une quinzaine de plants de gerbera Garvinea rustiques. Je souhaite les conserver le plus longtemps possible. Je n’ai pas trouvé d’informations sur la conservation en terre de ce plant. Selon certains horticulteurs européens, cela serait possible en protégeant les plants avec du paillis. Qu’en pensez-vous? Je m’apprêtais à les remettre en pots.

Yolande Lemire

Réponse : Du point de vue d’un jardinier européen, oui, ces gerberas sont rustiques — ou du moins «semi-rustiques», le terme que plusieurs marchands de ce continent utilisent maintenant à la suite des nombreuses plaintes reçues en raison de leur évidente faible résistance à l’hiver. 

Les Garvinea sont des gerberas hybrides mélangeant la génétique du gerbera classique (Gerbera jamesonii), qui ne résiste pas au froid, avec celle d’autres gerberas plus résistants. Ainsi, on les dit «plus rustiques». Ils peuvent tolérer -5 °C, voire parfois -10 °C si le froid ne dure pas trop longtemps. Il faut toutefois bien les protéger avec un bon paillis et probablement une toile antigel et les planter dans les zones les plus chaudes, soit dans un climat océanique, ou bien protégées du vent. 

La situation au Canada

Mais vous m’écrivez du Canada, et du point de vue d’un jardinier canadien, les gerberas Garvinea ne sont pas du tout rustiques. Leur zone de rusticité est de 8 (7 avec protection) alors que les zones au Québec, par exemple, vont de 0 à 5 b. Quand on sait que la température peut facilement descendre à -25 °C presque partout au Québec et que les gerberas ne tolèrent que -5 °C, vous comprendrez que leur rusticité est loin d’être suffisante. Il faut comprendre que le Québec est beaucoup plus froid que la France ou la Belgique, sauf dans les régions montagneuses européennes où les deux climats correspondent davantage. 

Vous faites bien de les remettre en pot, car il vous faudra les hiverner à l’intérieur. Si possible, placez-les sur un rebord de fenêtre ensoleillée ou sous un éclairage artificiel intense. Idéalement, il leur faudrait une pièce fraîche maintenue à environ 10 à 15 °C et une bonne humidité atmosphérique. Par contre, il ne faut pas trop les arroser à cette saison, mais plutôt les conserver à peine humides.

Au printemps prochain, vous pourrez les replanter à l’extérieur une fois que tout danger de gel sera passé et espérer une autre saison de floraison.

Mais les gerberas Garvineas sont-ils rustiques au Québec? Non.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

4 comments on “Est-ce que le gerbera Garvinea est vraiment rustique?

  1. Bonjour, dans une autre chronique, vous dites que les feuilles sont de l’engrais pour notre pelouse, je suis d’accord mais les épines des conifères sont elles trop acides?
    Je trouve très intéressant toutes vos chroniques.

  2. Plante très sujette aux thrips…

  3. Merci pour le suivi!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :