Compostage Truc du jour

Où installer son composteur?

Composteur fait de plastique.

Par Larry Hodgson

Il n’y a pas de saison particulière pour installer un composteur : printemps, été, automne; même hiver dans les régions où il n’y a pas de neige. Mais il y a des préférences quant à son emplacement. En voici quelques-unes :

Il vaut mieux installer le composteur…

  • Dans un endroit facilement accessible, mais pas trop visible.
  • Sur une surface plane, dans un endroit bien drainé. 
  • À même la terre, si possible, pour permettre un accès facile aux microbes, aux vers de terre et aux autres détritivores et pour que le lixiviat (le «jus de compost») puisse s’écouler librement. 
  • À au moins 1 m de toute fenêtre. Normalement, le compost ne sent pas et si oui, cela est facile à corriger en équilibrant mieux les matières brunes et les matières vertes (lisez Le compostage : si facile à faire! pour plus de renseignements à ce sujet), mais voulez-vous vraiment endurer des mauvaises odeurs pendant que vous équilibrez le compost ? 
  • De préférence, plus ou moins au soleil, car les rayons solaires aideront à réchauffer le compost, stimulant une décomposition plus rapide. 
  • Mais pas au soleil intense, car le compost risque alors de sécher trop vite et de nécessiter des arrosages supplémentaires. 
  • Loin des racines d’arbre entreprenantes qui peuvent envahir le compost et «voler» ses minéraux. 

Et surtout :

  • À une certaine distance de la clôture pour éviter toute plainte de la part des voisins*. 

Bon compostage!

*J’ai fait l’erreur une fois de placer un de mes bacs à compost tout contre la clôture à la ligne de propriété et ma voisine n’a pas tardé à se plaindre amèrement de l’odeur nauséabonde qui s’en dégageait. Le problème était qu’il n’y avait pas encore de compost dedans ! La dernière chose qu’un jardinier paresseux désire est de commencer une chicane de clôture, alors j’ai simplement déplacé le bac. Parfois, il faut céder pour gagner!






Article tiré du nouveau livre Jardiner sans se ruiner.



Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

9 comments on “Où installer son composteur?

  1. J’aime vos textes, je m’y retrouve à chaque lecture, merci pour votre passion

  2. Parfois, il faut céder pour gagner!
    Sage précepte, pour vivre en paix, il vaut mieux éviter d’affronter les possibles chicaneurs.

    Dans ma commune, les services de la mairie ont fait installer des composteurs près des immeubles dans les espaces verts. Des « bio seaux » ont été distribués aux volontaires. Chaque semaine, la maîtresse composteuse ou son adjoint passent vider les bacs de dépôt pour remplir le bac de maturation. Quand le compost est mûr, il est entreposé dans un autre bac où chacun peut venir se servir selon ses besoins.
    Il y a également un bac qui contient du BRF fourni par les services « Espaces Verts » pour en ajouter une ou deux pelletées à chaque apport de déchets ménagers compostables.
    J’ai évidemment fait connaissance avec le personnel responsable qui m’a officieusement chargé de « végétaliser » avec divers arbustes, les abords de cette installation.

    Cette organisation semble remporter un certain succès auprès des citadins, les bacs sont souvent pleins..

  3. Bonjour,
    Les ratons laveurs se font un malin plaisir à soulever, déplacer et bien entendu se régaler du contenu de notre composteur. On a tout essayé: l’attacher, mettre des briques autour et l’éclairer. Rien à faire, ils persistent.
    On ne veut pas céder!!!!!!
    Avez-vous un conseil pour nous?

    Merci et bonne journée!

    • Bonjour,
      Comme je vous comprends. J’ai réglé le problème en installant du grillage pour le fond et je visse les couvercles en permanence. Fini les belles p’tites bêtes à lunettes !!

  4. Merci!👍
    Je vais essayer c’est certain.

  5. Bonjour composteurSEs. Ici à Québec, c’est l’organisme Craque-Bitume qui s’occupe du compostage communautaire avec une trentaine de sites répartis à travers la ville. Il faut s’inscrire pour participer et aucun raton-laveur n’est accepté !!! Les compostières sont doublées de grillage, le couvercle, le fond et les parois. De plus, un cadenas à numéros verrouille le couvercle. Il ne faut pas oublier que les ratons-laveurs sont très observateurs et très habiles à déjouer les poids, verrous trop simples et autres astuces que nous pouvons installer : ils observent de loin la méthode que nous utilisons pour ouvrir les couvercles et attendent notre départ pour venir essayer à leur tour au mêmes endroits que nous avons manipulés. Ne leur montrez les chiffres du coffre à compost, les bandits à lunette pourraient apprendre à le dévaliser !!!

    • Chez nous ce sont les oiseaux, attirés par les déchets consommables (pour eux) qui nous font des misères (moins grave que les ratons laveurs qui ne nous ont pas encore envahi, mais qui commencent à se manifester dans certaines régions): Ils grattent le sol, et répandent de la terre dans les allées. Je viens de replanter entre les bacs des chlorophytum qu’ils avaient arraché en fouissant le sol fraîchement remué !

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :