Arbres Tuteurage

N’étranglez pas votre arbre

Tronc étrange par du fil métallique

Par Larry Hodgson

Un dommage que les arboriculteurs voient beaucoup trop souvent chez les arbres est l’étranglement. Quelqu’un a placé un tuteur lors de la plantation et l’a laissé trop longtemps. Ou a fixé un hamac ou une corde à linge entre deux arbres avec de la corde et elle s’enfonce maintenant dans l’écorce.

Il faut comprendre que le tronc d’un arbre augmente en diamètre au cours de sa vie. Ses branches aussi s’épaississent. Si une corde, un fil métallique ou même une attache prétendument conçue pour ne pas serrer le tronc y reste trop longtemps, il s’enfoncera dans l’écorce et éventuellement coupera la circulation de sève, provoquant la mort de la partie supérieure de l’arbre. D’ailleurs, bien avant la mort de l’arbre, l’attache laissera une marque permanente dans l’écorce.

Que faire?

D’abord, on ne fixe pas un arbre à un tuteur pendant très longtemps. Normalement, un an est le maximum de temps qu’il devrait y rester. Si vous avez une bonne raison pour le laisser plus longtemps, changez au moins l’attache de place annuellement et ne serrez pas trop. D’ailleurs, même un arbre tuteuré doit pouvoir bouger au vent: toute attache devrait donc être fixée de façon plutôt lâche.

œillet visé dans un tronc
Un crochet ou un œillet vissé dans le tronc ne l’endommagera pas à long terme: il pourra continuer à prendre de l’expansion sans entrave.

Si vous voulez fixer quelque chose au tronc en permanence, entourer le tronc d’une attache n’est jamais la bonne méthode. Une vis, une vis à œilleton, un crochet à vis, etc. enfoncé dans le tronc ne causera pas un tort majeur à l’arbre: il pourra continuer de pousser normalement. C’est l’équivalent d’un perçage corporel chez un humain. 

Étiquette d'identification fixée sur un tronc d'arbre.
Étiquette fixée sur un tronc dans un arboretum américain. Photo : arboretum.wisc.edu

Cela vous paraît suspect? Allez dans un jardin botanique ou un arboretum et regardez comment on y fixe les étiquettes d’identification : on les visse dans le tronc. Si les botanistes le font, vous pouvez le faire aussi.

Mais l’important demeure de ne jamais encercler un tronc d’arbre d’une corde, d’un fil métallique ou d’une attache quelconque pendant trop longtemps. Plus de temps que cela risque de créer des dommages et pourra même éventuellement l’étrangler. 

 Billet adapté d’un article paru dans ce blogue le 15 août 2016.

14 comments on “N’étranglez pas votre arbre

  1. Anne Marie Bucau

    J’ai hélas tuteuré ainsi un jeune robinier-faux-acacia, pour le redresser car il poussait de travers à cause d’un coup de vent trop fort (en Provence nous avons le mistral) et…je l’ai oublié…L’arbre en grandissant a avalé le tuteur en fer.
    Il est très beau et très grand maintenant et n’a pas l’air d’en avoir souffert pour sa croissance, bizarrement…mais j’ai toujours un petit coup au cœur quand j’y pense…
    Merci de vos judicieux conseils et bravo pour votre livre!
    Anne Marie

  2. Nous mettons une chambre à air de vélo. Pas discret mais les oiseaux aiment beaucoup s’y percher.

  3. Moi j ai un hamac j ai passe la corde dans un bout de boyau d arrosage je sait pas si sa brise l écorce ça pas l air merci

  4. Nos jardiniers municipaux lorsqu’ils plantent des arbres installent quatre piquets reliés par un tasseau en tête, formant un carré. Un lien souple en anneau(genre bande de chambre à air) est attaché à chaque piquet. Ainsi le tronc se développera sans problème, et de plus les piquets protègent l’arbre de chocs possibles ( par exemple sur une aire de stationnement )

  5. Merci, très approprié pour moi. J’aimerais ajouter que vos propos sont aussi pour les arbres qui poussent vite (saule pleureur, peuplier). J’ai effectivement constaté ces dégâts récemment, à ma grande peine car j’adore la nature ☺

  6. Fabien Torres

    Je viens d’arriver dans une maison où des grosses cordes qui tiennent une planche dans les airs (une ancienne balançoire sans doute) sont maintenant presque prises et fondues dans 2 grosses épinettes. Le haut de ces arbres ne sont pas très en forme. Retirer les cordes pourrait aider ou il n’y a rien à faire maintenant ?
    Merci !

  7. Fabien Torres @ Je pense que le mieux sera de retirer ces liens, en prenant soin de ne pas blesser l’arbre davantage.
    Si ça ne lui fait pas de bien ça ne lui fera pas de mal !
    « Qui ne risque rien n’a rien. » dit le proverbe.

  8. Je suis envahi par les frênes et si nous y prenons garde, il pousse et constitue une gêne pour les câbles électriques. Est-ce que l’étranglement pourrait empêcher que ces arbres deviennent trop gênants?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :