Fines herbes Insectes nuisibles Truc du jour

Fines herbes contre insectes

Fines herbes en pot

Par Larry Hodgson

Avez-vous déjà remarqué que les fines herbes sont rarement touchées par les insectes? Ni même par les mammifères (marmottes, cerfs, etc.)? Il y a une bonne raison pour cela. 

C’est que les mêmes arômes que nous jugeons si attrayants chez les fines herbes — ils viennent des huiles essentielles que contient leur feuillage — sont en fait des répulsifs naturels, conçus par mère Nature pour éloigner les insectes et les autres prédateurs qui voudraient manger la plante. Ainsi, les fines herbes sont peu sujettes aux prédateurs.

Garçon qui grimace en goûtant à un aliment.
Ill.: clipartmax.com

D’ailleurs, même chez l’être humain, l’appréciation des arômes des fines herbes n’est pas innée. La plupart des bébés repoussent d’instinct les fines herbes quand on leur en offre (par contre, si maman a consommé une certaine herbe pendant sa grossesse, bébé y sera déjà accoutumé à la naissance!). C’est à force de leur en donner un peu dans leurs mets qu’ils s’y habituent. Par ailleurs, même les adultes reculent souvent devant l’odeur d’une plante condimentaire venue d’ailleurs et qui ne fait pas partie de leur palette habituelle.

Les fines herbes demeurent des répulsifs naturels: on trouve leur odeur désagréable au début. C’est seulement avec le temps qu’on vient à trouver qu’elles sentent bon.

Profiter de leur effet répulsif

Le jardinier peut profiter de l’effet répulsif des fines herbes en les plantant à travers des plantes sensibles aux insectes. Planter du basilic, de l’ail ou de la lavande près des tomates ou de la laitue peut réduire les infestations. Un peu. Parfois. Car d’autres facteurs aussi entrent en jeu. Notamment les conditions de culture, car une plante stressée par la sécheresse ou un manque de minéraux attirera ses ennemis peu importe les plantes qui l’accompagnent. Et un animal réellement affamé passera outre à ses instincts pour venir bouffer un légume entouré de menthe ou de lavande.

On ne sait pas si c’est l’arôme des fines herbes qui éloigne les prédateurs ou encore, si leur odeur très intense cache plutôt celle des plantes voisines. Mais le résultat est le même: moins de prédateurs, ça se prend bien!

Quand les fines herbes attirent les prédateurs!

Il y a cependant des exceptions à cette règle.

Il y a des prédateurs qui sont attirés par certaines huiles essentielles. Certains aleurodes, par exemple, appelés aussi mouches blanches, semblent préférer les fines herbes à tout autre type de plante! Et les limaces et les scarabées japonais adorent le pourtant si aromatique basilic!

Fines herbes à l'intérieur sur un rebord de fenêtre.
Les fines herbes cultivées à l’intérieur semblent perdre leur résistance aux insectes. Photo; Miia Sample, Flickr

Aussi, quand on stresse une fine herbe par des conditions difficiles, au lieu de repousser les insectes prédateurs, elle semble désormais les attirer. Justement, quand on essaie de cultiver des fines herbes à l’intérieur pendant l’hiver (et l’on sait que la lumière manque terriblement dans nos demeures à cette saison!), alors que ce sont des plantes de plein soleil, elles sont souvent envahies d’araignées rouges, de pucerons ou d’aleurodes.

Toutefois, quand une herbe aromatique est cultivée dans de bonnes conditions, les insectes prédateurs sont rarement un problème.

Billet adapté d’un article paru dans ce blogue le 21 juin 2015.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

33 comments on “Fines herbes contre insectes

  1. Caroline Gauthier

    Mon lapin adore le basilic, la menthe et le persil. Il rase tout.

  2. Ma menthe se fait dévorer, j arrose tous les jours le feuillage pour faire tomber les araignées mais le problème persiste, croyez vous que c est autre chose?

  3. Comment protéger mon plant de courge butternut de
    l’anasa tristes ? Dans notre jardin com. Nous avons purin tanaisie j’ai arrosé la terre autour je penses aussi asperger les feuilles avec ceeme purin additionné de savon a vaisselle mais est ce que ce sera suffisant ?. Je penses quelles son reste aussi dans les tiges vides qu’on a coupées .

  4. ombreslumiere

    Dans mon jardin et sur mon balcon, il y a de la menthe verte qui a des feuilles toutes percées de petits trous peut-être des alyse? Comment faire pour aider ces plants, je coupe les plants ça revient sur les nouvelles pousses..Même chose pour la livèche.

  5. Mes trois plans de basilique ont été attaqués sévèrement par des scarabés japonais, j’ai tenté de les protéger avec des filets mais en vain. J’ai du détruire les plans. Toutefois monpersil plat et le thym citronné persistent. Note culture en gros bac a l’extérieur. Ma région Ste-Angèle de Monnoir, Montérégie

  6. johanne Leboeuf

    Chez moi, Candiac, les coccinelles asiatiques sont arrivées en masse hier. C’est tôt dans la saison il me semble. Elles apprécient le feuillage du fenouil , mais elles ne font aucun dégats. Il devait y avoir des pucerons.

  7. johanne vidal

    Merci, je ne savais pas pourquoi mon basilic était toujours attaqué.

  8. Louise Desjardins

    Je peux vous assurer que cette année toutes les fines herbes transplantées se sont faits dévorées par des araignées rouges… persil, basilic rouge, basilic à grosse feuilles, thym et mon énorme plant de tomates raisins. Seul le plant de ciboulette a résisté.

    Dans mes jardinières de géraniums, les petites fleurs blanches retombantes n’ont pas résisté longtemps non plus.

    Ça fait plus de 40 ans que je garnis balcon et terrasse et c’est la première fois que ça m’arrive et comme j’avais des pots tout neuf cette année je pense que c’est arrivé directement de la jardinerie où j’ai fait mes achats de fleurs, fines herbes, terreau et compost !

  9. Christiane

    Les scarabées japonais ont mangé mon basilic, mais aussi le tiers de la vigne vierge plantée au printemps, les feuilles de mes haricots grimpants, mes nerpruns, mes roses, mes glycines, mes nevra, etc. … J’ai suivi vos conseils et réussi à en exterminer une cinquantaine par jour depuis deux ou trois semaines avec un mélange d’eau, de vinaigre et de détergent. Il en revient d’autres, encore et encore. Le piège à base de phéromones en détruit un certain nombre, mais comme je ne peux le mettre à 50 pi de mon jardin (j’ai un petit terrain), il vaudrait peut-être mieux l’enlever. Qu’en pensez-vous?
    Je n’en peux plus!!! J’ai baissé les bras et attends des filets de protection commandés chez Amazon.
    Ça fera un paysage fantôme, mais je réussirai peut-être à sauver un peu des espèces végétales plantées avec grand soin.Christiane

    • C’est malheureux, mais sans doute nécessaire.

      • Je me suis procuré un piège à scarabées japonais. Mon basilic et mes aubergines sont plus tranquilles. N’ayant pas un grand terrain, le piège est près du jardin. il y en a souvent d’accolés aux fleurs d’agastache, dont le parfum ressemble à celui du piège. Ceux-là, je les décroche et les envoie dans le récipient.

        Curieux comme ces bestioles adorent la vigne vierge et les tilleuls du parc qui se trouve en arrière. Il semble y avoir moins de dommage que l’année dernière? Pourtant, il y a bien quarante à cinquante scarabées chaque jour dans mon piège.

    • Josée Lecavalier

      Ne pas mettre de pièges semble vraiment aider. J’avais l’habitude d’en installer dès l’arrivée des scarabées, mais cette année j’ai décidé de ne pas le faire. C’est incroyable la différence, j’en récolte à peine une dizaine par jour dans l’eau savonneuse comparativement à plus de 50 l’an passé. Finalement, vouloir les piéger, c’est une fausse bonne idée!

      • Je ne mets pas de piège depuis quelques années. Par contre j’ai beaucoup de pélargoniums et il parait que les scarabées qui s’attaquent aux pélargoniums paralysent. J’ai vu souvent des scarabées japonais morts sur mes pélargoniums par les années passées. Cette année je n’ai pas vu de scarabées japonais.

  10. jac tessier

    Je me demande quoi faire pour l’hiver avec des fraisiers dans des boîtes à fleurs?
    merci pour vos conseils
    Jac

    • Francine

      Mettez-les en pleine terre, car si laissés en boîtes à fleurs les racines risquent de geler.

  11. Me AITOU

    Aaaah ! les fines herbes ou herbes aromatiques,et très souvent thérapeutique, je les adores toutes et les plantes ensemble le rue, l’anthémis, estragon le basilique, le persil,etc… elles s’entendent pas mal du tout et sont tellement belles dans leur diversité. Le truc c’est de trouver les connivences et associations collaboratives. TRY & ERROR is the name of the game, I believe.

  12. Danielle Brossard

    Les insectes ont tellement apprécié mon basilic chaque fois que j’en ai planté que je n’en plante plus du tout. Rendue jardinière paresseuse, plutôt que de leur faire la guerre, je préfère donc les acheter à l’épicerie. Le persil aussi a fait le bonheur possiblement d’un rongeur mais il m’en a laissé assez pour la saison. On l’a donc partagé à deux! Par contre, nul n’a touché à ma ciboulette qui s’est même multiplié dans mon entrée de garage parce que je l’ai laissée pousser en graines à cause de ses jolies fleurs. J’ai compris la leçon!

  13. Alain Béchard

    J’ai 4 plans de basilic et il sont avec les tomates. 1 a été légèrement touché et les autre sont pleins de santé. J’ai arrosé 3 fois avec du purin de menthe et d’ortie.

  14. Bonjour, mon laurier sauce est un vrai puzzle…les feuilles sont toutes dentelées … qui pourrait apprécier les feuilles ? je ne vois aucun insecte sur les feuilles …

  15. Françoise

    Bonjour
    Et qu’est ce qu’on fait quand la liveche qui était épargnée à 5 mètres de sa nouvelle position se fait maintenant dévorer (je ne sais toujours pas si c’est par les chevreuils, marmottes, lièvres ou …?)…. alors qu’elle ne l’était pas avant (en pleine lisière de forêt cependant dans les laurentides).
    J’ai mis un filet… mais le plan ne grandit plus..or la liveche c’est résistant!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :