Fines herbes

Tous les thyms sont-ils comestibles?

Thym serpolet

Par Larry Hodgson

Question: J’ai remarqué sur mon terrain près de Québec une herbe qui ressemble et sent comme le thym. Une amie herboriste m’assure que c’est du serpolet. Est-ce comestible?

Louise

Réponse: Aucun thym n’est indigène au Québec, mais plusieurs espèces s’échappent de la culture occasionnellement pour s’établir dans les champs, les stationnements, les bords de route et d’autres emplacements ensoleillés. Le serpolet ou thym serpolet (Thymus serpyllum), un thym au port nettement rampant, dépassant rarement plus de 2 cm de hauteur, et utilisé surtout comme plante ornementale, est de ce groupe. 

Tous les thyms (et il existe plus de 350 espèces dans le genre Thymus) sont comestibles et cela comprend les variétés ornementales et médicinales. Par contre, certains sont plus appréciés dans la cuisine que d’autres. Parfois, leur goût ou leur arôme sont fades ou ne sont pas spécialement agréables, mais souvent, ce n’est tout simplement pas une utilisation traditionnelle pour cette espèce. Il n’y a pas vraiment d’autre explication!

Thym commun dans une plate-bande surélevée.
Thym commun (T. vulgaris). Photo: Chris.urs-o, Wikimedia Commons

Le serpolet, justement, est de ce groupe: non pas qu’il n’a pas une odeur agréable et un bon goût, mais il est rarement utilisé en cuisine. Le thym habituellement employé en cuisine, soit le thym commun (T. vulgaris), s’échappe aussi de la culture, mais a un port plus buissonnant, formant un petit dôme plutôt qu’un tapis. D’autres espèces, comme le thym citron (Thymus citriodorus), sont aussi considérées comme surtout culinaires.

Tous les thyms attirent aussi les abeilles qui ont font un miel bien réputé à partir de leur nectar. 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

20 comments on “Tous les thyms sont-ils comestibles?

  1. Ici en Savoie (en France) le serpolet pousse naturellement en montagne, et on l’utilise en cuisine

  2. Françoise

    Remplacer une pelouse
    ( sur un sol un peu ingrat) par du thym? Lequel conseillez-vous?

    • Au choix thym serpolet (Thymus serpyllum), le thym rouge (T. groupe Coccineus), thym laineux (T. lanuginosus), thym commun (T. vulgaris), le thym à feuilles larges (T. pulegioides) et thym citron (T. citriodorus).

  3. Hélène Deshaies

    Lentement, j’ai remplacé le traditionnel gazon par du thym et mon terrain s’en porte très bien. Résistant au climat québécois et à la sécheresse, résistant aux maladies, il pousse aussi bien à l’ombre qu’au soleil, je n’ai pas eu le problème de vers blancs de mes voisins (youppi!), et la tonte de « gazon » est passée d’hebdomadaire aux 3 semaines, et on laisse les déchiquetures au sol, et ça sent drôlement bon quand on tond. Entre le thym et le sedum rampant qui s’est échappé de ma plate-bande il y a quelques années, j’ai un gazon vert teinté de jaune au printemps (fleurs) et de mauve le reste de l’été.

    • Bonjour, et vous pouvez marcher dans ce gazon de thym ? Savez-vous de quel variété de thym il s’agit ?

      Cordialement,
      Willy

      • @Willy J’ai lu qu’on pouvait marcher sur le thym, mais pas à répétition comme une pelouse.

      • Gaëtane Godin

        Plus que super! C’est génial et je suis dans carré démarche. Et oui, j’utilise mon serpolet dans ma cuisine. Certes, il n’est pas « fort » mais il est plus delicat.

      • Il est cependant recommandé de n’y point marcher pieds nus : les thyms étant très mellifères, on risquerait d’écraser des abeilles et de se faire piquer les pieds!

  4. Françoise C

    J’ai vu le thym rampant nain de Herbionik, ça me semble bon et plus court que le serpolet, on n’a probablement pas besoin de le tondre. Par contre c’est bon pour quelqu’un qui recommence sa pelouse. La mienne a trop de mauvaises herbes et les plantules auront de la difficulté à s’établir sur le sol très sablonneux. J’aimerais faire un essai dans une section mais on n’en trouve pas en petites quantités, il est plutôt dispendieux comparativement aux semences de gazon traditionnels. Par contre j’ai vu des pelouses avec juste ça et c’est très beau. On peut marcher dessus mais pas de façon intense. Aussi, quand ils sont en fleurs, attentions aux abeilles et aux bourdons, surtout si vous êtes allergiques.

  5. Valérie

    J’utilise le serpolet qui pousse sur les pelouses en montagne (Pyrénées) pour faire de la gelée. Délicieux avec de l’eau chaude pour une tisane ou en accompagnement de fromage. Ça fonctionne aussi sur des tartines pour un petit déjeuner original. On a en plus les bienfaits médicinaux du serpolet.
    J’ai aussi du thym résineux que je n’utilise qu’en tisane ( rhume, bronchite), très bon avec du miel.

  6. helenouh

    Je croix que j’ai le thym commun (T. vulgaris) qui s’est répandu en fou sur mon terrain. Ls insectes butineurs s’en donnent à coeur joie. Une fois la floraison terminée, je me demande si les feuiles ou tiges peuvent servi à quelque chose.

  7. J’ai un plant de thym dans un gros pot à l’extérieur. Quoi dois je faire avec cette hiver?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :