Categories

Recherche

Compostez-vous ? Des conseils pour réussir votre compost

Un spécialiste de la Virginia Cooperative Extension explique les choses à faire et à ne pas faire en matière de compostage Par Devon Johnson Le compostage est un excellent moyen d’utiliser les déchets alimentaires ménagers et d’augmenter la productivité du jardin. Malheureusement, de nombreux jardiniers font des erreurs en produisant leur compost, erreurs qui peuvent entraîner des problèmes comme un compost qui ne se décompose pas ou qui attire les rongeurs. Greg Evanylo, spécialiste de Virginia Cooperative Extension et professeur à la School of Plant and Environmental Sciences, recommande aux jardiniers amateurs de mettre en œuvre ces bonnes pratiques en matière de compost : Assurez-vous que le tas de compost soit gros. Si l’espace est un problème, réduisez la surface du tas en créant un bac à compost. Plus votre tas sera gros, plus il générera de chaleur. La taille moyenne d’un tas de compost devrait être d’environ un mètre cube. Assurez-vous de retourner votre tas régulièrement pour y faire pénétrer... Lire la suite >

Pourquoi mes tomates sont-elles vertes à l’intérieur?

Par Larry Hodgson Question : Je viens de récolter mes premières tomates et j’ai découvert que l’intérieur était encore verdâtre, surtout le gel autour des graines. Est-ce normal? Sont-elles encore comestibles ? C’est la première fois que je cultive des légumes. F. Martin Réponse : Il existe de nombreuses raisons possibles pour lesquelles certaines tomates conservent un peu de chair verte à l’intérieur de leurs fruits. Pour commencer, il faut savoir qu’avoir un peu de chair verte est tout à fait normal pour beaucoup de variétés de tomates. Cela est particulièrement le cas pour les tomates patrimoniales, dont certaines, comme ‘Everett’s Rusty Oxheart’ et ‘Thorburn’s Terra Cotta’, ont généralement une chaire toujours un peu verte, même lorsqu’elles sont cultivées dans des conditions parfaites. D’ailleurs, il existe des tomates qui sont vertes de part en part, même à pleine maturité, comme ‘Aunt Gertie’s German Green’ et la ‘Green Zebra’. Vertes à l’intérieur ou non, de telles tomates seront parfaitement comestibles et délicieuses. Possibles... Lire la suite >

Le côté toxique des plantes comestibles

Par Larry Hodgson Il peut paraître bizarre de penser qu’une plante peut être à la fois comestible et toxique et pourtant, c’est en fait souvent le cas.  Beaucoup de plantes, notamment, produisent des fruits comestibles pour attirer les oiseaux et les mammifères qui aident à leur distribution, mais la même plante tient à ce que ces mêmes animaux, ainsi que d’autres créatures, ne mangent pas leur ramure et leur feuillage et ainsi les infusent avec des produits dissuasifs ou toxiques. Aussi, souvent la chair du fruit est comestible, mais la graine est toxique, ce qui assure que le «transporteur» ne la bouffera pas. Aussi, d’autres plantes «comestibles» ne deviennent mangeables que si on les prépare correctement. Des exemples Voici quelques plantes comestibles couramment cultivées qui sont aussi toxiques. Notez bien que, sauf mention contraire, la toxicité des plantes mentionnées est relativement faible, pouvant causer des inconforts intestinaux et des nausées, mais nécessitant rarement des traitements médicaux. Enfin, avant que vous ne... Lire la suite >

Un potager maison pour les ainés : pour la table et la communauté

Par Suzie Wilson De nos jours, de nombreuses ainées adoptent l’idée de cultiver des légumes pour elles-mêmes, leurs amis et leurs voisins. Si vous ne savez pas par où commencer, où vous pourriez partager vos récoltes maison avec d’autres ou même quoi faire avec vos aliments frais, le site web Jardinier paresseux présente plusieurs ressources pour vous aider. Votre premier potager On dit que les meilleurs experts commencent en tant que débutants, et c’est tout aussi vrai avec le jardinage, quel que soit votre âge ! Vous pensez peut-être que vous n’avez pas la main verte, mais la vérité est qu’un peu de recherche vous dira tout ce que vous devez savoir sur les plantes comestibles, leurs besoins et ce qu’implique leur entretien. Vous envisagez probablement de cultiver les légumes que vous aimez manger le plus, mais au-delà de cela, vous devriez comparer les légumes pour savoir ce qui vaut la peine d’être cultivé dans votre situation. Par exemple, différentes plantes prennent des temps... Lire la suite >

Une plante qui vous dit quand il est temps d’arroser

J’ai trouvé une utilité de premier plan aux impatientes (Impatiens walleriana), car elles réagissent rapidement au manque d’eau (avant les autres plantes) et reprennent leur forme dès qu’on les arrose pour corriger. Alors, elles sont devenues mon indicateur no 1 pour savoir s’il est temps d’arroser et ça marche très bien.  C’est un excellent truc pour un jardinier débutant qui a de la difficulté à savoir s’il est temps d’arroser. Christian Bergeron Réponse : C’est un conseil très pratique. Merci beaucoup de l’avoir partagé! Et j’aimerais ajouter mon propre grain de sel… J’utilise aussi ce que j’appelle une plante indicatrice d’arrosage, et ce, depuis plus de 40 ans : le coléus (Coleus scutellarioides). Cette plante aussi fane très rapidement, mais récupère parfaitement lorsqu’on l’arrose abondamment. Je l’utilise non seulement à l’extérieur dans mes jardins en pleine terre et en bac, mais aussi à l’intérieur. D’habitude, je mets un coléus dans chaque pièce où je cultive des plantes d’intérieur, car les besoins... Lire la suite >

Les champignons à la rescousse de nos plantes

Les champignons mycorhiziens arbusculaires profitent aux cultures de plusieurs manières Par Hayley CrowellUniversité d’État de Caroline du Nord Les champignons jouent un rôle très important pour les plantes et, par conséquent, pour les humains. Cet article examine comment ces «engrais vivants» peuvent aider le sol, ainsi que nos systèmes de production agricole. Depuis plus de 400 millions d’années, les champignons mycorhiziens arbusculaires forment des relations symbiotiques avec les plantes du monde entier. Présents sur presque tous les continents et dans environ 80 % des plantes vasculaires, ces champignons importants jouent un rôle central dans l’absorption des nutriments des plantes dans divers écosystèmes. Ces champignons importants commencent leur vie dans le sol, là où les racines peuvent se développer. Les plantes libèrent des hormones expressément pour augmenter les chances d’interactions racine-champignon et ensuite pour aider les champignons à se développer.  Les plantes cherchent à interagir avec les champignons mycorhiziens arbusculaires pour créer une relation mutuellement bénéfique : une symbiose. Une fois que... Lire la suite >

Barrière contre les lapins

Commentaire: L’an dernier, mes lys se sont faits ravager au complet par une famille de lapins! J’ai essayé plusieurs trucs qui ne marchaient pas (un arroseur muni d’un détecteur de mouvement, etc.). Bref, j’ai parcouru le Web pendant plusieurs heures et j’ai finalement trouvé sur SFGate une solution qui fonctionne à 100%. Vous la trouverez sur la photo jointe.   On ne le voit pas, mais on doit recourber la partie dans le sol vers l’extérieur sur environ 15 cm (6 pouces) à un angle de 90 degrés, sinon les lapins vont pénétrer la barrière en creusant. Et la barrière doit atteindre environ 60 cm de hauteur hors sol, sinon ils pourront quand même atteindre le lys. J’ai pensé vous en faire part au cas où certains de vos lecteurs auraient le même problème.  Ma nouvelle devise: «Ici, on ne met pas les lapins en cage, on met les lys en cage!»  Claire SauvéMontréal Réponse: Merci pour le partage! Je suis certain que plusieurs lecteurs... Lire la suite >

Transformez votre jardin en un havre de paix extérieur simple

Par Bruna Pani Les jardins font de superbes espaces multifonctionnels. Socialiser avec la famille et les amis, faire de l’exercice, se détendre: les choix en matière d’utilisation sont multiples. Le concept de jardin minimaliste peut évoquer chez certains l’idée d’un jardin clairsemé et banal. Pourtant, les jardins minimalistes et simples peuvent offrir beaucoup de commodités en offrant un espace fonctionnel à la fois beau et répondant à votre style de vie. Selon les tendances actuelles en design, les jardins minimalistes devraient être composés d’une palette de couleurs restreinte et les matériaux, plantes et designs qui le composent devraient respecter des lignes simples. Comme les paysagistes professionnels peuvent être hors de portée financière de la plupart des propriétaires, nous présentons ici le guide parfait pour que vous puissiez tranformer vous-même votre jardin en un havre de paix extérieur simple. Changez l’utilisation traditionnelle du gazon La plupart des maisons utilisent le gazon comme élément clé de leur aménagement paysager, permettant à celui-ci... Lire la suite >

La caféine : bien pour l’abeille, moins pour la ruche

Par Larry Hodgson Si vous êtes comme 72% de la population adulte, vous comptez sur la caféine présente dans le café matinal que vous sirotez pour vous sortir de la somnolence du petit matin et vous aider à vous concentrer. Eh bien, vous n’êtes pas unique à cet égard: la situation est similaire pour les abeilles domestiques (Apis mellifera)! Elles aiment bien l’effet stimulant de la caféine. Il s’avère que le nectar de nombreuses fleurs contient de la caféine : environ 40 à 55% des fleurs renferment cet alcaloïde. Chez les végétaux, le rôle principal de la caféine est de les protéger contre les herbivores, car la caféine, toxique à forte dose, est avant tout un insecticide et repoussera de nombreux ravageurs. Pour cette raison, elle est principalement concentrée dans les tissus des végétaux, comme les feuilles et les pétales de fleurs. Seule une très petite quantité de caféine se retrouve dans le nectar des fleurs, par contre… mais le... Lire la suite >

Où installer son composteur?

Par Larry Hodgson Il n’y a pas de saison particulière pour installer un composteur : printemps, été, automne; même hiver dans les régions où il n’y a pas de neige. Mais il y a des préférences quant à son emplacement. En voici quelques-unes : Il vaut mieux installer le composteur… Dans un endroit facilement accessible, mais pas trop visible. Sur une surface plane, dans un endroit bien drainé.  À même la terre, si possible, pour permettre un accès facile aux microbes, aux vers de terre et aux autres détritivores et pour que le lixiviat (le «jus de compost») puisse s’écouler librement.  À au moins 1 m de toute fenêtre. Normalement, le compost ne sent pas et si oui, cela est facile à corriger en équilibrant mieux les matières brunes et les matières vertes (lisez Le compostage : si facile à faire! pour plus de renseignements à ce sujet), mais voulez-vous vraiment endurer des mauvaises odeurs pendant que vous équilibrez le compost ?  De préférence,... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!