Bulbes Catalogues et fournisseurs horticoles Truc du jour

Disette de bulbes prévue : commandez tôt!

Jardin de tulipes

Par Larry Hodgson

Aviez-vous remarqué la faiblesse du choix de bulbes à floraison printanière dans les jardineries à l’automne 2020?

Moi, oui! J’ai été très déçu du peu de choix offert: beaucoup des bulbes que, normalement, je trouve facilement en jardinerie à l’automne — tulipes, narcisses, scilles, jacinthes, crocus, etc. — étaient absents des étalages. Et d’ailleurs, il n’y avait que très peu de bulbes à acheter. Dans ma jardinerie locale, il n’y avait qu’un tiers de la surface habituellement consacrée aux bulbes qui en était garnie en septembre dernier… et les tablettes se sont presque vidées en seulement deux jours. Normalement, il y a des bulbes à vendre de la mi-septembre à la mi-novembre. C’était du jamais vu!

Que s’est-il passé? 

Étalage de bulbes
Un étalage de bulbes bien rempli… avant l’engouement pour le jardinage provoqué par la COVID-19. On ne risque pas de revoir cela avant plusieurs années! Photo: Hippopx

Ce n’était pas une mauvaise récolte ou un bateau plein de bulbes qui aurait coulé qui était la cause de cette disette, mais un engouement accru pour tous les aspects du jardinage. Depuis le début du confinement COVID-19, tout le monde jardine… et quand on jardine, on veut bien sûr expérimenter avec les bulbes à floraison printanière, si faciles à cultiver.

Les marchands les plus avisés ont vu le problème venir et ont essayé de commander plus de bulbes, mais les fournisseurs néerlandais (presque tous les bulbes que vous achetez sont soit produits aux Pays-Bas, soit distribués par des fournisseurs néerlandais) n’en avaient pas produit plus que d’habitude. Les précommandes ont vite vidé les réserves: la plupart des pépinières et jardineries locales n’ont reçu qu’une partie de leur commande. Et, comme mentionné, les rares bulbes qui ont abouti dans les magasins locaux ont vite été achetés par des jardiniers enthousiastes. 

Tout indique que le problème se répétera cet automne. D’abord, l’engouement pour le jardinage n’a pas baissé en 2021. Au contraire, comme on l’a bien vu au printemps, où tout manquait dans les jardineries, il a encore augmenté! Et il n’est pas possible d’augmenter subitement la production de bulbes. La plupart prennent 3 à 5 ans à produire : il faudra donc attendre plusieurs années avant que les efforts actuels pour doubler ou tripler la production, selon la variété, portent des fruits. Pour l’instant, la demande dépasse l’offre… et de beaucoup!

Que faire?

Si vous voulez un bon choix de bulbes, commandez-les à l’avance. 

Ce n’est pas une idée nouvelle. C’est même une tradition de longue date pour beaucoup de jardiniers. (Mon père recevait des catalogues de bulbes quand j’étais petit et sans doute son père avant lui.) Les catalogues de bulbes de printemps (autrefois papier, maintenant, très souvent, virtuels) arrivent à la fin du printemps ou au début l’été. Il s’agit de les parcourir, de choisir vos préférés et de passer votre commande. Si simple!

Bulbes de tulipe dans une main
Les bulbes à floraison printanière voyagent très bien par la poste.. Photo: iBulb

Les bulbes, étant en dormance l’été et sans feuilles ou racines, voyagent très bien et arriveront chez vous au moment propice pour la plantation, soit au début de l’automne.

En commandant à l’avance, vous pouvez être certain d’obtenir les bulbes que vous voulez. D’autant plus que les catalogues modernes virtuels affichent «épuisé» dès que les réserves d’un bulbe donné sont à zéro. Quand on commande à partir d’un catalogue papier, c’est un détail que vous ne pouvez pas prévoir, mais si vous commandez sur Internet, vous le saurez tout de suite et pourrez alors faire un autre choix.

Le moment pour commander est… maintenant

Essentiellement, il est minuit moins une pour la commande de bulbes pour le printemps prochain. Si vous visitez les sites Web des catalogues, vous verrez déjà que l’avis «épuisé» a poussé çà et là; dans les deux prochaines semaines, il paraîtra presque partout!

Au Canada, essayez Fraser’s Thimble FarmsBotanusPhoenix PerennialsBreck’s ou Veseys. En Europe, il y a, entre autres, Promesse de fleurslesbulbesafleurs.comBulbi et Plantes et jardins.

Bon magasinage!

13 comments on “Disette de bulbes prévue : commandez tôt!

  1. Je dirais même qu’au niveau du choix des vivaces cette année, il y a également une faiblesse… Toujours les mêmes sur les étalages. Décevant.

  2. suzanne chabot

    Commandez chez Vesey’s, bon choix!

  3. suzanne chabot

    À peu près la même chose pour les vivaces cette année, toujours les mêmes sur les étalages… Décevant.

    • Pierre Morrissette

      C’est bien vrai. Il faut parfois faire le tour des jardineries. Ma jardinerie préférée pour les raretés, les plantes différentes est Ô jardind’Ô à Rawdon et ils font les envois postaux également.

    • Je ne sais dans quelle région vous demeurez mais je connais plus centre qui offrent beaucoup de variétés. Villeneuve dans Lanaudière, Le merle bleu dans Porneuf etc.

      • ah oui, au Merle Bleu, ça vaut le détour, des plants bien dodus… et c’est tellement une belle région à visiter, j’y vais au moins une fois dans la saison. Villeneuve c’est ma pépinière dans mon coin.

  4. C’est curieux tout cela , car mes plantes à bulbes (tulipes, crocus, amaryllis, crocosmias, narcisses, jonquilles, jacinthes une fois en terre reviennent tous les ans et donnent une floraison plus qu’honorable, et j’en ai un peu partout, donc chaque années à différentes périodes j’ai des surprises très agréables qui demande très peu ou pas s’entretient, sinon de l’eau. Je dois vous avouez que je suis surprise par le phénomène que vous décrivez.

  5. Nos catalogues de bulbes ne sont pas encore parus car nous plantons certainement plus tard que vous : septembre, octobre, voir novembre. Mais chez vous il doit déjà faire très froid à ces dates !

    Donc je ne sais comment ça va se passer. L’an dernier nous n’avons pas acheté, donc pas planté de bulbes, ayant à remettre le jardin en ordre après le confinement et les restrictions de circulation (aller à son jardin n’était pas un motif valable de déplacement), puis une sécheresse assez grave : interdits de jardin au printemps, (à plus d’un kilomètre) il était en triste état.

    De plus nous avions été privés de la floraison de nos tulipes ( je n’ai pas pu voir mes belles Rembrandt) et autres bulbes au printemps 2020.
    « Fi de garce de virus ! »

  6. Bonjour et un grand merci pour vos articles que je lis tous les jours !
    Vous mentionnez que la production des bulbes commercialisés peut prendre 3 à 5 ans, cela m’intéresserait de connaitre les différentes étapes du processus et pourquoi les bulbes dégénèrent dans nos jardins, avez-vous déjà écrit un article sur le sujet ?
    Merci d’avance pour votre réponse et bonne continuation.

    • Je ne pense pas. Peut-être un de ses jours!

    • J’ai une amie qui reçoit chaque année des bulbes donnés par la municipalité de Ville-Mont-Royal. Des bulbes recyclés en quelque sorte. Et bien, ils lui donnent toujours de très beaux les fleurs.

  7. Ping : Pénurie de bulbes 2021 : plus de précisions – Jardinier paresseux

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :