Humour Mauvaises herbes

Comment détérminer si une plante est une mauvaise herbe

Voici un vieil adage de jardinage que vous voudrez peut-être mettre en application.

Si vous ne savez pas si une plante est une mauvaise herbe ou une plante ornementale, essayez de l’arracher. Si elle est impossible à sortir du sol, c’est une mauvaise herbe. Si elle sort de terre très facilement, c’est (ou plutôt, c’était) une plante ornementale de grande valeur.

41 comments on “Comment détérminer si une plante est une mauvaise herbe

  1. Ben oui toé

  2. Chantal Robert

    Ce n’est pas plutôt le contraire???

  3. C’est une blague!. Je pense qu’il faut identifier la plante par ses caractéristiques et au besoin attendre un peu pour être certain de la reconnaître avant de prendre le risque de l’arracher. On peut parfois confondre deux plantes, surtout en début de croissance.

  4. Je vous trouve très drôle aujourd’hui! 🤣

  5. Lucie Labelle

    Tout est question de regard, un pissenlit est considéré comme une mauvaises herbe, alors qu’il rend de grands services à nos petits pollinisateurs au début du printemps.

  6. Pierre Jutras

    Les seules mauvaises herbes sont les irritantes comme les sumacs, l’herbe à puce et autre plantes toxiques. Je préfère tolérer davantage de « visites », comme la magnifique coréopsis arrivée cet été, dans mes plates-bandes. De plus je vais rehausser de 5 cm la hauteur de ma tondeuse pour favoriser insectes et oiseaux. J’aimerais aussi que le trèfle veuille bien remplacer le gazon. Patience !

    • Bertrand Deschênes

      …du trefle au lieu de pelouse ? je déconseille de marcher nu pied avec tout les polinisateurs qu il va y avoir, ca va piquer sous les pieds outch ! lol
      C’est bien beau du trèfle, j’aime aussi le trèfle mais plutot dans les plates bandes… le trèfle n est pas facile à tondre avec une tondeuse, les trefles poussent dans tout les sens et ca bourre la tondeuse car c’est tres humide. mais je ne dit pas non à 25 % de trefle mélangé avec la pelouse.
      je suis assis sur ma balançoire et en écrivent je m appercois que j ai quelques trefle entre mes dales de béton, ça viens de me donner une idée, l année prochaine je vais décoller mes dalles, les séparer en laissent un espace d un pouce et semer du trefle dans les fentes, ca pousse rapidement du trefle, je ne sais pas si je vais faire une gaffe, faut bien essayer pour le savoir, c est vrai que c est beau du trefle, en plus de leurs belle fleurs jaune

    • Christiane

      Pendant une longue canicule, mon gazon brûle sauf le trèfle qui reste toujours vert.

  7. Il a de l’humour le monsieur aujourd’hui!🤣

  8. Oups, c’était Onagre Fruticosa Firework, elle s’arrachait si bien… snifff… j’en ai laissé un peu au printemps au cas où. J’ai donc pu l’identifier fin juin.

  9. Je l’ai utilisé ce truc dans mes plate-bandes. Ça marche, il ne reste que des mauvaises herbes. 😉

  10. Essayez d’arracher framboises, rhubarbe, plantules de cerisier, rosiers, lilas, et autres comestibles ou ornementales… ça vaut bien des séances au gym!

  11. Essayez d’arracher framboises, rhubarbe, plantules de cerisier, rosiers, lilas, et autres comestibles ou ornementales… ça vaut bien des séances au gym!

  12. But make no mistake: the weeds will win; nature bats last. ~Robert M. Pyle

  13. Je fais une photo et utilise une application pour identifier. Il y en a besucoup! Pas obligé que ce soit fait immédiatement, de retour à la maison ça suffit.

  14. Le feuillage des hemerocales ont tendance à s’affaisser après la floraison. J’en coupe une partie pour que ce soit plus joli. Est-ce que ça peut nuire à la plante? Merci

  15. Vraiment drôle 😂

  16. Vraiment drôle 😂

  17. Lucie Labelle @
    « Tout est question de regard, un pissenlit est considéré comme une mauvaises herbe, alors qu’il rend de grands services à nos petits pollinisateurs au début du printemps.

    De plus le pissenlit au printemps ou à la fin de l’hiver, quand il est bien tendre, procure de bonnes salades(avec des petits lardons et un filet de vinaigre) et des omelettes savoureuses(laisser un petit bout de racine, ça donne un goût de noisette).
    Et puis quand les akènes sont bien murs, le plaisir des petits enfants qui soufflent dessus pour les faire envoler, comme la dame de la librairie Larousse : « Je sème à tout vent ».

    Pour moi, les mauvaises herbes, ça n’existe pas, il n’y a que des herbes dont on n’a pas encore découvert l’utilité.

  18. Définir une  »mauvaise herbe » qui est seulement une herbe qui s’adapte très bien 😉

  19. Une mauvaise herbe en est une pour certains et cette mauvaise herbe en est une bonne pour d’autres. Je vois la nature ainsi. Je crois qu’il n’y a aucunes mauvaises herbes sur cette terre que nous habitons. Chaque brindille, bonne ou mauvaise à ses raisons d’être. C’est à l’homme de définir son environnement comme il le veut.

  20. Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Dany. Il me semble entendre une « mauvaise herbe » gisant au sol murmurer: « J’ai été arrachée par un « mauvais humain ».

    • Christiane

      Il ne faut pas avoir de gazon à entretenir, ni plate-bande, ni jardin, ni potager pour défendre les mauvaises herbes. Elles sont envahissantes, épuisent le sol, attirent les vers blancs et les mouffettes, etc.
      Évidemment, en ville, dans un appartement, ce sont des réalités méconnues…
      Christiane

  21. Pas facile de plaire à tout le monde…des jos connaissant…y en aura toujours…😉

  22. Gertrude Jeckyll, la grande paysagiste anglaise disait: « Il n’y a pas de mauvaises herbes, que des herbes à la mauvaise place »
    Une pensée de plus pour réfléchir.

  23. Il faudrait ajouter que si après l’avoir arrachée, elle repousse aussitôt qu’on a le dos tourné, c’est définitivement une mauvaise herbe!

  24. À mon avis, une mauvaise herbe doit répondre à 2 critères soient: 1-Elle pousse là où on n’en veut pas, et 2-Elle s’étend à un point d’étouffer et de faire disparaitre les plantes voisines désirées. J’ai dans mon jardin plusieurs plantes sauvages/indigènes/ »mauvaises » que j’ai volontairement laissé pousser ou volontairement disposé en des endroits précis et c’est bien correct et très décoratif (Catherinette, épervière, framboisiers sauvage, etc…) Si je n’en veux plus, elles deviennent mauvaises, je les enlève et je mets autre chose 😉

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :