Nomenclature horticole Plantes envahissantes

Qu’est-ce qu’une plante envahissante?

Par Larry Hodgson

Au cours des derniers mois, généralement après avoir publié une liste de plantes pour diverses utilisations (couvre-sols pour l’ombre, plantes à papillons, etc.), j’ai reçu certaines plaintes de lecteurs selon lesquelles l’une des plantes de la liste était envahissante et que je ne devrais pas promouvoir les plantes envahissantes. Je pense qu’il serait intéressant de discuter de ce qu’est une plante envahissante pour comprendre pourquoi cela est essentiellement impossible.

Qu’est-ce qu’une plante envahissante?

De mon point de vue de jardinier, une plante envahissante est une plante qui a tendance à se propager de manière incontrôlable. Elle peut être de toute origine, indigène ou exotique.

Podophylle pelté
Podophylle pelté (Podophyllum peltatum). Photo: James St John, Flickr

Par exemple, j’ai planté un podophylle pelté (Podophyllum peltatum) dans mon jardin il y a deux décennies et je me bats depuis pour la garder sous contrôle. C’est une plante indigène là où je vis et elle est même considérée comme une espèce menacée dans ma province (Québec), mais cela ne l’empêche pas de se comporter comme une mauvaise herbe dans mon jardin. Et une plante qui se propage rapidement par rhizomes souterrains et étouffe ses concurrentes, n’est-ce pas la quintessence d’une plante envahissante?

Pourtant, d’après certaines instances gouvernementales, cette plante n’est pas envahissante, puisqu’elle est indigène. Elles semblent avoir réussi à glisser dans leur définition d’une plante envahissante l’idée que cette plante doit nécessairement être exotique (venir d’un autre pays) pour être ainsi considérée. Donc, pour elles, une plante envahissante est une plante exotique qui a tendance à se propager de manière incontrôlable.

Dans ma tête de jardinier, une telle plante serait une «plante exotique envahissante». Je ne vois pas pourquoi une mauvaise herbe indigène ne peut pas être considérée comme envahissante. Cela n’a tout simplement aucun sens pour quelqu’un qui jardine. Quand quelqu’un essaie de me dire qu’une plante qui envahit ma plate-bande depuis 20 et que je n’arrive à pas à contrôler n’est pas envahissante, puisqu’elle est indigène… eh bien, je ne comprends pas.

J’ai parfois l’impression que les définitions des gouvernements sont conçues pour semer la confusion, pas pour éclairer la situation.

Oui, la plante est envahissante, mais où?

Ensuite, il y a la question de savoir  la plante est envahissante.

Les plantes ne se répandront pas à l’infini dans un environnement qui ne leur convient pas. Au mieux, elles s’accrocheront à peine à la vie. Au pire, elles mourront. 

Arbre aux papillons
L’arbre aux papillons est envahissant dans certains climats, mais pas dans d’autres. Photo : http://www.maxpixels.com

Ainsi, lorsque quelqu’un se plaint que l’arbre aux papillons (Buddleia davidii), par exemple, est envahissant et que je devrais, pour cette raison, le retirer d’une liste de plantes qui attirent les papillons, permettez-moi de souligner qu’il n’est certainement pas envahissant partout. Il a besoin d’un climat assez doux et plutôt sec pour prendre la clé des champs. Alors, il n’est assurément pas envahissant là où je vis. Il ne survit même pas à l’hiver ici (zone de rusticité 4b) et les rares fois que j’en cultive, c’est uniquement comme une plante annuelle. Je sais qu’il est envahissant dans certaines régions de la France ou sur la côte ouest du Canada où le climat est beaucoup plus doux, mais il n’y a aucun risque qu’il se ressème ou autrement s’échappe à la culture pour devenir une menace dans les régions au climat froid et humide, ni sous les tropiques, ni dans un désert, ni dans un marécage, etc. Aucune plante n’est envahissante partout!

Parmi les nombreuses autres plantes qui sont affichées comme envahissantes sur plusieurs sites Web, mais qui, en fait, ne le sont que dans certains environnements, il y a le lierre commun (Hedera helix), le miscanthus (Miscanthus sinensis) et le tamaris (Tamarix ramosissima). De plus, si vous acceptez la définition qu’une plante envahissante est nécessairement une plante exotique, le lierre commun ne serait pas considéré comme envahissant en Europe, d’où il est originaire… même s’il peut facilement envahir des jardins.

Il existe également des cas de plantes qui pourraient être envahissantes, mais qui sont généralement cultivées comme plantes d’intérieur. Le pothos (Epipremnum aureum), par exemple, pourrait être envahissant dans un climat tropical humide, mais quand il est cultivé comme plante d’intérieur, comme c’est habituellement le cas, où est le mal ? De plus, il est d’origine tropicale et incapable de tolérer le moindre gel, donc il ne sera jamais envahissant à Paris ou à Montréal, même si, par miracle, il trouvait son chemin à l’extérieur.

Cultivars stériles

Lantana Bloomify Red
Lantana Bloomify Red est un lantana stérile et donc ne se multiplie pas par semence. Photo: Ball Flora, National Garden Bureau

Bien sûr, il y a aussi la question des «cultivars stériles», habituellement une variante stérile (qui ne produit pas des semences fertiles) d’une plante autrement reconnue comme envahissante. 

Il existe maintenant, par exemple, des cultivars stériles de lantana (Lantana camara) qui peuvent être cultivés en toute sécurité dans des climats où les lantanas peuvent devenir envahissants en se ressemant trop, soit uniquement dans les climats tropicaux. Dois-je également interdire le lantana de toute liste de plantes à cause de son potentiel d’envahissement alors qu’il existe de nombreux cultivars qui ne sont pas envahissants ? Déjà, même les lantanas fertiles ne sont pas envahissants pour plus de 90 % de mon lectorat, surtout concentré dans les zones tempérées où les lantanas sont strictement des plantes annuelles ou des plantes d’intérieur.

Toute plante est potentiellement envahissante

Si je devais bannir de mes écrits toutes les plantes qui pourraient éventuellement être envahissantes quelque part dans le monde dans certaines circonstances, il ne resterait plus grand-chose, n’est-ce pas ?

Je parie que si je devais produire une liste de cinquante «plantes couvre-sol pour l’ombre», étant donné que les plantes couvre-sol ont tendance, par leur nature même, à se répandre au moins un peu, au moins quarante d’entre elles pourraient potentiellement être envahissantes quelque part. Donc, que faire quand on veut que la plante soit envahissante? Que cela fasse partie du plan?

Et que dire des plantes utiles qui sont envahissantes ? De nombreux légumes que nous cultivons dans nos potagers sont potentiellement envahissants, tout comme un grand nombre des fines herbes, de céréales et d’autres plantes utiles. Dois-je bannir toute mention de tomates, de carottes, d’origan ou de blé de mes écrits à cause de leur potentiel d’envahissement? 

Puisque ce blogue est lu partout dans le monde (et je n’exagère pas : du Yukon à la Nouvelle-Calédonie), il faudrait que j’arrête d’écrire sur les plantes si je voulais éviter de mentionner tout végétal qui pourrait peut-être être envahissant… quelque part… sous certaines conditions.

Je me demande si je ne devrais pas tout simplement ajouter à tous mes futurs billets l’avertissement suivant: Toute plante est potentiellement envahissante?

Au lecteur de faire sa part

Là où j’habite, et où vous habitez aussi, je suppose, il y a beaucoup d’avertissements sur les plantes envahissantes qu’on ne devrait pas planter à cause de leur potentiel d’envahissement local. En effet, certaines plantes sont même interdites dans certaines régions.

Donc, si je produis une liste de plantes dans le cadre d’un billet, une liste conçue pour les jardiniers du monde entier et pas seulement pour votre ville ou votre région, puis-je vous suggérer de soustraire mentalement de l’utilisation possible toutes les plantes qui pourraient être envahissantes chez vous? Il serait injuste pour mes lecteurs de retirer certaines plantes de la liste parce qu’elles sont envahissantes sur la Côte d’Azur ou en Californie si elles ne le sont pas à Bruxelles ou à Montréal.

Réactions négatives

Je sais que je vais recevoir beaucoup de critiques à la suite de cet article, mais à un moment donné, il me semble que je dois préciser que je ne peux pas être tenu responsable de préciser le potentiel d’envahissement de chaque plante qui paraît sur une liste de végétaux. J’aime écrire ce blogue; c’est même une véritable passion pour moi, mais je ne peux pas permettre aux «intérêts locaux» d’influencer chaque mot que j’écris.

D’ailleurs, je pense qu’ajouter l’avertissement «Toute plante est potentiellement envahissante» à chaque billet que je produis est tout simplement idiot, mais si c’est ce qu’il faut pour contenter les mécontents, je le ferai. 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

123 comments on “Qu’est-ce qu’une plante envahissante?

  1. Chantal Haché

    C est hallucinant comment les gens cherche la bête noire, c est devenu envahissant 😜 vous êtes le meilleur blog sa doit faire des jaloux …

    • Effectivement ne vous laissez pas envahir par des gens qui cherche la bête noire

  2. Bien dit. Lorsque vous parlez d’une plante particulière, vous donnez toujours l’information que je recherche pour juger moi-même de son potentiel envahissant. Sa façon de se propager, les milieux où elle se plaît, etc. Je suis reconnaissante d’avoir une source fiable d’information pour le climat canadien. Une admiratrice du Nouveau-Brunswick.

  3. Hélène, Cap-Rouge

    Bravo M. Hodgson! Vous êtes toujours si pertinent. Vous êtes mon inspiration depuis de nombreuses années!

  4. Très instructif comme billet et, effectivement, il faut faire la part des choses. Merci de faire partie de mes lectures quotidiennes.

  5. Louise Labrosse

    Bien dit!

  6. Marie-Annie

    D’écrire cette notice à chaque billet ferait de cette notice une notice envahissante! Attention! 😜🤣🤣🤣 merci M. Hodgson de partager vos fabuleuses connaissances avec la planète… vous êtes précieux ❣️

  7. Bonjour,
    Admirez ce que deviennent les plantes envahissantes et mauvaises herbes chez Suzie Grieve : -)
    A vos paniers.

  8. Murielle Laperriere

    Ne vous laisser pas envahir par les envahisseurs…votre blogue et très intéressant même en Mauricie. Mu

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :