Pesticides Vivaces

Peut-on produire sa propre pyréthrine?

Fleur de pyrèthre de Dalmatie.

Par Larry Hodgson

À la suite de l’article paru le 30 juin 2021 sur l’origine de l’insecticide pyréthrine, j’ai reçu plusieurs questions sur la possibilité de cultiver le pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium) et de s’en servir pour fabriquer un insecticide maison.

Et la réponse est oui, on peut cultiver cette plante et donc éventuellement produire son propre insecticide… mais il y a certains obstacles à surmonter. 

D’abord, il faut de préférence trouver «le vrai pyrèthre», soit le pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium). Si vous demandez du pyrèthre dans une pépinière, la plupart vous vendront plutôt le pyrèthre rose (T. roseum) dont l’effet insecticide est minimal. Les plantes de pyrèthre de Dalmatie ne sont essentiellement jamais offertes en pépinière (du moins, pas au Canada ni en Europe), mais on peut trouver des semences sur Internet. Si possible, trouvez des semences provenant de sources africaines, notamment du Kenya ou de la Tanzanie, où les variétés cultivées sont reconnues pour leur haut taux de pyréthrine.

La culture du pyrèthre de Dalmatie

Semez les graines de pyrèthre à la surface du terreau, à l’intérieur ou en plein air, sans les couvrir. Il faut une exposition à la lumière pour stimuler la germination, mais aucun autre traitement spécial n’est nécessaire. Il suffit de garder le sol un peu humide. La germination est rapide à une température d’environ 20°C. 

Au jardin, la plante se cultive au soleil dans un sol pauvre et plutôt sec. 

Young plant of Dalmatian pyrethrum.
Jeune plant de pyrèthre. Photo:: guildfordgardencentre.com

La première année, on obtient une jolie plante à feuillage découpé un peu argenté.

En Europe centrale, on peut cultiver le pyrèthre de Dalmatie en plein air presque partout sauf en montagne, car il tolère les hivers modérés qu’on y trouve, du moins, tant que le sol se draine parfaitement. Les jardiniers du Canada ont moins de veine, car elle est adaptée aux zones de rusticité 7 à 9 et la presque totalité du pays se trouve plutôt dans les zones 0 à 6. Ainsi, il faut rentrer la plante l’hiver et la cultiver sous un éclairage intense, la replantant en pleine terre au printemps suivant. 

La floraison et la première récolte de fleurs auront lieu le deuxième été. 

Le pyrèthre de Dalmatie est une vivace de courte vie. Il faut le renouveler par semences tous les 3 ou 4 ans.

La préparation du produit

Récoltez et séchez les fleurs, puis réduisez-les en poudre.

La poudre est toutefois très instable et s’altère en seulement quelques jours à la lumière, à la chaleur et même à l’air libre. On peut la conserver quelques mois dans un contenant hermétique à l’abri de la lumière et encore plus longtemps au congélateur.

Pour utilisation, faites macérer la poudre dans de l’eau pendant 48 heures. La solution doit être utilisée immédiatement du fait de sa biodégradabilité rapide.

Enfin, rappelez-vous que même si la solution produite est biologique, c’est quand même un insecticide toxique. Il est toujours important de l’utiliser avec la plus grande précaution.

11 comments on “Peut-on produire sa propre pyréthrine?

  1. Je me questionne sur la présence abondante de fourmis cette année dans le jardin communautaire. Il y en a bcp de petites brunes dans le sol, et sur certains plants, il y a aussi les fourmis communes noires. Sont-elles dommageables pour les plants? Si oui, comment les éliminer…il y a vraiment toutes sortes de recettes sur internet et d’une personne a l’autre. Je n’ai pas vu de fourmilières autour des potagers, et je me demande si les fourmis brunes étaient déjà présentes dans le compost obtenu de la ville?
    Merci

    • Les fourmis ne causent pas de dommages aux plantes et aident la vie du sol en l’aérant. Ce sont de bons auxiliaires à avoir au jardin. Il faut donc éviter de les tuer s’ils ne posent pas de problème à l’intérieur des bâtiments. Vérifiez s’il n’y a pas de pucerons sur vos plantes, ce sont souvent ceux-ci qui causent des dégâts et qui attirent les fourmis qui s’alimentent de leur miellat. Avoir une bonne diversité de fleurs aidera à créer un équilibre en eux et leurs prédateurs naturelles comme la coccinelle. Il faut laissez le temps à la nature de réguler le tout, les insectes nuisibles arrivant toujours un peu avant leurs prédateurs.

    • En général, les fourmis causent peu de problèmes dans le potager, mais parfois entretiennent des pucerons, donc il faut les surveiller. Même s’il y avait des fourmis dans le compost municipal (peu probable), il s’agirait de travailleuses et elles mourront loin de leur nid. La reine à la base d’une colonie ne survivrait pas à un tel déplacement.

  2. bonjour. Je me demandai si vous n auriez pas une adresse pour se procurer des semence aux canada… je trouve mais juste en europe …merci

  3. Est-il légal d’importer des semences depuis un pays étranger par la poste ? Puisque les semences sont vivantes, cela ne comporte-t-il pas un risque d’importer asussi des maladies au Canada ?

  4. Sylvain Sheehy

    Bonjour. Ma plate-bande est envahie…. Par l’hydre a 1000 et une têtes…. Le jargeau! Ou vicia cracca, qui comme son nom l’indique, est vicieux…. Comment on s’en débarrasse, et pour toujours? Avant que toutes mes fleurs de ma plate-bande soient étouffées? Merci!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d bloggers like this: