Pesticides Truc du jour

D’où vient la pyréthrine ?

Insecticide à la pyréthrine avec fleurs de pyrèthres en arrière.

Les scientifiques cherchent des moyens de produire plus de ce pesticide naturel

Par Susan Fisk 

L’un des insecticides biologiques les plus utilisés est la pyréthrine, un composé naturel. (En fait, il existe six variantes de pyréthrine naturelles, classées sous les noms pyréthrine I et pyréthrine II). C’est un nom que vous allez voir de plus en plus souvent, car la pyréthrine remplace progressivement les organophosphates et les organochlorés comme pesticide de choix, et ce, un peu partout dans le monde. C’est qu’il a été démontré que ces derniers composés ont des effets toxiques importants et persistants pour l’humain, alors que la pyréthrine, lorsqu’utilisée attentivement, est plus sécuritaire.

Ses origines

Pyrèthre de Dalmatie
Pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium). Photo: そらみみ, Wikimedia Commons

Mais d’où vient ce pesticide populaire? Peu de jardiniers se doutent qu’il est en fait dérivé d’une jolie fleur, le pyrèthre de Dalmatie (pour sa région d’origine dans les Balkans). Cette plante s’appelle maintenant Tanacetum cinerariifolium, mais fut longtemps connue sous les noms Pyrethrum cinerariifolium, d’où le nom commun pyrèthre, et aussi, pendant quelques décennies, Chrysanthemum cinerariifolium

Le pyrèthre est essentiellement une marguerite, avec les mêmes fleurs blanches à disque jaune qu’on connaît si bien. Mais ses fleurs cachent un insecticide puissant.

L’autre pyrèthre

Pyrèthre rose (Tanacetum coccineum). KENPEI, Wikimedia Commons

Les jardiniers connaissent beaucoup mieux le pyrèthre rose (Tanacetum coccineum, anciennement Pyrethrum coccineum) que le pyrèthre de Dalmatie. Cette vivace de nos plates-bandes aux fleurs roses, rouges ou blanches contient aussi de la pyréthrine, mais trop peu pour être intéressante pour la production d’insecticide.

La pyréthrine peut être utilisée à la fois comme pesticide biologique dans les jardins et les fermes et comme insectifuge pour les humains et les animaux. On qualifie souvent la pyréthrine de «pesticide vert».

L’utilisation de la pyréthrine comme insecticide pour la protection des cultures était un secret bien gardé par les anciens Perses, mais son utilisation est officiellement documentée à partir de 400 AEC. Le Japon était le premier producteur de pyréthrine avant la Seconde Guerre mondiale, mais depuis, elle est surtout produite en Afrique.

La pyréthrine se concentre surtout dans les fleurs du pyrèthre de Dalmatie. Les producteurs cueillent les fleurs au stade où la pyréthrine est la plus concentrée et les font sécher. Ils broient ensuite les fleurs et en extraient la pyréthrine. À partir de là, différents produits peuvent être fabriqués, à la fois des poudres et des liquides.

La pyréthrine est utilisée dans de nombreux insecticides domestiques, horticoles et agricoles, notamment ceux destinés à la culture biologique, mais peut aussi servir de répulsif, éloignant les insectes comme les moustiques et les tiques quand on l’applique sur la peau. Elle est également utilisée dans les shampooings contre les puces et les tiques pour chiens ainsi que dans des produits pour les oiseaux domestiques, mais rarement dans les produits pour chats, car la pyréthrine est plus toxique pour les félins. 

La pyréthrine est utilisée dans les produits pour les chiens, mais pas pour les chats. Photo: Photo : C. Flores

La pyréthrine est très toxique pour les poissons et aussi, bien sûr, puisqu’on l’utilise contre les insectes, pour ces derniers. Oui, même pour les insectes bénéfiques comme les pollinisateurs (abeilles, syrphes, papillons, etc.). Cependant, les risques pour les pollinisateurs sont quelque peu mitigés à cause de la nature répulsive de la pyréthrine (ils hésitent à approcher une plante qui sent le pyrèthre) et de sa décomposition rapide. Mais il ne faut certainement pas l’appliquer sur une plante pendant qu’elle est en fleurs et visitée par des pollinisateurs.

Recherches actuelles sur le pyrèthre

À l’état naturel, le pyrèthre de Dalmatie ne fleurit qu’à sa deuxième année de croissance. Des chercheurs de l’Université du Minnesota ont récemment publié un article sur les recherches visant le développement d’un nouveau type de pyrèthre qui fleurirait au cours de sa première année. Cela augmenterait considérablement le rendement des producteurs.

Ils recherchaient également des variétés qui produiraient proportionnellement plus de fleurs que de feuilles et de tiges, car ces dernières ne contiennent pas autant de pyréthrine. Après leurs recherches préliminaires utilisant des graines recueillies auprès de diverses sources, ils poursuivront leurs études et leurs sélections dans l’espoir de créer une lignée qui produirait de nombreuses fleurs à rendement en pyréthrine plus élevé dès la première année.

Une productrice de pyrèthres de Dalmatie dans son champ en Tanzanie. Crédit : Pyrethrum Company of Tanzania

Pyrèthre, pyréthrine, pyréthrinoïde ou perméthrine? Que de confusion!

Ah, si seulement il était plus facile de comprendre la différence de noms des produits dérivés directement ou indirectement du pyrèthre ! Voici une explication brève.

Le pyrèthre, c’est la plante.

La pyréthrine est le composé naturel présent dans le pyrèthre (T. cinerariifolium) et quelques plantes apparentées. La pyréthrine est considérée comme un produit biologique… ce qui ne veut pas dire qu’elle est toujours sécuritaire! Souvent, on écrit « pyréthrine naturelle » ou « pyréthrine végétale » sur l’étiquette pour éviter toute confusion.

Les pyréthrinoïdes sont des insecticides de synthèse de composition similaire à la pyréthrine, mais souvent plus puissants et plus persistants. Il en existe des certaines de variétés, dont la perméthrine qu’on voit dans beaucoup de pesticides domestiques et dont le nom peut porter à confusion. À cause de la résonance du nom, beaucoup de jardiniers pensent qu’il s’agit de la pyréthrine et donc, qu’elle est biologique. Pourtant les pyréthrinoïdes ne sont pas acceptés en jardinage biologique.

Si vous tenez à utiliser uniquement un produit bio, il faut surveiller attentivement ces différentes orthographes au moment de l’achat et n’acheter que de la pyréthrine!

Rappelez-vous que, bio ou non, tous ces produits sont des insecticides et que tous sont toxiques à divers degrés. Il est toujours nécessaire de les utiliser avec la plus grande attention. Entre autres, relisez toujours les instructions sur l’étiquette avant d’utiliser tout produit pesticide.

Article par Susan Fisk, à partir de recherches publiées dans Crop Science, un journal de la Crop Science Society of America.

Cet article a été écrit pour le compte de l’American Society of Agronomy et de la Crop Science Society of America. Traduction et informations supplémentaires par Larry Hodgson.

14 comments on “D’où vient la pyréthrine ?

  1. Edith Smeesters

    excellent article!

  2. Anonyme

    quel chance nous avons de vous avoir merci,

  3. Sophie vial

    Et pourquoi ne vous servez vous de la terre de diatomée qui elle n’a aucun risque pour les plantes en fleurs.très bonne pour protéger les animaux aussi

  4. Catherine

    Très intéressant merci!

  5. Yvon Tanguay

    Pour un jardinier paresseux, je trouve que vous travaillez vraiment beaucoup.
    Merci pour tout ce que vous faites.

  6. Le produit Saniterpen ne semble pas disponible au Canada

    • Non. J’ai utilisé ce produit tout simplement parce que nom pyrèthre paraissaient en grosses lettres. Ce n’était pas censé être une recommandation du produit pour le jardinage.

  7. …car la pyréthrine remplace progressivement les organophosphates et les organochlorés comme pesticide de choix,..
    Laquelle pyréthrine avait été remplacée par les organophosphate et les organochlorés !

    Jusqu’au début des années soixante, on pouvait se procurer et utiliser des insecticides à base de pyrèthre, puis ils ont progressivement disparu des rayons de marchands de graines et de produits pour les cultures ; les jardineries n’existaient pas encore, du moins dans ma région.

  8. Laurette Martel

    Est-ce qu’il y a de la pyrethre dans les leucanthemum ?

  9. Laurette Martel

    Bonjour ,est-ce qu’il y a de la pyrèthre dans les leucanthemum ? Parce que les miens se font dévorer jusqu’à destruction….

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :