Première page de l'article sur le jardin de Larry Hodgson.

Par Larry Hodgson

Croyez-le ou non, mon jardin — mon espace de jardinage personnel, soit autour de ma demeure à Québec — a été présenté dans le dernier numéro du magazine horticole Canada’s Local Gardener! Et sous la rubrique «Beautiful Gardens» (beaux jardins) en plus !

Je n’avais jamais vraiment conçu mon jardin pour la beauté comme telle. C’est vraiment un jardin de collectionneur, où je plante des plantes nouvellement introduites et souvent insolites. J’essaie de garder une apparence raisonnable dans la cour avant pour ne pas trop déranger mes voisins (même si quand, il y a 24 ans, j’ai enlevé la pelouse dans une banlieue où, à l’époque, toutes les autres maisons en avaient une, ça a dû être un choc!), mais sinon… tout est permis. Ainsi, lorsque Dorothy Dobbie, présidente et éditrice du magazine, m’a contacté avec l’idée de mettre mon jardin en vedette dans son magazine, j’ai été pris au dépourvu. Je ne pensais pas que mon jardin valait la peine d’être présenté dans un magazine. Eh bien, en regardant l’article, je me suis peut-être trompé !

Les 5 pages de l’article sur les jardins de Larry Hodgson.
Cinq pages ont été consacrées à mon jardin.

Mais il y a avait un problème. Dorothy avait besoin de photos… et je n’en avais pas beaucoup. 

Cela peut paraître bizarre, car depuis plus de 35 ans, j’ai parcouru le globe à la tête de voyages horticoles où je prenais constamment des photos des jardins des autres, mais alors, j’étais là pour visiter, donc je photographiais abondamment pour me faire des souvenirs. Dans mon propre jardin, c’est différent, car là, je jardine et mes mains sont donc toujours sales. Ce n’est pas une situation où je me sentais à l’aise de manipuler un appareil photo ou, ces jours-ci, un téléphone intelligent. Je n’avais même jamais pris une seule photo de ma fontaine, bien qu’elle soit au bord de la rue, en pleine vue de tous les passants depuis 24 ans ! Cordonnier mal chaussé, quoi!

J’ai dû alors courir dehors et prendre rapidement quelques clichés. Évidemment, à un moment de l’année où il y avait très peu de plantes en fleurs (c’était cet entre-saison où les tulipes avaient pour la plupart disparu, mais que les vivaces de la fin du printemps n’étaient pas encore épanouies). J’ai fait de mon mieux pour trouver des angles intéressants, des prises avec un peu de couleur, mais…

Heureusement, en fouillant dans mon ordinateur, j’ai trouvé quand même quelques rares images du terrain en été, juste assez pour donner une petite idée.

L’entrevue pour l’article était très facile et décontractée. Par téléphone, bien sûr, COVID oblige. Dorothy a posé des questions, j’ai répondu. J’adore parler de mon jardin, donc c’était très facile. Et à peine un mois plus tard, le magazine est arrivé. Oui, c’était si rapide que cela!

Dorothy a mis beaucoup d’informations dans l’article : ma propre histoire, de l’apprentissage du jardinage aux côtés de mon père jusqu’à ce que je devienne un journaliste horticole, l’histoire de mon jardin, maintenant dans sa 27e année, et une description de ses différents secteurs (pelouse fleurie, parterres de fleurs, potager surélevé, terrasse avec jardinières intégrées, etc.). Et aussi ses originalités, à l’intérieur comme à l’extérieur, dont le mur végétalisé dans la salle de bain, le foyer converti en jardin miniature dans mon bureau, la couche froide accessible en toute saison, la serre remplie de plantes tropicales et la fontaine mentionnée ci-dessus que les oiseaux et les passants aiment tant.

Page couverture du magazine Canada’s Local Gardener

Si vous souhaitez lire l’article en entier, les lecteurs canadiens peuvent se procurer un exemplaire du volume 2, numéro 4 de Canada’s Local Gardener dans un kiosque de magazines. Mais bien sûr, n’importe qui peut s’abonner à l’édition imprimée ou numérique (ou aux deux) ou commander une exemplaire, et ce, de n’importe où dans le monde. Vous trouverez les informations nécessaires ici : https://localgardener.ca/index.php/subscriptions.

Peut-être votre jardin aussi ?

Et, si vous habitez au Canada, pourquoi ne pas soumettre des photos de votre propre jardin à Canada’s Local Gardener? Je sais que le magazine recherche de beaux jardins partout au pays pour figurer dans les prochains numéros et le vôtre pourrait être l’un d’entre eux. Envoyez simplement de belles photos et les informations pertinentes à ian.leatt@pegasuspublications.net.

C’est quand même drôle : j’ai écrit pour tant de magazines horticoles au fil des ans — certainement plus de vingt ! —, et pourtant je n’aurais jamais pensé que mon propre jardin figurerait dans l’un d’eux un jour. Je m’en sens tellement honoré !

77 comments on “Mon jardin en vedette dans un magazine

  1. Francoise

    Votre jardin témoigne sûrement de votre investissement constant, votre curiosité envers la nature et votre désir de partager vos découvertes; que de travail et de passion! Félicitations et MERCI! Les Québécois sont chanceux de vous avoir eu dans l’aventure du jardinage!

  2. Denise B. Québec, Qc

    Félicitations cher Jardinier Paresseux. Un mur végétal dans la salle de bain, rien de moins. Magique!
    J’imagine que ça apporte un peu d’humidité et de purification d’air lorsque les fenêtres sont fermées
    en période froide. Tout simplement génial.

  3. Ernest Carbonneau

    L’importance de la biodiversité est un concept que plusieurs découvrent et prend de l’ampleur avec les changements climatiques et le déclin des pollinisateurs. Vous avez toujours été un précurseur. Bravo pour votre travail,

  4. Isabelle Girard

    Mr. Hodgson vous êtes tellement humble. Il faut savoir accepter les récompenses de vos années de travail. Tout jardins est unique et est crée dans la splendeur de ses formes et couleurs. Bonne continuation.

  5. Juliette au balcon

    Votre modestie vous honore ainsi que votre générosité à partager les infos de contact avec d’autres propriétaires de jardins « vedettes ». J’ai l’impression que ce numéro de Canada’s Local Gardener sera vite épuisé. Félicitations, vous le méritez bien cet article!

    Des kiosques de magazines, ça existe encore? Il semble fermer leurs portes les uns après les autres… Un peu triste quand même!

  6. Félicitations! Vous le méritez amplement!

  7. Ça fait plaisir de voir cette récompense bien méritée et surtout de reconnaître un jardin différent. J’ai une vision semblable du jardinage qui ne vise pas des jardins parfaits mais un ensemble de fleurs et plantes qu’on apprécie par leur beauté unique et qui nous apportent chaque jour un décor ou un attrait différent.
    Félicitations très beau.

  8. Félicitation, cet article est pleinement mérité! Nous vous avons suivi au fil des ans, dans vos chroniques, livres et voyages et oui, nous sommes chanceux de vous avoir. C’est un privilège de pouvoir vous lire et profiter de vos judicieux conseils. Merci encore et bonne continuation!

  9. Renée Jobin

    Félicitations! D’ci doit être ma récompense ultime pour votre carrière et votre passion !
    Et
    Pour nous aussi ! Moi je suis fière qu’un des nôtres puisse être publié dans une revue pancandiene. Encore bravo !

  10. Johanne Brosseau

    Bravo, votre savoir et générosité se reflète dans votre jardin et vous méritez amplement cette reconnaissance!

  11. Lucie Labelle

    Félicitations c’est tellement mérité, votre grande générosité à partager votre passion et à en faire profiter les autres jardiniers est ici soulignée.
    Votre jardin est unique et magnifique.
    Merci d’être là pour nous.
    Nous sommes choyés.

  12. Line Prévost

    Félicitations M. Larry, vous le méritez tellement. Je vais vraiment essayer de me procurer le magazine.
    Merci pour tous vos précieux conseils. Nous sommes choyés de vous avoir. Bonne continuation!

  13. Viviane Haeberlé

    Cet été, plus d’excuses: faites des photos de votre jardin! Moi je passe mon temps à photographier le mien. Parfois, c’est pour immortaliser une floraison particulièrement spectaculaire, mais la plupart du temps c’est pour être capable de me rappeler où sont mes plantes et quand elles fleurissent. Ma « documentation visuelle  » est d’une aide précieuse quand vient le temps de faire des commandes pendant l’hiver.

    • On dit que qu’on n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace. C’est un peu mon cas. Mais je vais faire un petit effort… paresseux! 👍

  14. Laurent

    Quelle imposture!!!!! Paresseux!!!tiens donc!!! travailleur acharné oui!!!! mais quand on aime on ne compte pas!!! ni l’argent ni le temps!!!
    Un grand merci pour m’avoir inspiré le jardin surélevé(green raised bed) qui étonne encore!!!! Profitez de votre notoriété pour le faire encore mieux connaitre . wish you the best from France!!

  15. Hélène, Cap-Rouge

    C’est en prenant exemple sur vous que j’ai complètement remplacé le gazon du devant de ma maison depuis près de 10 ans. Et chaque année, je grignote celui du derrière pour agrandir mes nombreuses platebandes 😀. Merci pour l’inspiration que vous suscitez chez nous, jardiniers amateurs!

  16. Sincères félicitations. Je ne suis pas surprise. Votre jardin et votre investissement dans le jardinage sont dignes de mention. Bravo!

  17. Bravo Larry! Un honneur ben mérité!

  18. Micheline

    Bravo Larry,vos conseils sont très utile

  19. Maryse Alain

    Bravo,♥️ depuis le début que je vous lis. Je suis fier de vous ,vous méritez tous les hommages qui pleut sur votre tête . J’ai eu le plaisir de visiter q.q. Jardins au USA, au QUÉBEC et en Europe …enfin je visite le votre = j’attends d’autre photo cette été = je vous aime pour tous vos conseils 💕

  20. Louise Jobin

    Félicitations pour et honneur bien mérité! Vous êtes très inspirant!

  21. Line Cap-Rouge

    Félicitations notre jardinier préféré.
    Vous méritez bien cet honneur et merci de le nous faire partager. Comme Hélène ci haut mentionné, je grignote mon gazon un peu plus pour y mettre des fleurs et agrandir mon potager. Depuis la pandémie je me demande ce que j’aurais fait si ce n’eut été de ce passe-temps moi qui ne suis pas sportive.
    Votre épouse a droit à cet honneur également. Félicitations à elle aussi. En tant que jardinier paresseux si vous êtes comme moi, je n’enlève pas toujours mes chaussures en entrant – résultat…
    Continuez votre beau travail en autant que votre santé vous le permette.
    Merci encore

  22. Marie-Hélène

    Vraiment mérité, merci de nous partager vos compétences, vous êtes MA référence en horticulture et jardinage.
    .

  23. Andrée Le Quéré

    Félicitations et un grand merci pour tous vos conseils tellement appréciés. Je partage avec vous le bonheur de créer de la beauté !

  24. Hélène

    Je suis très contente pour vous! C’est très mérité! Vous êtes un homme humble et généreux. Nous sommes chanceux que vous nous partagiez vos connaissances en français. Je vous souhaite santé et émerveillement à chaque jour! Merci pour tout!

  25. Corinne

    De mon goût bien personnel, les jardins bien rasés au carré comme des petits soldats devant les maisons me donnent la nausée. Je préfère les jardins ébouriffés qui cachent des petites merveilles, des sentiers étroits et sinueux où l’on découvre des trésors, où la lumière, à travers les feuillages dessine des taches d’or sur des herbes folles.

    Je m’ennuie de mes petites prairies bocagères avec leurs marguerites qui répondaient aux boutons d’or, les bleuets aux coquelicots, à travers de hautes graminées, le trèfle et la luzerne, où se cachaient des bouses de vaches ou des crottes de mouton, ou un petit pommier qui donnait des milliers de petites pommes dont ma grand-mère faisait des tartes et de la gelée, après avoir óté les vers.

    Je m’ennuie des bords de la rivière où, enfants, on se trempait les pieds par dessus nos bottes, ou nu-pieds quand il faisait chaud, malgré la peur de rencontrer une vipère, d’où seules les vaches accompagnées de leurs veaux nous chassaient parfois.

    Je m’ennuie de ma garigue parfumée de thym, de romarin et de genêts. Je m’ennuie de mes collines jurassiennes parsemées de roches et de chardons, et à l’automne, se couvraient de colchiques et de vesses de loup qu’on s’amusait à faire éclatter.

    Je m’ennuie de ces haies généreuses qui nous marbraient les bras autant de griffures que de jus de mûres. Mais on en cueillait des seaux qui donnaient de la confiture pour toute la famille toute l’année. Et un peu plus tard, on ramassait mousserons et coulemelles qui se regroupaient à l’emplacement d’une bouse de vache.

    C’était la vraie vie, les vraies valeurs … ou juste une nostalgie de vieille à l’ère du virtuel, des usines à viande, des bouleversements climatiques et autres joies du Progrès.

    Merci de m’inspirer ces beaux souvenirs.

  26. Yolaine Caron

    Félicitations cher Jardinier Paresseux! Vous êtes ma référence M. Hodgson depuis… toujours 😉!! Vous avez éveillé une grande partie du Québec à la connaissance des plantes, des aménagements paysagers et vous êtes toujours aussi pertinent. Vous méritez bien cet honneur et n’oubliez pas de paresser un peu dans votre beau jardin cet été 😉

  27. Dans le début de l’article qui vous est consacré, une affirmation surprenante: que votre succès est étrange dans la mesure où il est dû au fait que vous écrivez en français. Comment faut-il comprendre ça: importance du nombre des francophones non seulement en Amérique du Nord mais aussi, par exemple, … en France? Ou bien que, je ne sais pas, parce que des lecteurs anglophones apprécient que votre blog soit en français? Une sorte de prestige? On s’étonne de cet étonnement, et on aimerait comprendre.

    • Je pense que les anglophones, en général, ne croient pas qu’il est possible être vraiment bilingue. J’ai souvent remarqué qu’ils sous-estiment leur capacité d’apprendre une autre langue.

  28. Doris Gill

    Que dire après cette pluie d’éloges que je viens de parcourir? Que d’ajouter une vague de plus à cette déferlante 🌊 qui j’espère vous démontrera à quel point votre océan de connaissances, de passion et d’humanité ont rendu, et continue de rendre, notre planète Terre 🌎 et ses habitants fous d’horticulture, plus ENDIMANCHÉE / ENDIMANCHÉS! Voilà votre œuvre et MILLE MERCIS d’être QUI vous êtes! 👨‍🌾

  29. Patricia Landry

    Félicitations pour cet article bien mérité! Merci de partager votre passion.

  30. Suzanne Prince

    Félicitations M. Hodgson et merci de votre grande générosité !!

  31. Gervais

    Félicitations M Hodgson, c’est très mérité et nous sommes très fiers pour vous

  32. Murielle Marois

    J’ai découvert votre blog que très récemment. Vos conseils et votre générosité à les donner me ravissent. Vous êtes une personne inspirante. Félicitations pour cet honneur vous le méritez grandement.

  33. Marielle Demers

    Cher Larry quel agréable surprise de constater que tout ton savoir et ton implication sont reconnus au travers de cet article tellement mérité. Je demeure une fervente et fidèle admiratrice de ton oeuvre autant littéraire que pratique. Je te souhaite un bel été avec toute ta famille. Ce sera un énorme plaisir de se revoir…en espérant bientôt. Bises XX Marielle

  34. Le fruit de plusieurs années de paresse créative!
    C’est magnifique!
    Bravo!

  35. Lise Blais

    Tellement mérité ! Alors de grâce, ne soyez pas trop humble car votre jardin est magnifique et en plus, grâce à vous, les nôtres le sont un peu aussi 🙂

  36. Des photos que j’entrevois, votre jardin est superbe, la parution dans ce magazine est amplement méritée ! Vous êtes très inspirant 🙂 Sincères félicitations (et remerciements pour votre site qui est une bible pour moi) de France 🙂

  37. Jocelyne Ouimet

    Félicitations M. Hodgson! Vous méritez amplement cet hommage! Merci de nous instruire sur l’horticulture depuis si longtemps. Je m’inspire souvent de mes vieux livres, dont vous êtes l’auteur, pour m’aider dans mes cultures et choix de plantes. Longue vie à vous!

  38. Guy Bouchard

    Bonjour, toutes mes félicitations M. Hodgson

  39. Andrée

    Bravo, Monsieur Hodgson, les photos de l’article lancent un message important pour délaisser «le beau gazon» au profit d’une horticulture tellement plus intéressante! Et en passant, j’aimais beaucoup la photo de votre blogue «avant» sa récente mise à jour, où l’on pouvait voir un jardinier dans sa chaise longue au milieu d’un jardin touffu, une sorte de «work in progress»! Tellement inspirant.

  40. Citation : …j’ai enlevé la pelouse dans une banlieue où, à l’époque, toutes les autres maisons en avaient une, ça a dû être un choc!), …et ça a été une réussite !

    Les initiatives d’abord critiquées plus ou moins finissent souvent par s’imposer naturellement.

    Quand j’ai commencé à planter quelques fleurs dans mon potager, je suis passé pour un « fada », ce qu’on appelle un « original (pas un orignal !).
    Aux voisins qui m’en demandaient la raison, je répondais : quelqu’un qui cultive des légumes et pas de fleurs, ce n’est pas un jardinier, c’est un producteur de légumes.

    Et maintenant j’ai des voisins qui se sont mis à la culture des fleurs parmi leurs légumes et qui trouvent ça joli !

  41. manonbeaulieu

    Vous méritez cet honneur amplement mais pas que … Vous faites plus que ça encore sans le savoir peut être. Lors de périodes de la vie vraiment difficilles comme la maladie d’un proche ou simplement un vent déchaîné qui casse tout dans les plates bandes, ou un conjoint qui se fout délibérément de raser un bébé hydrangé avec son tracteur à gazon, mais qu’on aperçoit un merveilleux colibri qui vole au dessus d’une plate bande, le soleil revient subitement.

    C’est aussi ça que vous faites tous les jours.

    Il suffit de vous lire. Vous êtes un véritable soleil dans nos vies. C’est grâce à vos conseils, votre passion, vos connaissances et votre aptitude à simplifier, démystifier, dédramatiser tout que nous croyons que nous pouvons le faire…

    En gros, c’est grâce à vous si le colibri est là!

    Vous êtes tout simplement un soleil.

    Merci pour tout ça… Au quotidien.

    Félicitations pour cet article qui rend hommage à tout votre travail …

    Mais n’oubliez pas qu’en plus de tout ça, vous faites encore beaucoup plus !

    Merci !

  42. Guylaine Lefebvre

    Bravo! J’ai bien hâte de voir l’article! (Je n’ai pas encore trouvé ce magazine).

    Depuis que je vous ai découvert à l’émission « Salut Bonjour! » il y a longtemps, je constate que vous continuez de partager la passion du jardinage comme personne d’autre ne sait le faire! Bien que j’adore les beaux jardins et les fleurs (même les indigènes), je n’ai pas-du-tout le pouce vert, le jardinage est pour moi un « art » pour lequel je n’ai aucun talent. Votre façon de simplifier cet « art » (avec votre humour unique qui compte pour beaucoup) rend cet « art » accessible à tous. Vous m’encouragez à continuer et d’ajouter de plus en plus de coins fleuris autour de notre petite propriété. Je lis vos articles à chaque occasion, je possède aussi deux de vos précieux bouquins dont l’un deux est ma bible (Les 1500 trucs ..) que je continue de recommander à tous. Merci pour votre incroyable générosité (ce blog est un si beau cadeau), pour le partage de vos connaissances, de votre talent et de votre passion. 🙂

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :