Insectes nuisibles Truc du jour

Conservation de la nature Canada invite la population à faire preuve de vigilance relativement aux tiques

Tique adulte femelle

Méfiez-vous de ces petits invités indésirables cet été

Beaucoup prévoient profiter de l’été en passant du temps à l’extérieur. Comme la saison des tiques est maintenant commencée et qu’elle se poursuivra jusqu’en octobre, Conservation de la nature Canada (CNC) invite les gens à prendre les précautions nécessaires pour se protéger contre ces petits parasites lors de leurs promenades en forêt ou sur les sentiers et même dans leur jardin. Les tiques à pattes noires (aussi appelées tiques du chevreuil) peuvent être porteuses de diverses maladies bactériennes nuisibles aux humains. La maladie de Lyme, par exemple, est une infection transmise par les piqûres de tiques.

Les signalements de tiques porteuses de la maladie de Lyme sont courants en Europe et se multiplient au Canada. Les tiques se font également de plus en plus communes au Québec. Elles se cachent à l’ombre dans les zones boisées et dans les herbes hautes, et peuvent être transportées d’un endroit à l’autre par des oiseaux migrateurs.

Claude Drolet est chargé de projet à l’intendance des terres au Québec. Selon lui, il ne faut pas avoir peur de profiter du plein air, d’autant plus que passer du temps dans la nature est bon pour notre bien-être physique et mental. Toutefois, il recommande aux personnes qui visitent des milieux naturels, comme à celles qui y vivent ou y travaillent, de prendre des mesures pour réduire le plus possible les risques d’exposition aux piqûres de tiques.

« Utilisez un répulsif à insectes qui contient du DEET, portez des vêtements à manches longues et de couleur claire, ne laissez aucune ouverture dans vos vêtements (rentrez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes), marchez le plus possible au centre des sentiers, prenez une douche ou un bain après une randonnée et vérifiez toujours qu’aucune tique ne s’est accrochée à votre corps ou à vos vêtements, car elles peuvent être aussi petites qu’une graine de pavot », explique M. Drolet.

CNC a préparé une fiche de questions et réponses pour aider les gens à se préparer avant leurs excursions dans la nature. Voici quelques rappels généraux :

  • Sachez reconnaître les milieux propices aux tiques. En randonnée, essayez de marcher le plus possible au centre du sentier et si vous devez prendre une pause, asseyez-vous sur une pierre plutôt qu’au sol.
Illustration montrant un homme portant un revêtement correct pour prévenir les tiques: manches longues, etc.
Portez des vêtements de protection. Ill.: monroe.cce.cornell.edu.
  • Portez des vêtements à manches longues et un pantalon pleine longueur pour protéger votre peau des tiques. Portez un chapeau et, le cas échéant, dissimulez-y vos cheveux longs. Si possible, portez des bottes hautes. Comme les tiques vivent généralement près du sol, le fait de rentrer le bas de votre pantalon dans vos chaussettes ou vos bottes peut vous offrir une protection supplémentaire. Vous devez également veiller à ce que vos vêtements n’offrent aucune ouverture par laquelle les tiques pourraient entrer. Porter des vêtements de couleur claire peut vous aider à voir les tiques plus facilement et vous laisser ainsi le temps de vous en débarrasser avant qu’elles ne s’accrochent à votre peau.
  • Après avoir passé du temps dans la nature, assurez-vous qu’il n’y a pas de tiques sur votre corps, votre équipement et vos animaux domestiques avant de retourner à l’intérieur.
  • Les piqûres de tiques peuvent facilement passer inaperçues. Le premier signe d’une piqûre peut être une bosse noire sur votre peau. Un autre signe plus grave est une éruption cutanée pouvant ressembler à une cible près du site de la piqûre. Les personnes infectées peuvent aussi présenter des symptômes semblables à ceux de la grippe. La maladie peut être traitée par des antibiotiques, et un traitement précoce permet presque toujours une guérison complète.

Extirpation de la tique et préparation : choses à faire et à éviter

TIrez délicatement sur la tique pour l’enlever. Ill. cdc.gov:
  • À l’aide d’une pince à épiler, serrez délicatement la tête et les parties buccales de la tique le plus près possible de votre peau.
  • Tirez délicatement la tique vers le haut, sans mouvement brusque et sans la faire pivoter.
  • Essayez de ne pas écraser la tique.
  • N’appliquez pas d’allumette, de cigarette ou de gelée de pétrole sur la tique, car cela pourrait faire en sorte que la tique infectée rejette la bactérie causant la maladie dans la plaie.

Le gouvernement canadien encourage les gens ayant été piqués à faire parvenir les tiques à un laboratoire de santé publique, lorsque possible. Pour en savoir plus, visitez le site de l’Agence de la santé publique du Canada ou téléphonez à Info-Santé au 811 pour recevoir des conseils sur la marche à suivre.

Pour conserver une tique aux fins d’analyse :

  • Placez la tique dans un papier collant en veillant à bien l’emprisonner pour qu’elle ne s’échappe pas. Placez le papier collant dans un contenant et ne le laissez pas à la portée des enfants.
  • Appelez le laboratoire de santé publique ou le vétérinaire avant de vous présenter avec la tique.
  • N’attendez pas les résultats de l’analyse pour consulter un médecin. Si vous pensez qu’une tique à pattes noires est ancrée à votre peau depuis plusieurs heures (12 à 24), consultez immédiatement un médecin et exigez des antibiotiques.
  • Rappel : Assurez-vous que votre trousse de premiers soins contienne les accessoires décrits précédemment pour le retrait et la conservation des tiques.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont près de 48 000 hectares au Québec. Pour plus d’information, visitez conservationdelanature.ca.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

14 comments on “Conservation de la nature Canada invite la population à faire preuve de vigilance relativement aux tiques

  1. Claire L.

    Bonjour ! Les vétérinaires en France recommandent l’usage d’un tire-tique pour enlever les tiques des chiens en douceur sans risque de les écraser et de les faire régurgiter leurs bactéries. C’est un petit outil en plastique qui ressemble à un minuscule pied de biche. Et c’est tellement efficace que je l’utilise aussi sur moi quand je découvre une tique accrochée à ma peau. Je vous le recommande !

  2. Et pas seulement dans le bois… Ma petite chienne en a rapporté plus qu’une lorsqu’elle sortait faire son pipi dans ma cour arrière. Il est vrai que ça ressemble à une petite forêt en miniature et j’ai beaucoup d’ombre mais c’est tout de même en ville.

  3. Martin Beaulieu

    Le repulsif est une bonne idée mais s’habiller avec des vêtements long, c’est beau en théorie, mais en plein été quand il fait 35 degrés ce n’est pas très réaliste.

    • Il se trouve des vetements de plein air très légers et très confortables

    • Catherine Michelle

      Je ne suis pas d’accord. Quand je travaille dehors, je porte toujours une chemise à manches longues, des pantalons long et des bottes de travail, peu importe la température. Oui ça peut être chaud, mais rapidement on s’habitue. Efficace contre les tiques, mais les coups de soleil aussi.

  4. Ping : Conservation de la nature Canada invite la population à faire preuve de vigilance relativement aux tiques – Titre du site bloginfogealia

  5. Pour vos animaux de compagnie un traitement pour puces, tiques, etc. a l’aide de simple goutes a la nuque et il sera exempt de parasites de peau. Très efficace pour les chats mais pour les chiens un vaccin contre la lyme avec un depistage fréquent serai le choix le plus judicieux selon moi.

  6. Jac Bergeron

    Merci pour toutes vos infos cela me sera très utile surtout pour mes deux petites chattes de 1 an qui vont souvent dehors ces temps-ci car je vis en milieu éloigné, en forêt. Bravo Jardinier paresseux, tres d’actualité.

  7. Le mieux est un crochet à tiques que l’on glisse sous la tête, que l’on fait tourner et qui permet ainsi d’avoir la tête…

Répondre à Jac Bergeron Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :