Arbres Arbustes Plantes envahissantes Truc du jour

Ces arbres et arbustes qui drageonnent trop!

Grand arbre entouré de petits drageons indésirables, émoticon dans le coin montrant le désespoir.

Par Larry Hodgson

Non, drageonner n’a rien à voir avec les dragons, ces bêtes fabuleuses ailées qui exhalent des flammes. C’est plutôt un terme horticole qui désigne «produire des rejets au sol». Comme pour la poule et ses poussins (Sempervivum spp.), cette populaire plante succulente de nos jardins, le plant mère s’entoure de bébés. Parfois, ils paraissent à partir des racines, parfois à partir de rhizomes ou de stolons; ils peuvent être près du plant mère ou à une bonne distance : même à plus d’un mètre dans certains cas.

Dans nos jardins, la capacité de drageonner est surtout reliée aux plantes herbacées, notamment les vivaces. Elle est plus rare chez les arbustes, encore beaucoup plus rare chez les arbres et presque inconnue chez les conifères, qui ont tendance à pousser à partir d’une souche unique.

Mais il y a des exceptions : surtout chez les arbustes, mais certains arbres aussi drageonnent passablement.

Arbuste mère entouré de drageons reliés par des racines.
Les drageons poussent à une certaine distance du plant mère et y sont reliés par une racine, un stolon ou un rhizome. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les arbustes par Larry Hodgson

Certains ne produisent que quelques drageons ou encore, ils restent près du plant mère. Et parfois ces végétaux drageonnent seulement sous certaines conditions, notamment quand on sarcle ou retourne le sol à leur base, quand le plant mère est endommagé ou quand le sol est sablonneux. Mais d’autres partent à la découverte de nos terrains et semblent même vouloir les conquérir. Et cela peut présenter un problème pour le jardiner qui veut garder un certain contrôle sur son territoire.

Sorbaria à feuilles de sorbier avec des fleurs mousseuse blanches.
Le sorbaria à feuilles de sorbier (Sorbaria sorbifolia) est fort joli… mais drageonne tellement qu’il devient souvent une peste! Photo: Fanghong, Wikimedia Commons

On peut tourner ce désavantage en avantage dans les zones sujettes à l’érosion, car les arbres et arbustes drageonnants créent une masse complexe de rhizomes ou de stolons et de racines qui retient bien le sol. Le jardinier paresseux profitera aussi de leur tendance à vagabonder pour les laisser remplir des espaces vides de son terrain. Un seul arbuste qui couvre une vaste superficie: c’est une excellente économie à faire! Aussi, on peut facilement déterrer les drageons en trop et les replanter ailleurs, ce qui vous donnera beaucoup de matériel pour vos plantations futures!

Mais peu importe où l’on plante ces végétaux voyageurs, et même si l’on apprécie leur capacité à proliférer, il faut aussi savoir les arrêter.

Ils n’iront pas loin, s’ils sont entourés d’une terrasse ou coincés entre le mur de la maison et une allée, par exemple. Et les villes les plantent, avec un contrôle total, dans les terre-pleins.

Seau dont le fond a été enlevé et qui sert de barrière pour contrôler la pousse des drageons.
Un seau ou pot dont le fond est enlevé contrôlera très bien les arbustes drageonnants. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les vivaces

On peut aussi les planter à l’intérieur d’une barrière, comme un gros pot ou seau de plastique dont le fond a été enlevé (nécessaire pour permettre un drainage adéquat).

Barrière anti-rhizomes en plastique noire.
Barrière anti-rhizomes. Photo: bambooshield.com

Ou on peut installer une barrière anti-rhizomes, aussi appelée barrière à bambous («bamboo rhizome barrier» en anglais), genre de membrane plastique semi-rigide de hauteur variable (60 cm à 2 m) qu’on peut insérer dans le sol tout autour de la plantation. Ce produit semble largement disponible en Europe, mais je ne connais qu’une source au Canada: Canada’s Bamboo World, sinon, parfois, chez Amazon.ca.

Notez que les jardineries nous avisent rarement de la tendance de certains arbres et arbustes à drageonner excessivement. Il peut donc être utile de faire quelques recherches avant de faire vos emplettes horticoles.

Liste des arbustes et arbres portés à drageonner

Sumac vinaigrier
Le sumac vinaigrier (Rhus typhina) est très joli, mais aussi, très envahissant. Photo: southstlouisswcd.org

Voici quelques arbustes et arbres de climat tempéré qui tendent à drageonner, du moins sous certaines conditions. Les espèces les plus envahissantes sont identifiées d’un astérisque (*).

  1. Ailante glanduleux* (Ailanthus altissima) zones de rusticité 6b-9
  2. Amandier nain de Russie* (Prunus tenella) zones de rusticité 2-8
  3. Amélanchier du Canada (Amelanchier canadensis) zones de rusticité 4-8
  4. Amélanchier stolonifère (Amelanchier stolonifera) zones de rusticité 3-8
  5. Aralie du Japon* (Aralia elata) zones de rusticité 5b-9
  6. Aralie épineuse ou d’Amérique* (Aralia spinosa) zones de rusticité 6-9
  7. Argousier ou faux nerprun* (Hippophae rhamnoides) zones de rusticité 2b-8 
  8. Aronie (Aronia spp.) zones de rusticité 4-8
  9. Aulne tendre (Alnus serrulata) zones de rusticité 4-9
  10. Aulne glutineux, aulne noir (Alnus glutinosa) zones de rusticité 3-7
  11. Azalée-chèvrefeuille (Rhododendron periclymenoides) zones de rusticité 5-9
  12. Bambou sacré (Nandina domestica) zones de rusticité 6-9
  13. Bouleau nain américain (Betula pumila) zones de rusticité 2-6
  14. Caragana argenté (Halimodendron halodendron) zones de rusticité 3-8
  15. Cerisier à grappes (Prunus virginiana) zones de rusticité 2b-7
  16. Cerisier arbustif (Prunus × kerrasis) zones 2-8
  17. Cerisier de Pennsylvanie* (Prunus pennsylvanica) zones de rusticité 2-7
  18. Cerisier des sables* (Prunus pumila, syn. P. besseyi) zones de rusticité 2-6
  19. Cerisier tomenteux*, cerisier de Nankin ou ragouminier (Prunus tomentosa) zones 3-7
  20. Chalef argenté* (Elaeagnuscommutata) zones de rusticité 1b-6
  21. Chalef d’automne* (Elaeagnus umbellata) zones de rusticité 5-9
  22. Chalef piquant (Elaeagnus pungens) zones de rusticité 7-9
  23. Clèthre à feuilles d’aulne (Clethra alnifolia) zones de rusticité 4-9
  24. Cognassier du Japon (Chaenomeles japonica) zones de rusticité 5b-9
  25. Comptonie voyageuse* (Comptonia peregrina) zones de rusticité 2-6
  26. Cornouiller à grappes (Cornus racemosa) zones de rusticité 2-8
  27. Cornouiller blanc* (Cornus alba) zones de rusticité 2-7
  28. Cornouiller sanguin* (Cornus sanguinea) zones de rusticité 3-7
  29. Cornouiller stolonifère* (Cornus sericea, syn. C. stolonifera) zones de rusticité 2-7
  30. Diervillée (Diervillea spp.) zones de rusticité 3, 4 ou 5 (selon l’espèce) à 7
  31. Framboisier* (Rubus idaeus) zones de rusticité 3-8
  32. Gadelier odorant, groseillier doré (Ribes odoratum) zones de rusticité 2-8
  33. Hamamélis printanier (Hamamelis vernalis) zones de rusticité 5b-8
  34. Hêtre américain (Fagus grandifolia) zones de rusticité 3-9
  35. Houx glabre (Ilex glabra) zones de rusticité 5b-9
  36. Houx verticillé (Ilex verticillata) zones de rusticité 3b-9
  37. Hydrangée arborescente* (Hydrangea arborescens) zones de rusticité 3-9
  38. Lilas commun* (Syringa vulgaris) zones de rusticité 2b-7
  39. Mahonia à feuilles de houx (Mahonia aquifolia) zones de rusticité 5-8
  40. Mahonia rampant* (Mahonia repens) zones de rusticité 5-8
  41. Marronnier à petites fleurs (Aesculus parviflora) zones de rusticité 4-8
  42. Myrique baumier (Myrica gale) zones de rusticité 1-9
  43. Myrique de Pennsylvanie (Myrica pensylvanica, maintenant Morella pensylvanica) zones de rusticité 4-7
  44. Nerprun cathartique (Rhamnus cathartica) zones de rusticité 2-8
  45. Noisetier à long bec (Corylus cornuta) zones de rusticité 2-8
  46. Noisetier commun* (Corylus avellana) zones de rusticité 4-8
  47. Noisetier d’Amérique (Corylusamericana) zones de rusticité 3 à 9
  48. Olivier de Bohème (Elaeagnus angustifolia) zones de rusticité 2b-7
  49. Pachystima de Canby (Paxistima canbyi) zones de rusticité 4b-7
  50. Peuplier baumier* (Populus balsamifera) zones de rusticité 1-6
  51. Peuplier blanc* (Populus alba) zones de rusticité 3-8
  52. Peuplier de Lombardie* (Populus nigra ‘Italica’) zones de rusticité 3-10
  53. Peuplier faux-tremble* (Populus tremuloides) zones de rusticité 1-9
  54. Peuplier tremble* (Populus tremula) zones de rusticité 1-9
  55. Pommier (Malus domestica) zones de rusticité 3-8
  56. Prunier cultivé (Prunus domestica) zones 4-9
  57. Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) zones de rusticité 4b-8
  58. Robinier hispide* ou acacia rose (Robinia hispida) zones de rusticité 4a-8
  59. Ronce* (Rubus spp.) zones de rusticité 3-9
  60. Ronce tibétaine (Rubus thibetanus) zones de rusticité 4b-9
  61. Rosier rugueux* (certains cultivars) (Rosa rugosa) zones de rusticité 3-7
  62. Rosier sauvage (plusieurs espèces de Rosa) zones de rusticité variables selon l’espèce
  63. Saule marsault (Salix caprea) zones de rusticité 4b-8
  64. Shepherdie argenté* (Shepherdia argentea) zones de rusticité 2-9
  65. Sorbaria à feuilles de sorbier* (Sorbaria sorbifolia) zones de rusticité 2-8
  66. Spirée à feuilles larges (Spiraea alba latifolia, syn. S. latifolia) zones de rusticité 2b-7
  67. Spirée de Billard (Spiraea × billardii) zones de rusticité 5-7
  68. Staphylie à trois folioles (Staphylea trifolia) zones de rusticité 4-8
  69. Ronce odorante* (Rubus odoratus) zones de rusticité 3-8
  70. Stéphanandra incisé (Neillia incisa, syn. Stephanandra incisa) zones de rusticité 5-7
  71. Sumac aromatique (Rhus aromatica) zones de rusticité 3-9
  72. Sumac vinaigrier* (Rhus typhina et R. glabra) zones de rusticité 3-8
  73. Sureau du Canada (Sambucus canadensis) zones de rusticité 3-9
  74. Sureau noir (Sambucus nigra) zones de rusticité 5-8
  75. Symphorine (Symphoricarpos) zones de rusticité 3 ou 4-7
  76. Viorne à feuilles d’érable (Viburnum acerifolium) zones de rusticité 3-8 
  77. Viorne dentée (Viburnum dentatum) zones de rusticité 2-8 
  78. Xanthorhiza* (Xanthorhiza simplicissima) zones de rusticité 4-9

Billet adapté d’un article paru dans ce blogue le 13 juin 2015.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

33 comments on “Ces arbres et arbustes qui drageonnent trop!

  1. Geraldine

    Bonjour
    Merci pour cette liste, c’est en effet rarement indiqué quand on achète la plante.
    J’ajouterais à la liste la bignone qui me pose problème car elle drageonnent beaucoup, il est difficile de la contenir
    Bonne journée

  2. Anne-Marie Veillette

    Bonjour!
    Très intéressant! Selon votre texte, je pourrais planter un framboisier dans un pot dont le fond a été enlevé. Quelle grosseur de pot suggériez-vous svp? Merci beaucoup!

  3. Nicole Fortin

    Bonjour,
    J’ai fait couper deux peupliers faux-tremble sur mon terrain l’an passé et je suis maintenant envahie de drageons puissants et ce, à plusieurs mètres de la souche. Je m’apprête à faire nettoyer le terrain et déraciner en profondeur. Est-ce la bonne solution?
    Je vous remercie de vos judicieux conseils.
    Nicole

    • Bonjour nicole
      Mon expérience personnelle est que l’arbre drageonne terriblement la première année suivant la coupe, j’en arrachais partout dans la pelouse à plus de 5 m de la souche, suite à la coupe de mon peuplier faux-tremble malade. Cela ressemble à un ultime réflexe de survie de l’arbre car le problème s’est résolu tout seul l’année suivante et les drageons ne sont pas réapparus. Courage!
      Fernande P. de Pierrefonds

    • Coupez-les au sol, puis répétez au besoin. Quand les racines des arbres d’origine sont complètement mortes, les repousses s’arrêteront.

  4. Michel Hébert

    Merci pour vos capsules toujours super intéressantes
    J’ai hâte le matin d’ouvrir ma tablette pour vous lire
    Il y quelques années une amie m’a fait un cadeau de grec, oui une magnifique repousse de Macleaya
    Oh malheur je passe mon été à arracher de nouvelles pousses
    Bon je conserve le plan mère car j’aime bien la plante ,son pouvoir « écran naturel et aussi afin d’agrémenter mes différents arrangements et panier de Noël avec ces superbes bambous que je coupent à longueur variées

  5. Angeline Piéron

    J’ajouterai le Nandina qui s’obstine à vouloir s’étendre mais que je garde car j’aime sa finesse et ses couleurs. Mercipour vos conseils.

  6. Christine Dery

    Merci! Nous avons ce problème avec nos plants de framboises. Nous cherchions quoi mettre pour les arrêter, surtout que ça s’en va chez le voisin…

  7. Jean-Pierre Kobal

    Bonjour et merci pour cet article. En fin de semaine, j’ai acheté un Sorbaria à feuilles de sorbier* (Sorbaria sorbifolia) dans une pépinière. L’employée m’a juste dit qu’il monterait à 3-4 pieds de haut et autant de large. Ce que vous dites concernant les drageons me fait un peu peur. J’ai planté une fois un sumac vinaigrier et même en ayant utilisé un pot percé, j’ai eu des drageons partout et j’ai mis des années à m’en débarrasser. Le Sorbaria est-il aussi envahissant que le sumac?

  8. Hélène Deshaies

    J’ajouterais le pommier/pommetier; le mien fait des bébés tout autour du tronc parent année après année.

  9. Mes framboisiers et la menthe c’est une horreur 😅

  10. Je pense que le champion du drageonnage est le robinier Purple Robe. Il est magnifique en floraison, mais il drageonne à plus de 5 m de la souche. Ma voisine « capote » et m’a lancée les racines qu’elle a arrachée dans sa pelouse. A planter avec prudence pour éviter les actes de violence 😉
    Fernande P.

  11. Bonjour, j’ai un arbuste Vanilla spice dans un petit espace encadré. Je ne sais trop si ce sont des racines ou rhizomes, mais il en produits beaucoup et cela s’étend jusqu’à mon magnolia. Devrais-je lui mettre aussi une barrière? Merci!

  12. Danielle Brossard Leblond

    Il y a plusieurs années, j’ai tenté cette expérience avec un framboisier. Je savais que c’était très, très envahissant pour en avoir à l’état sauvage dans mon boisé. Suite à l’achat de mon framboisier cultivé, je l’ai planté dans un coin de ma plate-bande … avec son pot. Je me suis dit que les racines de mon plant ne pourrait jamais envahir ma plate-bande par ses racines souterraines. Surprise! Pas fou, comme il ne pouvait s’étendre par en-dessous, il a décidé d’y aller par-dessus! Une vraie pieuvre.

  13. Marilyn

    Lila…très beau, mais je passe ma vie à couper les bébés dans ma plate-bande. Dans la pelouse ça va, ils passent à la tondeuse mais pas sûre que la semaine et demi de fleurs vaille la peine…

  14. Moi, je suis envahie par mes beaux Miscanthus Sinensis Gracillinus…est-ce que mettre une barrière anti–rhizome (bambou) pourrait m’aider à n’en venir à bout ? Merci pour vos connaissances, j’ai toujours aimé vos conseils depuis longtemps !

  15. Bonjour. Depuis que je coupe mon gazon à 10cm je vois apparaître de petits fèviers sur drageons autour du fèvier d’Amérique qui orne le devant de notre maison. Je me prépare à les récolter pour les offrir au voisinage comme je le fais avec les marronniers qui germent plus tôt. Cette année un arbrisseau de marronnier est sorti d’une de ses racines. Belle surprise.

  16. Rosaline

    Mon voisin laisse pousser (sans barrière) un cerisier à grappes à 2′ de la limite de son terrain. L’arbre drageonne énormément et jusqu’à 20 pieds tout autour des plants mères.
    Dans un article datant de 2007, vous dites que le prunus virgiana drageonne même si ses racines ne sont pas dérangées.
    Tondre la pelouse avec une tondeuse-tracteur stimule-il le drageonnement plus que si la tonte est faite avec une tondeuse poussée à la main, vu le poids?

  17. Nous avons désouché notre Robinier Faux Accacia en avril et depuis, j’ai une cinquantaine de pousses par semaine. Je les ai arrachés, j’ai enlevé des racines, j’ai fait 4 traitement de Round Up, rien à faire. J’ai même des pousses à l’intérieur des colonnes de ma piscine hors terre. Pouvez-vous m’aider svp? Ma cour est envahie.

  18. Comment faire pour se débarrasser des drageons d’un sumac vinaigrier et empêcher qu’ils se multiplient?

  19. jocelyne dubé

    J’ai un peuplier qui ne cesse de faire des drageons dans ma plate-bande J’ai mis des pavés sur les pousses et je les coupe dès qu’elles apparaissent depuis plusieurs années, en vain Elles s’infiltrent entre les pavés.

    Que faire? Merci Je ne peux pas abattre l’arbre

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :