Température Truc du jour Vivaces

Quand une vivace subit du gel

Renouée aux feuilles ramollies et pendantes causées par un gel tardif.

Par Larry Hodgson

Question : Il y a une semaine, plusieurs vivaces de mon jardin ont été affectées par le gel. C’est la première fois qu’il y en a autant. Ma belle grosse talle de renouée est devenue brune et flétrie. Que dois-je faire? J’ai bien peur que des bourgeons de fleurs aient gelé aussi.

Louise Lauzière
St-Alban (Portneuf)

Réponse : Souvent, les vivaces sont assez résistantes au froid et passent à travers un léger gel sans dommage, mais parfois, notamment quand leur croissance est en plein essor, les cellules qui composent les nouveaux boutons floraux, tiges et feuilles, encore très jeunes, n’ont pas encore développé la pleine résistance au froid des cellules bien mûres. Ainsi, la nouvelle croissance gèle — parfois au complet, parfois seulement à l’extrémité des tiges ou sur le pourtour des feuilles — pour ensuite brunir et mourir. 

Le risque de gel tardif est plus grand quand le printemps a été anormalement hâtif, car alors les plantes «se réveillent trop tôt» : elles commencent à pousser précocement. Or, dame Nature a alors tendance à reprendre son cours normal et à nous envoyer au moins quelques journées de temps froid. Il y a beaucoup moins de dommages lorsque la température est plutôt froide au printemps, car alors les vivaces retardent davantage le début de leur croissance et résistent alors généralement très bien au gel quand il survient.

Traitement à donner

Renouée complètement brunie quelque jours après une gelée.
Renouée quelques jours après une gelée, au stade où les feuilles brunissent et s’assèchent. Photo: Silvie Drapeau

La seule correction possible est de tailler pour supprimer les parties mortes. Parfois, c’est seulement les feuilles et bourgeons à la pointe de la plante qui gèlent, mais dans d’autres cas, les dommages sont plus sérieux et il faut rabattre la plante presque au sol. 

Même si cela laisse des tiges coupées ou des feuilles tranchées très visibles au début, sachez que la plante produira assez rapidement de nouvelles tiges et feuilles et que, la plupart du temps (chaque plante repousse d’une façon un peu différente), elles viendront cacher les dommages. 

Hosta don't la pointe des feuilles a jauni suite à une gelée.
Dans le cas d’un hosta, seulement les premières feuilles seront endommagés: vous pouvez couper les extrémités mortes ou encore, attendre que de nouvelles feuilles viennent cacher les dommages. Photo; extension.iastate.edu

D’ailleurs, même si vous ne supprimez pas les parties gelées, les nouvelles feuilles viennent souvent cacher les dommages. Donc, si vous êtes capable de tolérer l’apparence d’une forêt de tiges ou de feuilles brunies pendant quelques semaines, vous pouvez très bien ne rien faire!

La partie qui repousse n’atteindra pas nécessairement un aussi grand déploiement que la normale, ainsi la plante n’offrira pas une aussi belle apparence que d’habitude. Aussi, surtout si la plante portait des boutons floraux au moment du gel, il est très possible qu’il n’y ait pas de floraison l’été qui suit.

Par contre, une plante vivace est pérenne et normalement, repoussera l’an prochain en parfait état, suivie de sa floraison habituelle. Donc, le problème est bien temporaire.

Il faut toutefois espérer que dame Nature ne nous envoie pas encore l’an prochain un printemps hâtif suivi d’un gel tardif!

23 comments on “Quand une vivace subit du gel

  1. André Gélinas

    Bonjour,,
    Premièrement, je dois vous dire merci pour l’ensemble de vos conseils que vous nous partagez.

    Pour ma part, j’ai un pommier McIntoch planté en 2008. Il a produit des pommes à chacune des années des l’an 2. Durant les dernières années, il venait à produire un bon 50 lbs de pommes. Ce printemps, je constate que la floraison n’etait pas aussi abondante. Seules quelques dizaines de fleurs apparues du côté sud.

    Question: est-ce une conséquence du printemps froid de cette année ?

    Je demeure à L’Assomption, Lanaudière

    Merci à l’anance pour vos conseils

    André Gélinas

  2. André Giroux

    Super article qui arrive à point nommé. Ici à Saint-Sauveur nous avons tous subi des dommages suite au gel et vous venez répondre aux questions que nous nous posons tous. Un énorme merci pour cette publication ainsi que toutes celles que vous nous faites parvenir si gentiment à tous les jours. Lâchez pas vous êtes comme le soleil qui se lève le matin.
    André Giroux

  3. André Gélinas @
    Les arbres, les plantes, comme les humains ont besoin de repos. souvent, suite à une récolte abondante l’année qui suit est nettement moins riche. C’est le phénomène d’alternance, dont il ne faut pas en principe s’inquiéter.

    Par exemple, cette année, mes pêchers se reposent, mais dans ce cas, pas de leur « plein gré ». Toutes les fleurs ont gelé, l’an prochain, sauf accident, la récolte sera peut être plus belle après cette année de repos.

  4. Jocelyne

    Bonjour merci beaucoup pour vos conseils qui arrivent à point car c’est ce qui se passe avec les hosta et les cœurs saignants ici au bas Saint- Laurent

    • myc0rhize

      Bonjour,
      je suis du Bas-Saint-Laurent à Saint-Hubert de rivière-du-loup. Les fougères on gelées!! Des repousses apparaissent dans le centre.
      Les asperges de trois pieds on gelées! j’espère avoir d’autres repousses. Les deux Frênes qui poussent plus tard au printemps, les bourgeons ont gelés. Mais je vois d’autres petits bourgeons qui se réveillent. Je n ai jamais vu ça avant!

  5. Christiane

    Même chose avec mes renouées ici à Sherbrooke

  6. Lorraine et Pelletier

    Toujours agréable de vous lire merci

  7. valukhova

    Bonjour chers québécois,
    Il s’est passé la même chose en France pour une grande partie de fruitiers. Chez moi, en montagne, seuls mes pommiers donneront un peu. Comme ils avaient été élagués sérieusement avant le regel, ils n’avaient pas encore fleuri. Donc, comme ils fleurirent un peu plus tard, nous aurons quand même quelques pommes.
    Et merci encore à Larry de ses bons conseils. Mais, vous êtes un peu loin, quand même !!!
    Bon jardinage, plein de fleurs, plein d’abeilles, j’espère.
    Bisous français

  8. Madeleine Gaudreault

    Même chose pour mes Geranium « Rozanne », j’ai coupé les feuilles gelées et il a l’air à reprendre vie.

  9. Simard

    j`ai une haie de saules crevette et plusieurs ont geler, je ne sais pas si je dois couper toute les branches qui ont geler ou espérer de revoir d`autres bourgeons sortir. Je suis de Charlevoix en zone 3a

  10. Cynthia

    Ici aussi (Mauricie, zone 4) le gel de la fin mai a fait des dégâts, quoique certaines plantes abritées du vent froid n’ont pas du tout souffert. Les vivaces (dont une renouée qui atteignait déjà une hauteur d’au moins 6 pi) et des petits arbustes (weigela) exposés au vent froid n’ont pas du tout apprécié. J’ai du rabattre la renouée de moitié et supprimer toutes les inflorescences, malheureusement.
    Sur une note positive, les pivoines, toutes en boutons, n’ont subi aucun dommage, même situées en plein vent! Des plantes vraiment résistantes!!
    Fait intéressant : les annuelles qui ont poussé naturellement n’ont pas souffert du gel ! Salutations à tous et bon jardinage!

  11. Maryse Julien

    Au Lac-St-jean si les centres jardins vendent des plantes zonées 4 c’est pas pour nous?Sommes-nous en zone 2b?

  12. Maryse Provençal

    Voilà qui explique ce qui est arrivée à la mienne. Mais par la suite, les nouvelles poussent se sont avérées totalement normales et du coup, ça camoufle les feuilles endommagées. Elle commence sa floraison et elle est magnifique. Dommage que je ne puisse joindre une photo!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :