Mythes horticoles Température

Mythe horticole : Il n’y a plus de risque de gel après la pleine lune de mai

Pleine lune

Par Larry Hodgson

La croyance populaire veut que le risque de gel disparaisse après la pleine lune de… avril, mai, juin, etc., selon les superstitions locales (chaque région a sa variation).

Cette croyance est répétée encore et encore, autant par les agriculteurs que par les jardiniers. Et pourtant, elle ne tient pas la route.

L’an dernier, par exemple, la pleine lune de mai était le 7 mai. Donc, selon cette croyance, après cette date, il n’avait plus de risque de gel dans ma région. Pourtant, il a gelé chez moi le 1er juin, 3 semaines plus tard. Si vous notez sur un calendrier les températures minimales dans votre localité et que vous les comparez à la date de la pleine lune, vous verrez que la date du dernier gel varie énormément, mais ne correspond presque jamais à la pleine lune de quelque mois que ce soit. (Logiquement, par pure coïncidence, les deux devraient correspondre une année sur 28, puisque le calendrier lunaire dure 28 jours.)

La pleine lune était le 26 mai cette année (2021). Donc, d’après la croyance, il n’y avait plus de risque de gel dès le lendemain, soit le 27 mai. Pourtant, dans ma région (la ville de Québec), c’est justement le 27 mai qu’a débuté une vague de froid avec deux nuits de gel (les 28 et 29 mai). 

Article qui analyse la situation

Saisi d'écran d'un article dans le journal Le Soleil.
Saisie d’écran du début de l’article publié dans Le Soleil.

Un excellent article sur l’influence de la lune sur le temps (en fait, sur le peu d’influence de la lune sur le temps!) est paru dans le journal Le Soleil le 3 juin 2021 : Vérification faite: la lune peut-elle amener du temps froid? par Jean-François Cliche

Voici quelques citations de l’article :

Quoi qu’il en soit, la lune a très, très peu d’influence sur le temps qu’il fait, indique Simon Legault, météorologue chez Environnement Canada. «Ce qui guide la météo, ce sont surtout deux forces. D’abord le soleil, qui va chauffer le sol et l’air, ce qui va créer de la convection [ndlr : l’air chaud qui s’élève]. Et ensuite la rotation de la Terre. Ce sont les deux principales. Il y a aussi, bien sûr, une série d’autres facteurs qui entrent en ligne de compte, comme les océans, mais c’est moins fort. (…Et en ce qui concerne la quasi-absence d’effet de la lune), pensons simplement au fait que Québec et New York sont deux villes relativement rapprochées et qui ont donc la même lune en même temps, mais qui peuvent malgré cela avoir des météos très différentes.»

Cela ne veut pas dire que la lune n’a absolument aucune influence sur la météo, poursuit M. Legault. Juste que «c’est vraiment minime».

Et voici la conclusion de l’article :

VERDICT

Faux. Si on ne peut pas dire que la lune n’a absolument aucune influence sur la météo, il reste qu’elle est un facteur extraordinairement mineur dans le temps qu’il fait. Le froid que le sud du Québec a connu à la fin de mai s’explique bien mieux par l’instabilité des masses d’air caractéristique du printemps.

Je vous suggère de lire l’article complet pour plus d’information. 

Vérification faite: la lune peut-elle amener du temps froid?

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

3 comments on “Mythe horticole : Il n’y a plus de risque de gel après la pleine lune de mai

  1. Francine Paquet

    Moi, je me fie plus à la nature, je sème lorsque les pommiers sont en fleur et je plante lorsque les lilas sont en fleur, chez moi, à Amqui les lilas sont en fleurs environ une semaine après Québec.
    Bye

    • À Québec, ce printemps, les pommiers ont fleuri avant le dernier gel. Les pommiers ne sont pas capable de prévoir des gels, malheureusement.

  2. Alexendra

    La pleine lune c’est plus qu’une nuit techniquement, c’est 3 nuits. Cette affirmation est devenue certe très approximative c’est pas pour rien qu’on appelle se qu’on est en train de vivre un DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE. Faut savoir s’adapter… Se diversifier et se tenir les coudes entre communauté…

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :