Hortithérapie Jardinage Jardinage COVID-19 Jardins de la victoire Santé par le jardinage

Le confinement COVID mène à une passion pour le jardinage

Illustration montrant des outils de jardinage

Voici un charmant message que j’ai reçu d’une lectrice qui avait lu le billet Les 10 meilleures raisons pour jardinier, paru dans ce blogue le 7 mars 2021.

Je pense que vous l’aimerez!

Bonjour Larry,

Je viens de découvrir votre blogue et je sens le besoin de commenter.

Je suis devenue jardinière au printemps dernier grâce au confinement de la COVID. Ma mère, qui s’occupait de notre jardin depuis 30 ans, a subi des chirurgies oculaires en avril dernier et ne pouvait pas travailler dans le jardin. De plus, elle n’avait plus l’énergie pour jardiner et n’y voyait qu’une corvée ces dernières années.

Ensuite, le confinement ici en Slovaquie s’est produit et j’étais coincée à la maison à faire du télétravail avec nulle part où aller et pas grand-chose à faire. Alors, j’ai regardé autour de moi et j’ai vu une occasion… et je n’ai jamais regardé en arrière!

Un an plus tard, je suis de plus en plus amoureuse du jardinage chaque jour. Je suis maintenant en train de complètement rajeunir et réaménager le jardin de 1200 m2 de ma mère qui, en fait, était assez fatigué et négligé. Dans le processus, je me suis donné un cours intensif sur l’horticulture, remettant les choses à leur place et embellissant le terrain à nouveau tout en apportant plus de vie et de couleur à notre environnement. Plus important encore, j’ai trouvé une paix, une joie et un soulagement du stress incroyables en travaillant dans le jardin.

Alors que d’autres personnes autour de moi se stressent et ressentent beaucoup d’anxiété à propos de la COVID-19, des vaccinations, de la politique, etc., mes préoccupations se limitent à quoi enlever, quoi planter et où et quand le faire.

Le jardinage est la meilleure thérapie! Cela fait presque exactement un an que j’ai planté ma première plante dans le jardin et je me sens comme une nouvelle personne — tellement plus calme, plus productive, heureuse et fière de moi. Je recommande vraiment à tous ceux qui ont la plus petite parcelle de terre autour de leur maison de planter quelque chose. Cela pourrait changer leur vie!

Je suis tellement heureuse d’avoir trouvé votre blogue si pratique. Je vais le lire à partir de maintenant.

Nad’a Clontz
Star Tura, Slovaquie 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

34 comments on “Le confinement COVID mène à une passion pour le jardinage

  1. En effet, le jardinage est une vraie thérapie ! Je m’y suis mise il y a quelques années, et c’est vrai que ça me permet de me vider la tête, de ne plus penser, l’espace de quelques heures, aux diverses tracasseries du boulot ou de la vie quotidienne…

    Bref, vive le jardinage ! 🙂

      • Louise

        Beau message, ça fait trois ans que je jardine dans de grands contenants sur mon patio, tellement agréable des légumes frais. J’ai mes plants de bleuets et plusieurs emplacements pleins de fleurs et rosiers qui m’occupent, depuis plus de quarante ans.

      • 👍

  2. Guylainefournier

    Quel beau message 🥰 moi aussi nouvelle abonnée! Tres contente d avoir découvert votre blog . Je jardine depuis 25 ans et effectivement depuis la covid 19 l engouement est plus grande dans mon entourage 👌 merci pour vos très bon texte et conseil. Au plaisir de continuer de vous lire. Bonne santé et bonne journée. Guylaine 💐

  3. Michelle Landry

    Je vous connaissais depuis bien des années et c’est seulement depuis la Covid que je me suis vraiment intéressée au jardinage et comme Nad’a, j’ai décidé de commencer par une formation en ligne puis de m’inscrire à divers blogues dont celui du jardinier paresseux. Une telle mine d’informations est incroyable, je regrette juste de ne pas avoir commencé cela plus tôt dans ma vie.

  4. Sylvie

    👍👏💚🌱🌿🪴🌷🍀🌼💚🙏

  5. Ghislain Gauthier

    Ca plus de 50 ans que je plante des fleurs, ma jeunesse je l’ai passé dans les bois avec les jeunes naturalistes, mes études des sciences naturelles incluaient la botanique et j’ai eu une ferme durant quarante ans. Pour éliminer le stress de mon entreprise, j’allais passer une demi-heure à entretenir mes plates-bandes avant d’aller traire mes vaches ! Maintenant à la retraite, je travaille en centre jardin à temps partiel et je fais de l’aménagement paysager et de l’entretien. L’horticulture me tient en santé.

  6. dorisbruxelles

    Pas nouvelle sur le blog, mais en effet quel joli message auquel nous adhérons probablement toutes et tous complétement. Un bel encouragement aussi pour continuer à jardiner par tous les temps et surtout par les temps qui courent. Mais avant tout, quel charmant hommage à vous Larry , et certainement quel réconfort: vous les méritez amplement! Félicitations aussi pour les changements apportés au blog: à l’usage depuis quelques semaines maintenant, force est de constater que vous n’y avez apporté que des améliorations. Personnellement je trouve que les liens en bas de page qui renvoient à des articles se rapportant au sujet du jour, sont hyper pratiques et utiles. Merci aussi pour cela!

  7. France Lachance

    Merci monsieur Larry d avoir partagé ce texte. Ça fait maintenant plus de 40 ans que je jardine et ça demeure pratiquement un besoin vital, essentiel. Ce confinement aura permis à beaucoup de gens de ralentir un peu, de sortir du tourbillon et de s ancrer un peu plus les 2 pieds sur la terre, de savourer le bonheur que cette dernière nous apporte. Merci de partager vos connaissances avec nous…

  8. Viviane DAGENAIS

    Ce qui m’impressionne c’est que le message vient de Slovaquie. Vous êtes reconnu partout monsieur Hodgson. Le jardinage rassemble les gens de tous les coins du monde. Que la santé vous garde parmi nous encore longtemps.

  9. Audrey Girard

    Moi ca fait 17 ans que je m amuse dans mes fleurs et en plus de produire des fleurs ca m a donné un fils …A 25 ans je voulais avoir des enfants avant 30 ans …après plusieurs tentative essaie avec hormones ect…j ai décidé d en faire mon deuil et de mettre le focus ailleurs …j ai donc sorti mes pelles et enlever ma pelouse pour me faire de grosses plate bandes de fleurs…dans l été je suis tombé enceinte de mon fils j avais 30 ans…comme quoi le retour a la terre c est bon pour tout.

  10. Lise Cossette

    Merci M.Larry, nouvelle sur le blogue mais je lisais régulièrement vos articles dans Le Soleil. Le jardinage est vraiment un moment de calme, merci d’avoir partagé ce message, ça fait du bien de lire du positif. De vous lire et d’être abonnée me stimule à améliorer, admirer et regarder pousser les plantes avec bonheur. Bonne saison !!!!

  11. Marie Andrée

    Bravo à Nad’a Clontz, un beau message qu’elle vous a fait parvenir. J’approuve et confirme ce qu’elle dit, jardiner c’est mieux qu’une thérapie. J’ai,e la nature et la nature nous le rend bien!

  12. Johanne

    Bonjour , j’ai un peu le même parcours que le récit de cette dame . J’avais dit à ma mère que lorsqu’elle ne voudrait plus s’occuper des fleurs et du jardin , j’y mettrais une belle rocaille de roche. Mais voilà , le confinement est arrivé , j’ai fais des semis et j’ai adoré cela ! Maintenant , c’est devenu une source de bien être , où je laisse aller mon stress ! Je vous lis tout les jours merci

  13. Guillard

    Bonjour
    J ai toujours jardiner pour mon plaisir et mon emploi stressant ne fait qu’augmenter mon adiction. Je trouve remarquable ce partage d expérience qui me donne une plus large compréhension du monde qui nous entoure.
    Votre livre est une mine d’or à idée et me conforte dans mes choix d éducation de mes enfants à qui j explique depuis longtemps
    Que le jardin est une vitrine philosophique
    Ou l’on trouve l appaisement et bien d’autres qualités ; selon nos propres ambitions.
    Le projet de création ou de renouvellement
    Des jardins ouvriers sur Forbach en Moselle
    Sera lancé très prochainement.
    Merci encore
    Bernard

  14. Thérèse Houde

    Quand on a soif d’apprendre le jardinage est un monde que l’on ne cesse de découvrir. C’est aussi pour ceux qui ont beaucoup d’imagination, et qui ne sont pas habiles de leur main, de se laisser aller par les couleurs, les formes, les textures et les odeurs et qui permet de se redécouvrir.

  15. Je suis une fervente admiratrice de la première heure et totalement admirative de votre rayonnement à travers le monde. C’est vos connaissances infinies, votre simplicité et surtout votre générosité qui ont fait votre succès. Prenez soin de vous, vous êtes essentiel aux nouvelles générations. Merci M. Hogson!

  16. C’est formidable! Un concours de circonstances peu communes, une chirurgie des yeux et le confinement, et voilà que cette dame découvre le jardinage, plus que cela, le bonheur et l’évasion de jardiner.
    Je jardine depuis que j’ai acheté ma première maison à Laval, en 1991. J’ai fait un deuxième jardin à Verdun à partir de 2015, un beau retour en ville, ….et un troisième à Gaspé depuis l’an passé, un beau refuge de grande nature.
    Avec le confinement,, nous ne sommes pas rentrés à Montréal fin mars 2020 et sommes restés à Gaspé jusqu’en septembre. Comme nous étions là, que nous entendions tout ce qui se disait sur l’autonomie alimentaire, nous avons construit un potager à l’abri des chevreuils, histoire de se mettre les mains dans la terre, de déjouer le confinement et de faire pousser de belles verdures fraîches et quelques légumes.
    J’avais, jusqu’à cette fameuse Covid, concentré mes énergies à des plates bandes de fleurs…. le potager est une découverte qui me fascine. Je fais venir des semences de semenciers québécois qui se consacrent avec passion aux anciennes cultures, aux végétaux rares ou étranges, je les admire et les adore.
    Finalement, on se régale et j’apprend tellement de choses!
    Merci au jardinier paresseux que je lies depuis que je lardine et merci à tous les jardiniers!
    Bonne saison!

Répondre à Skyler Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :