Légumes Semis Truc du jour

10 secrets pour réussir les semis de carotte

Carottes récoltées et lavées.

Par Larry Hodgson

Les carottes ne sont pas les légumes les plus faciles à cultiver. Quiconque prétend le contraire prend plutôt ses rêves pour la réalité. Les carottes germent lentement et souvent très irrégulièrement, ne produisent de belles racines que dans un très bon sol, ne tolèrent pas la moindre sécheresse lorsqu’elles sont jeunes et ont quelques sérieux problèmes de ravageurs, notamment avec la mouche de la carotte. 

Voici cependant quelques conseils qui, si vous les appliquez attentivement, peuvent vous permettre d’obtenir d’excellents résultats avec ce légume autrement plutôt capricieux.

1. Offrez-lui le plein soleil

Vous attendiez-vous vraiment à autre chose? Presque tous les légumes ont besoin d’amplement de soleil — au moins 6 à 8 heures par jour! — et les carottes ne font pas exception.

2. Préparez bien le sol

Potager surélevé rempli de bonne terre.
Un potager surélevé rempli de terre de qualité donnera d’excellents résultats. Photo: wayfair.com.

Les carottes ont besoin d’un sol profond, riche, bien drainé et… libre de cailloux et de débris. Les potagers surélevés donnent souvent les meilleurs résultats, car ils ont généralement été remplis de terre végétale de qualité sans aucune pierre. Si vous jardinez «sur le plancher des vaches», il serait sage d’ameublir le sol et, ce faisant, d’extraire toutes les pierres que vous pouvez, ce, jusqu’à une profondeur d’au moins 30 cm. Sinon, les racines auront tendance à être courtes, fourchues ou déformées. 

Si vous faites du jardinage sans labour (sans retourner la terre) et que vous avez affaire à un sol argileux et lourd, utilisez au moins une fourche de jardin ou une grelinette pour ameublir le sol en profondeur et y faire pénétrer de la matière organique (du compost, par exemple) pour alléger le sol. Et répétez cette action chaque année, car un sol argileux retourne inévitablement à ses origines assez rapidement.

3. Évitez de surfertiliser

Oui, les carottes aiment les sols assez riches, mais il y a une limite. Ainsi, vous pouvez appliquer sans problème un engrais biologique tout usage assez basique, mais évitez les engrais riches en azote (le premier chiffre) ainsi que le fumier trop frais. Trop d’azote donnera de superbes fanes, mais des racines très fourchues.

4. Si votre sol est lourd, choisissez des variétés adaptées

Tableau montrant la forme et les dimensions de 4 types de carotte.
Les carottes aux racines arrondies tolèrent mieux le sols lourds. Photo: westcoastseeds.com

Les carottes aux pointes arrondies plutôt que pointues, comme les carottes de type Nantes ou Chantenay, réussissent mieux dans les sols lourds que les types Imperator ou Danvers. Si votre sol est lourd et peu profond, pensez aux carottes naines (des rondes, par exemple), encore plus robustes. 

Si vous jardinez dans des contenants qui n’ont pas au moins 45 cm de profondeur, envisagez également la culture de carottes plus courtes.

5. Semez un peu plus tard

Tous les jardiniers maintiennent que l’on peut semer les semences de carottes tôt dans la saison, quand les nuits sont encore fraîches, environ au moment où la terre atteint 10 °C. Et ils ont raison : oui, elles peuvent germer à une telle température, mais… est-ce vraiment une si bonne idée? 

Sous les températures fraîches, la germination sera lente, irrégulière et souvent médiocre : 50% ou même moins. Attendez-vous à devoir patienter environ 3 semaines avant que les semis apparaissent. Par contre, si vous attendez environ un mois, vers la date du dernier gel, la germination sera plus rapide (en environ 2 semaines) et plus égale. Et vous pourrez continuer à semer des carottes avec beaucoup de succès jusqu’à environ 8 semaines avant le premier gel d’automne si vous le voulez, souvent jusqu’en août, et quand même obtenir un très bon résultat.

6. Arrosez en douceur et gardez le sol humide

Main qui ajuste le volume d'eau d'un pistolet d'arrosage.
Ajustez votre jet pour arroser en douceur: vous ne voulez pas renverser les semences ni les semis. Photo: gardena.com

De la mise en terre jusqu’au moment où les petits plants commencent à vraiment prendre leur envol, les carottes sont incroyablement sensibles à la sécheresse. Arrosez abondamment la veille du semis pour vous assurer que le sol est humide de part en part, puis après le semis, arrosez doucement, pour ne pas déranger les graines si fragiles. Gardez le sol au moins légèrement humide par la suite jusqu’à ce que les feuilles atteignent environ 5 cm de hauteur, car non seulement les graines ont-elles besoin d’humidité pour germer, mais un sol sec peut durcir et former une croûte que les semis tendres n’arriveront pas à percer. Cela peut signifier un arrosage léger presque quotidien jusqu’à la germination! 

L’utilisation d’une couverture flottante peut aussi aider à garder le sol humide (voir le point 8). Ou après le semis, couvrez le rang d’une planche pour réduire l’évaporation. Si vous le faites, vérifiez tous les quelques jours et retirez la planche lorsque les graines germent enfin.

7. Semez peu profondément, mais densément

Les graines de carottes sont minuscules et donnent des semis trop faibles pour percer un sol lourd ou croûté. Semez alors seulement à environ 5 à 8 mm de profondeur, donc, en les couvrant à peine de terre. Semez densément aussi, à environ 1 graine par centimètre, car la germination n’est jamais parfaite. 

Astuce : Semez une graine de radis environ aux 30 cm dans le rang de vos carottes. Le radis, qui germe très rapidement, servira de marqueur et ainsi vous saurez exactement où vos carottes se trouvent. 

Lorsqu’ils mesurent environ 2,5 cm de hauteur, vous pouvez éclaircir les semis s’ils lèvent en trop grand nombre (eh oui, les carottes éclaircies sont peut-être petites, mais elles sont comestibles!). Il n’est pas nécessaire de laisser beaucoup d’espace entre les plants : entre 4 à 10 cm suffit, en réservant l’espacement le plus large aux carottes de conservation de fin de saison, les plus grosses.

8. Utilisez une couverture flottante

Couverture flottante.
Une couverture flottante facilitera la culture des carottes de multiples façons. Photo: damseeds.com

Voici à mon avis le principal secret pour faciliter la culture des carottes. Immédiatement après le semis, couvrez le sol avec une couverture flottante (toile flottante) placée directement sur le sol et arrosez-les à travers le tissu. Cela aidera à protéger les graines fragiles du dérangement par la force de l’eau lors de l’arrosage… et aussi, lors de fortes pluies. De plus, la toile réchauffe le sol au printemps, assurant une meilleure germination. La couverture réduit également l’évaporation et maintient le sol plus uniformément humide. Elle offre même quelques degrés de protection contre le gel si jamais cela s’avère nécessaire. Elle sert également de barrière anti-insecte et ainsi garde la redoutée mouche de la carotte à distance. 

Vous pouvez retirer cette couverture une fois que les plants sont solidement établis et croissent vigoureusement.

Astuce: Une autre façon de réduire les dommages causés par la mouche de la carotte consiste à semer des variétés qui y sont résistantes, comme ‘Fly Away’ et ‘Resistafly’. Vous trouverez une liste plus longue de variétés résistantes à la mouche de la carotte ici.

9. Arrachez les mauvaises herbes à la main quand elles sont encore minuscules.

Jeunes semis de carottes.
Il faut apprendre à reconnaître les semis de carotte, avec leur cotylédons si minces et leurs feuilles très découpées, pour ne pas les arracher par accident. Photo: Terry Walton, gardening.which.co.uk

Les carottes ne supportent tout simplement pas bien la concurrence : il ne faut donc pas laisser les mauvaises herbes prendre le dessus. Retirez temporairement la couverture flottante pour avoir accès au rang, puis désherbez manuellement, si possible, retirant chaque petit plant qui n’est pas une carotte. S’il faut biner, faites-le avec précaution : le binage peut gravement endommager les jeunes carottes fragiles. 

10. Paillez lorsque les carottes sont bien établies

Une fois que les feuilles ont atteint 10 à 15 cm, utilisez un paillis léger (feuilles déchiquetées, écailles de sarrasin, paille, etc.) pour couvrir le sol tout autour des plantes jusqu’à 8 cm de hauteur. Le paillis maintiendra le sol plus humide et plus frais, empêchera les mauvaises herbes de germer et couvrira la couronne de la plante afin qu’elle ne soit pas exposée au soleil. (Une exposition au soleil peut la faire verdir, ce qui lui donnera un goût amer.)


Et voilà! Avec ces 10 conseils à l’esprit, vous serez sur la bonne voie pour cultiver les meilleures carottes!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

34 comments on “10 secrets pour réussir les semis de carotte

  1. Merci beaucoup M. Hodgson! Je comprends les difficultés que j’ai rencontré dans le passé avec mes carottes!! J’espère mieux les réussir dorénavant grâce à vos conseils!

  2. Avez vous entendu parler du repiquage des carottes (technique anecdotique que je n’ai jamais pratiquée !) qui aurait été utilisée dans les jardins de châteaux, en particulier au potager du Roy à Versailles ?
    Ça devait demander une certaine patience.

    • Ou toute une équipe de jardiniers!

    • En effet, ça ne donne pas plus de résultats, bien que j’ai semé en mai, à la fin de l’été, ça na rien changé. J’espérais éviter le vers de la carottes même pas!

      • André Georis

        Pour éviter ou limiter l’apparition du ver de carotte, cultivez vos carottes en proche voisinage de vos poireaux.
        Ça donne de très bons résultats.

  3. Louise Larose

    Que serais-je sans vous Monsieur Hodgson ? 🙏😍🌱

  4. Super article qui m’aidera beaucoup !! Merci !

  5. Anne Moisan

    Je n’ai eu AUCUNE carotte l’année dernière
    Je vais suivre vos conseils
    Merçi
    Bonne journée

  6. Fortin

    Si possible j aimerais avoir des conseils pour les radis ,j ai beaucoup de feuillage Mais pas de radis Merci

  7. JoAnne Caron

    Vraiment complet comme information! Là je comprends pourquoi mes carottes ont tardé l’an dernier. J’appliquerai ces précieux trucs et conseils qui viennent juste à point. Mille mercis!

  8. Johanne Bédard

    Bonjour M. Hodgson! J’habite un 3e étage, où je plante de belles fleurs annuelles dans des boîtes à fleurs sur mon balcon ainsi que des fines herbes. Ma question: dois-je changer la terre à chaque année? Je l’ai toujours fait, mais je me demandais s’il serait possible de réutiliser la même terre de mes boîtes à fleurs en ajoutant peut-être du compost de crevettes ou je ne sais pas quoi? Et en quelle proportions? Je vieillis et ça commence à me peser toute cette terre à transporter. Merci beaucoup de vos bons conseils 🙂

  9. J’ajouterais de ne pas faire l’erreur que j’ai commise l’année dernière. J’avais des tomates cerises « Sweet 100″que je n’ai pas aimées du tout. PLusieurs sont donc demeurées sur place tout l’hiver et devinez ce que j’ai semé ce printemps à cet endroit? Bingo! Des carottes! J’ai passé des heures à extirper les semis de tomates en tentant de ne pas déranger les semis de carottes qui ont germé sensiblement en même temps. L’enfer!
    Fernande P.

  10. Une astuce pour un semis de carottes efficace: placer les graines avec du sable dans un bocal, fermer et secouer avant de semer. Avant cela, préparer un lit de semences large et peu profond plutôt que des sillons; l’arroser puis semer à la volée. Recouvrir légèrement les graines de terre. Placer quelques frondes de fougère pour conserver une bonne humidité avant la germination.

  11. Francine Rapicault

    Tres bon commentaire merci je prends ces conseils

    • Merci de me donner vos résultats, Francine. Je suis dans le sud de la France, même si on arrive toutes deux à avoir un même « hors-sol » favorable aux carottes, les conditions climatiques entrent en jeu…

  12. Isabelle

    Grâce à vos bons conseils vais je enfin réussir mes carottes? Merci pour ces précieux renseignements.

  13. yves vachon

    La mouche de la carotte n aime pas l odeur de l ognon. Alors j en plante au travers des carottes.

  14. Guillard

    Mon truc pour réussir les semis de carotte
    Je mélange des graines de carottes avec des graines de persils dans un poivrier en verre
    Et sème dans des sillons de 10cms de profondeur. 50/50
    Plus besoins de clairsemer .le persil fait des plus petites racines et se consomme aussi de fait..
    Terrain sablonneux
    Plein soleil
    Bons résultats
    Bernard

  15. DENIS BRUNET

    Je suis content de lire votre article sur les carottes .sans le savoir c’est ce que je fait a chaque année depuis longtemps .avec les années on développe des trucs . Sauf pour les éclaircir que je fait pas donc j’ai des petites et grande carottes. Merci j’aime l’article et je vais vous relire

  16. Philippe Quillan

    Moi je fais mes carottes en totes ou butte avec du sable mélange avec la terre pour une meilleure culture des carottes sont plus longue

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :