Animaux indésirables Mauvaises herbes Mythes horticoles Truc du jour

Mythe horticole: l’épurge qui repousse les taupes

Illustration de la taupe examinant douteusement une épurge.

Par Larry Hodgson

Il existe de nombreux sites Web qui recommandent de planter une euphorbe bisannuelle (parfois annuelle) connue sous le nom d’épurge ou euphorbe épurge (Euphorbia lathyris) pour repousser les taupes du jardin. D’ailleurs, on appelle aussi la plante chasse-taupe, herbe à la taupe et herbe aux taupes; «mole plant» en anglais, donc son utilisation semble bien prometteuse.

L’affirmation est soit qu’elle dégage une odeur que les taupes ne peuvent pas tolérer, soit que ses racines toxiques les éloignent. Mais cela se révèle faux : une autre vieille croyance non fondée. Les taupes ne semblent même pas légèrement incommodées par la présence de la plante, creusant facilement leurs tunnels carrément à son pied. Alors, pourquoi perdre votre temps en la plantant à cette fin?

Il est toutefois possible de couper les tiges en segments et de les placer dans la taupinière pour décourager les taupes (portez des gants, car la plante dégage une sève collante et irritante), car elles éviteront la sève qui s’en écoule. Mais l’effet ne dure que quelques heures et, de plus, cela ne fait que forcer la taupe à creuser un nouveau tunnel parallèle, ce qui cause des dommages à encore plus de plantes. Donc, plutôt que de régler le problème, cette technique l’empire!

Inefficace… et toxique!

Un autre grand désavantage qui découle de la culture de l’épurge est qu’elle est toxique. La sève blanche qui s’écoule abondamment de la moindre plaie est toxique non seulement lorsque consommée, mais même au toucher, provoquant une irritation cutanée, voire une cécité temporaire si elle touche à l’œil. Ce sont souvent les enfants qui sont empoisonnés, mais des adultes ont été hospitalisées après en avoir mangé par erreur (les graines peuvent ressembler à des câpres). Cette euphorbe est également toxique pour les animaux de compagnie et de ferme, bien que les chèvres puissent la manger (cela rend leur lait toxique, cependant).

Pire encore, cette plante se ressème abondamment et est devenue une mauvaise herbe nuisible dans de nombreux endroits sur cinq continents. Déjà, cette plante d’origine méditerranéenne et moyen-orientale est maintenant dispersée presque partout en Europe et en Asie et est devenue un véritable fléau dans l’Ouest américain, en Colombie-Britannique, en Argentine et en Australie. Sa culture est même interdite en Nouvelle-Zélande et dans certains états d’Australie.

Une belle plante quand même

Feuillage de l’épurge.
L’épurge n’est pas sans attrait, même quand elle n’est pas en fleurs. Photo: JH Mora, Wikimedia Commons

L’épurge est également vendue chez certains semenciers comme plante ornementale et elle peut effectivement être très attrayante, avec ses tiges rigides violacées à bleu-vert de 90 à 150 cm de hauteur et ses longues feuilles lancéolées avec une nervure centrale blanche qui forment une croix parfaite quand on regarde la plante de dessus.

Épurge en fleurs. Photo: Syrio, Wikimedia Commons

Les inflorescences jaune chartreuse qui se forment au début de l’été sont frappantes et les capsules de graines rondes qui les suivent ne sont pas non plus inesthétiques… bien que, si vous ne voulez pas que cette plante se propage, vous feriez mieux de les supprimer.

Autre avantage, cette plante reste résolument verte lors des pires sécheresses, même quand tout le paysage environnant est brun.

Cependant, compte tenu de sa toxicité et du risque qu’elle s’échappe de la culture pour devenir une mauvaise herbe (elle est particulièrement invasive dans les climats plutôt arides), sans oublier qu’elle ne repoussera pas les taupes comme promis, je pense que l’épurge est une plante qu’il vaut mieux éviter de cultiver.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

11 comments on “Mythe horticole: l’épurge qui repousse les taupes

  1. Denise B. Québec, Qc

    Alors, quel est le meilleur truc pour éloigner les taupes ?

  2. Denise B. Québec, Qc

    Oups, je viens de lire un autre de vos articles et j’apprécie la conclusion. Je vais passer à la paresseuse. ..

  3. On est jamais trop prudent avec ces plantes trop invasives merci pour l’information. Sa vente devrait être contrôlée.

  4. Drouin

    Bonjour,mon problème ce sont les écureuils,avez-vous un truc pour les faire fuir.Merci

  5. Claire L.

    Bonjour, cher Jardinier paresseux ! Je suis perplexe quand je regarde la photo de l’épurge en fleur… Il me semble voir plutôt une autre euphorbe. En tout cas je ne reconnais pas les feuilles. Une erreur s’est peut-être glissée, ou alors j’ai besoin de nouvelles lunettes (ce qui est bien possible !). Très bonne journée à vous !

    • À mon avis, la photo1 représente bien l’épurge, mais la 2 est un bel euphorbe cultivé, je ne sais pas lequel.

      L’épurge est parfaitement inefficace pour chasser les taupes, mais je laisse toujours pousser un ou deux plants comme plante décorative.
      Je laisse aussi pousser nicandra physaloïde, une belle solanacées aux fleurs bleues. Elle ressemble à
      l’alkékenge amour en cage, mais est très toxique et a la réputation, non usurpée de chasser les doryphores. Heureusement, il n’y a pas d’enfants qui fréquentent jardin.

      • J’avais des doutes sur cette photo, mais comme elle a été fournie par un prof en botanique, je me suis dit qu’il devait avoir raison. Mais j’ai décidé que c’était mieux de regarder ailleurs et j’ai remplacé la photo par une autre.

Répondre à J.J. Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :