Floraison Truc du jour

Quand une plante ne fleurit pas

Illustration d'une femme qui attend impatiemment qu'un arbuste fleurisse.

Par Larry Hodgson

Quand vous achetez une plante avec une étiquette affichant de belles fleurs, vous vous attendez à la voir fleurir. Mais parfois, les semaines passent, puis les mois, puis les années et il n’y a toujours aucune fleur. Pourquoi?

Il y a de nombreuses raisons pour expliquer pourquoi une plante ne fleurit pas. En voici 11:

1. Pas la bonne saison
Peu de plantes fleurissent tout le temps. La plupart ont une saison spécifique pour fleurir: printemps, été, fin d’été, automne, etc. Avant de céder au désespoir quand votre plante ne fleurit pas dans les semaines qui suivent l’achat, ou encore, quand la floraison arrête et ne reprend pas, vérifiez à quelle saison vous devriez attendre la floraison.

2. Plante insuffisamment mature

Semis de chêne.
Un chêne fraîchement germé peut être à 40 ans de la floraison! Photo: GeographBot, Wikimedia Commons

La plante n’est peut-être pas assez mature pour fleurir. Nous vivons dans un monde où tout est généralement prêt à utiliser instantanément et nous avons oublié que parfois, il faut patienter un peu. Plusieurs vivaces ne commencent à fleurir que dans leur 2e ou 3e année et un arbuste peut nécessiter 4 ou 5 ans avant de fleurir. Les arbres sont souvent très lents à fleurir pour la première fois : 6 à 10 ans pour un pommier standard, par exemple, et 20 à 40 ans pour un chêne.

Parfois, les pépinières vous déconcertent en utilisant des traitements spéciaux pour forcer une plante à fleurir avant son temps. Ainsi, vous l’achetez en fleurs, en supposant qu’elle est mature, et la plantez chez vous… puis vous attendez 2, 3 ou même 4 ou 5 ans avant qu’elle ne soit vraiment assez mature pour fleurir de nouveau. Les lilas (Syringa spp.) et la plupart des arbres fruitiers appartiennent à la catégorie des végétaux souvent vendus en fleur, mais qui peuvent alors prendre des années pour s’installer et fleurir de nouveau dans le jardin.

3. Conditions inadéquates
Les conditions dans lesquelles la plante croît peuvent ne pas lui convenir. Souvent, l’emplacement ne reçoit pas assez de soleil pour l’espèce en question. (Oui, il existe des plantes qui fleurissent dans les emplacements ombragés, mais il y en a beaucoup moins que de celles qui fleurissent au soleil ou la mi-ombre.) L’emplacement peut aussi être trop chaud ou trop frais; le sol peut être trop acide, trop alcalin, trop sec, etc. La liste des possibilités est longue. Changer la plante de place peut alors stimuler la floraison.

4. Climat trop froid
Parfois, il ne suffit pas de changer la plante d’emplacement, il faut carrément la planter dans un climat plus chaud! Un climat trop froid peut tuer la plante au cours de l’hiver ou encore l’endommager sévèrement, mais il arrive aussi qu’une plante cultivée sous un climat trop froid semble survivre à l’hiver en parfait état… avec une exception: elle ne fleurit pas.

Forsythia qui ne fleurit qu'à la base.
Ce forsythia ne fleurit qu’à la base. La plupart des boutons floraux supérieurs ont été tués par le froid. Photo: Cooperative Extension, University of Maine

Cela est surtout visible sur les arbres et arbustes à floraison printanière. Voyez-vous, leurs boutons floraux doivent passer l’hiver sur les branches, très exposés à l’air ambiant, mais malheureusement ils sont généralement moins résistants au froid que leurs bourgeons de feuilles. Ainsi, les boutons floraux gèlent au cours de l’hiver et alors, il n’y a pas de floraison, alors que les feuilles sortent normalement au printemps. Dans ces cas, souvent les fleurs réussissent à s’épanouir à la base de la plante, là où leurs boutons étaient protégés du froid par une couche de neige isolante, alors que le haut de la plante ne porte pas de fleurs.

Les forsythias (Forsythia spp.), les seringats (Philadelphus spp.) et les rhododendrons et azalées (Rhododendron spp.) sont des exemples de plantes qui peuvent bien pousser dans une zone de rusticité qui ne permet pas une floraison fidèle. Souvent d’ailleurs, la zone de rusticité indiquée sur l’étiquette de la plante indique sa limite de survie, mais ne tient nullement compte de la floraison.

Avant d’acheter une plante pour laquelle vous soupçonnez que la zone de rusticité est un peu exagérée, demandez au pépiniériste si les fleurs sont aussi rustiques que le feuillage!

5. Climat trop chaud
Le contraire est aussi possible: les pommiers (Malus spp.), les lilas (Syringa spp.) et la plupart des bulbes à floraison printanière, pour ne donner que quelques exemples, ont besoin d’une période prolongée de froid pour fleurir. Sous un climat trop doux, ils poussent, mais ne fleurissent pas. C’est pourquoi vous ne trouverez pas beaucoup de pommiers en Martinique!

6. Gel tardif

Pommiers aux boutons couverts de glace.
Un gel tardif peut annuler la floraison de l’année. Photo: StudioKleurriijk, pixabay.com

Un autre effet climatique qui peut expliquer une absence de floraison est un gel tardif, notamment chez les arbres et les arbustes. Les boutons floraux en dormance résistent souvent très bien au froid hivernal, mais dès qu’ils commencent à se réveiller au printemps, leur rusticité chute. S’il arrive un gel tardif, très souvent toute la floraison sera avortée.

7. Saison trop brève
Dans les régions nordiques, l’automne avec ses nuits froides arrive parfois trop rapidement pour certaines plantes qui n’ont alors pas le temps de fleurir. L’hibiscus vivace (Hibiscus moscheutos) et plusieurs cierges d’argent ou cimicifuges (Actaea spp., anc. Cimicifuga ssp.), bien qu’assez rustiques pour survivre, parviennent difficilement à fleurir dans les régions plus froides du Québec, par exemple.

8. Jours trop longs

Poinsettia rouge.
Le poinsettial fleurit sous l’influence des jours courts. Photo: 453259, pixabay.com

Certaines plantes ne fleurissent que sous l’influence des jours courts. Dans le jardin extérieur, cela n’est pas un problème. Les jours raccourcissent tout naturellement à l’automne dans les régions tempérées, stimulant la floraison. Mais la situation est différente dans nos maisons, où l’on éclaire nos intérieurs le soir, prolongeant la durée du jour. Pour une bonne floraison chez le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), le cactus de Noël (Schlumbergera spp.), le kalanchoé (Kalanchoe spp.) et certains bégonias (Begonia spp.), notamment, il faut un emplacement où ils ne recevront pas d’éclairage artificiel en soirée, et ce, à partir de la fin septembre.

9. Trop d’engrais

Un surplus d’engrais, notamment d’un engrais riche en azote (le premier chiffre), peut nuire à la floraison. Il tend à stimuler une croissance exagérée des parties vertes de la plante (tiges et feuilles) au détriment des fleurs. Certaines plantes, notamment la capucine (Tropaeolum majus), sont particulièrement sensibles à la surutilisation d’engrais azotés.

Curieusement, le manque d’engrais est rarement la cause d’une floraison absente. C’est que, si le sol est assez riche en minéraux pour garder la plante en vie, il l’est aussi pour la faire fleurir. Une plante qui manque chroniquement d’engrais fleurira donc quand même, mais moins abondamment qu’une plante qui reçoit une fertilisation plus adéquate. Pour augmenter l’impact de la floraison, alors, bien sûr on peut fertiliser davantage, mais l’idée qu’un engrais puisse stimuler la floraison est un concept inventé par les fabricants d’engrais pour mieux mousser la vente de leur produit.

10. Ravageurs

La présence d’insectes (ici, des cochenilles à carapace) peut affaiblir la plante et empêcher la floraison. Photo: Gilles San Martin, Wikimedia Commons

Attention également aux insectes nuisibles. La présence de perceurs, de cochenilles, d’acariens, de pucerons, etc. peut affaiblir la plante et empêcher la floraison. Il faut alors traiter la plante pour les contrôler. Les lapins, les cerfs, les marmottes et autres mammifères peuvent aussi brouter les boutons floraux. Parfois, une application de répulsif suffit à préserver la floraison, mais souvent il faut installer une protection plus importante, comme une clôture anti-animale.

11. Taille au mauvais moment
Souvent, c’est le jardinier lui-même qui provoque l’absence de floraison en taillant à la mauvaise saison. Un lilas (Syringa spp.), par exemple, commence déjà à produire les boutons de fleurs de l’année suivante dans les 3 à 4 semaines après la floraison précédente. Si vous le taillez pendant l’été, l’automne ou l’hiver, alors, vous éliminerez la floraison à venir. Il est donc toujours sage de vérifier quelle est la meilleure saison pour tailler une plante avant de procéder.


Voilà 11 raisons qui expliquent pourquoi une plante ne fleurit pas. À vous de déterminer la cause probable chez vos plantes.20161110a

Article adapté d’un billet paru dans ce blogue le 16 novembre 2016.

4 comments on “Quand une plante ne fleurit pas

  1. christiane Kègle

    Merci de ce billet très éclairant sur la floraison des plantes et arbustes. Ma plante intérieure préférée est le cyclamen. J’en ai acheté à quelques reprises, mais à chaque fois la plante a perdu ses fleurs et a dépéri. Malheureusement, je dois me contenter de l’admirer chez les fleuristes…

  2. Bonjour M. Hodgson, Je vous remercie beaucoup pour tous vos bons articles. Je vous suis depuis très longtemps car vous êtes un très bon vulgarisateur. J’aurais une petite question, svp? J’ai pris des racines de rosiers rouges de la série Alexander chez mon père à la maison familiale. Je les ai transplantés, il y a une dizaine d’années. Ils sont devenus de beaux rosiers mais ils fleurissaient à peine après 8 ans. J’ai commencé à leur mettre de l’engrais à rosiers et là, les belles roses rouges sont sorties à profusion. Chez mon père, ils étaient toujours en fleurs mais je ne sais pas s’il mettait de l’engrais aussi ou c’était dû à l’âge des rosiers. Ils les avaient depuis ma naissance. Combien de temps, à partir de racines, les rosiers Alexander commencent-ils à fleurir, svp? J’ai attendu 8 ans avant de commencer à leur mettre de l’engrais à rosiers. À quelle hauteur faut-il les couper pour la saison froide? Je vous remercie beaucoup et je vous souhaite une belle fin de semaine !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :