Compostage Truc du jour

Le compostage en appartement

Si vous souhaitez contribuer à réduire les émissions de gaz à effets de serre et votre part de déchets organiques, le compostage d’appartement pourrait être la solution parfaite pour vous. Heureusement, il existe plusieurs bonnes méthodes de compostage qu’on peut utiliser dans un appartement ou sur le balcon d’un appartement et elles sont toutes faciles à apprendre et à essayer.

Composter à l’aide d’un bac à vermicompostage

Les composteurs à vers, également connus sous le nom de vermicomposteurs, sont couramment utilisés pour le compostage à l’intérieur. Petits, portables et rapides, ces composteurs traitent rapidement les déchets ménagers et vous n’avez pas à retourner régulièrement la matière en décomposition. N’oubliez pas de donner aux vers de bonnes conditions de vie. Gardez les bacs à vers à l’intérieur ou sur un petit balcon pour vous assurer que les températures restent entre 15 °C et 26 °C.

Comment créer un vermicomposteur

Pour ceux qui n’ont pas peur de se salir les mains, construire votre propre composteur à vers pourrait être un bon petit projet. La mise en place d’un vermicomposteur est facile et abordable, mais celui-ci nécessite un certain entretien. Suivez les instructions du guide visuel ci-dessous pour créer votre propre composteur à vers.

Conseils pour bricoler un vermicomposteur 

Si vous avez de l’espace, le meilleur modèle utilise deux boîtes de rangement empilées l’une sur l’autre. Tout d’abord, vous avez toujours un endroit pour ajouter des restes de cuisine, même lorsque l’un des bacs est plein. Deuxièmement, les vers se frayeront un chemin entre les bacs — rampant à travers les trous de l’un à l’autre — pour accéder au bac avec des restes frais et prêts à composter. Cela signifie qu’avec un modèle à deux étages, vous pouvez récolter le compost fini dans un bac sans avoir à séparer les vers du sol.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur le vermicompostage dans le billet Compostage avec des vers de terre

Composteurs rotatifs

Composteur rotatif.
Composteur rotatif. Photo: joracomposters.com

Les composteurs rotatifs sont plus grands que les bacs à vermicompostage et constituent la méthode de bacs fermés la plus efficace. Ils sont conçus pour utilisation extérieure et conviennent parfaitement à un balcon. Ils sont entièrement scellés pour préserver la chaleur générée par le compost produit, augmentant ainsi la vitesse de décomposition. Ils sont livrés avec une poignée pour aider à aérer et mélanger le contenu, et certains fonctionnent si rapidement qu’ils peuvent traiter les déchets ménagers en aussi peu que 13 jours.

Les composteurs rotatifs ne sentent pas et n’attirent pas les animaux indésirables, car ils sont scellés, ce qui les rend bien adaptés aux zones urbaines.

Essayez le compostage Bokashi

Avec la méthode Bokashi, les déchets alimentaires subissent une fermentation à l’aide d’un son inoculé. Il s’agit d’un mélange sec de son, de mélasse et de micro-organismes spécialement sélectionnés qui décomposeront les déchets de cuisine. Il y a de nombreux avantages à utiliser la méthode Bokashi dans votre appartement, car elle nécessite moins d’attention, faisant l’essentiel du travail à votre place. Vous n’avez pas non plus à garder à l’esprit l’équilibre de l’azote et du carbone, car le mélange d’activateurs accélère le processus de décomposition. Contrairement au compostage traditionnel, avec cette méthode vous pouvez utiliser des restes de viande et de produits laitiers pour la fermentation.

Utilisez un recycleur de déchets alimentaire

Mains qui déposent des déchets de cuisine dans un recycler de déchets.
Recycleur de déchets alimentaires. Photo: teroproducts.com

Les recycleurs de déchets alimentaires ou «composteurs de comptoir» comme Tero sont parfaits pour les personnes avec un espace extérieur nul ou minimal. Les déchets alimentaires qui en résultent sont petits et secs : il n’y a donc jamais d’odeur qui se dégage de votre composteur. Les recycleurs de déchets alimentaires sont mus à l’électricité et représentent une alternative au bac à compost traditionnel, mal adapté à l’utilisation à l’intérieur. Ils utilisent l’aération, la chaleur et la pulvérisation pour réduire le volume, les émissions et les odeurs des déchets alimentaires. La plupart des appareils sont de taille restreinte, environ des dimensions d’une machine à pain, et peuvent alors facilement trouver place sur un comptoir de cuisine.

Récupérez et donnez vos restes de nourriture

Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas faire de compostage dans votre appartement, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas contribuer à la réduction du gaspillage alimentaire. Ramassez et donnez vos restes de nourriture à un restaurant local ou à un jardin communautaire qui composte. N’oubliez pas de congeler vos restes de nourriture dans un contenant chaque semaine pour éviter que les ravageurs ne les atteignent. Certaines communautés ont des options de collecte en bordure de rue pour les restes de nourriture — si ce n’est pas le cas, il peut être intéressant de se pencher sur les petites entreprises ou les marchés fermiers qui pourraient offrir des lieux de dépôt du compost.

Créez un bac à compost communautaire

Si le compostage à domicile ne vous convient pas, essayez de faire équipe avec d’autres membres de votre communauté pour démarrer un programme de compostage commun. Les emplacements des composteurs communautaires pourraient aller des jardins communautaires aux propriétés municipales. Certains organismes environnementaux, comme le Green Action Centre à but non lucratif de Winnipeg, offrent des conseils et des ressources aux personnes qui souhaitent démarrer leur propre programme de compostage communautaire.

Article et la plupart des illustrations offerts gracieusement par Zolo qui présente un article plus approfondi sur le sujet en anglais ici. Traduction et adaptation de l’article par www.jardinierparesseux.com.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

3 comments on “Le compostage en appartement

  1. Super intéressant. Merci!!

  2. Bonjour, l »automne dernier, j’ai décidé de refaire du compost d’intérieur. J’en avais un dans le jardin dont j’avais prélevé un sac pour mes plantes tropicales (en attendant, vu qu’on ne trouvait plus de terreau l’an dernier).

    Quand il pleut, on trouve souvent des vers de terre qui se perdent sur l’asphalte, et je les mettais dans mon compost extérieur. Mais même en le triant pour l’utiliser, j’ai retrouvé des vers tout petits, probablement des œufs, qui sont moins faciles à voir.

    Alors je les ai mis dans mon compost d’intérieur. J’avais suivi un petit atelier, dans les années ’90 sur le vermicompostage, et on nous disait que les gros vers de terre du jardin sont moins efficaces que une espèce de tout petits dont on nous avait donné un petit sac.

    Cette année, pour la première fois je suis très contente car non seulement mes vers n’ont pas eu l’idée de sortir de leur boîte, donc je suppose que mon compost est assez bien équilibré, même si je le trouve un peu humide, ils sont restés très petits, et de trois ou quatre au départ, ils sont maintenant une bonne vingtaine à faire consciencieusement leur boulot.

    Merci.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :