Truc du jour

10 trucs pour bien réussir les concombres

Jeune concombre sur la plante.

Par Larry Hodgson

Le concombre (Cucumis sativa) est un des légumes les plus populaires de nos jardins et sa culture est relativement facile. Malgré tout, parfois il nous déçoit par une production faible ou des fruits difformes ou amers. Que faire pour avoir de beaux concombres? Voici quelques trucs.

1 Bien choisir la variété. L’erreur principale des jardiniers est d’acheter n’importe quel concombre sans égard aux résultats désirés. Il existe, entre autres, des concombres à mariner, avec de petits fruits parfaits pour les cornichons, mais qui ne font pas de bons concombres de table; des concombres de table qui ne font pas de bons cornichons; les concombres libanais, de taille moyenne avec une peau plus digeste que la normale; et les concombres anglais qu’il faut normalement cultiver en serre ou, à tout le moins, en isolation. Vous pouvez même choisir des variétés résistantes aux maladies et résistantes aux insectes, comme le ‘Marketmore’, et alors éviter des problèmes majeurs plus tard dans la saison. 

2 Attendez la chaleur avant de les planter. Le concombre est une plante tropicale. Il ne sert à rien de le planter tôt dans la saison. Attendez qu’à la fois le sol et l’air soient réchauffés, avec une température minimum de 13 °C la nuit, normalement 2 à 3 semaines après la date du dernier gel. Même à 10 °C, la floraison est retardée et la production, réduite.

Semis de concombre
Semis de concombre. Photo: Jeff Bernhard

3 Démarrez-les dans la maison. Cela n’est pas obligatoire partout, surtout si votre potager est protégé du vent, mais si vous semez vos concombres à l’intérieur 3 semaines avant la date du dernier gel, vous aurez de beaux plants à repiquer qui vous donneront une petite avance sur la saison. Là où les étés sont très courts (zones de rusticité 2 et 3), par contre, oui, il est toujours sage de les démarrer à l’intérieur. Semez-les dans des godets de tourbe pour ne pas endommager les racines lors du repiquage. Ne les semez pas trop tôt (une erreur de débutant très courante!), toutefois, sinon les plants deviendront étiolés et reprendront difficilement. Vous voudriez de petits semis portant encore leurs cotylédons et 2 ou 3 feuilles adultes, pas plus. 

4 Cultivez-les au soleil. Rappelez-vous que le concombre est une plante tropicale. Ainsi, plus il reçoit de soleil, mieux il produit. D’ailleurs, idéalement, l’emplacement serait ensoleillé le matin, quand les fleurs ouvrent, car les abeilles aussi aiment le soleil et fréquenteront plus assidûment les plantes dans un secteur réchauffé par le soleil matinal. 

5 Donnez-leur un sol riche. Le concombre est une plante gourmande, donc un sol riche en compost ou en fumier et adéquatement, mais pas excessivement, fertilisé donnera de meilleurs résultats. Si votre sol est mal drainé (un sol glaiseux, par exemple), il peut être utile de les semer ou de les planter sur une petite butte.

Concombre sur un treillis.
On peut faire grimper les concombres sur un treillis. Photo: Jason Bonham, botanicalgarden.berkeley.edu

6 Faites-les grimper sur un treillis, un tuteur ou des cordages plutôt que de les laisser s’étaler sur le sol. Ainsi vous pourrez cultiver plus de plantes en moins d’espace et les feuilles seront mieux exposées au soleil, mais aussi, les fruits ne toucheront pas au sol où ils peuvent être endommagés par des limaces, des insectes ou des maladies.

 7 Arrosez régulièrement, mais pas excessivement. Les concombres stressés régulièrement par un manque d’eau deviennent amers ou indigestes. S’ils sont arrosés trop souvent, par contre, les plantes pourrissent. Visez des arrosages fréquents (peut-être tous les 4 ou 5 jours en période de canicule, plus souvent encore si les plantes sont cultivées en pot) et profonds, arrosant dès que le sol commence à s’assécher. À cette fin, l’utilisation d’un paillis léger (7 cm de feuilles déchiquetées, de paille, de compost, etc.) aidera à maintenir un sol plus frais et plus également humide, évitant l’effet d’un «arrosage en dents de scie» si nuisible.

Fleurs femelle avec ovaire et fleur mâle sans ovaire.
Les fleurs femelles (à gauche) se distinguent facilement des mâles (à droite), car elles portent un ovaire en forme du fruit à venir à leur base. Photo: seminis-us.com

8 Pollinisez les fleurs femelles vous-même si les abeilles sont absentes. Elles ne sortent pas beaucoup par temps de canicule, de grande fraîcheur ou de pluie. Pourtant, la fleur femelle, celle qui doit être pollinisée pour donner un fruit, ne dure qu’une journée. Si vous pensez que les abeilles ne viendront pas, récoltez une fleur mâle (sans fruit à la base), enlevez ses pétales et utilisez-la comme pinceau, enfonçant son extrémité dans la fleur femelle (avec un fruit à la base), badigeonnant son pistil de pollen. Les fleurs insuffisamment pollinisées donneront des fruits qui tomberont avant maturité ou qui seront difformes.

Astuce: Les concombres ne produisent normalement que des fleurs mâles au tout début de la floraison. Avec le temps, des fleurs femelles s’ajoutent… et plus l’été avance, plus il y aura de fleurs femelles.


9 Récoltez à point. On mange toujours les concombres quand ils sont immatures. (À maturité, ils deviennent orangés et amers.) C’est à vous de décider quand le fruit est de taille appropriée, selon le type de concombre (à mariner, libanais, de table, etc.). 

10 Récoltez souvent. Quand vous laissez les fruits trop longtemps sur la plante, elle arrête de produire, mais si vous récoltez régulièrement, cela pousse la plante à produire encore et encore.


Et voilà! Bonne dégustation de vos délicieux et abondants concombres!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

28 comments on “10 trucs pour bien réussir les concombres

  1. Améliane Tardif

    Bonnes petites astuces! J’en tiendrai compte en tant que débutante. Merci pour vos beaux articles!

  2. Micheline Gauthier

    Oh wow je viens d’en apprendre beaucoup sur le concombre ! merci

  3. Question
    Quand on parle du petit concombre Kirby 4-5 po long( que j’ai cherché en semence mais impossible à trouver.) est-ce un concombre immature ou vraiment une variété ?

    • Le concombre Kirby est un « type » de concombre mi-long utilisé surtout pour les marinade. Tout petit concombre pourrait être considérer un Kirby.

    • Gisèle Pelletier

      Essayer les concombres Early Russian – bio des Jardins de l’écoumène

  4. Pourriez-vous svp me renseigner sur les variétés suggérées pire al culture en pot? Merci

  5. Oups! Désolée… erreur de frappe. Je me reprends…
    Pourriez-vous svp me renseigner sur les meilleures variétés de concombres suggérées pour culture en pot? Merci beaucoup.

  6. Vosuerel

    L an dernier mes concombres étaient très amers et je ne sais pas pourquoi ??

  7. Dois-je séparer mes sortes de concombres pour ne pas avoir de problème ? J’ai deux plants de libanais, 2 ou 3 de cornichons( concombres à mariner) et 4 ou 5 d’anglais. Je pense les faire grimper chacun dans un coin du jardin pour éviter les croisements.

  8. J’ai semé mes concombres trop tôt, mais ils sont maintenant dans ma jardinière, à l’intérieur. Mais me voilà avec une fleur femelle, et je ne vois pas de fleur mâle qui veut se pointé! Et il me semble que ce ne sont que des fleurs femelles qui vont apparaître! Est-ce que je dois enlever les fleurs femelles? Si oui, comment?
    Merci!

  9. Gisèle Pelletier

    Moi, je sème des concombres à cornichons Early Russian – Bio. Je m’en sers comme concombres de table. Ils sont délicieux. Je trouve ces petits concombres plus savoureux que le concombres libanais.

  10. Doreen

    Informations très précieuses que je vais partager avec mon groupe de jardinières. Merci beaucoup 😊

  11. « Il existe, entre autres, des concombres à mariner, avec de petits fruits parfaits pour les cornichons, mais qui ne font pas de bons concombres de table; des concombres de table qui ne font pas de bons cornichons… »

    Tous les goûts sont dans la nature, comme Gisèle, je sème des cornichons, mais des « verts petit de Paris », que nous mangeons en concombre quand ils ont grossi (avant de faire des graines !), car nous les trouvons plus « goûteux » que les vrais concombres.

  12. Louise Gosselin

    L’année passée j’ai planté des concombres libanais comme à l’habitude, je les fais grimper sur des cordes, mais ils n’ont pas produit toute la saison. Les feuilles sont tout d’un coup devenues t’achetée blanches et les plants ont finis par sécher. Je n’ai pas vu d’insectes. Est ce une maladie ?
    Merci de vos bons conseils

  13. Chantal Caouette

    J’avais déjà lu qu’il fallait semer les concombres en groupes de trois plants (pour la pollinisation peut-être quoiqu’il y ait des fleurs femelles et mâles), est-ce préférable? Et votre réponse s’applique aussi aux autres cucurbitacées tel que les melons d’eau? Merci, j’admire votre travail 🙂

  14. Chantal Saumure

    C’es questions/réponses, c’est très apprécié, j’ai appris beaucoup.
    Ma question: J’ai planté dans un même contenant, assez grand et profond (jardin-balcon, 3e étage, beaucoup de soleil et de vent). Mon problème : beaucoup de fleurs, 10 petits concombre à environ
    1 1/2 cm, ils sèchent, deviennent tout noir. Cependant les 3 premiers très beaux et bons.
    Mon problème est peut-être à cause de : je me suis trompée, j’ai pris de la terre pour empoter les plantes intérieurs. Y-a-t- une solution

  15. Christine Baril

    Les feuilles de mes plants de concombre se dessèchent graduellement jusqu’à ce que mes plants meurent. Je suis en train de tout perdre. Y a-t-il encore quelque chose à faire ? Je vois beaucoup de perce-oreilles. Mes plants sont plein soleil et arrosés régulièrement, dans un jardin surélevé, avec treillis pour les faire grimper à la verticale. Concombres anglais dans une planche à bonne distance des concombres libanais. Ils étaient pourtant en fleur et commençaient à produire. Merci !

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :