Mauvaises herbes Truc du jour Vivaces

Ces vivaces qui deviennent des mauvaises herbes

Jardinier frustré par une mauvaise herbe

Le jardinier novice s’en va naïvement en jardinerie acheter des vivaces pour sa nouvelle plate-bande. Sûrement, qu’il peut se fier au marchand d’avoir fait une présélection intéressante, n’est-ce pas? 

Pas nécessairement! Parmi le lot de vivaces au comportement irréprochable qui y est offert, il y a aussi des plantes dangereusement envahissantes qui gâcheront pour longtemps le plaisir de jardiner. Inextirpables, elles sont pires que la plupart des mauvaises herbes, courant partout dans la plate-bande (et même au-delà des limites de la plate-bande), étouffant au passage les végétaux désirables. Je les appelle les «fausses amies»… et il y en a plus que vous ne le pensez!

Une fausse amie est une plante offerte comme plante ornementale, mais qui a un comportement de brute. Non seulement elle est envahissante, mais elle est de plus presque impossible à arracher. Vous aurez beau essayer, elle repoussera toujours. Un vrai cadeau empoisonné!

Les coupables

Voici quelques soi-disant «vivaces ornementales» qui sont en fait des mauvaises herbes de la pire espèce. Si vous tenez à les planter, assurez-vous que c’est dans un endroit où leur capacité de s’étendre dans tous les sens n’est pas un problème, comme à l’intérieur d’une barrière solide enfoncée dans le sol. 

Armoise de Louisiane
Armoise de Louisiane (Artemisia ludoviciana) Photo: Amazon.com

Armoise de Louisiane (Artemisia ludoviciana) et armoise de Steller (A. stelleriana): vivaces aux feuilles très argentées sans floraison notable, aux rhizomes rapaces. Par contre, d’autres armoises, comme l’armoise Silver Mound (A. schmidtiana ‘Nana’), ont un comportement irréprochable !

Euphorbe petit-cyprès
Euphorbe petit-cyprès (Euphorbia cyparissias). Photo: ballyrobertgardens.com

Euphorbe petit-cyprès (Euphorbia cyparissias): petite plante étalée produisant une masse de fines feuilles vert grisâtre et des groupes assez denses de fleurs jaune chartreuse. De plus, sa sève laiteuse est toxique et provoque des irritations de peau.

Herbe aux écus dorée
Herbe aux écus (Lysimachia nummularia): ici, le populaire cultivar ‘Aurea’. Photo: whiteflowerfarm.com

Herbe aux écus (Lysimachia nummularia): couvre-sol très bas aux feuilles presque rondes, cette plante aux fleurs jaunes se faufilera rapidement dans toutes vos plantations. Cette plante ne nuit pas particulièrement aux plantes qu’elle entoure, mais si vous aimez garder le contrôle sur vos plantations, elle n’est pas un bon choix.

Herbe aux goutteux
Herbe aux goutteux (Aegopodium podagraria ‘Variegatum’). Photo: Kenraiz, Wikimedia Commons

Herbe aux goutteux (Aegopodium podagraria ‘Variegatum’): vivace omniprésente dans nos jardins et impossible à éradiquer. On la reconnaît par son feuillage fortement découpé panaché de blanc ainsi que par ses fleurs blanches en ombelle. Une peste!

Lysimaque ponctuée
Lysimaque ponctuée (Lysimachia punctata). Photo: Hanna Zelenko, Wikimedia Commons

Lysimaque ponctuée (Lysimachia punctata): tiges dressées portant des fleurs jaunes. Une jolie vivace, mais beaucoup trop entreprenante.

Macleaya 
Macleaya (Macleaya microcarpa). Photo: Aun, Wikimedia Commons

Macleaya (Macleaya microcarpa et M. cordata): grande vivace aux feuilles curieusement découpées, très argentées au revers, aux fleurs plumeuses. Violemment agressive dans les sols sablonneux et toxique de surcroît.

Menthe en épi
Menthe en épi (Mentha spicata). Photo: Kenraiz, Wikimedia Commons

Menthe (Mentha spp.): délicieuses peut-être, mais les menthes (et il y a des dizaines d’espèces) sont très envahissantes, plus encore dans les sols humides.

Muguet
Muguet (Convallaria majalis). Photo: OlexandrBohdanets, Wikimedia Commons

Muguet (Convallaria majalis): avec ses petites cloches si parfumées, on est très tenté de planter le muguet, mais vous regretterez probablement amèrement votre achat. De plus, ses fruits rouges sont extrêmement toxiques; un vrai danger pour les bambins.

Pétasite géant
Pétasite géant (Petasites japonicus giganteus). Photo: Funke, Wikimedia Commons

Pétasite géant (Petasites japonicus giganteus): parfois appelé «siège de tracteur» à cause de la forme de ses feuilles gigantesques, cette plante envahit rapidement les sols humides et coupe toute lumière aux autres végétaux.

Plante caméléon
Plante caméléon (Houttuynia cordata ‘Chameleon’). Photo: Wouter Hagens, Wikimedia Commons

Plante caméléon (Houttuynia cordata ‘Chameleon’): feuillage joliment tricolore… mais elle bouffera tout votre terrain si le sol est le moindrement humide.

Renouée du Japon
Renouée du Japon (Fallopia japonica). Photo: gerald_at_volp_dot_com, Wikimedia Commons

Renouée du Japon (Fallopia japonica): la pire de toutes les fausses amies. Les rhizomes épais de cette grande vivace peuvent défoncer le béton et l’asphalte!

Ruban de bergère
Ruban de bergère (Phalaris arundinacea picta). Photo: Alberto Salguero, Wikimedia Commons

Ruban de bergère (Phalaris arundinacea picta): graminée au feuillage strié qui semble vouloir conquérir le monde entier.

Sédum âcre
Sédum âcre (Sedum acre). Photo: Agnieszka Kwiecień, Nova, Wikimedia Commons

Sédum âcre (Sedum acre): petite succulente passe-partout… vraiment partout! Contrairement aux autres plantes présentées ici, le sédum âcre s’étend surtout par semences plutôt que par rhizomes, envahissant notamment les gazons à proximité.


Vous avez de telles plantes sur votre terrain et vous voulez savoir comment vous en défaire? La seule solution réaliste est de… déménager ! 

Ou lisez la réponse à la question suivante.

Comment se débarrasser du muguet?

Le muguet est joli et parfumé, mais tellement envahissant! Photo: Viacheslav Galievskyi, Wikimedia Commons

Question : Comment me débarrasser du muguet sur mon terrain ?

A.P.

Réponse : On a beau arracher le muguet ou creuser le sol en essayant de l’extirper, on laisse toujours des segments de rhizome dans le sol et il peut repousser de même un tout petit bout de rhizome. Même les herbicides ne sont pas montrés efficaces contre cette plante. La seule façon logique de le tuer est donc de lui couper les vivres. C’est que, comme toute plante verte, le muguet dépend entièrement du soleil pour sa survie. Sans lumière, il mourrait. 

Le bâchage peut venir à bout du muguet… après plusieurs mois. Photo: Hoss Tools

Je suggère de couvrir le secteur infesté d’une toile de plastique noir. On appelle cette technique le bâchage. La toile doit dépasser le secteur atteint (sinon la plante enverra rapidement des rhizomes à la recherche de la lumière). Fixez-la en place avec des pierres ou des piquets. Après 5 ou 6 mois, levez la toile. S’il y a encore des pousses blanches, remettez la toile jusqu’à la fin de la saison suivante (oui, le muguet, avec quelques autres envahisseuses, comme la renouée du Japon, est tellement résistant qu’il peut parfois survivre à plus d’un an sans lumière !). 

Évidemment, une toile noire n’est pas très jolie. On peut la cacher sous un paillis et l’égayer avec quelques plantes en pot. 

L’autre possibilité est de faucher le muguet. Coupez-le au sol. Il repoussera. Quand vous verrez apparaître des repousses, fauchez encore. Puis encore deux ou trois fois s’il le faut. À force de couper la partie verte de la plante, par laquelle elle fait la photosynthèse, vous la privez de l’énergie solaire nécessaire à sa survie et, une fois qu’elle aura épuisé les dernières réserves emmagasinées dans ses racines, elle finira par disparaître.


Les vivaces envahissantes: la façon la plus facile de les contrôler est d’éviter de les planter!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

37 comments on “Ces vivaces qui deviennent des mauvaises herbes

  1. dorisbruxelles

    Et que dire des arums, au secours. J’arrache avec hargne la moindre feuille qui pointe le bout de son nez tout au long de la saison, je creuse pour trouver les bulbilles, rien n’y fait, je les déteste! 🤨

    • Mon dieu, il y a 10 ans j’ai acheté ce tout petit chalet avec plein de rocaille. J’ au poursuivi le merveilleux travail de l’ ancien propriétaire. J’ ai agrandi en achetant le terrain à côté et j’ au aménagé pleins de plate bande, pleins de route de sable bordé de roches. Comme il y a une veine d eau et que l ancien propriétaire avait déjà creusé une tranchée d un bout à l’ autre du terrain jusqu’à la rivière en plein milieu du terrain j’ai creusé encore plus profond et y au aménagé 7 gros bassin d eau. Avec jardin potager et des milliers de plantes.
      Mon erreur fût de acheter 2 plantes que je trouvais fort jolie. Faut dire que je suis novice, ce n’ est qu’à ma 5e année cette que je réalise vraiment l’ ampleur de toute à mes erreurs.
      Il y a 4 ans j’ai acheté un pot de petasite, il y avait 3 plants et la goûteuse.
      La pétasse car c’est comme ça que je la surnomme maintenant je l’ai planté dans un endroit trop sec et ensoleillé. La pauvre était toujours écrasé à terre en manque d’ eau. L’ année suivante je l’ai transférée dans la tranchée très humide à l’ ombre.
      Ce fût mon erreur. Cette année elle avait atteint 7 pied de hauteur, et commençait a remonter longer la tranchée et tentait de traverser les chemins de sables et de pierres. J’ au passé tout l’ été à tenté de l’ enlever. Hélas la dizaine de plant avait laissé des racines encore beaucoup plus profonde s a mon grand étonnement ce matin. Je ne peux même pas remettre en place le sable humide retiré dans les immenses cavités que je viens de faire car les racines grosses Commes du fil a coudre vont grossir à nouveau. Je devrai remplir avec du nouveau sable. C’ est pas tout. Il y a une semaine j’ai été contraint de arracher 18 cèdres matures de 15 pouces de diamètres parce que j’avais aussi mis de la petasite au pied. La racine passait sous les racines de cèdres et commençait à envahir mon premier terrain super bien aménagé.
      De plus la 2 plante la goûteuse j’en avais mis partout ne connaissant pas son pouvoir, une vingtaine de plate bande que j’ au été contraint de devoir déraciner. Et la j’ au le caméléon que j’ adore qui empeste certaines plates bandes.
      Bref, ceux et celles qui disent que ces plantes ont leurs places dans un jardin, oui mais seule avec un mur de ciment ou la racine ne peut pas courir. Au début j’ aimais voir les plantes se battre entres elles. J’ai au moins une quinzaine de plantes que je vais devoir me débarrasser sur les 200 variétés.
      C’ est dommage je vais devoir vendre avec sans garantie légale.
      Voilà mon partage, ne pas prendre a la légère ces 2 plantes, je pourrais en proposer d’autres bien sûres.
      Merci Larry, je lis vos précieux conseils

  2. Chantale Turmel

    Toutes ces indésirables ont trouvé refuge chez moi et je les aime beaucoup! Elles colorent facilement l’immense terrain qui fait office de parterre. Je les partage avec d’autres personnes qui ont de l’amour pour elles.

    • Johanne Lebeau

      Je suis de votre avis madame Turmel. Nous cherchons à éliminer complètement le foutu gazon de notre environnement et ces plantes seront aussi les bienvenues chez nous ! Vous pouvez consulter le livre de Serge Fortier:  » Alternatives écologiques à la pelouse ». Une mine d’or d’informations !

      • Je pense qu’on ne parle pas spécifiquement de plantes indésirables pour une pelouse. Mais de plantes qui finissent par dominer et étouffer les autres occupants de nos plates-bandes. Comme dit M.Gauthier, il faut leur donner une place qui tiendra compte de leur comportement.

  3. Ghislain Gauthier

    Il peut toujours y avoir une place pour ces plantes agressives. Il faut leur trouver une place spéciale où elles pourront se développer et répondre à nos besoins spécifique. Mais jamais dans une plate-bande mixte !

  4. Eugénelle D.

    J’ai utilisé la technique du bâchage avec la plante caméléon il y a deux ou trois ans, il arrive que j’arrache encore quelques jeunes pousses et ce, même s’il y a une bonne couche de paillis sur du géotextile!
    Aussi, j’ai un hydrangea Annabelle dont j’ai essayé, avec toute mon énergie possible, d’arracher, de déraciner ou de creuser (pratiquement excaver) jusqu’à la roche toutes ses racines l’automne dernier. Pas qu’elle soit hyper « courailleuse » mais, que cette variété de vivace est tout de même très très coriace pour demeurer là où on l’a planté! Avec ses stolons pour se propager, ses racines sont longues et profondes! :-/

  5. Marie-Hélène

    Savoir faire les bons choix de végétaux fait partie des bonnes pratiques du jardinier. Je suis vraiment en accord avec vos conseils.

  6. Poirier Josée

    Moi ce sont les gloire du matin qui grimpent tout simplement partout et juste un petit bout va tirer ça fait maintenant plusieurs années que j’essaie de men débarrasser ! Sans succès !

    • Catherine

      Pourtant, la gloire du matin est une annuelle! Étrange.

    • Maude Laflamme

      C’est probablement plutôt du liseron que vous avez. Il a des fleurs en trompettes comme la gloire du matin, mais il est vivace et extrêmenent tenace! Il s’étendait partout chez moi et s’enroulait autour des autres plantes. La seule façon qui a fonctionné pour s’en débarrasser (et on n’a pas pu l’appliquer partout), c’est de couper toutes les tiges au ras du sol dès qu’elle apparaissent du printemps aux gels. L’année suivante, après un désherbage intense, on a mis une épaisse couche de papier journal partout autour des plantes, puis 10 cm de paillis par-dessus. Le liseron réussir à sortir où il y a des plantes et à la lisière du papier journal, mais c’est beaucoup plus facile de couper les tiges qui sortent à des endroits bien précis. On passe une fois par semaine pour tout couper et il n’y en a presque plus.

  7. Aïda Barsoum

    J’ai un problème d’envahissement avec les scilles de Sibérie que je n’ai pourtant jamais plantés moi-même.

  8. Pour m’être durement battue afin de me débarrasser de la pétasite géante qui avait envahit mon ruisseau, et de l’herbe aux goutteux dans une plate-bande, je n’ai pas le courage d’éliminer le muguet …j’aimerais seulement ne plus le voir lorsqu’il est mort!

  9. JulieBee

    Mon ennemie sur mon terrain ce sont des hémérocales fulva, elles se répandent dans la plate-bande et même dans la pelouse avec ses rhizomes agressifs. J’ai essayer de deterrer les rhizomes mais ils repoussent quand même 😞

  10. Claire L.

    Je vous trouve un peu dur au sujet de ces conquérantes ! Bien sûr elles peuvent poser problème dans un tout petit espace, mais elles sont quand même bien utiles pour garnir le pied des arbres ou les endroits un peu délaissés. Et elles sont jolies, pour la plupart ! Moi j’aime beaucoup l’ail des ours, par exemple, qui est souvent considéré comme une envahisseuse, et je suis ravie d’être envahie !

  11. Moi, c’est le sédum âcre. Quand nous sommes déménagés à la campagne, il y a de cela 35 ANS, nos voisins nous en ont offerts pour garnir notre plate-bande. Comme nous les trouvions très jolies, nous avons acceptés ce geste que nous avons cru si gentil à ce moment-là. Cependant, nous étions des novices dans les variétés de plantes vivaces et ces plantes sont tellement envahissantes que nous n’avons presque plus de pelouse dans la cour avant.

  12. Marie-Hélène S.

    L’Acanthe…. qui a été longue à s’installer après un passage en grand pot où elle refusait de grandir et fleurir. Une tres haute hampe florale superbe et qui dure. … qui surmonte de grandes et majestueuses feuilles épaisses et laquées. Et soudain elle s’est étendue sans vergogne, se ressemant aux quatre coins du jardin. Racines longues et fortes. Difficile à déraciner…..le moindre petit morceau laissé en place devenant une grande…… C’est devenu une envahissante et comme elle prend beaucoup de place……les escargots l’adorent. Marie-Hélène S

  13. Joceline Labonté

    Le vinca minor aussi. Ça court partout. Mais très belle plante

  14. Karen Dube

    Que dire de l’achilée milles feuilles 🙄 il y’en avait dans un sachet de semences pour parterre sauvage fleuri que j’avais utilisé… je ne vous raconte pas l’état de la pelouse (qui avait complètement disparu sous les repousses de rhizomes (en plus ça sent très fort quand on la tond!) rien a faire pour m’en débarrasser.

  15. Bonjour,
    Et les bambous plantés sans barrière anti-rhizomes…:-(
    Au secours !
    Il me faudrait King Kong pour tout déraciner.

  16. Louise Joncas

    J,ai vraiment eu des problèmes pendant des années avec le muguet, et la menthe
    deux pestes, J,y suis venu à bout de tout débarrasser.
    merci pour tous vos articles intéressant.s

  17. J’aime beaucoup mon muguet, même s’il est un peu envahissant. Par contre j’ai commis l’erreur de planter de la mélisse-citronnelle, c’est pire que la menthe ! J’ai fini par m’en débarrasser, mais ça m’a demandé un sacré boulot d’arrachage. Et j’ai aussi bêtement planté de l’oseille rouge, une catastrophe, elle pousse partout (alors que l’oseille verte reste sagement à sa place) et il y a des limites aux nombre de sauces à l’oseille que je peux consommer 😉

  18. Manon lareau

    Ho qu’il est beau le muguet, ho qu’il est envahissant. J’ai mis une toile pendant 3 ans pour arriver à m’en débarrasser. Fini le muguet, j’irai le sentir chez les voisins.

  19. Françoise Labelle

    J’ai une plante hyper envahissante et agressive qui vient de s’introduire dans mon jardin depuis quelques années, extrêmement envahissante et elle étouffe les autres dans la plate-bande. Des grosses feuilles vertes un peu comme un gros persil.
    Que faire pour m’en débarrasser? On a beau l’enlever même avec ses racines elle trouve toujours le moyen de se faufiler. Je ne connais pas son nom et n’est pas dans la liste ci-dessus. J’aimerais vous envoyer une photo mais je ne sais comment faire

  20. Mélanie

    J’ai l’herbe du goûteur qui part de chez mon voisin à ma haie et ma plate-bande. J’ai mis du paillis et j’attache aussitôt que je vois qqch. J’ai commencé l’an passé et j’en ai peu mais vu que le voisin en a beaucoup et fait rien mon combat sera éternelle.

  21. J’ai laissé un long commentaires pour rien, il n apparaît pas

Répondre à Poirier Josée Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :