Rempotage Truc du jour

Lors du rempotage, n’oubliez pas de recycler le terreau

Rempotage d'une plante d'intérieur: on fait tomber le vieux terreau.

Le terreau que vous enlevez lors du rempotage est encore très utile: il suffit de savoir comment le réutiliser. Photo: pistilsnursery.com

Quand vous rempotez vos plantes d’intérieur dans un terreau frais, il n’est pas nécessaire de jeter le vieux terreau. On peut facilement le recycler et lui donner une deuxième vie.

Voici comment faire :

Il peut, d’abord, aller tout simplement dans le composteur. Comme il sera riche en minéraux (les sels minéraux tendent à s’accumuler dans le terreau des plantes d’intérieur), cela stimulera les microbes dans le composteur à travailler encore plus assidument, se soldant par un compostage plus rapide. De plus, les racines que le terreau contient se décomposeront rapidement, rajoutant encore à la qualité de l’humus en formation. Il faut savoir aussi que la perlite et la vermiculite présentes dans le terreau ne sont pas nuisibles (il s’agit de roches expansées, tout simplement: pas plus dommageables pour l’environnement que des particules de sable) et aideront à structurer le compost quand vous le placerez dans le jardin plus tard.

Ou encore, utilisez le vieux terreau en le mélangeant au sol dans la plate-bande ou le potager lorsque vous faites des plantations au printemps. Comme il est riche en minéraux, vous pouvez le considérer comme l’équivalent d’une application de compost.

Ou étalez-en à travers les plantes déjà établies (vivaces, arbustes, etc.), encore, comme s’il s’agissait de compost ou de paillis. Elles pourront alors profiter des minéraux que le terreau libérera.

Au fond, la seule chose à ne pas faire avec le vieux terreau des plantes d’intérieur est de le jeter à la poubelle: quel gaspillage!

Texte adapté d’un article paru dans ce blogue le 23 avril 2016

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “Lors du rempotage, n’oubliez pas de recycler le terreau

  1. Annie Robichaud

    Y a-t-il des plantes d’intérieur qui produisent des toxines ou quelque chose du genre pouvant se retrouver dans le terreau du potager et être dangereux pour nous quand nous mangerons nos légumes?

  2. Véronique Lafleur

    Bonjour cher jardinier paresseux! Parlant terreau, puis-je savoir s’il vaut vraiment la peine d’acheter un terreau dit « pour cèdres » lorsque je remporterai mes deux cèdres en pots ? Une arnaque marketing ? J’ai cherché sur votre site, mais je n’ai rien vu à cet effet…. Par contre, j’ai bien compris que je dois retirer « l’isolant » qu’on m’avait suggéré d’y mettre (j’ai lu cette chronique!). Merci de votre excellent travail. Véronique

  3. Ping : L'importance des substrats horticoles à base de tourbe pour le jardinage à la maison | APTHQ

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :