Année du Truc du jour Vivaces

2021: l’année de l’hibiscus vivace

Aquarelle montrant une fleur d’hibiscus rose et marquée 2021: année de l’hibiscus vivace

Chaque année, le National Garden Bureau, un organisme à but non lucratif qui fait la promotion des plaisirs du jardinage, sélectionne cinq plantes à mettre en vedette dans son programme L’année de. C’est une excellente façon de découvrir une plante que vous ne connaissez pas ou pour en apprendre un peu plus sur une plante que vous cultivez déjà.

Regardons alors une des plantes gagnantes pour 2021: l’hibiscus vivace.

L’hibiscus vivace ajoutera une touche tropicale à votre plate-bande de vivaces.

4 variétés d’hibiscus vivaces différentes

À croissance rapide, le spectaculaire hibiscus vivace, aussi appelé hibiscus des marais, de la famille des Malvacées, vole la vedette dans la plate-bande de fin d’été avec des fleurs géantes en forme de disque parabolique. Même si l’on associe souvent les hibiscus avec les tropiques, il faut savoir que l’hibiscus vivace est pourtant bien résistant au froid, capable de survivre à des températures aussi basses que -34 ° C.

Cette plante est d’origine nord-américaine, poussant naturellement dans les zones humides et le long des berges du Midwest et de la côte est du continent, de l’Ontario au Texas et à la Floride. Il y a une foule d’espèces d’hibiscus assez similaires dans cette région, mais la plus connue et la plus largement distribuée est Hibiscus moscheutos. Les variétés que nous cultivons sont souvent vendues sous ce nom, mais en fait, sont des hybrides complexes qui partagent aussi des gènes d’autres espèces apparentéescomme H. palustrisH. laevis et H. coccineus

Distinguer les trois hibiscus

Hibiscus est à la fois le nom commun et le nom botanique de trois plantes très populaires. Clarifions donc tout de suite les différences entre les trois.

Hibiscus vivace

Hibiscus vivace ‘Disco Belle White’: fleur blanche, œil rouge.
Hibiscus vivace ‘Disco Belle White’

Tout d’abord, notre sujet, la vedette des plates-bandes: l’hibiscus vivace, H. moscheutos, ses hybrides et les plantes apparentées.

Il s’agit d’une grande plante vivace à souche ligneuse et à tiges semi-ligneuses. Ainsi, on peut facilement le prendre pour un arbuste pendant l’été. L’hiver, cependant, il meurt au sol pour repousser l’été suivant. Il produit des feuilles de formes variables et de très grandes fleurs. Il est adapté aux zones de rusticité 5–9.

Hibiscus arbustif ou althéa, aussi appelé mauve en arbre

Hibiscus arbustif Azurri Blue Satin, à fleurs bleues.
L’hibiscus arbustif porte des fleurs plus petites et est le seul hibiscus qui vient dans les tons de bleu.

L’hibiscus arbustif (Hibiscus syriacus) est originaire d’Asie centrale. Il s’agit d’un arbuste ligneux très ramifié aux branches persistantes, mais à feuilles caduques. Il atteint 2–4 m de hauteur. C’est l’hibiscus aux fleurs les plus petites des trois, mais elles mesurent tout de même de 4 à 10 cm de diamètre et sont très voyantes. Elles viennent en blanc, rose, rouge et «bleu» (bleu violet), souvent avec un œil rouge ou foncé. Très populaire en Europe, sa rusticité est un peu faible pour les jardins canadiens (zones de rusticité 6b à 9) où il survit surtout dans les emplacements bien protégés.

Hibiscus rose de Chine

Différentes couleurs d’hibiscus rose de Chine.
L’hibiscus rose de Chine est un arbuste tropical, disponible dans la plus large gamme de couleurs de tous les hibiscus. Photo: rsrevathi.blogspot.com

D’origine asiatique, cette plante — Hibiscus rosa-sinensis — est un arbuste tropical et n’est cultivée en plein air en toute saison que dans des climats tropicaux ou subtropicaux (zones de rusticité 9 à 11). Cela dit, elle est très souvent cultivée comme plante d’intérieur et de patio dans les climats tempérés. Les fleurs, généralement d’environ 7,5 à 20 cm de diamètre, viennent dans une très large gamme de couleurs: rouge, rose, blanc, jaune, pêche, orange, pourpre, et beaucoup plus encore.

Variétés d’hibiscus vivace

Hibiscus vivace Summerific ‘Holy Grail’ avec des fleurs rouges et un feuillage pourpre foncé.
L’hibiscus vivace Summerific ‘Holy Grail’ offre de grandes fleurs rouges et un feuillage pourpre foncé. En plate-bande, il ressemble plus à un arbuste qu’à une vivace.

Pour revenir à notre plante vedette, l’hibiscus vivace est disponible dans des tons de blanc, rose, rouge et jaune pâle, souvent avec un œil rouge. Les feuilles peuvent varier en forme et en couleur, allant du vert au bronze à presque noir. 

Cette vivace est actuellement très populaire et chaque année voit de nouvelles variétés arriver sur le marché. Parmi les séries très à la mode de nos jours, il y a: 

  • Summer Spice®
  • Luna
  • Head Over Heels®
  • Summerific®

Bien cultiver l’hibiscus vivace

L’hibiscus vivace pousse dans la nature dans les zones humides le long des berges et autour des lacs. Ainsi, dans nos jardins, il réussira mieux dans un milieu constamment humide. On peut toutefois bien le cultiver dans un milieu normalement drainé en faisant attention de l’arroser souvent et en profondeur. Les jeunes spécimens fraîchement transplantés, en particulier, ne tolèrent pas la moindre sécheresse. Si votre hibiscus perd ses feuilles inférieures ou que ses boutons floraux tombent sans s’épanouir, il faudrait sans doute l’arroser davantage!

Cette tolérance des sols humides fait de lui un choix parfait pour les zones du jardin qui subissent des inondations périodiques. Ainsi, c’est une excellente plante vedette pour le jardin pluvial (jardin de pluie), cette dépression sur le terrain conçue pour capter l’eau de ruissellement produite par les grandes pluies.

Une autre caractéristique de cette plante est sa lenteur à «se réveiller» au printemps. En effet, quand la plupart des autres végétaux sont déjà en pleine croissance, elle ne montre souvent encore aucun signe de vie. Elle n’est pas morte pour autant et quand elle démarre enfin, c’est en trombe! Elle peut facilement grandir de 2,5 cm ou plus par jour. Selon l’année, l’hibiscus vivace peut rester en dormance jusqu’à la fin du mois de mai, voire jusqu’en juin dans les régions les plus septentrionales.

Pour offrir de l’intérêt pendant le printemps quand l’hibiscus vivace est visuellement absent, pensez le planter avec des tulipes, des narcisses ou d’autres bulbes à floraison printanière. Ils créeront un bel effet au début de la saison et quand leur floraison s’arrêtera, l’hibiscus poussera rapidement, cachant leurs feuilles jaunissantes sous ses feuilles abondantes et denses.

Hibiscus vivace Summerific@ ‘French Vanilla’ avec des fleurs jaune pâle à œil rouge
Hibiscus vivace Summerific@ ‘French Vanilla’ est parmi les rares cultivars d’hibiscus vivace à fleurs jaunes.

Une fois que votre hibiscus vivace commence à pousser, n’oubliez pas de lui laisser beaucoup d’espace pour grandir. Un hibiscus mature peut facilement atteindre 1,5 à 1,8 m de largeur! Si vous partez en vacances pendant une semaine en juin, vous reviendrez probablement pour le découvrir deux fois plus large que quand vous l’avez laissé.

Le plein soleil est obligatoire. Si la plante est trop à l’ombre, ses tiges normalement robustes s’étirent et ne tiennent plus debout. Un ombrage excessif entraînera également une diminution du nombre de branches et une réduction dans la floraison. Ce sont aussi les rayons UV venant du plein soleil qui stimulent les cultivars au feuillage foncé à produire leur meilleure coloration.

Pensez à le planter à l’abri du vent, dans un emplacement où la chaleur s’accumule, car peu de vivaces profitent autant de la chaleur que l’hibiscus vivace. Alors que ses compagnes faiblissent et flétrissent sous la canicule, l’hibiscus vivace pousse à qui mieux mieux, du moins, pourvu qu’on lui assure une humidité de sol constante. 

Pour une croissance plus dense et un port buissonnant, pincez les pointes de croissance lorsqu’elles atteignent 20 cm de hauteur et de nouveau à 30 cm. Par contre, cela retardera le début de la floraison.

À l’automne, rabattez les tiges à environ 10 cm du sol. Il ne faut pas les couper complètement au sol, car la plante repousse au printemps non pas de sa couronne, mais de la base des tiges de l’année précédente.

Pensez à le protéger l’hiver, du moins, dans les parties les plus froides de son aire de culture. Il est toujours judicieux de bien pailler l’hibiscus vivace pendant l’hiver, ce qui offre à cette plante une protection supplémentaire. Et, au printemps, retirez temporairement le paillis à sa base le temps que le sol se réchauffe. Cela encouragera un démarrage plus rapide… et ainsi une floraison plus précoce.

Essayez une culture en pot pour une floraison plus précoce

Hibiscus vivace ‘Luna Pink’ en jardinière
L’hibiscus vivace fait une excellente «annuelle d’été» lorsqu’il est cultivé en pot! Celui-ci est ‘Luna Pink’. Photo: outsidepride.com

Dans les régions où les températures printanières restent fraîches jusqu’en juin et les étés sont courts (et les deux conditions vont généralement de pair!), l’hibiscus vivace peut vous décourager par sa lenteur à fleurir. Parfois, les toutes premières fleurs éclosent seulement quelques jours avant que les premières gelées d’automne mettent fin au spectacle! 

Dans une telle situation, envisagez de le cultiver comme plante de patio. Achetez alors une plante produite en serre et donc déjà en boutons ou en fleurs à la fin du printemps et plantez-la dans un grand pot que vous placerez sur la terrasse ou le balcon. Ainsi, elle fleurira tout l’été. Ou démarrez vos propres plantes de patio à partir de graines semées à l’intérieur en février: elles commenceront à fleurir dès la fin de juin ou au début de juillet.

Il serait dommage de rater les spectaculaires fleurs géantes de l’hibiscus vivace quand la solution est si simple!

Multiplication

Hibiscus rustique ‘Summer Carnival’, à fleurs rouges et feuillage panaché.
Certains hibiscus vivaces, comme ‘Summer Carnival’, ont un feuillage panaché.

Vous pouvez multiplier les hibiscus vivaces par division de la couronne au printemps ou par boutures de tiges pendant l’été. Les variétés offertes sous forme de semences peuvent être démarrées à l’intérieur en février, idéalement sous un éclairage artificiel, car le soleil est très faible à cette période de l’année. 

Pour faire un semis, faites tremper les graines dures dans de l’eau tiède pendant une nuit avant de les semer: les graines qui coulent au fond du récipient sont viables. Semez à une profondeur de 5 mm et gardez le pot au chaud: 21 à 24 ° C. La germination peut prendre de 7 à 30 jours, mais par la suite, les semis poussent très rapidement.

Presque tous les hibiscus vivaces sont d’origine hybride et ne seront pas fidèles au type à partir de semences. Si vous récoltez les semences produites par vos plantes de jardin, donc, il faudrait vous attendre à une certaine variabilité dans les plantes produites.

Ces #@$%&* de scarabées japonais!

Plusieurs scarabées japonais sur une feuille d'hibiscus vivace.
Scarabées japonais sur une feuille d’hibiscus vivace. Photo: Andrew Messinger, Hampton Gardener

Oui, l’hibiscus vivace est sujet aux scarabées japonais au début de l’été. Dans les régions où ce ravageur sévit (et sa présence demeure encore très sporadique), il peut être nécessaire de faire certains efforts pour les contrôler, comme de pulvériser de l’huile de neem sur le feuillage et de faire tomber les spécimens qui parviennent à vos plantes dans un seau d’eau savonneuse pour les noyer.


L’hibiscus vivace: peut-être la plus voyante de toutes les plantes du jardin estival! Mérite-t-elle un essai dans vos plates-bandes?

Cet article est basé en partie sur la fiche d’information Year of the Hardy Hibiscus du National Garden Bureau. Sauf mention contraire, les photos sont offertes par le National Garden Bureau

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

12 comments on “2021: l’année de l’hibiscus vivace

  1. Josée Trudel

    Peux-t-on les cultiver comme plante d’intérieur?

  2. Ghislain Gauthier

    Je suis en zone 4 et au vent et mon hibiscus pousse très bien, dans l’article il est dit que c’est de rusticité 5 et plus ?

    • Beaucoup de gens réussissent raisonnablement bien avec cette plante en zone 4 sous une bonne couche de neige. Mais un hiver sans neige peut la tuer. La neige est une excellente protection hivernale et permet de cultiver des plantes hors de leur zone normale.

  3. Il me semble que l’huile de neem n’est pas encore un pesticide reconnu au Canada?

    • Elle n’a jamais été officiellement homologuée par Agriculture Canada, donc elle tombe plutôt dans le domaine des « remèdes maison » dans notre pays. Elle est pourtant homologuée et largement employée dans la plupart des autres pays du monde. On peut la trouver comme produit médicinal, produit de beauté et huile de cuisine au Canada.

  4. Micheline

    Bonjour Larry, mon petit plaisir du matin, autour de 9h pour moi, lire ta chronique mais celle-ci particulièrement. J’avais 3 Luna dont un gigantesque chocolat plantés près de la maison. Ils ont abondamment fleuri pendant 3 ou 4 ans, puis sont morts, je pensais du froid car peu de neige et terrain très venteux. Mais ils sont probablement morts de sécheresse. Plantés près du solage, sous la corniche, orientation Sud-Est soleil du matin jusque vers 14h. Je les hiverne maintenant dans le garage non-chauffé mais isolé. Il faut un très gros pot sinon renversé par le vent, mais je n’ai pas retrouvé mon beau chocolat. Ici, ils sont vendus fin juillet dans les jardineries, au moment de la floraison.
    Mes Syriacus, en pleine terre ont tous fini par mourrir sauf un bleu du côté nord de la maison pas loin du solage. Il fleurit abondamment tous les ans depuis 14 ans vers la fin août. J’ai aussi des Syriacus en pot dans le garage. Mon mari est très patient car il entre plus de 20 gros pots et plusieurs plus petits dans le garage. Il les superpose séparés par des 2×3 pour l’aération. Bonne journée

  5. Jocelyne cloutier

    Bonjour,
    Mon hibiscus chinois a arrêté de fleurir au mois d’aout 2020. Je suis en zone 6 .Je l’ai rempoté en le rentrant à l’interieur en début septembre.Place devant fenêtre ensoleillée et avec humidité de 50, il a grossi et fait une premiere fleur a la mi decembre.cette semaine je voulais le tailler .Mais sont apparues 3 magnifiques fleurs. Dois je le tailler ? Il a doublé de hauteur . Merci!

  6. Olivier

    Bonjour.

    Je vous remercie de vos articles passionnants et du plaisir quotidien de vous lire.
    Je vis dans le Sud de la France à proximité de la Méditerranée (zone 9b) et mon souci et la relative sécheresse du sol et du climat. Ces conditions m’ont déjà conduit à renoncer à acquérir l’hibiscus vivace des marais. Cependant, je découvre à votre lecture qu’il est possible de le semer et de le faire fleurir en pots. Pensez-vous que ce soit possible me concernant, en contrepartie d’un maintien de la terre du pot humide et d’un séjour à l’extérieur en hiver (afin de lui offrir la petite « dose » de fraîcheur requise). Le cas échéant, y-aurait-il des dispositions complémentaires à prendre, s’il-vous-plaît ?

    Je vous remercie.
    Olivier

    • L’important sera l’arrosage, au fond. Et pendant la dormance, quand il n’a pas de feuilles, peut-être le mettre dans un emplacement ombragé et plus frais.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :