À chaque mois sa plante Bulbes Forçage Plantes d'intérieur Truc du jour

À chaque mois sa plante, mars 2021: les bulbes prêts-à-fleurir

Plusieurs pots de bulbe aux fleurs de couleurs différentes.

L’histoire des bulbes prêts-à-fleurir

Rien n’apporte aussi rapidement une ambiance printanière que les bulbes en pot. Faciles et prêts à poser, leur floraison est pratiquement garantie et ils dégagent une énergie débordante grâce à leurs nombreux bourgeons. 

Cinq bulbes ont été sélectionnés pour fêter le printemps dans la maison dès le mois de mars. Narcisses (Narcissus spp.), muscaris (Muscari spp.), tulipes (Tulipa spp.), jacinthes (Hyacinthus spp.) et fritillaires (Fritillaria spp.) fleuriront très vite et abondamment dans l’atmosphère douillette de la maison. Et ce, grâce aux horticulteurs qui ont exposé les bulbes à une période de froid puis de chaleur afin d’activer leur croissance. C’est ainsi que les bulbes prêts-à-fleurir fleurissent alors qu’il est encore trop tôt pour cela dans la nature. 

Origine

Les bulbes prêts-à-fleurir ont une variété d’origines. Les tulipes sont originaires d’Asie centrale, notamment de Turquie. Les jacinthes proviennent de la région à l’est de la Méditerranée (Liban, Syrie, Iran, Irak). On trouve diverses espèces de narcisses et de muscari un peu partout en Europe, tandis que les fritillaires sont originaires d’Europe, d’Asie occidentale et de l’ouest de l’Amérique du Nord.

Comment les bulbes de printemps poussent-ils dans la nature?

Tulipes à l’état sauvage. Photo: fauna-flora.org

Toutes ces plantes proviennent de climats avec un hiver assez froid et souvent enneigé, mais un été chaud et sec. Ce sont des «éphémères du printemps», des plantes qui sortent précipitamment au printemps et qui montent rapidement à la floraison afin de profiter de l’humidité abondante du sol à cette saison, d’une intensité lumineuse supérieure (car les arbres au-dessus et les plantes voisines sont sans feuilles) et d’une faible concurrence pour les insectes pollinisateurs, car il y a peu d’autres plantes en fleurs si tôt dans la saison. 

Ces bulbes fleurissent pendant environ 2 semaines, puis leurs feuilles restent vertes encore quelques semaines de plus, captant un maximum de soleil pour faire des réserves, emmagasinées dans leur organe de stockage souterrain : le bulbe. Ensuite, les feuilles sèchent et la plante entre en dormance, se retirant sous le sol, sa saison déjà terminée, souvent après moins de 2 mois de croissance. Vraiment éphémères, n’est-ce pas?

Ces bulbes restent en dormance pendant une longue période (certains jusqu’à 6 mois!), puis commencent à produire de nouvelles racines lorsque les températures chutent à l’automne et que la pluie revient. Encore sous terre, ils continuent à se développer tout l’hiver, formant éventuellement une pointe de croissance vert pâle qui perce le sol au tout début du printemps. Puis, le cycle se répète.

Comment les bulbes prêts-à-fleurir sont-ils préparés?

Caisses de bulbes forcés dans une serre.
Les bulbes sont forcés par millions dans les serres du monde entier. Photo: Dirk-Jan Haakman

Vous découvrirez les bulbes prêts-à-fleurir dans toutes les jardineries au printemps, déjà en croissance. Il ne vous reste qu’à les rapporter à la maison et à les garder bien abreuvés. Mais avant que vous ne les achetiez, ils ont subi un long processus de préparation, qu’on appelle «forçage», qui a débuté l’année précédente. 

Les bulbes à floraison printanière sont récoltés au début de l’été, quand ils sont en dormance. Ils sont ensuite conservés au frais et au sec pendant le reste de l’été. 

Les serriculteurs empotent ensuite les bulbes à l’automne et les gardent dans un terreau légèrement humide et au froid, bien qu’au-dessus du point de congélation, simulant ainsi l’automne et l’hiver qu’ils auraient vécus dans la nature. La plupart ont besoin d’environ 14 semaines de fraîcheur et d’humidité avant de pouvoir fleurir. 

Quand les serriculteurs jugent que les bulbes sont prêts, ils les exposent à la lumière et à des températures plus chaudes, mais quand même modestes: 5 à 10 °C habituellement. La croissance est alors rapide et, moins de 2 semaines plus tard, les potées sont prêtes à être expédiées dans les magasins: jardineries, fleuristeries et supermarchés.

En manipulant soigneusement le moment de leur plantation et leur entretien, les producteurs «forcent» ces bulbes à fleurir un à deux mois avant qu’ils n’auraient pu le faire en plein air… au grand plaisir des jardiniers avides de belles potées fleuries très tôt au printemps!

Que rechercher lors de l’achat de bulbes prêts-à-fleurir?

Mélange de bulbes en pot, y compris tulipes, jacinthes de raisin, jacinthes, narcisses et fritillaires, sur une table.
Préférez des potées en boutons plutôt qu’en fleurs quand vous faites votre achat. Elles fleuriront une fois chez vous.
  • Les plus gros bulbes sont de meilleure qualité et produiront un plus grand nombre de grosses fleurs.
  • La plante doit être exempte de maladies. 
  • Un bulbe prêt-à-fleurir doit avoir de bonnes racines et ne doit pas bouger dans son pot. 
  • Des boutons ou bouts de feuilles desséchés indiquent un manque d’eau en cours de culture, et de la moisissure sur le bulbe ou le terreau est due à un excès d’humidité. Évitez les deux.
  • Les bulbes forcés sont vendus à différents stades de croissance: en début de croissance (avec seulement la pointe de croissance exposée), en boutons et en fleurs. 
  • L’achat le plus avantageux est celui des plantes avec un bouton floral bien développé qui montre déjà une certaine couleur, mais qui n’est pas encore en fleur. Vous pouvez donc être sûr de profiter de toute la saison de floraison.
  • Le deuxième choix est la potée avec seulement la pointe de croissance exposée, tout simplement parce qu’il faudrait lui offrir une température fraîche de 18 °C pour assurer une tige florale plus compacte et robuste. Mais vous profitez aussi de la pleine longueur de la saison de floraison.
  • L’achat le moins avantageux est celui des bulbes en pleine floraison. Vous avez probablement déjà manqué au moins quelques jours de floraison et il est possible qu’ils approchent déjà de la fin de leur saison au moment de l’achat.

Assortiment

Pot de tulipes courtes de couleurs mélangées sur un comptoir de cuisine.
Tulipes
  • La tulipe est disponible en variétés botaniques qui restent courtes et petites, mais aussi en superbes cultivars avec des fleurs de formes différentes: simples ou doubles, à bords dentelés (tulipes frangées et perroquet). La fleur peut avoir une seule couleur ou plusieurs, être flammée ou à rayures.
Deux pots violets contenant des jacinthes bleues.
Jacinthes
  • La jacinthe se décline en couleurs classiques comme le rose, le blanc et le bleu, mais aussi dans de nouvelles teintes telles que pourpre, saumon et jaune pâle. Les fleurons individuels sont en forme d’étoile et sont portés densément sur une tige épaisse. Ils sont intensément et délicieusement parfumés, dégageant un parfum printanier classique.
Narcisses mixtes dans un plateau dans un salon.
Narcisses
  • Le narcisse en pot est proposé tant sous la forme de narcisses en grappes de petites fleurs odorantes et de «jonquilles» traditionnelles avec une longue trompette. Il existe aussi des variétés à fleurs doubles. Les couleurs les plus courantes sont le jaune et le blanc, mais les narcisses bicolores et orange sont de plus en plus populaires.
Muscaris bleus et blancs dans un pot peu profond.
Muscaris
  • Le muscari est doté de petites grappes de fleurs en forme de bille qui rappellent des raisins et, en plus de sa couleur d’origine, le bleu, il est également disponible en blanc, lilas, violet et rose. Ces bulbes populaires dégagent un léger parfum de musc, d’où le nom de muscari. 
Trois fritillaires différentes dans des pots décoratifs sur une table.
Fritillaires
  • La fritillaire en pot existe en plusieurs variétés, comme la fritillaire pintade (F. meleagris), qui a des fleurs mouchetées suspendues rappelant de petits œufs. La fritillaire de Perse (F. persica) est plus grande et plus robuste, avec en haut de la tige de nombreuses fleurs de couleur pourpre. La fritillaire impériale (F. imperialis) a quant à elle une longue tige au sommet de laquelle se développent des fleurs retombantes rouges, jaunes ou orange, formant un genre de couronne. Attention! Leur odeur est désagréable; placez-les où vous pouvez les voir, mais pas les sentir!

Conseils de soins

Bulbes de printemps retirés du sol, montrant leur bulbe et leurs racines. Sur une assiette rouge.
Sous les belles fleurs, il y a toujours un bulbe.
  • Plus il fait frais dans la maison et plus longtemps les bulbes resteront en fleurs. Essayez au minimum de les placer dans une pièce fraîche pendant la nuit.
  • Arroser régulièrement afin que le terreau ne s’assèche jamais complètement aide à faire durer la floraison, mais laisser le bulbe tremper dans l’eau peut le faire pourrir. 
  • Inutile de donner de l’engrais à ces plantes: le bulbe contient déjà tous les minéraux nécessaires à la floraison, ce qui fait des bulbes en fleurs des hôtes peu exigeants. 

Après la floraison

On considère habituellement les bulbes prêts-à-fleurir des plantes «uniservice». Quand la floraison est terminée, leur rôle est joué et vous pouvez tout simplement les mettre au compost. Le forçage les affaiblit trop pour pouvoir les forcer une deuxième fois.

Si vous tenez absolument à essayer de les récupérer, ce sera au jardin, pas à l’intérieur. Gardez-les alors à l’intérieur sous une lumière vive jusqu’à ce que les températures se réchauffent, puis plantez les bulbes, encore en croissance, dans le jardin. En général, il faut deux ans de culture en plein air avant qu’ils ne fleurissent de nouveau.

Les tulipes sont plus fragiles que les autres bulbes forcés. Il ne vaut habituellement pas la peine d’essayer de les récupérer.

Ou encore, achetez des bulbes frais à l’automne et forcez-les vous-même en vue d’une floraison dans votre demeure au printemps suivant. Pour en savoir plus sur le forçage des bulbes, lisez Forcer des bulbes pour un printemps hâtif.

Conseils pratiques pour la présentation

Mélange de bulbes prêts-à-fleurir, comprenant des tulipes, des muscaris et des fritillaires.
Glissez des pots de bulbes prêts-à-fleurir dans des cache-pots assortis pour créer un effet intéressant.

Pour profiter au maximum des bulbes prêts-à-fleurir, achetez-en plusieurs potées et placez-les ici et là dans la maison. Déposez leurs pots dans des paniers, des contenants, des bols ou des cache-pots assortis pour plus de charme. Et complétez la présentation avec des accessoires printaniers supplémentaires — œufs de Pâques, branches de saule à chatons, etc. — pour un arrangement attrayant et atmosphérique. Jouez une cassette de chants d’oiseaux et l’association avec le printemps sera irrésistible!

Cet article est adapté d’un communiqué de www.maplantemonbonheur.fr.
Sauf mention contraire, les photos sont offertes par www.maplantemonbonheur.fr.
Styliste: Elize Eveleens, Klimprodukties.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

3 comments on “À chaque mois sa plante, mars 2021: les bulbes prêts-à-fleurir

  1. Germain Verreault

    Question: est-ce qu’un de ces bulbes (ou plusieurs) peut être planté sous la pelouse comme je le fais déjà avec mes Crocus?

    Germain

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :