Protection hivernale

En région froide, la neige est la meilleure protection hivernale!

Jardin en hiver, couvert de neige, avec un banc

La neige est l’amie du jardinier, pas son ennemie. Photo: wordpress.michelcharleboisrehmat.com

Si la neige est souvent vue comme le pire des ennemis par les jardiniers débutants, elle est la grande amie des jardiniers paresseux, du moins dans les régions nordiques. Elle crée une couche isolante contre le froid extrême de l’air en plein hiver pour la couronne et les racines des plantes. L’épaisseur moyenne de la couche de neige est d’ailleurs l’un des facteurs principaux, avec la température minimale, qu’Agriculture Canada a utilisée pour élaborer ses célèbres zones de rusticité.

Une bonne couche de neige agit sur le degré de protection de nos plantes au point où les jardiniers d’expérience savent très bien à quoi s’attendre au printemps. Quand il y a beaucoup de neige, la reprise sera excellente; si la neige est absente par périodes de grand froid, ils secouent la tête en signe de découragement: certaines plantes auront sûrement souffert. Le jardinier qui vit dans une région froide où la neige n’est pas fiable a bien besoin d’apprendre à bien pailler ses plantes, car un épais paillis remplace assez bien la neige.

Pin plié sous le poids de la neige.
Normalement, les branches pliées par la neige reprennent leur forme quand elle fond. Photo: cascadeconifers.com

Évidemment, parfois la neige plie quelques branches (qui habituellement reprennent leur forme quand elle fond) et en casse d’autres. À mon avis, il faut considérer ces bris comme «la taille de dame Nature». Les branches qui cèdent sont généralement faibles, malades ou même mortes. Tant mieux si elles chutent: l’arbre ou l’arbuste ne s’en portera que mieux après.

Vive la neige! Vive l’hiver! Et vive les jardiniers qui apprennent à embrasser dame Nature plutôt que de la combattre!

Article adapté d’un billet originalement publié le 17 décembre 2015

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

10 comments on “En région froide, la neige est la meilleure protection hivernale!

  1. Mon fils a gardé des cèdres dans des pots sur son patio. Il les a placés près de la maison. Je ne sais pas comment ils vont s’en sortir, mais y a—t’il une façon de faire pour qu’ils résistent l’hiver prochain. Merci pour vos articles quotidiens.

  2. en effet, j’ai remarqué que mes mâches n’avaient pas du tout souffert des nuits de gel qu’on a eues, et je pense que la neige dont elles étaient recouvertes les a protégées…

  3. Germain Verreault

    Dans la région de Québec cet hiver, on n’a pas la couverture de neige habituelle. J’ai bien peur que certaines de mes plantes en subissent les conséquences.

  4. Je me demandais juste l’influence sur la photosynthèse?

  5. Une plante en dormance (l’état normal là où la neige persiste) ne fait pas de photosynthèse pendant les mois froids. Sa croissance redémarrera au printemps, à la fonte de la neige.

  6. Veronique RIEL

    Oh! Quel magnifique article… je suis débutante… mais je suis TELLEMENT du même avis que vous ♥️

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :