Plantes d'intérieur Taille des végétaux Truc du jour

Une taille sélective pour les plantes d’intérieur

Suppression d’une branche de ficus.

Les plantes d’intérieur soigneusement taillées poussent mieux. Photo: Jardinage au 58 Nord

Un article du blogueur invité Jordan de Backyard Boss

Jordan est mari, père, journaliste et amoureux de la nature de longue date. Lorsqu’il n’est pas au bureau en train de prendre des notes ou de taper frénétiquement sur le clavier, on peut le trouver en plein air à s’occuper de son jardin ou partir explorer les grands espaces.

Pour nos plantes d’intérieur, la taille est aussi importante que la lumière du soleil et l’eau. Non seulement la taille stimule-t-elle la croissance, mais maintient également la santé de votre plante et la protège des parasites et des infections. De plus, la taille de grands arbres ou arbustes aide à protéger votre propriété, vos animaux de compagnie et votre famille.

Dans cet article, nous discutons des bases de la taille, et plus spécifiquement, une taille sélective qui aidera à protéger la plante, y compris les étapes appropriées, les outils, les avantages, etc.

La taille des plantes est plus qu’une simple question d’esthétique. Bien sûr, les plantes bien taillées ont meilleure apparence, mais il y a beaucoup plus que cela. La taille de vos plantes, du moins quand vous le faites de manière attentionnée, est similaire à la façon et aux raisons pour lesquelles nous coupons le poil et les griffes de nos compagnons canins ou félins. Elle est nécessaire pour leur bien-être général et les empêche de développer inutilement des problèmes ou de nuire involontairement aux autres.

Voici quelques-uns des avantages les plus notables d’une taille sélective:

  • Moins de dommages aux tiges et aux feuilles.
  • Réduction dans la propagation des champignons et autres maladies.
  • Maintien optimal du port et des dimensions de nos amis verts.
  • Augmentation de l’apport de lumière solaire disponible.
  • Réduction de la concurrence avec les plantes des environs, ce qui leur permet de mieux se développer.
  • Diminution des risques d’accidents et de dégâts à la maison.
Branches taillées d’un ficus sur le plancher après une taille sélective.
L’élagage des arbres d’intérieur peut aider à maintenir des dimensions raisonnables… et stimule une croissance plus saine! Photo: Fikona Greenplants

Il est préférable de tailler régulièrement au début de chaque saison de croissance, soit généralement à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Cela dit, certaines plantes d’intérieur nécessitent une taille plus fréquente. De l’autre côté, d’autres plantes, comme les conifères, nécessitent peu ou pas de taille (à part la suppression des parties manifestement brunes ou mortes).

Étapes pour bien tailler les plantes d’intérieur

Il est essentiel de savoir quand, où et pourquoi tailler vos plantes d’intérieur. Une autre clé réside dans la maîtrise des étapes de la taille des plantes.

1. Observation

La première étape consiste à observer vos plantes de près. C’est ainsi que vous trouverez les problèmes à résoudre. Portez une attention particulière à la forme et à la structure de chaque plante et notez la quantité de tiges qu’il faudrait penser enlever. Ayez également l’œil sur les feuilles et les tiges endommagées, malades ou mourantes. Vous voudrez également noter où vous voudriez voir la nouvelle croissance se produire.

2. Rassemblez les outils appropriés
Sécateur.
Vous aurez besoin d’un sécateur si vous avez des arbres d’intérieur à tiges ligneuses à entretenir. Photo: nymag.com

La deuxième étape consiste à rassembler les bons outils pour le travail. 

Pour la plupart des plantes d’intérieur, une paire de ciseaux pointus suffira. Cependant, si vous avez des arbres d’intérieur aux tiges ligneuses, vous aurez besoin d’un sécateur

De plus, dans certains cas, il peut être avantageux de porter des gants de jardinage, et ce, pour votre propre protection: certains végétaux ont des épines acérées. D’autres encore, notamment les ficus et les euphorbes, ont une sève blanche irritante qu’il ne faut pas laisser sur la peau. Ayez également sous la main un vaporisateur d’eau quand vous abordez ces dernière plantes: une vaporisation d’eau peut aider à faire coaguler la sève et arrêter alors son épanchement.

3. Élimination des feuilles et branches jaunissantes, endommagées et mortes
Taille sélective d’un arbuste.
Il ne faut pas vous gêner de supprimer les branches et feuilles mortes, jaunissantes ou endommagées, et ce, en toute saison. Photo: Sarah Cuttle, gardenersworld.co

Tout d’abord, commencez par supprimer toute partie morte: feuilles, branches, etc. La plante a largué ces parties et elles ne lui servent plus à rien. Vous pouvez éliminer les parties mortes en toute saison. Si vous avez affaire à des racines pourries, déterrez la section atteinte et supprimez-la, replantez la plante, mais laissez le terreau sec pendant quelque temps avant d’arroser afin que les blessures aux racines puissent se cicatriser.

4. Suppression des fleurs fanées
Suppression des fleurs fanées d’un pélargonium.
Vous pouvez également simplement couper les fleurs mortes et mourantes. Photo: pyracantha.co.uk

Encore, il n’y a pas de saison spécifique pour cette taille: elle se fait à tout moment de l’année, selon l’horaire de floraison de vos plantes. Assurez-vous d’enlever non seulement les fleurs fanées elles-mêmes (pétales, corolles, etc.), mais de couper toute la tige qui les relie à la plante, et ce, aussi près que possible de la tige primaire.

5. Taille de base

Nous voilà rendus à la taille principale et elle ne pourrait pas être plus facile. Il suffit de couper à la base, là où elle joint une autre branche, chaque tige que vous souhaitez éliminer. Facile, n’est-ce pas? Si vous avez suivi la première étape, Observation, vous saurez déjà ce que vous voulez tailler et ce que vous voulez laisser.

Taille d'un hibiscus.
Choisissez soigneusement les tiges à couper. Photo: PlantzNThings

Prenez votre temps alors avant de faire la première coupe. Une fois que vous passez à l’acte, il n’y a pas moyen de revenir sur votre décision. Aussi, évitez d’enlever plus de 25% de la plante à la fois, sauf dans le cas où vous voulez forcer une plante à se rajeunir totalement.

Si vous coupez des branches saines, pensez à les conserver pour utilisation comme boutures et ainsi produire des plantes supplémentaires. Par contre, les branches gravement endommagées, malades ou infestées d’insectes doivent être brûlées ou jetées — n’ajoutez jamais ces tiges à votre compost.

6. Suivi

La plupart des plantes qui sont plus ou moins saines récupèrent de la taille en quelques jours à quelques semaines. Mais, si vos plantes prennent un peu plus de temps, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Certaines plantes subissent des niveaux de choc plus importants que d’autres et récupèrent plus lentement.

Continuez à prendre soin de votre plante comme d’habitude, y compris l’arrosage, la fertilisation et l’exposition à un éclairage approprié: de bons soins aident la plante à reprendre sa vitesse de croisière.

7. Considérations spéciales

Certaines plantes d’intérieur n’ont jamais besoin d’être taillées, du moins, sinon pour la suppression de feuilles mortes et, le cas échéant, des fleurs fanées. Les orchidées et les pins de l’île Norfolk sont deux plantes de ce groupe. Si vous taillez ces espèces, vous risquez de les endommager de façon permanente ou même de les tuer.

Si vous cultivez des espèces obscures et rares que vous connaissez peu, il peut être avantageux de faire des recherches pour savoir si elles tolèrent la taille. Mais la majorité des plantes d’intérieur sont très réceptives à une taille attentive.

Taille des branches trop longues d’un pothos.
Les plantes grimpantes nécessitent une taille fréquente pour limiter leur croissance effrénée. Photo: stumpplants.com

Les plantes d’intérieur grimpantes sont une autre catégorie de plantes d’intérieur qui nécessitent des considérations spéciales. Ces espèces ont tendance à se développer de manière quelque peu exagérée et désordonnée, avec de longues tiges qui courent partout, surtout lorsqu’elles sont en bonne santé. Au fur et à mesure de leur croissance, donc, n’hésitez pas à raccourcir les tiges qui débordent de leur espace utile ou qui envahissent les plantes voisines. De plus, une taille occasionnelle en été et même en hiver peut également contribuer à favoriser leur bonne santé et une croissance optimale.

Protéger vos plantes de jardin et votre propriété en élaguant les arbres

Suppression d’une branche d’arbre.
L’élagage réfléchi des arbres peut aider à assurer non seulement un bel effet dans l’aménagement, mais aussi la sécurité. Photo: chopmytree.com

En général, la taille des plantes d’extérieur se fait de la même manière que celle des plantes d’intérieur, la plus grande différence réside dans l’élagage des arbres à des fins de sécurité. Les arbres sont probablement l’élément le plus dangereux de votre aménagement paysager, même si l’idée ne vous a jamais traversé l’esprit auparavant.

Prendre le temps d’élaguer vos arbres adéquatement aide à réduire les dommages structurels à votre maison, en particulier au toit, aux gouttières et aux fenêtres. Les événements météorologiques intenses, comme les vents puissants ou les orages violents, peuvent provoquer la rupture de branches affaiblies et heurter un véhicule ou entraîner des blessures. Dans certains cas, la taille évite même d’endommager la propriété de votre voisin. De plus, garder les arbres bien taillés réduit les ravageurs comme les écureuils en éliminant certains de leurs habitats potentiels.

En plus d’éviter des réparations coûteuses et des visites chez le médecin, en entretenant adéquatement vos arbres, vous prolongez leur durée de vie et réduisez le risque de propagation des infections aux parties saines. Vous diminuez également le risque que des insectes nuisibles s’y installent.

Après la taille, plus d’énergie est dirigée à la fois vers la nouvelle croissance et les branches saines. Plus de lumière peut également pénétrer la canopée, ce qui favorise à nouveau la santé générale de l’arbre.

Un dernier mot sur la taille sélective

La taille de vos plantes, tant pour leur protection que la vôtre, prend peu de temps et d’efforts une fois que vous comprenez ce que vous faites et pourquoi. Avec un peu de répétition, cela ne vous semblera pas plus mystérieux ou compliqué que d’arroser votre jardin ou de tondre votre gazon. Les avantages de la taille, cependant, dépassent de loin le petit effort d’apprentissage nécessaire pour apprendre à bien la faire. J’espère que cet article vous aidera!

Avez-vous un secret de la taille sélective que vous aimeriez partager avec les lecteurs du blogue le jardinier paresseux? Vos idées sont les bienvenues dans la section Votre commentaire ci-dessous.

Bonne chance avec la taille de vos bébés!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

10 comments on “Une taille sélective pour les plantes d’intérieur

  1. J’ai 2 camerisiers, à quel moment je pourrais les tailler. L’an dernier, nous avons eu peu de fleurs
    et de fruits. Et dois-je les tailler beaucoup, ils mesurent environ 3pieds.

  2. J’ai un cactus de Noël qui est devenu trop gros, je n’ai plus d’espace pour le mettre, il fait plus d’un mètre de diamètre. Pourrais-je réduire les tiges, disons de moitié, pour qu’il prenne moins d’espace et aussi sans devoir le rempoter? Merci pour vos judicieux conseils et bravo pour votre nouveau site Web!

  3. Hello Le Paresseux,

    Mention particulière pour les Hoyas qui ne fleurissent qu’en bout de tige !

    D’ailleurs, je me demande : Si on veut qu’ils se ramifient pour avoir plus d’extrémités en mesure de fleurir, ça marche ? 🤔

    Willy

  4. Merci pour votre article. J’ai toujours pensé qu’il fallait laisser la nature faire son travail. J’ai un Anthurnium depuis 4 ans, la tige principale a besoin d’un tuteur. Est-ce que je devrais pincer la tête afin de lui donner plus de force et d’élargir la base ?
    Merci

  5. Dois-je la mettre dans l’eau ou directement en terre ?

  6. Juliedanslejardin

    Le jeu. 11 févr. 2021 05 h 31, Jardinier paresseux a écrit :

    > Jardinier paresseux posted:  » Les plantes d’intérieur soigneusement > taillées poussent mieux. Photo: Jardinage au 58 Nord Un article du blogueur > invité Jordan de Backyard Boss Jordan est mari, père, journaliste et > amoureux de la nature de longue date. Lorsqu’il n’est pas au bure » >

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :