Fleurs coupées Fruitiers Records Truc du jour

La morelle mammiforme: un fruit curieusement suggestif

Fruits orange de Solanum mamanosum, avec curieuses bosses.

 Photo: Andrew Butko, Wikimedia Commons

Parfois, mère Nature semble faire des choses juste pour nous faire rire. Après tout, pouvez-vous regarder la photo de cet étrange fruit sans à tout le moins sourire? Il a l’air tellement ridicule! Mais la morelle mammiforme (Solanum mammosum) n’est pas issue de l’imagination d’un artiste dérangé comme vous auriez pu imaginer. Il existe vraiment. Et vous pouvez en cultiver un, et ce, à peu près n’importe où — jardin, balcon, fenêtre ensoleillée — si vous le souhaitez.

Ce qui saute aux yeux avec ce fruit jaune-or est que sa partie centrale ressemble à un sein de femme, un détail que les botanistes qui l’ont nommé ont bien compris. Après tout, mammosum signifie «qui a de gros seins»! Cependant, il porte aussi des projections, des fruits satellites pour ainsi dire, généralement au nombre de 5, une combinaison qui pourrait donner l’effet d’un pis d’une vache. Cela a conduit à un large éventail de noms communs: pas seulement morelle mammiforme, un terme assez anodin, mais des plus juteux et même scabreux, comme pomme téton, fruit à tétons, poire de bachelier, pomme d’amour, morelle mammée, pis de vache et bien d’autres. 

Morelle mammiforme de grande taille, un arbuste avec beaucoup de fruits orange, peu de feuilles.
Dans un milieu tropical, la morelle mammiforme atteint sa taille maximale et peut passer pour un arbuste. Photo: Dutchlady1, garden.org

Mais ça, c’est seulement en français. Cette plante a une multitude de noms dans différentes langues, et ce, partout à travers le monde. En anglais, on l’appelle titty fruit, nipple fruit, zombie plant et apple of Sodom (les derniers deux noms à cause de sa toxicité), parmi d’autres. Dans différentes régions hispanophones, chichigua (nourrice) et pecho de doncella (poitrine de demoiselle). Au Japon, on y voit une «face de renard» (フ ォ ッ ク ス フ ェ イ ス). En Italie, une plante aux mamelons (pianta dei capezzoli), etc. Et, quel que soit le mot vulgaire local pour «sein», vous pouvez être sûr que quelqu’un l’applique à cette plante!

En Chine, la morelle mammiforme a également une dénomination moins suggestive. Elle est surtout connue sous le nom d’aubergine à cinq doigts (五指 茄), l’aubergine étant une proche parente. Là, et dans une grande partie de l’Asie, le fruit est considéré comme un porte-bonheur. Sa coloration dorée est réputée assurer la richesse, tandis que les cinq «doigts» du fruit représentent la longévité de la famille: cinq générations vivant toutes ensemble en bonne santé.

Décorations du Nouvel An chinois à base de morelles mammiforme dans un marché de Hong Kong.
Décorations du Nouvel An chinois à base de morelles mammiforme dans un marché de Hong Kong. Photo: gardenofeaden.blogspot.com

D’ailleurs, la morelle mammiforme est cultivée par millions en Chine comme décoration pour les célébrations du Nouvel An chinois, notamment assemblées pour former des pyramides étroites censées représenter des arbres. 

Description

La morelle mammiforme est une annuelle ou vivace de courte durée originaire d’Amérique du Sud et bien établie comme mauvaise herbe en Amérique centrale, dans les Caraïbes et en Asie. Elle est de la famille de la tomate (les Solanacées), avec justement d’autres plantes que nous connaissons bien, comme la tomate, la pomme de terre, le poivron et l’aubergine.

Plante de morelle mammiforme dans un grand pot, grosses feuilles en forme de feuille d'érable.
La plante porte de grandes feuilles large à la marge découpée. Photo: KENPEI, Wikimedia Commons.

C’est une plante ramifiée d’allure arbustive, mais sans véritables tiges ligneuses, mesurant de 60 cm à 2 m de haut et de large, parfois avec des épines assez acérées sur ses tiges et ses pétioles. Il y a parfois même des épines qui sortent tout droit des larges feuilles dentées, mais d’autres spécimens ont des feuilles lisses. Les feuilles sont assez grandes: jusqu’à 10 à 20 cm de longueur et largeur. Les feuilles et la tige sont velues, parfois portant des poils blanchâtres, parfois d’une teinte nettement violette.

La fleur de morelle mammiforme ressemble à une fleur de tomate. Feuilles velues en arrière-plan
Les fleurs ressemblent beaucoup à celles de la tomate, mais plus grandes. Photo: KENPEI, Wikimedia Commons

Les fleurs de 3,75 cm portent cinq pétales violet clair arqués vers l’arrière et un tube staminique jaune proéminent. Elles ressemblent à une fleur de tomate, mais en beaucoup plus grande, et apparaissent en grappes le long des branches à la fin du printemps ou au début de l’été. L’étrange fruit cireux de 4 à 10 cm mûrit lentement, atteignant la maturité à l’automne.

Fruit de la morelle mammiforme coupé en deux, montrant une chair blanche spongieuse et des graines foncées.
Fruit coupé pour montrer la chair blanche spongieuse et les graines à l’intérieur. Photo: Muoi Health

Le fruit contient un noyau central de pulpe verdâtre dans laquelle se trouvent les graines brun foncé brillant. Elles peuvent être récoltées, nettoyées et séchées en vue de produire une nouvelle génération de la plante.

Utilisations

Arrangement floral à base de morelle mammiforme avec branches de chatons de saule.
Arrangement floral à base de morelle mammiforme. Photo: i.pinimg.com

Au Canada et en Europe, la morelle mammiforme est presque exclusivement utilisée comme plante ornementale pour ses fruits étranges, que ce soit dans le jardin ou dans les arrangements floraux. 

Le fruit mûr est toxique, mais dans certaines régions, le fruit immature est consommé après la cuisson. Il contient de la vitamine B, du calcium, du phosphore et du fer. Même les feuilles sont parfois consommées.

Bien que cette plante soit utilisée en médecine traditionnelle dans plusieurs pays pour traiter toute une gamme de troubles, de l’asthme à la teigne du pied, et que l’on sait qu’elle contient plusieurs composés bioactifs dont des alcaloïdes et des saponines, il n’y a actuellement aucun consensus sur son utilité dans la pharmacopée officielle. 

La toxicité de la plante peut aussi être avantageux. On en dérive un produit insecticide des fruits dans certaines régions et certains peuples l’utilisent pour empoisonner l’eau afin de pêcher les poissons. 

Lorsque remué, le jus du fruit forme une mousse qui peut avoir un certain pouvoir nettoyant et ainsi servir dans le lavage des vêtements.

Comment cultiver votre propre morelle mammiforme 

Je suis certain que vous mourez tous d’envie de cultiver cette plante fascinante (comment quelqu’un pourrait-il résister à une plante avec un fruit aussi titillant?) et elle s’avère assez facile à cultiver. Pensez «tomate tardive» et vous avez une assez bonne idée.

Jeune plant de morelle mammiforme en pot noir.
En climat tempéré, on démarre normalement les plants à partir de graines semées à l’intérieur pour prendre de l’avance sur la saison. Photo: healthbenefitstimes.com

Dans les climats tempérés, démarrez les plants en semant les graines à l’intérieur 6 semaines environ avant la date moyenne du dernier gel, couvrant à peine les graines de terreau. (Dans les zones tropicales ou profitant d’une longue saison de croissance, semez-les simplement en pleine terre.) Il peut être utile de faire tremper les graines dans un thermos d’eau chaude pendant une nuit pour stimuler une germination plus rapide. 

Gardez le sol humide et bien au chaud (il germe mieux à environ 25 °C) jusqu’à la germination, ce qui peut prendre de 3 à 14 jours. Ensuite, placez les plants devant une fenêtre très ensoleillée ou sous une lampe de culture fluorescente ou DEL, leur assurant 12 à 16 heures d’éclairage intense par jour. Gardez le terreau au moins légèrement humide en tout temps. Lorsqu’il n’y a plus de risque de gel et que les nuits demeurent relativement chaudes (à plus de 12 °C), il est temps de commencer à acclimater les plants aux conditions de plein air.

Pour les meilleurs résultats, repiquez la morelle mammiforme dans un sol riche et humide. Aucun taille ni pinçage pointilleux n’est nécessaire, mais il faut parfois soutenir la plante au moyen d’un tuteur. Elle est modérément tolérante à la sécheresse, mais cela entraîne la chute d’une partie de ses feuilles et une réduction de sa productivité. De nombreux insectes semblent aimer grignoter ses feuilles, de sorte que la plante est rarement parfaitement intacte, mais elle parvient généralement à produire beaucoup de fruits malgré ce contretemps.

Couronne de Noël avec pommes de pin, graines et fruits orange de morelle mammiforme
On peut même en faire une couronne de Noël! Photo: alicegordenker.files.wordpress.com

Récoltez les tiges lorsque les fruits prennent une belle coloration dorée. Habituellement, on retire alors les feuilles pour mettre les fruits en évidence, arrangeant les branches sèches dans un vase ou un bol. Les fruits peuvent durer plusieurs mois dans cet état.

Normalement, la plante meurt après la fructification, mais elle peut renaître à la base si on la rebat à 10 cm du sol. Toutefois, cette récupération est seulement réalisable sous un climat solidement tropical (zones de rusticité 11 à 12). Elle peut facilement se ressemer dans les régions aux hivers doux, mais attention: elle peut alors devenir envahissante!

Où en trouver?

Il y a peu de chance que vous trouviez cette plante localement, bien que parfois on découvre des semences ou même des plantes dans certains marchés asiatiques. Normalement, on commande des semences par la poste, souvent de l’étranger dans l’une des nombreuses maisons de semences internationales qui en vendent, comme Plant World Seedsou Rare Exotic Seeds… ou encore, sur eBay, Amazon ou d’autres services de commande en ligne.

__________________________

La morelle mammiforme: une plante curieuse pour les jardiniers curieux!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

7 comments on “La morelle mammiforme: un fruit curieusement suggestif

  1. Ghislain Gauthier

    Toute les bizarreries sont dans la nature ! Merci de nous les faire découvrir

  2. helene m.

    Est-ce qu’il y aurait un danger que cette plante nous envahisse comme tant d’autres plantes ornementales qui ont été introduites ici? Notre climat est une barrière suffisante?

  3. Louise Trépanier

    Jardinier paresseux vous me faites dépenser mais quel bonheur !

  4. Ping : Plantes porte-bonheur pour le Nouvel An chinois – Jardinier paresseux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :