Catégories

Recherche

Nos collaborateurs

Pensée du jour

Chardon écossais (Onopordum acanthus). Photo: naturespot.org.uk

Dans le pays où l’orchidée abonde,
on s’émerveille devant le chardon.

Larry Hodgson

Tiré du livre Pensées pour profiter pleinement du jardinage, 1996


commentaire sur "Pensée du jour"

  1. Les artichauts ça compte? ?

  2. Dominque dit :

    Bien vrai
    On veut toujours ce que l’on a pas ……

  3. Gervais dit :

    Tellement vraie

  4. Sylvie Gagnon dit :

    On s’habitue à tout, même à beauté.

  5. Sylvie Gagnon dit :

    Je suis désolée. Je voulais dire : On s’habitue à tout, même à la beauté.

  6. Guylaine Ménard dit :

    La beauté se trouve partout, même où on s’y attend le moins.

  7. kathleen Dubreuil dit :

    je constate une nouvelle interface de votre site. épurée et lumineuse. j’aime beaucoup. je regretterai la photo de vous faisant la sieste ! félicitation et bonne continuation

  8. julietteaubalcon dit :

    Admirer la beauté presque insolente et « hautement civilisée » d’un Phalaenopsis en pleine floraison n’empêche pas de s’émouvoir de la beauté à la fois épineuse, sauvage et lumineuse d’un chardon écossais.

  9. Lorraine dit :

    J’ai votre petit livre ‘ Pensées pour profiter pleinement du jardinage ‘, il m’a beaucoup inspiré et encore aujourd’hui. Ça fait changement des livres techniques. Parfait pour rêvasser et créer. Merci !

  10. Johanne Bouchard dit :

    Tout à fait d’accord, le hic est que si l’on a des animaux à poils longs, on les apprécient un peu moins à la fin de la saison…??

  11. Hélène dit :

    Dans le pays où les rudebeckies abondent, on s’émerveille devant le pissenlit

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :