Engrais

Les engrais «prêts à utiliser»: vous jetez votre argent par la fenêtre!

Ill.: Dirt Divas And Dudes LLC & HiClipart. Montage: jardinierparesseux.com

Il se vend beaucoup d’engrais «prêts à utiliser» ou «prêts à l’emploi», inévitablement liquides, et qu’on n’a, selon l’étiquette, qu’à verser directement sur le sol ou à appliquer en aspersion. «Aucun mélange à faire!» annonce fièrement l’étiquette… mais avez-vous pensé à ce que cela veut dire?

Si vous ne mélangez pas vous-même, quelqu’un d’autre l’a déjà fait pour vous. En effet, vous venez tout juste d’acheter de l’eau! D’accord, il y a une infime quantité d’engrais là-dedans (une cinquantième, environ), mais c’est surtout de l’eau quand même. Et cet engrais vient alors de vous coûter… environ cinquante fois plus cher qu’un engrais concentré au prix de vente similaire!

Il ne faut pas être si paresseux qu’on laisse filer sa fortune entre ses doigts: mélanger des engrais concentrés, liquides ou solubles, à l’eau n’est pas si éprouvant.

Texte adapté d’un article originalement publié dans ce blogue le 13 mars 2016

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

11 comments on “Les engrais «prêts à utiliser»: vous jetez votre argent par la fenêtre!

  1. Il faudrait rappeler aussi que nous produisons toutes et tous un excellent engrais prêt à l’emploi, l’urine !

  2. Sans rire ! J’en ai jamais vu !

  3. Dominique

    Bien dit jardinier paresseux !!

    Je n’en ai jamais vu en France .

  4. Micheline

    Un gros contenant : plus de déchets ou récupération. Pensez à L’environnement.

  5. Un mythe à débusquer peut-être, cette idée que l’urine pure brûle les plantes et agit comme désherbant si elle n’est pas diluée. J’en appliqué pure sans aucune dilution pendant plusieurs mois sur des salades, mache, poireaux, céleri, fenouils, artichauds, arbres fruitiers. Personne n’est mort . Les herbes mauvaises ou bonnes non plus. Elles étaient même plus vertes et vigoureuses que leurs voisines non traitées. Le sol était bien humide, mais quand même.
    Un documentaire vu récemment montrait un arboriculteur chinois qui collectionnait l’urine des écoles et l’appliquait telle quelle sur son verger avec des résultats spectaculaires.
    Voir également un rapport suédois disponible en ligne: Directives pour une utilisation des urines et des fèces dans la production agricole p.21 où la dilution n’est pas du tout jugée obligatoire, mais conseillée dans certaines conditions.
    Bref il y a peut-être matière à réflexion.

  6. Luc Savaria

    Pas de chronique ce matin ?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :