Un lendemain de veille fleuri

Par défaut

Ill.: favpng.com, clipartlibrary.com, stickpng.com, pikpng  & klipartz.com, montage: jardinierparesseux.com

Il est passé midi et vous venez, péniblement, de vous sortir du lit. Vous avez les yeux plissés, les cheveux en broussaille, un mal de tête pénible et vous avez soif, terriblement soif. Vous appuyant sur le mur, vous parvenez péniblement à vous rendre à la salle de bain pour y boire une gorgée d’eau, directement du robinet, et avaler les deux Aspirines requises pour vous aider à vous remettre d’aplomb. 

Vous continuez votre démarche instable jusqu’au salon où vous comptez vous écraser sur le divan, mais quelque chose de bizarre attire votre attention. Il y a, à votre grand étonnement (puisque vous ne vous souvenez de rien de ce qui s’est passé après 2 jours de festivités bien arrosés) une plante — une vraie! — à moitié déballée sur la table du salon. Oui, vous êtes subitement devenu le parent d’une plante de Noël bien vivante. 

D’où la plante vient, vous ne savez plus. Et qu’est-ce? Vous n’en êtes pas très certain. Toutefois, il y a bel et bien une plante bien en vie dans le tas de papier d’emballage, de rubans colorés et de bouteilles vides qui jonchent la table et le plancher… et la plante a besoin de vous.

Comme un bébé

Femme tenant un panier de plantes d'intérieur

En effet, une plante vivante, c’est comme un bébé, ç’a besoin de soins. Après tout, c’est un être vivant comme n’importe quel autre. 

Ill.: pngtree.com

Évidemment, une plante est un peu moins exigeante qu’un nourrisson quant à son entretien, mais il faut s’en occuper quand même. Donnez-vous l’après-midi pour récupérer, mais en début de soirée, avant d’appeler Uber Eats pour faire livrer un repas potable, mettez-vous à la tâche. 

Voici comment faire. 

Premièrement, sortez-la de son emballage. Il vaut même mieux enlever le papier d’aluminium ou de plastique coloré qui cache le pot, ou à tout le moins percer un trou dans le fond, car il empêche tout surplus d’eau de se drainer.

Cactus de Noël avec soucoupe.
Il faut une soucoupe pour prévenir les débordages. Photo: Kara Riley, The Spruce

Placez maintenant le petit nouveau dans une soucoupe qui attrapera tout surplus d’eau lors des arrosages. La soucoupe doit être au moins 2 ou 3 cm plus large que le fond du pot. Si vous n’avez pas de soucoupe horticole, une assiette, un bol ou un Tupperware fera bien l’affaire. 

Cherchez maintenant une source de lumière fiable. Non, pas sous le sapin de Noël, malgré toutes ses guirlandes illuminées, car vous ne le gardez pas allumé assez longtemps, mais cherchez plutôt une fenêtre. À l’heure à laquelle vous vous levez, il fait sans doute clair et, si vous réussissez à ouvrir les yeux un tout petit peu, vous devriez être capable d’en trouver une. Placez mademoiselle devant la source de lumière, sur le plancher ou sur un meuble, à votre guise.

Maintenant, les choses se corsent. Un peu comme on doit regarder dans la couche d’un bébé pour voir s’il est souillé, il va falloir vérifier dans le pot de votre plante pour voir si elle a besoin d’eau. Non, contrairement au bébé, la plante ne pleurera pas quand elle a soif; il faut aller voir ou mieux encore, toucher.

Doigt qui mesure l'humidité dans un pot
Enfoncez un doigt dans le terreau pour vérifier l’humidité du terreau. Photo: diyinpdx.com

Prenez votre index et, d’un geste intrépide, enfoncez-la dans le terreau à la base de la plante jusqu’au deuxième joint. Qu’est-ce que vous ressentez? La rudesse du terreau sans doute, mais aussi une impression de moiteur… ou de sécheresse, selon le cas. Eh bien, si vous sentez de la moiteur, tout est beau. Recommencez le même test le lendemain, et le surlendemain, et le sursurlendemain. Cela arrivera un jour, assurément. Si le terreau est sec comme le Sahara, par contre, il faut arroser. 

Il vous faut un arrosoir ou un succédané d’arrosoir. Une tasse à mesurer, une bouteille de boisson gazeuse rincée, un verre. Remplissez l’objet d’eau tiède et venez verser l’eau sur le terreau, lentement. Continuez jusqu’à ce que de l’eau commence à s’égoutter dans la soucoupe. C’est signe que vous avez assez arrosé. 

Vérifiez l’état du terreau tous les jours (oui, je sais, les pouces verts réussissent à étaler leurs vérifications aux 5 ou 6 jours, mais justement, ce sont des pouces verts; vous ne l’êtes pas… encore) et arrosez au besoin.

Et si la température de la maison vous ne vous fait pas grelotter, elle convient sans doute aussi à votre plante.

C’est tout! Il n’est pas nécessaire de fertiliser. Ça, vous le commencerez au printemps, si votre plante est encore en vie, car… 

Souvent de courte vie

Main touchant une plante d'intérieur morte
Ce ne sont pas toutes les plantes qui vivront éternellement. Photo: hgtv.ca

Oui, la triste réalité est que la plupart des plantes de Noël sont des plantes éphémères. Elles embelliront votre demeure pendant 3 ou 4 semaines, puis s’en iront lentement. Vous pouvez alors les mettre au compost, sans vous sentir coupable, d’ailleurs. Personne ne s’attend à plus.

Livre Les plantes d'intérieur

Par contre, si votre plante est encore en vie au mois de mars, c’est que vous êtes désormais un pouce vert! Pour vous aider à gérer ce nouvel état, je vous suggère de vous procurer mon plus récent livre Les plantes d’intérieur, car une fois acquis, un pouce vert durera toute une vie.

Galerie de plantes de Noël

Maintenant que votre vision est moins embrouillée, vous pourriez peut-être reconnaître votre plante parmi les portraits suivants. 

29 réflexions sur “Un lendemain de veille fleuri

  1. Louise.m.

    Merci m. Larry , votre histoire m’a apporté le premier sourire de la journée. Que la nouvelle année qui s’en viens soit pour vous et vos proches remplie de joies , de bonheurs et surtout de santé 😘

  2. Tout en humour, le retour aux réalités post-festivités!
    Pour ma part j’ai eu une belle orchidée un peu en avance en début de semaine dernière, elle va avoir droit à un trempage aujourd’hui, je eu une expérience triste il y a des annees, mais je pense avoir acquis un peu de connaissances depuis pour assurer un peu mieux la survie de cette belle plante, en tout cas je l’espère 😁

  3. Mamie-Jo

    J’ai fait le bonheur de ma fille à Noël en lui offrant votre livre. Son appartement est plein de plantes, et je savais qu’elle serait très heureuse en recevant votre livre.
    Joyeux Noël à vous et à vos lecteurs assidus, monsieur Hodgson.

  4. Ghislain Gauthier

    Merci pour votre billet humoristique qu’il faut prendre soin de ceux qui sont sous notre charge. Merci de mettre un peu de merveilleux à chaque jour dans nos vies. Longues vie à vous et que ce lendemain de Noël ne soit pas comme vous le décrivez !

  5. Viviane Haeberlé

    Merci pour votre billet plein d’humour. Quelle belle façon d’entamer le lendemain de Noël! Je ne m’attendais vraiment pas à vous lire avant le nouvel an. Vous n’arrêtez décidément jamais! Passez un beau temps des fêtes!

  6. Mylene

    Je me suis offertes des plantes également, car personne n’a pensé à diversifier davantage ma collection : colocasia aloha, canna stuttgart, lewisia Elise, pour le jardin, et quelques dendrobium. Bonnes fêtes à vous et merci pour vos écrits et travaux.

  7. Doris Gill

    En apéro ou en digestif, peu importe, votre potion magique m’énergise à tous les jours de l’année!!! Merrrrciiiii!!! de nous abreuver de vos merveilleuses connaissances!
    Doris G

  8. Christiane Gagnon

    Merci beaucoup Larry pour votre présence quotidienne. Je rêve du jour où nous pourrons repartir en voyage horticole. D’ici là je vous souhaite une excellente année 2021 et la santé pour profiter chaque plaisir que la vie nous offre. Christiane Gagnon

  9. Manon Gamelin

    Merci de me faire sourire, et merci pour tous vos précieux conseils. Mes orchidées sont entrain de refleurir et mon Poinsettia se porte très bien. Bon congé M. Hodgson et passez un beau temps des fêtes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.