Des chrysanthèmes qui résistent au froid

Par défaut

En Europe francophone, le chrysanthème est considérée comme la fleur de la mort. Elle n’a pas cette connotation en Amérique française. Photo: pixelia, pixabay.com

Il est curieux comme les attitudes envers les plantes peuvent différer d’une région à une autre. En France et ailleurs en Europe francophone, le chrysanthème est «la fleur de la mort». On le juge souvent lugubre, et, pour cette raison, pas nécessairement quelque chose qu’on voudrait avoir dans sa plate-bande, malgré sa beauté et sa floribondité.

Au Canada, par contre, cette attitude n’existe pas du tout. Le chrysanthème est tout simplement considéré comme une jolie fleur et l’on donnerait aussi facilement un chrysanthème en cadeau à une naissance ou une fête d’anniversaire que n’importe quelle autre potée fleurie. Et dans d’autres pays, notamment les États-Unis et la Chine (et d’ailleurs, partout en Asie), le chrysanthème est le symbole-même de l’automne et on le cultive abondamment dans les jardins.

Variété de chrysanthèmes d’automne en forme de dôme: jaune, orange, rouges, rose et blancs.
Étalage de chrysanthèmes d’automne (Chrysanthemum × morifolium) à l’automne: jolis, mais peuvent-ils résister à un hiver froid? Photo: fslandscapesolutions.co

Mais les jardiniers canadiens qui voudraient décorer leurs plates-bandes de multitudes de chrysanthèmes à l’américaine ou à la chinoise ont un gros empêchement. Ils se plaignent que les chrysanthèmes ne sont pas assez rustiques, qu’ils se comportent comme des annuelles et qu’il faut donc les remplacer chaque automne. Et ils ont raison. Si le chrysanthème classique, ce dôme de pompons colorés, résiste aux hivers européens, américains et asiatiques, en général, il échoue lamentablement au Canada, où le climat est nettement plus froid.

Mais cela n’a pas besoin d’être le cas. Il existe des chrysanthèmes très rustiques, parfaitement capables de résister aux hivers canadiens, et qui reviennent alors année après année, fleurissant à qui mieux mieux chaque automne. Mais il faut acheter la bonne variété… et la planter à la bonne saison. Voici une explication.

Le chrysanthème des jardins: un hybride complexe 

Il y a deux variantes de la même plante: le chrysanthème des jardins et le chrysanthème des fleuristes. Le premier est une plante de jardin rustique; le deuxième est considéré comme une plante éphémère. Les deux sont botaniquement la même espèce — Chrysanthemum × morifolium (autrefois C. × grandiflorum ou Dendranthema × grandiflorum) — et se ressemblent comme deux gouttes d’eau, mais leur résistance au froid est fort différente. Pourquoi?

C’est que le chrysanthème des jardins/des fleuristes est d’origine hybride (le «×» du nom botanique Chrysanthemum × morifolium l’indique noir sur blanc), cultivé et hybridé en Chine depuis au moins 1500 ans. 

chrysanthème de l’Inde (Chrysanthemum indicum). Petites marguerites jaunes à oeil jaune, feuilles vertes découpées
L’original chrysanthème: le chrysanthème de l’Inde (Chrysanthemum indicum) porte de petites inflorescences jaunes assez simples. Photo: KENPEI, Wikimedia Commons

L’espèce botanique principale à l’origine de tous les chrysanthèmes hybrides, soit le chrysanthème de l’Inde ou chrysanthème doré (C. indicum) — chrysanthemum veut dire «fleur dorée» —, est peu rustique (zones de rusticité 7 à 10), mais certaines espèces utilisées dans l’hybridation de cette plante très complexe sont, au contraire, très rustiques, de zone 3 ou même zone 1 dans certains cas. Le résultat est que la rusticité du chrysanthème d’automne est très variable: certains cultivars sont presque tropicaux alors que d’autres tolèrent les grands froids. Comme il existe plus de 20 000 cultivars de chrysanthème, les possibilités de confusion sont énormes!

Depuis des années 1920, cependant, il y a plusieurs équipes, notamment au Manitoba et en Minnesota, qui ont travaillé spécifiquement à améliorer la résistance au froid du chrysanthème des jardins en y incorporant la génétique des espèces d’origine boréale. Le résultat est qu’il existe maintenant bon nombre de chrysanthèmes solidement rustiques, dont les suivants:

Série Morden (C. × morifolium)

Chrysanthème Morden Canary. Fleurs doubles jaune canari.
Chrysanthemum × morifolium ’Morden Canary’, Photo: calgaryplants.com

Développée à la Station de recherche de Morden, au Manitoba, cette série donne des plantes compactes et densément fleuries, aux fleurs doubles. Elles fleurissent très tôt, dès la fin d’août, et s’épanouissent pendant 8 semaines et plus. Dimensions: 30-45 cm × 45-60 cm. Zone 3.

Les variétés suivantes sont les plus populaires: ‘Morden Cameo’ (blanc crème), ‘Morden Canary’ (jaune), ‘Morden Delight’ (rouge orangé), ‘Morden Fiesta’ (violet pourpré) et ‘Morden Garnet’ (rouge foncé).

Série Minnesota, aussi appelée série Minn (C. × morifolium)

Chrysanthème Minngopher, pompons rouge marron, plante au port arrondi
Chrysanthemum × morifolium ‘Minngopher’. Photo: University of Minnesota.

Semblables à la série Morden, ces chrysanthèmes à fleurs doubles ont été développés à l’Université du Minnesota, soit sous un climat un peu plus doux que celui du Manitoba. Ils sont un peu moins rustiques (zones 4b à 9) et un peu plus courts: 30 cm × 30 cm. Parmi les divers cultivars, on trouve ‘Minngopher’ (rouge marron), ‘Minnqueen’ (rose vif), ‘Minnrose’ (rose foncé), ‘Minnruby’ (rouge rubis), ‘Minnwhite’ (blanc) et ‘Minnyellow’ (jaune citron).

Série Firecracker (C. × morifolium)

Chrysanthème Dreamweaver, grosse fleur semi-double mauve
Chrysanthemum × morifolium Dreamweaver®. Photo: http://www.jeffriesnurseries.com

Autre série développée au Manitoba, cette fois par Jeffries Nurseries. La floraison débute légèrement plus tardivement, au début de septembre. Les dimensions sont variables. Tous les cultivars sont rustiques dans les zones 3 à 9.

Dreamweaver® (‘Jefdream’) est à fleurs semi-doubles mauves; les rayons extérieurs sont enroulés, pour une apparence originale, mais ce détail n’est visible qu’au début de la floraison. 60 cm × 60 cm.

Firestorm® (‘Jefstorm’) produit des fleurs semi-doubles rouge foncé. 55 cm × 45-60 cm.

Power Surge® (‘Jefsurge’) est pleinement double, aux fleurs rouges. Plant compact formant un dôme large. 45 cm × 100 cm.

Chrysanthème Showbiz. Pompon rose pourpré, petit oeil jaune.
Chrysanthemum × morifolium Showbiz®. Photo: http://www.jeffriesnurseries.com

Showbiz® (‘Jefbiz’) produit une abondance de fleurs doubles rose pourpré. 45 cm × 75 cm.

Stardust® (‘Jefdust’) donne des fleurs doubles à semi-doubles qui sont bronzes au début pour pâlir à roses à maturité. 50 cm × 90 cm.

Suncatcher® (‘Jefsun’): fleurs doubles jaune vif. 75 cm × 120 cm.

Chrysanthème Tigertail, dome de feuilles vertes, pompons doubles jaunes et orange.
Chrysanthemum × morifolium Tigertail®. Photo: http://www.jeffriesnurseries.com

Tigertail® (‘Jeftail’): fleurs doubles orangées devenant jaunes. 70 cm × 90 cm.

Série Mammoth™ 

Plate-bande avec énormes dômes de marguerite Mammoth Red Daisy, marguerites rouge sombre à oeil jaune
Chrysanthemum × morifolium Mammoth™ ‘Red Daisy’. Photo: http://www.thetreefarm.com

Développées au Minnesota, ces plantes résultent de croisements entre divers cultivars de C. × morifolium et le très rustique C. weyrichii. Il en résulte des plantes très hautes d’allure presque arbustive à fleurs semi-doubles ou simples, intéressantes au milieu ou même au fond de la plate-bande. Les plantes grandissent peu à peu, ne gagnant leurs dimensions finales — environ 110 cm × 150 cm — que la troisième année. On y trouve la pleine gamme de couleurs. 

À l’origine, on a vendu ces chrysanthèmes sous le nom de commerce My Favorite™, mais le nom fut changé pour Mammoth™. Certaines pépinières les vendent toutefois sous leur ancien nom. 

Voici quelques exemples:

Mammoth™ ‘Red Daisy’ (anc. My Favorite™ ‘Autumn Red’): semi-double rouge à cœur jaune.

Mammoth™ ‘Coral Daisy’ (anc. My Favorite ‘Coral’): fleur simple corail.

Mammoth™ ‘White Daisy’ (anc. My Favorite™ ‘White’): semi-double blanc

Mammoth™ ‘Dark Bronze’ (anc. My Favorite ‘Dark Bronze Daisy’): semi-double orange.

Mammoth™ ‘Dark Pink Daisy’ (anc. ‘My Favorite™ ‘Dark Pink’): fleur simple rose foncé.

Mammoth™ ‘Lavender Daisy’: fleur semi-double rose lavande.

Mammoth™ ‘Purple Daisy’: fleur simple pourpre.

Chrysanthème Mammoth Yellow Quill, marguerites jaunes aux pétales tubulaires jaune pâle
Chrysanthemum × morifolium Mammoth™ ‘Yellow Quill’. Photo: http://www.thetreefarm.com

Mammoth™ ‘Yellow Quill’, à fleurs simples jaune pâle, diffère des autres par ses rayons enroulés et sa floraison plus tardive (octobre-novembre), mais a le même port et les mêmes dimensions que les autres chrysanthèmes Mammoth.

Série Igloo 

Chrysanthème d'automne Igloo Icicle, fleurs doubles blanc crème, oeil jaune
Chrysanthemum × morifolium Igloo Icicle™ ‘Yellow Quill’.Photo: http://www.growjoy.com

Malgré un nom qui semble suggérer une excellente rusticité, les chrysanthèmes de la série Igloo sont moins rustiques que les variétés précédentes — zones 5b à 10 — et on ne peut les cultiver au Canada que dans les jardins les plus protégés. Leurs fleurs doubles se déclinent dans la gamme complète des couleurs. Dimensions: 60 cm × 60 cm.

Hors série 

Les plantes suivantes n’appartiennent à aucune série, mais sont des cultivars rustiques dérivés de C. × morifolium.

C. × morifolium ’Prairie Lavender’ est compact et porte des fleurs rose lavande. Ses fleurs doubles laissent apercevoir un peu le centre jaune. 60 cm × 60 cm. Très rustique (zone 3 à 9).

Chrysanthème d'automne ’Matchsticks’., grosse fleur double, pétales tubulaires jaune orangé, pointe rouge feu.
Chrysanthemum × morifolium ’Matchsticks’. Photo: garden.org

C. × morifolium ’Matchsticks’ est moins rustique (zone 5b à 9), mais plaît à cause de ses fleurs originales: les rayons enroulés sont jaune orangé et ils s’ouvrent en une pointe plus large rouge feu, créant un beau contraste. 45-60 cm × 45-60 cm.

C. × morifolium ‘Mei-kyo’ est encore une variété un peu moins rustique (zone 6 à 9). Il forme un dôme très égal portant des bouquets lâches de fleurs doubles roses en forme de pompon avec un œil jaune et fleurit abondamment du milieu à la fin de l’automne. 45–60 cm × 45–60 cm.

Autres chrysanthèmes rustiques 

En plus du chrysanthème des jardins (C. × morifolium), il existe des chrysanthème d’autres qui sont très rustiques. Par contre, la plupart ont des fleurs simples et ressemblent alors davantage à des marguerites (Leucanthemum) qu’à des chrysanthèmes classiques.

chrysanthème de Weyrich, marguerites blanc rosé, feuilles vertes découpées, feuilles d'automnes brun roux
Les chrysanthème de Weyrich (Chrysanthemum weyrichii) est un petit couvre-sol. Photo: source inconnue

Dans ce groupe, il y a le chrysanthème de Weyrich (C. weyrichii, maintenant C. zawadskii, zones 3 à 8), une espèce couvre-sol du nord du Japon, aux fleurs simples roses ou blanches. C’est une plante très basse, seulement 5 à 15 cm de hauteur, formant un vaste tapis de feuilles découpées qui se couvre de «marguerites» très tard à l’automne: généralement ver novembre. On l’utilise comme couvre-sol et dans le jardin alpin et la rocaille. Trois cultivars sont connus: ‘White Bomb’ (fleurs blanches), ‘Pink Bomb’ (fleurs rose pâle) et ‘Apricot’ (fleurs rose pâle devenant blanches). 

Chrysanthème arctique 'Red Chimo', marguerites roses, oeil jaune.
Chrysanthemum arcticum ‘Red Chimo’. Photo: albertaperennialtrials.wordpress.com.

Le chrysanthème de l’Arctique (Chrysanthemum arcticum, syn. Arctanthemum arcticum, zones 1 à 8), à fleurs blanches, est à peine plus haut (15-30 cm), mais forme un tapis plus compact (30-45 cm de diamètre) que le précédent. Il fleurit au début de septembre. Le cultivar ‘Red Chimo’, à fleurs roses (pas rouges comme le nom sous-entend) est un cultivar canadien populaire, alors que ‘Schwefelglanz’ porte des fleurs jaune pâle. Encore un sujet pour la rocaille et le jardin alpin.

Chrysanthème ‘Clara Curtis’, masse de fleurs roses à oeil jaune.
Chrysanthemum × rubellum ’Clara Curtis’. Photo: http://www.gammvert.fr

Enfin, le plus populaire des chrysanthèmes cultivés au Canada est depuis longtemps le très rustique chrysanthème rougeâtre (C. × rubellum, anc. Dendranthema zawadskii latilobum), zones 3 à 8, notamment le cultivar ‘Clara Curtis’, à fleurs roses. Ce type de chrysanthème forme une touffe aérée de tiges dressées assez hautes (45-75 cm) aux feuilles très découpées et, avec le temps, il s’étend grâce à ses rhizomes rampants. Leurs fleurs sont toujours simples.

chrysanthème ‘Mary Stoker’, marguerites jaune abricot
Chrysanthemum × rubellum ‘Mary Stoker’. Photo: http://www.bluestoneperennials.com

Parmi d’autres cultivars de chrysanthème rougeâtre qui sont parfois offerts sur le marché, il y a ‘Mary Stoker’ (jaune abricot), ‘Princess Margaret’ (rose vif), ‘Duchess of Edinburgh’ (rose foncé) et ‘Sheffield’ (rose pâle).

La culture des chrysanthèmes rustiques

Le chrysanthème des jardins se cultive, à la base, de la même manière que la plupart des autres vivaces rustiques, mais il y a certaines particularités qu’il vaut mieux retenir.

Plantation: Idéalement, vous achèterez et planterez votre chrysanthème des jardins au printemps. Cela lui donnera le temps de bien s’enraciner avant la floraison. Si vous le plantez à l’automne, quand il est en pleine floraison, il mettra ses énergies dans la production de fleurs et de semences plutôt que dans l’établissement d’un solide système racinaire qui lui aurait permis de survivre à l’hiver. Ainsi, même un chrysanthème théoriquement bien rustique risque de mourir l’hiver si on le plante à l’automne.

Si vous devez le planter à l’automne, supprimez les fleurs à l’achat, laissant les feuilles intactes. Cela stimulera l’enracinement et augmentera ses chances de survie. Aussi, l’ajout d’un bon paillis de feuilles mortes déchiquetées est toujours recommandé.

Exposition: Le chrysanthème préfère le plein soleil, devenant un peu clairsemé même sous un léger ombrage.

Sol: Tout sol de jardin convient, mais il préfère un sol riche et bien drainé, légèrement acide.

Fertilisation: Ajoutez régulièrement du compost ou un engrais biologique tout usage: c’est une plante plutôt gourmande.

Arrosage: Ses racines étant peu profondes, il ne tolérera pas une sécheresse prolongée. Arrosez abondamment quand le sol est sec au toucher.

Multiplication: Division au printemps ou bouturage au début de l’été. Les semences germent facilement, mais ne sont pas fidèles au type.

Tuteurage: Les variétés rustiques ont généralement des tiges solides qui n’ont pas besoin de tuteurage, contrairement aux variétés d’exposition — à grosses fleurs — où chaque tige doit être tuteurée individuellement.

Chrysanthème Mammoth™ ‘Coral Daisy’ formant un dôme double couvert de fleurs rouge corail à oeil jaune. Gazon vert.
Ce chrysanthème (Chrysanthemum × morifolium Mammoth™ ‘Coral Daisy’) n’a pas été taillé au début de l’été et est quand même parfaitement fourni. Photo: Mammoth Coral http://www.thetreefarm.com

Taille: Autrefois, la consigne était de rabattre les chrysanthèmes de moitié à la fin de juin pour produire des plantes aux tiges plus solides, mais les variétés recommandées ici ont des tiges solides et aucune taille estivale n’est nécessaire. On peut toutefois supprimer les tiges mortes au printemps en les coupant à la base. Ne taillez jamais un chrysanthème à la fin de l’automne au risque de le perdre!

Insectes et maladies: En général, le chrysanthème est peu sujet aux maladies et aux insectes, mais évitez d’arroser le feuillage pour prévenir les maladies foliaires. La mineuse du chrysanthème peut tracer des marques sinueuses dans son feuillage: supprimez tout simplement les feuilles infestées si elles vous dérangent.

Protection hivernale: Pour les variétés rustiques, les tiges encore debout à l’automne attrapent les feuilles mortes et la neige, ce qui constitue une excellente protection hivernale. Les variétés hors zone profiteraient toutefois d’un paillis protecteur épais.

Pour prolonger leur vie: La consigne pour le chrysanthème des jardins a toujours été de le diviser tous les 2 ou 3 ans, car autrement il est de courte vie. Cependant, les variétés rustiques semblent avoir hérité, en même temps que des gènes de bonne rusticité, des gènes de bonne longévité. Normalement, ils pousseront et fleuriront pendant 7 à 10 ans sans s’affaiblir.

Où les trouver?

Étalage de chrysanthèmes d'automne à fleurs orange devant une grange. Aussi citrouilles.
À l’automne, les jardineries vendent surtout des chrysanthèmes des fleuristes, peu rustiques. Photo: http://www.tripadvisor.com

Bizarrement, au Canada du moins, les jardineries locales vendent plus souvent des chrysanthèmes de fleuristes, soit des variétés sans nom qui ne tolèrent pas les hivers froids, et rarement des chrysanthèmes bien adaptés au climat canadien. Depuis quelques années, cependant, des variétés rustiques (recherchez l’un des noms mentionnés ci-dessus) commencent à pénétrer le marché local. Mais il faut parfois fouiller un peu pour trouver des variétés intéressantes.

N.D.L.R. Adapté d’un billet originalement publié le 2 octobre 2015 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.