Appli d’identification de plantes PictureThis

Par défaut

Photo: PictureThis

Question: Que pensez-vous de l’application PictureThis?

Constance

Réponse: Je ne connaissais cette appli que de réputation, mais suite à votre question, j’ai décidé qu’il était temps de faire un essai.

Il existe d’autres applis qui permettent d’identifier les plantes à partir d’un téléphone intelligent, mais la plupart sont spécifiques à une certaine région (que des plantes de pays X, par exemple) ou à un groupe limité de plantes (mauvaises herbes, plantes ligneuses, etc.) ou encore, ne comprennent pas les plantes cultivées qui, pourtant, dominent dans nos jardins. Des applis plus généralistes, PictureThis est l’appli la plus souvent prônée par les horticulteurs sérieux pour sa facilité d’utilisation et son efficacité.

L’appli d’identification de plantes PictureThis fonctionne, paraît-il, grâce à une technologie révolutionnaire d’intelligence artificielle et il y aurait plus de 11 000 espèces dans sa base de données interrogeable. Elle se dit aussi capable d’identifier 99% des espèces communes qui lui sont présentées. Et la technique est simple: vous prenez une photo d’une plante que vous ne connaissez pas (ou vous téléchargez une photo de la plante) et l’application trouvera de quelle espèce il s’agit et fournira aussi une foule d’informations sur la plante et sa culture.

Mon essai

Photo de l'application PictureThis.
Voici comment l’annonce de l’application PictureThis apparaît dans l’App Store. Photo: jardinierparesseux.com

Il s’agit d’une application payante, mais on a droit à un essai gratuit de sept jours (il y a plus d’information à ce sujet ci-dessous). Je l’ai donc téléchargée sur mon iPhone depuis l’App Store. C’était facile à faire et l’appli était fonctionnelle en seulement quelques secondes.

Il existe une version de langue française, mais je n’ai jamais réussi à la télécharger, peut-être parce que mon abonnement à l’App Store est sur le site nord-américain. De toute façon, si j’ai bien compris, il n’y a que les commandes qui sont en français. L’image incluse dans l’annonce semble indiquer que les descriptions et les noms communs seraient seulement en anglais. En tout cas, dans l’identification d’une plante, le plus important est d’avoir le bon nom botanique et ça, PictureThis vous le donne. Une fois que vous avez ce nom, cela ouvre la porte à d’autres recherches et vous pouvez trouver alors le nom commun français, si c’est ce que vous voulez, ou comment cultiver la plante si vous ne comprenez pas la description en anglais de l’appli..

Saisis d'écran de PictureThis, montrant comment prendre une photo.
En ouvrant l’appli, cliquez simplement sur le bouton portant une icône d’appareil photo (à gauche). Ainsi, vous aboutirez instantanément dans le mode photo (à droite), qui montre un cadre sur lequel centrer la photo. Il suffit alors de cliquer! Photo: jardinierparesseux.com

J’ai ensuite fait le tour de mon jardin en prenant 10 photos avec PictureThis, selon le mode pointer cliquer habituel d’un téléphone intelligent.

Saisi d'écran de PictureThis avec Allium tuberosum (ciboulette ail)
Une fois la photo prise, l’identification apparaît presque instantanément et comprend le si important nom botanique. Photo: jardinierparesseux.com

Dans seulement quelques instants, PictureThis affiche une page où sont présentés les noms communs anglais de la plante, son nom botanique et même des informations culturelles. En fait, beaucoup d’informations sont fournies. Défilez l’écran vers le bas pour les découvrir: il y a une description, les détails de sa culture, des astuces, des FAQ (questions et réponses), le symbolisme de la plante et beaucoup plus encore. C’est comme une mini encyclopédie portable sur les végétaux et vous l’avez littéralement à la portée de la main!

Il existe toutes sortes d’autres fonctionnalités aussi (identification des parasites et des maladies, possibilité de participer à une communauté de passionnés de plantes, etc.), mais je n’ai testé que l’identification des végétaux.

Saisi d'écran de PictureThis montrant différentes plantes.
Certaines des plantes que l’application PictureThis a identifiées. Photo: jardinierparesseux.com

Je dois admettre que j’ai été fort surpris des résultats. J’ai testé 10 plantes et PictureThis en a identifié 7… instantanément. Et je vais lui accorder un 8 sur 10, car une des plantes a été «en partie identifiée». L’appli a correctement identifié la plante comme étant un géranium (Geranium), mais a donné la mauvaise espèce. Je pense que, pour la plupart des jardiniers, savoir que la plante était un géranium aurait suffi.

Donc, 8 sur 10: c’est quand même très bien.

J’ai commencé avec des «plantes communes» et PictureThis les a identifiés correctement (si l’on inclut le géranium ci-dessus comme un succès). Voyant qu’il était très bon, j’ai commencé à photographier des plantes que je jugeais plus difficiles à identifier. Et ma maison et mon jardin sont pleins de plantes vraiment obscures, donc ce n’était pas un problème!

Des plantes plus difficiles à identifier

Coleus scutellariodes 'Henna'. Feuilles découpées jaune et rouge.
Coléus ‘Henna’: un cultivar assez original. Photo: jardinierparesseux.com

J’ai essayé un coléus, qui, bien qu’il ne soit pas une plante rare en soi, est une plante d’apparence si variable que j’ai pensé que l’application pourrait avoir du mal à l’identifier. Et en effet le mien (le cultivar ‘Henna’), avec ses feuilles à la marge dentelée et une combinaison de couleurs inhabituelle, n’est pas du tout un coléus typique. De plus, ce cultivar change considérablement d’apparence selon les conditions, passant de pourpre foncé à l’ombre à rouge doré au soleil. Pourtant PictureThis l’a correctement identifié comme un coléus, avec le nom botanique Coleus scutellarioides, qui est, à partir de 2018, le plus récent nom botanique du coléus (oui, le nom botanique du coléus a encore changé!).

Fuchsia triphylla ‘Firecracker’. Fleurs rouge corail pendantes. Feuillage panaché de blanc et de rose.
Fuchsia triphylla ‘Firecracker’. Photo: jardinierparesseux.com

Vu son succès avec un coléus, j’ai osé lui présenter une plante plus rare: un fuchsia plutôt inhabituel, Fuchsia triphylla ‘Firecracker’, aux fleurs sveltes rose corail et au feuillage panaché de crème et de rose, loin des fleurs larges et plutôt rondelettes d’un fuchsia typique. Je pensais l’avoir confondu, mais le nom botanique Fuchsia triphylla est rapidement apparu sur mon écran. Incroyable! Je commençais à être vraiment impressionné!

Yacón (Smallanthus sonchifolius), grosses feuilles découpées.
Yacón (Smallanthus sonchifolius). Photo: jardinierparesseux.com

Alors, quelle autre plante rare pourrais-je lui montrer? J’ai pensé au yacón (Smallanthus sonchifolius), un légume très inhabituel venant d’Amérique du Sud. Peu de jardiniers connaissent cette plante et j’ai pensé vraiment qu’il n’y aura aucune chance que PictureThis la reconnaisse, mais l’appli était plus à jour que je ne pensais, car le nom «yacón» et le nom botanique Smallanthus sonchifolius ont paru sur mon téléphone aussi rapidement que si j’avais présenté à l’appli un vulgaire pissenlit.

Les échecs

Jusqu’ici, tout a bien été, mais…

PictureThis est apparemment programmé pour toujours donner une réponse, même quand il n’arrive pas à identifier la plante. D’après ma courte expérience, au moins, il ne semble jamais pouvoir dire: «Je ne sais pas» ou «peut-être que c’est ceci ou cela». Alors, quand il se trompe, il le fait souvent radicalement.

Hoya longifolia, feuilles longues, étroites, épaisses et vertes.  , Kalanchoe beauverdii: feuilles longues, étroites, épaisses et brunes
Hoya longifolia et Kalanchoe beauverdii: clairement deux plantes très différentes. Photos: jardinierparesseux.com & World of Succulents

Il a identifié mon Hoya longifolia comme étant un Kalanchoe beauverdii, par exemple. Pourtant, les deux plantes ne sont même pas la même famille de plantes (les Hoya sont des Apocynacées, les Kalanchoe, des Crassulacées), encore moins du même genre ou espèce. Et la première plante est un épiphyte aux tiges retombantes, la seconde, une succulente à croissance dressée. Les deux plantes partagent des feuilles épaisses, longues et étroites, mais c’est leur seule similitude.

J’ai donc pris une deuxième photo de Hoya longifolia, mais cette fois en m’assurant d’inclure quelques fleurs avec les feuilles. Cette fois-ci, PictureThis a mieux réussi, l’identifiant comme Hoya carnosa. Donc, le bon genre, mais pas la bonne espèce. Je considère toutefois cela comme un échec, car les feuilles longues et étroites d’H. longifolia ne ressemblent nullement aux feuilles elliptiques de H. carnosa. Il me semble que l’appli aurait pu indiquer Hoya, espèce inconnue.

Dischidia albida, longues tiges entremêlées, feuilles tubulaires grisâtrs et cactus-gui Rhipsalis baccifera, tiges comme des spaghettis verts
Dischidia albida et Rhipsalis baccifera. Photos: jardinierparesseux.com & http://www.theeveryspace.com

Et j’ai essayé un dischidia blanchâtre (Dischidia albida), une plante de suspension vraiment rare, qu’elle a pris pour un cactus-gui (Rhipsalis baccifera). Encore une fois, il n’y avait aucun lien de parenté botanique entre les deux plantes. Tout ce qu’elles avaient en commun était d’être des épiphytes avec de longues tiges retombantes. Mais le dischidia porte des feuilles en forme d’hélice et est de couleur gris-vert, alors que le cactus ne porte aucune feuille du tout et est clairement vert. Donc, définitivement un échec. 

Évidemment, il faut admettre que j’avais choisi deux plantes vraiment obscures. Je suis convaincu que si j’étais resté avec des plantes plus communes, j’aurais pu atteindre le taux de succès de 99% que PictureThis prétend offrir.

Comparaison avec PlantSnap

Annonce de PlantSnap, téléphone prenant une foto de feuille d'érable.
Photo: kickstarter.com

Il paraît que l’appli d’identification de plantes la plus vendue au monde est PlantSnap. Du moins, c’est que les annonces de PlantSnap prétendent. Cette application se targue d’avoir une base de données de plus de 600 000 plantes et plus de 250 millions d’images! Impressionnant! Mais encore faudrait-il qu’elle soit capable d’utiliser sa banque efficacement. Donc, je l’ai téléchargée (encore une fois, c’était un essai gratuit) et j’ai essayé de comparer les deux.

Première chose à noter, PlantSnap est un peu plus compliqué à utiliser que PictureThis: il fallait beaucoup plus de clics pour arriver au but. Mais ça, c’est un détail.

Le pire est que PlantSnap ne m’a pas paru très doué dans l’identification des plantes! Peut-être parce qu’il n’est pas doté d’intelligence artificielle, cette appli ne semble pas pouvoir faire plus que comparer des photos et recherchez des similitudes. À voir le résultat, il n’étudie pas le détail de la plante.

Deux plantes à fleurs roses: phlox des jardins (Phlox paniculata) et Saponaria caespitosa
PlantSnap pensait que ce phlox des jardins (Phlox paniculata), à gauche, pourtant une vivace très courante, était Saponaria caespitosa, à droite, une petite plante alpine. Ses deux autres suggestions étaient deux autres plantes tout aussi diminutives: Oxalis decaphylla et Oxalis adenophylla. Pourtant, le phlox est une grande vivace. Et il a pris la ciboulette ail (Allium tuberosum) pour une alysse odorante! Pas fort! Photos: jardinierparesseux.com & http://www.alpine-seeds.com

Sur mes 10 plantes d’essai d’origine, PlantSnap n’a pu identifier que trois! Et certaines plantes qu’il n’a pas reconnues étaient des plantes tout à fait communes dans les jardins. Il n’a pas été capable d’identifier, entre autres, la ciboulette ail (Allium tuberosum), la physostégie de Virginie (Physostegia virginiana), ni même le phlox des jardins (Phlox paniculata)! De plus, PlantSnap ne donne pas une identification finale, mais présente plutôt plusieurs images à regarder pour que vous puissiez déterminer laquelle correspond le mieux à votre plante. Donc, essentiellement, elle vous demande de faire le travail final à sa place! 

Dans mon test, les trois fois que PlantSnap avait raison, c’était la première photo présentée qui correspondait à la plante en question, donc je lui accorde un point pour chacune de ces identifications. Quand il avait tort, par contre, aucune des suggestions n’était même proche de la vraie espèce… dans mon test, du moins.

Si j’avais acheté cette appli, j’en aurais été amèrement déçue.

L’essai gratuit n’est pas si gratuit!

Attention toutefois avec PictureThis. On vous dit que vous avez droit à un essai gratuit de 7 jours, mais si vous vous inscrivez tout bonnement à cette appli en pensant que l’essai ne vous coûtera rien, vous avez tort.

Saisi d'écran montrant le vrai prix de l'application PictureThis
Attention: votre «essai gratuit» peut vous coûter cher! Photo: jardinierparesseux.com

Quand vous téléchargez PictureThis, on vous inscrit automatiquement à PictureThis Premium, un abonnement d’un an, au prix de 39,99 $ (Canada) ou 20 € (Europe). Il faut annuler cet abonnement dans les 6 premiers jours, sinon on vous facturera ce montant et aucun remboursement n’est possible. Quand vous vous désabonnez (cliquez sur «Cancel»), un petit message paraît vous disant que vous pouvez encore utiliser l’appli pour ce qui reste des «7 jours gratuits». 

Il faut aller dans les abonnements de votre téléphone pour vous désabonner, mais cela n’est pas évident. J’ai dû chercher de l’aide sur Google pour apprendre comment faire.

Alors, donc: oui, vous pouvez avoir un essai gratuit, mais uniquement si vous annulez l’abonnement dans les 6 jours qui suivent le téléchargement.

En résumé

J’ai trouvé l’application PictureThis très performante pour l’identification des plantes et très facile à utiliser. Les 2 plantes qu’il n’a pas été capable d’identifier lors de mon essai étaient dans la catégorie «plantes rares», alors qu’elle prétend identifier correctement les plantes communes. Je trouve qu’elle identifie très bien des plantes assez rares aussi. Par contre, 39,99 $/20 € par an, c’est beaucoup d’argent pour un outil que vous n’utiliserez probablement pas très souvent.

Ma suggestion? Si vous partez pour un voyage de visites de jardins ou prévoyez de vivre une autre situation où vous utiliseriez fréquemment l’application pendant une courte période, téléchargez l’application, recherchez la page Abonnements de votre téléphone et annulez l’abonnement un an pour prendre plutôt un forfait hebdomadaire ou mensuel (les deux sont offerts), selon vos besoins.

Bien sûr, si vous êtes un explorateur de plantes sérieux et que vous avez un besoin quotidien d’identification de plantes, ou voulez bâtir une encyclopédie de vos propres plantes (ce que PictureThis offre comme service), téléchargez simplement l’application PictureThis. Vous constaterez que vous êtes déjà inscrit pour une année complète et le prix sera automatiquement déduit de votre compte.

20 réflexions sur “Appli d’identification de plantes PictureThis

  1. Bonjour le Paresseux,

    Dans la même veine et totalement gratuit, il y a plantnet. C’est aussi du machine leaning qu’il y a derrière : Si vous êtes sûr du nom de votre plante, vous la donnez, cela est soumis à la communauté, et si c’est validé, le système l’intègre et apprend.
    Donc une plante qu’il ne reconnaît pas aujourd’hui pourra être reconnue demain.

    Bon repos dominical
    Willy

  2. Viviane

    J’ai essayé quelques applications gratuites et j’ai moi aussi été étonnée des résultats. J’ai notamment été impressionnée par « Seek », de INaturalist, qui fournit des résultats souvent très précis à partir d’une photo prise en temps réel. Il y a aussi « Quelle est cette fleur » et « Québec Wildflowers », qui sont essentiellement des clés d’identification, et qui demandent une certaine connaissance du vocabulaire de la biologie des plantes.

  3. Line Ouellet

    Je cherche une façon d’identifier mes nombreux hostas, j’ai déjà le remiser livre de Réjean D. Millette, mais ce n’est pas un exercice simple.

  4. Denise Della Mora

    Il est possible d’utiliser PictureThis sans opter pour l’essai gratuit de 7 jours ET sans s’abonner. Pour ce faire, il suffit de refermer la page d’offre d’essai gratuit chaque fois qu’on ouvre l’application. On peut ensuite utiliser l’application en « mode restreint ». On n’a pas accès à toutes les options, mais on obtient l’identification avec le nom latin et quelques autres informations. C’est déjà un bon point de départ… et c’est gratuit!

  5. Marie Blain

    National Geographic a aussi créé une application, INaturalist, qui permet l’identification de plantes, mais aussi d’animaux, en particulier les insectes ce qui m’a donné des heures de plaisir cet été! C’est gratuit. Ma conclusion est que tous ces outils ont un taux de succès limité qui ne remplace pas les avis d’experts mais nous mettent souvent sur une piste pour poser les bonnes questions et arriver a une identification.

  6. Andrée

    Personnellement, j’apprécie grandement «GoogleLens», gratuit aussi sur GoogleStore. Elle permet d’identifier instantanément une plante, un oiseau, un insecte, même un objet. Elle fournit les liens de référence. Elle performe de mieux en mieux depuis deux ans. Comme vous, j’ai commencé en «testant» les éléments que je connaissais déjà, et comme c’était très concluant, j’ai poursuivi. J’avais cherché votre plante-mystère. Quand l’application ne trouve pas, elle le dit carrément, au moins 😉

  7. Brigitte Barrette

    Merci à tous et toutes, très intéressant. Je dois également remercier le Jardinier Paresseux (Un peu tardivement, je m’en excuse) pour avoir répondu à une de mes questions il y a quelques semaines (les choux-fleurs peuvent-ils redonner un autre “produce” une fois qu’on les a recueilli.) J’adore lire ce blog.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.