C’est à l’automne qu’on plante l’ail

Par défaut

L’ail est un bulbe rustique qui se plante normalement à l’automne. Photo: gardening.usask.ca

L’ail (Allium sativum) est n’est pas un légume comme les autres. Il est vraiment dans une classe à part. Juste le fait qu’il faille le planter à l’automne plutôt qu’au printemps fait de lui un légume assez unique.

Aussi, on ne peut pas «semer» l’ail, du moins, pas dans le sens classique du terme, car il ne produit pas de graines. Oui, au cours de sa domestication il y a quelque 5000 ans en Asie centrale, il a perdu la capacité de produire des fleurs fertiles. Il produit bien une tige florale (si vous ne le cueillez pas pour la cuisine comme «fleur d’ail» auparavant), mais aucune fleur ne se forme. Plutôt, la tête florale se remplit de petits bulbes. En laboratoire, on réussit à provoquer une floraison, ce qui permet l’hybridation, et ainsi d’obtenir des graines viables, mais cela n’arrive pas au jardin.

Peut-on semer ces bulbilles? Oui, mais il faut savoir qu’elles ne produiront pas une gousse d’ail mature avant 2 ou 3 ans. Vous trouverez plus de renseignements à ce sujet ici.

Qu’achète-t-on?

Semences d'ail en sac, prêtes à vendre.
Les «semences d’ail» sont offertes à l’’automne. Photo: canadiantire.ca

Quand vous achetez de l’ail à planter, offert en jardinerie depuis la fin de l’été et tout au long de l’automne, vous verrez qu’il ressemble aux mêmes bulbes d’ail qu’on voit au supermarché. Un assez gros bulbe couvert d’une «tunique»: plusieurs couches de peau papyracée blanche, pourprée ou striée. Vous ouvrez la tunique à la main pour extraire les petits bulbes à l’intérieur: les caïeux ou gousses. Ce sont ces caïeux que vous allez planter.

Pouvez-vous «sauter une étape» et semer l’ail du supermarché? Probablement pas. D’abord, il a souvent été traité pour ne pas germer. Or, quelle déception quand vous semez des caïeux du supermarché à l’automne et rien ne germe au printemps! Mais aussi, l’ail du supermarché est généralement importé de la Chine et c’est un ail à cou tendre (Allium sativum sativum), une variété mieux adaptée aux climats doux, pas aux climats froids. 

Pour les régions aux hivers froids, mieux vaut cultiver l’ail à cou rigide (A. sativum ophioscordum), plus rustique. Il existe plusieurs cultivars d’ail adaptés aux climats froids, jusqu’à la zone de rusticité 3 — ‘Purple Stripe’, ‘Rocambole’, etc. —, mais l’ail le plus populaire dans les régions aux hivers froids est ‘Music’. 

💡Conseil pratique: habituellement, votre jardinerie ne vendra que de l’ail adapté à votre climat. C’est aussi le cas des catalogues de vente par correspondance de votre région. Avec l’ail, qui réagit très différemment selon le climat, il vaut toujours mieux acheter local.

Hop, on plante!

Bulbe ail blanc et gousses d'ail.
La semence d’ail est en fait composée de gousses d’ail (caïeux). Photo: Donovan Govan, Wikimedia Commons

Plantez l’ail à l’automne, de la fin d’août à la mi-octobre, car il faut normalement lui accorder quatre à six semaines de croissance avant que le sol ne gèle pour l’hiver. Souvent, on plante l’ail après qu’un premier gel a tué les légumes frileux, libérant un espace dans le potager, mais cela n’est qu’une tradition. Si vous avez un espace vide du potager, vous pouvez planter l’ail dès la récolte de l’ail de la saison, aussi tôt qu’à la mi-juillet dans certains cas.

Il est toujours sage de faire une rotation de cultures, ne replantant pas l’ail dans un emplacement où a poussé de l’ail ou tout autre allium (oignon, ciboulette, poireau, etc.) avant 4 ans, et ce, pour éviter les maladies et certains insectes.

Préparez le sol en le désherbant et en y intégrant du compost ou un engrais biologique. Évitez les engrais très riches en azote.

Gousse d'ail placée dans une tranchée de terre lors de la plantation.
Plantez les caïeux la pointe vers le haut. Photo: http://www.groworganic.com

Les gousses se plantent au soleil dans un sol bien drainé et à une profondeur d’environ 9 cm de profondeur et à 12 à 15 cm d’espacement. Plantez-les la pointe vers le haut. Couvrez de terre et arrosez. 

💡 Conseil pratique: Cultivez l’ail en pleine terre. Il est mal adapté à la culture en pot, car le sol y gèle généralement de bord en bord, tuant le bulbe.

Par la suite, il est toujours sage de couvrir la plantation de 7 à 10 cm de bon paillis. Les agriculteurs utilisent souvent de la paille à cette fin, mais les feuilles mortes déchiquetées sous la tondeuse sont le paillis de prédilection dans les potagers domestiques, car elles sont disponibles en abondance à l’automne.

Les caïeux (gousses) se mettront à pousser dès que la température du sol baisse à 10 °C ou moins, mais leur croissance sera souterraine et donc invisible. Ils produisent surtout des racines à l’automne; les feuilles suivront au printemps. 

Jeunes feuilles d'ail à leur sortie du sol.
Parfois l’ail commence à germer à la fin de l’automne. Source: willholmes, Flickr

Il arrive parfois, si l’automne est très doux, que quelques feuilles commencent à sortir de terre en novembre. Dans les régions au climat doux, d’ailleurs, comme le Midi ou la Californie, il est tout à fait normal que l’ail pousse pendant l’hiver. C’est un peu moins habituel en climat froid, mais si cela arrive, ce n’est pas très grave. Couvrez les feuilles de paillis après que le sol gèle, tout simplement, pour essayer de protéger les feuilles. Et si elles gèlent, le bulbe en produira d’autres au printemps.

Pendant l’été

Plants d'ail en rangs dans un potager.
L’ail peut ressembler à une graminée. Photo: howtogardenadvice.com

Au printemps, des feuilles étroites et dressées sortiront de terre. L’ail peut alors passer pour une graminée, mais l’odeur typique qu’elle dégage permet de le reconnaître.

L’entretien estival consiste surtout à arroser (si la pluie manque) et à désherber, car l’ail tolère difficilement la concurrence, mais si vous avez utilisé un bon paillis, il y aura peu de mauvaises herbes à contrôler. 

Si vous avez des problèmes avec la teigne du poireau, un insecte qui abîme le feuillage de l’ail, du poireau et de l’oignon et peut même percer et faire pourrir le bulbe, il peut être sage de couvrir vos plantations d’une couverture flottante au printemps pour l’empêcher d’atteindre vos plants.

Fleur d'ail avec une tige en tire-bouchon.
La soi-disant fleur d’ail. Photo: ko.gardenmanage.com

Au milieu de l’été, si c’est de l’ail à cou rigide, une tige florale poussera et fera deux tours dans l’air. (Pourquoi? Personne ne le sait!) C’est avant qu’elle se redresse qu’on la récolte comme «fleur d’ail». Même si vous n’en voulez pas pour la cuisine, coupez la tige (laissant les feuilles intactes, toutefois) pour diriger l’énergie de la plante vers la formation de beaux caïeux.

On récolte l’ail quand le feuillage jaunit. Photo: http://www.gardenbetty.com

Quant à la récolte, l’ail nous dit très clairement quand y procéder. Lorsque les feuilles commencent à s’assécher et qu’’il y a plus de feuilles brunes que vertes, c’est le bon moment (voir la photo ci-dessus). La saison de récolte peut être aussi tôt que la mi-juillet (climats doux) et aussi tard que la mi-septembre (variétés tardives dans un climat froid). Si vous cultivez plusieurs variétés d’ail, il est normal qu’elles ne soient pas toutes prêtes en même temps.

Pour la conservation, faites sécher les gousses quelques jours dans un endroit chaud et aéré. Les plus petites gousses serviront dans la cuisine. Les plus grosses peuvent se conservent jusqu’au printemps dans un lieu frais et aéré, comme un sous-sol ou un garage, à une température entre 10 et 20 °C et une humidité relative d’environ 50%.

Il n’est pas nécessaire d’acheter des gousses d’ail fraîches à planter chaque automne. Une fois que vous avez commencé à cultiver de l’ail, vous pouvez utiliser la culture précédente pour démarrer la nouvelle. Plantez tout simplement des caïeux de bonne taille pour assurer une bonne récolte l’année suivante!

Une plantation printanière?

Vous noterez que les mêmes jardineries qui nous vendent de l’ail à la bonne saison (fin d’été et l’automne) nous vendent aussi l’ail à la mauvaise saison, soit au printemps. Lisez Ne plantez pas l’ail au printemps pour savoir pourquoi c’est rarement une bonne idée.

Et l’ail des bois? 

L’ail des bois n’est pas un ail véritable. Photo: foragingpittsburgh.com

Notez que l’ail des bois (Allium tricoccum), bien connu dans l’est du Canada, n’est pas un ail véritable, mais une plante indigène du même genre (Allium, de la famille des Liliacées). Comme il est difficile à cultiver, on le récolte surtout à l’état sauvage. Malheureusement, il est en voie de disparition dans plusieurs régions du Québec dû à une récolte excessive. 

Lisez Semences d’ail des bois pour en apprendre davantage sur la culture difficile et lente de l’ail des bois.

12 réflexions sur “C’est à l’automne qu’on plante l’ail

  1. Gilles Brunet

    On peu aussi conserver les caïeux éplucher dans un contenant de plastic au congélateur.
    Pourrait-on avoir un feuillet sur le topinambour la production et la récolte.Doit-on attendre le gel avant la récolte du topinambour?

  2. Gabriel

    Vous pouvez acheter l’ail du Québec trouvé dans plusieurs épicerie. Parfois dans la section bio. C’est de cette façon que j’ai débuté mes récoltes depuis 3 ans. Je suis rendu à environ 70 plants et assez de gousse pour manger tout l’hiver!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.