Aidez-moi à identifier cette plante

Par défaut

Cette grimpante-mystère ne semble pas fleurir très souvent.

Identification trouvée!

Finalement, ma plante mystère se trouve être deux plantes! Un aristoloche (Aristolochia spp.) qui entourait une tige de Patrinia scabiosifolia, une vivace à fleurs jaunes. Quelle espèce d’Aristolochia, je ne sais pas encore. Il faudrait sans doute attendre la floraison pour la confirmer et cette plante fleurit peu et ses fleurs sont très discrètes.

Merci à tous les lecteurs qui ont permis l’identification!

Vous ne pouvez pas le deviner en lisant ce blogue, mais je reçois une quantité de questions sur le jardinage — au moins 50 par jour! — et plusieurs contiennent des photos de plantes que l’expéditeur n’arrive pas à identifier. Et je suis généralement assez bon là-dedans, étant capable de mettre le bon nom sur une plante, même obscure… du moins, le nom de l’espèce, pas nécessairement le nom de chaque cultivar. 

Les feuilles en forme de cœur ressemblent beaucoup à celles des aristoloches, mais les fleurs prouvent le contraire.

Mais la plante illustrée dans ces photos est une exception. Je n’arrive pas à trouver son nom botanique — et sans nom botanique, bonne chance pour trouver son ou ses noms communs!

Détail de la fleur.

Ce qui vous paraîtra sûrement bizarre est que c’est ma propre plante, quelque chose que j’aurais planté il y a environ 20 ans, au moment où j’ai refait la clôture sur laquelle elle pousse, mais dont j’ai oublié le nom et même la provenance. 

Base de la tige avec système racinaire et rhizome.

J’ai longtemps présumé que c’était une aristoloche (Aristolochia spp.), car plusieurs espèces de ce genre ont des feuilles cordiformes similaires et leur floraison est très souvent discrète, donc aurait facilement pu passer inaperçue. Mais après tout ce temps, ma grimpante inconnue s’est enfin mise à fleurir… et ses fleurs, pas du tout cachées, n’ont rien de la curieuse «pipe de Hollandais» qui compose normalement la fleur des aristoloches.

Voici une brève description de l’inconnue: 

  • Grimpante volubile aux tiges et feuilles caduques;
  • Feuilles alternes cordées (en forme de cœur);
  • Grappes denses assez aplaties de minuscules fleurs jaunes à 5 pétales à l’extrémité des tiges;
  • Floraison à la fin de l’été et au début de l’automne;
  • Pas de sève laiteuse;
  • Abondance de drageons
  • Racines fibreuses, rhizome souterrain latéral;
  • Excellente résistance au froid (cultivée en zone 4b, température minimum -34 °C, depuis au moins 20 ans).

Est-ce qu’il y a quelqu’un parmi mes lecteurs qui peut me l’identifier?

Merci!

Larry
Le jardinier paresseux

41 réflexions sur “Aidez-moi à identifier cette plante

    • Elles sont très difficiles à éliminer. Je suggère de jeter la plante et de ne pas utiliser même le pot à moins de le stériliser. Nettoyez toutes les surfaces près d’où la plante était placé au cas où que des oeufs de cochenilles s’y cachent. Maintenant, achetez une autre orchidée d’une source fiable. Parfois en horticulture, mieux vaut faire table rase.

    • Elles sont très difficiles à éliminer. Je suggère de jeter la plante et de ne pas utiliser même le pot à moins de le stériliser. Nettoyez toutes les surfaces près d’où la plante était placé au cas où que des oeufs de cochenilles s’y cachent. Maintenant, achetez une autre orchidée d’une source fiable. Parfois en horticulture, mieux vaut faire table rase.

    • Lucette Valenciano

      plutôt que de jeter la plante, laissez lui une chance en la pulvérisant d’un mélange suivant : pour 1 litre d’eau , 5 cuillères à soupe de savon noir et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Vous aurez pris soin de doucher la plante avant et changez lui son substrat. Les cochenilles sont empoisonnées par le savon noir. Une fois héradiquées essuyez chaque partie de la plante avec un sopalin pour décrocher les cochenilles qui restent collées.

  1. Dominique

    Avez vous essayé avec l application PlantNet?
    Moi je ne vois pas ,les feuilles ressemblent à celles de l’aristoloche effectivement .
    Désolée de ne pouvoir vous aider !

    • Lucette Valenciano

      plutôt que de jeter la plante, laissez lui une chance en la pulvérisant d’un mélange suivant : pour 1 litre d’eau , 5 cuillères à soupe de savon noir et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Vous aurez pris soin de doucher la plante avant et changez lui son substrat. Les cochenilles sont empoisonnées par le savon noir. Une fois héradiquées essuyez chaque partie de la plante avec un sopalin pour décrocher les cochenilles qui restent collées.

  2. Cynthia

    Peut-être les graines (s’il y en a) aideront à l’identification? Tenez-nous au courant !!!
    Je profite de ce message pour vous remercier de répondre à nos questions et interrogations sur les plantes. Merci de vos conseils précieux!!

  3. Sylvain P.

    Mysteriosus hogsonii… ou Larrius mysteriosa
    Blague à part, il y a quelques espèces de Senecio volubiles… mais toutes celles que j’ai trouvées à date n’ont pas des feuilles cordées aux rebords aussi lisses… Le détail des fleurs, les graines ou fruits aideront certainement!

  4. Cynthia

    Les feuilles de votre plante mystère ressemblent beaucoup à celles de la chayotte, qui peut survivre au Québec à cause de sa racine tubéreuse, mais donne rarement des fruits. Les fleurs mâles sont en grappes, et les fleurs femelles àl’aisselle des feuilles.

  5. Je me pose une question, je ne suis pas une experte mais est-ce que ce n’est pas deux plantes différentes ? Sur la première photo on voit nettement une tige principale à fleurs jaunes entourée d’une autre qui s’enroule autour qui a les feuilles en coeur. Est-ce bien la même plante ? Ou une qui pousse dans une autre ? Bien amicalement

  6. Dave

    Polygonum cilinode, un proche parent? Les feuilles se ressemblent mais les fleurs ne sont pas disposées de la même façon. Peut-être cela pourra vous aider?

  7. Olga

    C’est bizarre. Ce n’est pas 1 avril pourtant.
    Je vois clairement une tige florale d’un autre plant, très robuste, probablement Patrinia scabiosifolia.
    Par-dessus lui s’enroule vôtre grimpeur.

    PS Je vous lis depuis plusieurs années, et j’aime beaucoup vos livres ( vieux éditions, mais encore utiles, un jour j’investirais dans les nouveaux )
    Merci pour vôtre travail, et ce blog, très utile.

    • William

      Je suis en accord avec votre observation, ça semble le pédoncule d’une Patrinia qui est souvent très long, avec un Aristolochia enroulé autour.

      Sinon, le genre Mikania, Smilax, Cynanchum ou Cissus, mais ils ont tous une différence des feuilles/fleurs de la photo.

  8. Thérèse Houde

    Peut-on imaginer que cette plante ne vient pas du Québec. Si oui, quels sont les endroits d’où vous pouvez avoir apporté des plantes. Autes provinces, Europe. Je crois que votre grimpante peut être légèrement hors zone ce qui fait que les tiges sont caduques mais que les racines résistent à l’hiver. J’ai une grimpante qui fait ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.