Un pot défaillant force la relance d’une queue d’âne

Par défaut

Une déchirure dans le panier suspendu m’a forcé à redémarrer mon sédum queue d’âne. Photo: paresseuxgardener.blog

Aucun pot n’est éternel et parfois vous n’avez pas d’autre choix que d’en remplacer un. C’est ce qui est récemment arrivé avec une de mes plantes d’intérieur, un sédum queue d’âne (Sedum morganianum) qui est suspendu dans ma serre depuis maintenant 6 ans. C’est la 4e génération d’une plante que je cultive depuis plus de 40 ans.

Au début, j’ai remarqué que le pot paraissait un peu inégal, mais je n’y ai pas prêté plus attention. Mais j’ai récemment jeté un coup d’œil sur le pot d’un angle inhabituel et j’ai vu une déchirure dans le plastique d’un côté: le poids de la plante (et c’est une plante pesante!) avait mis trop de pression sur le plastique et il commençait à céder.

Avec presque n’importe quelle autre plante, la solution aurait été assez simple. Je n’aurais eu qu’à trouver un pot intact et à rempoter soigneusement la plante. Problème résolu!

Cela ne fonctionnera toutefois pas avec la queue d’âne. Cette plante succulente est parmi les plantes d’intérieur les plus fragiles: un simple toucher fait tomber les feuilles par dizaines. C’est l’une des rares plantes que je ne déplace littéralement jamais: ma potée actuelle, préparée à partir de boutures de feuilles il y a 7 ans, est restée suspendue exactement au même endroit depuis que les tiges ont commencé à pendre il y a 6 ans.

Ma plante était très belle jusqu’à ce que le pot commence à se déchirer, mais ses longues tiges rapprochaient le plancher et il aurait de toute façon fallu que je la redémarre dans un an ou deux. Photo: paresseuxgardener.blog

Habituellement, je ne redémarre ma queue d’âne qu’après qu’elle a commencé à paraître miteuse, soit après que j’ai dû la déplacer et donc ai fait tomber beaucoup de feuilles, soit après l’avoir accidentellement brisée, comme avec un manche de balai pendant le ménage. Ou encore, après la floraison, des fleurs étoilées roses qui apparaissent à l’extrémité des tiges, car il n’est jamais aussi beau après qu’il a fleuri. Par contre, il faut plusieurs années avant que cette plante ne fleurisse. 

Mais la défaillance du pot a précipité les choses.

De feuille à plante

Bien sûr, c’est surtout à partir de feuilles détachées que la queue d’âne se reproduit dans la nature et seulement très rarement par semences. Les feuilles sont arrachées par les oiseaux, les animaux ou le vent et prennent racine dans les interstices des falaises où la plante pousse à l’état sauvage, formant de nouvelles plantes. (Il y a plus à ce sujet ici dans l’article Un mystère horticole de longue date enfin résolu, sur la découverte de la patrie d’origine de cette plante en 2008.)

Mais dans votre maison, la dernière chose que vous voudriez est une queue d’âne munie de longues tiges dénudées portant seulement çà et là quelques feuilles bleu-vert en forme de banane.

Redémarrage

Maintenant, rempoter une plante aux feuilles fragiles, mais à port vertical, est assez facile: je le fais régulièrement quand je rempote des echevérias et d’autres sedums, par exemple. Mais je ne vois pas comment on pourrait rempoter une plante comme la queue d’âne, aux tiges qui retombent en cascade et aux feuilles fragiles, sans faire d’importants dégâts.

J’aurais pu, bien sûr, tout simplement rabattre la plante actuelle sévèrement, coupant les tiges jusqu’au bord du pot, avant de la rempoter, en me débarrassant de toutes les tiges retombantes. Elle aurait alors tout simplement produit de nouvelles tiges.

Boutures de tiges prêtes à être mises en pot. Photo: http://www.joyusgarden.com

La deuxième alternative logique aurait été de prélever une vingtaine de tiges (il faut un assez grand nombre pour que le pot final paraisse bien couvert de tiges retombantes) d’environ 10 à 15 cm de long, puis de les bouturer, insérant l’extrémité coupée de chacune directement dans un nouveau panier suspendu rempli de terreau frais.

Feuilles «semées» sur la surface du terreau d’un nouveau panier suspendu. Photo: paresseuxgardener.blog

J’ai plutôt choisi la méthode la plus naturelle, imitant la mère Nature: j’ai simplement récolté une bonne poignée de feuilles et les ai laissées tomber sur le terreau frais d’un nouveau panier suspendu. Il n’est même pas nécessaire d’enfoncer l’extrémité des feuilles dans le terreau: je les ai simplement semées sur la surface du terreau et les ai laissées là où elles sont tombées. Que mère Nature s’occupe du reste!

En seulement 2 ou 3 mois, un jeune plant poussera à l’extrémité de chacune des feuilles. Photo: whydobirds, reddit.com

Dans quelques mois, de bébés queues d’âne germeront à l’extrémité arrondie de chaque feuille, là où elle était fixée à la tige à l’origine. D’ici environ un an, les bébés commenceront à déborder du pot qui sera alors prêt à suspendre. Dans environ 3 ans, le pot sera presque entièrement caché de la vue par les tiges maintenant pendantes et entièrement couvertes de feuilles. Il faudra encore un an ou deux avant que le nouveau panier suspendu ne soit aussi impressionnant que celui d’aujourd’hui, mais… je suis un homme patient.

Mon idée est de maintenir la potée d’origine encore quelque temps, idéalement jusqu’à ce que la nouvelle potée soit présentable, puis de déposer son contenu au compost et de la remplacer par la nouvelle. Évidemment, si le pot se déchire davantage, me forçant à enlever la plante mère plus tôt, que voulez-vous? Je passerais alors quelque temps sans potée suspendue de queue d’âne à admirer.

💡Un conseil du jardinier paresseux: en jardinage comme dans la vie de tous les jours, quand la vie vous donne un citron, faites-en de la limonade!

14 réflexions sur “Un pot défaillant force la relance d’une queue d’âne

  1. J’adore la photo des feuilles qui ont commencées a prendre racine !
    Malheureusement, encore une plante qui doit nécessité une bonne luminosité ….

    bon semis de queue d’ânes !

    Willy

  2. Line Bertrand

    Petite suggestion.
    Pourquoi ne pas superposer un autre pot (un dans l’autre ) en enlevant les attaches du deuxième et en les collant avec de la colle à construction.
    De cette façon vous pourrez garder votre superbe plante dans l’état actuel encore longtemps.
    Bonne chance.

  3. Christine

    Bonjour. Magnifique plante! Quel dommage de même toucher à cette plante. Essayer plutôt de mettre de ruban collant sur les endroit cassé du pot. Bien sur il faudrait se servir d’un ruban collant robuste et de préférence transparent!
    Bon courage!

  4. MiBé

    Oh oh! J’ai démarré ma bouture (une seule feuille) dans un horrible petit pot de plastique au printemps dernier … Si je comprends bien, le transfert vers un pot plus grand et plus joli est dangereusement compromis? 😭

  5. Lucie Hébert

    Bonjour, j’ai deux petites plantes « queue d’âne » (je viens d’apprendre le nom). Lorsque vous semez les petites feuilles, est-ce que vous gardez le terreau humide? J Souvent je remets les feuilles tombées autour de la plante d’origine, est-ce une bonne méthode?
    Merci pour le informations,

    • En fait, les feuilles ont produire des bébés que vous les gardiez secs ou (légèrement) humides. Tant qu’il n’y a pas de racines, l’arrosage n’est pas nécessaire. En plaçant des feuilles autour de votre plante, vous créer un effet plus dense et attrayante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.