Conseils d’entretien estival pour votre jardin de la victoire 2.0

Par défaut

Un article du National Garden Bureau écrit par C.L. Fornari de Plantrama

«Lorsque la pandémie a frappé, j’ai décidé de planter un potager.»

J’ai entendu cela de beaucoup de gens au cours des trois derniers mois et je réponds toujours la même chose: «Toutes mes félicitations! Vous avez fait un excellent choix.» Je reconnais que le stress de la crise de la COVID peut facilement avoir incité les gens à manger beaucoup de bonbons ou à regarder sans arrêt de vieilles séries télévisées, donc il est merveilleux d’entendre que beaucoup se sont sentis motivés à faire quelque chose de sain et de positif comme planter des légumes.

Si la culture de légumes est nouvelle pour vous, ou si vous êtes récemment retourné au jardinage après quelques années de pause, vous pourriez avoir besoin d’un petit rappel sur l’entretien du potager au milieu de l’été. Alors, voici quelques conseils qui permettront à vos jardins de rester productifs et d’ainsi remplir votre table des aliments les plus frais et les plus savoureux au monde.

Patty Cooksey, une infirmière aux urgences, a planté ce potager au printemps 2020. Elle dit que c’était une activité tranquille et agréable qui la détendait dans une période très stressante. Patty a également créé la charmante clôture qui l’encadre à partir de branches mortes trouvées dans la forêt.

«J’en ai trop planté!»

Au début de la saison de plantation, les jeunes légumes sont si petits et notre surface de plantation semble si grande. Pourtant, une fois que le temps se réchauffe, la plupart des plantes grandissent rapidement et alors ce potager surélevé apparemment si spacieux déborde.

Que devez-vous faire lorsque votre courge d’été recouvre les betteraves et que le chou frisé a dépassé les carottes?

Il est possible de donner un port plus vertical à beaucoup de légumes, alors commencez par cela. Tuteurez le chou frisé, le brocoli, les aubergines et les poivrons qui penchent et étouffent les cultures voisines. Si votre courge d’été est près de la marge du potager surélevé, laissez-la déborder sur l’allée. Et si certaines de vos plantes sont trop proches les unes des autres, éclaircissez-les en arrachant ou en coupant une sur deux pour donner plus d’espace aux cultures restantes. N’oubliez pas que la laitue, le chou frisé, la bette à carde et les autres légumes-feuilles et légumes-racines que vous éclaircissez sont tous comestibles, alors utilisez les plantes éclaircies dans votre cuisine, tout simplement.

«Quand mes légumes sont-ils prêts à cueillir?»

Une erreur courante des jardiniers novices est de ne pas récolter assez tôt. Il est tentant de laisser cette rangée de laitue intacte, par exemple, parce que les plantes sont si belles.

Pourtant, pour beaucoup de légumes, il faut garder à l’esprit qu’une récolte constante peut également signifier plus de nourriture pour votre table!

  • N’attendez pas la pleine maturité: coupez les plus grosses feuilles des laitues, des bettes à carde et des choux frisés et utilisez-les dans vos salades.
  • Cueillez les haricots verts et jaunes et les courges d’été tous les deux jours pour stimuler les plantes à continuer de fleurir et ainsi produire davantage.
  • Coupez les pommes de brocoli quand elles «ressemblent à du brocoli», même si elles sont plus petites que celles que vous trouvez au supermarché. (Un autre détail intéressant sur le brocoli: si vous laissez la base intacte, la plupart des plantes continueront à produire des pousses latérales de minuscules pommes tout l’été. Récoltez-les avant qu’elles ne fleurissent et vous aurez suffisamment de petits brocolis tendres pour les salades, les omelettes et les plats de pâtes jusqu’à la fin de l’automne.)
  • Enfin, une fois que vos laitues, radis et autres légumes à maturation rapide «montent en graine» (commencent à fleurir), c’est signe que leur saison de récolte est terminée. Il est temps de les arracher et d’en ressemer d’autres.
Arrosage, récolte, désherbage: voilà la base de l’entretien du potager estival.

«Que faire de toutes ces mauvaises herbes?»

Les mauvaises herbes qui semblaient si insignifiantes en juin peuvent monter en flèche et devenir des géantes en juillet. Même les jardiniers expérimentés s’en étonnent. («D’où vient cet énorme envahisseur? Il me semble qu’il n’était pas là hier!») Certaines mauvaises herbes amatrices de chaleur prospèrent également au pied de vos légumes, volant leur eau et leurs minéraux. Par conséquent, pendant votre entretien d’été, vous pourriez voir du digitaire, du galinsoga, de l’oxalide ou du pourpier tapisser le sol du potager. Malheureusement, il n’y a pas de baguette magique pour faire disparaître les mauvaises herbes. Il faut tout simplement les arracher.

Je recommande fortement la technique de désherbage «tasse de café en main» (ou «verre de vin en main», si cela est votre préférence). Sortez le matin ou le soir, votre boisson de choix à la main, et arrachez quelques mauvaises herbes. Il n’y a pas de presse: arrêtez-vous occasionnellement pour prendre une gorgée et juste pour profiter de la journée. Une fois votre boisson terminée, arrêtez-vous: vous en avez assez fait pour la journée. Après tout, les mauvaises herbes seront encore là demain et vous pourrez alors sortir avec votre boisson encore une fois et en faire un petit peu plus. (Inutile de dire que si vous vivez dans une région aux étés torrides, le petit matin est le meilleur moment pour lutter contre les mauvaises herbes.) Si vous n’en faites pas trop à la fois, le désherbage deviendra non pas une tâche insurmontable, mais presque une détente. Sans farce! Et pourtant, même avec cette méthode de désherbage presque zen, vous prendrez quand même le contrôle sur les mauvaises herbes!

Notez aussi que plusieurs mauvaises herbes de votre potager sont comestibles (amarante, chénopode, pissenlit, pourpier et beaucoup d’autres). Donc, parfois désherber et récolter se confondent!

De plus, l’utilisation d’un paillis réduit sérieusement le développement de la majorité de mauvaises herbes et rend alors l’entretien d’été beaucoup plus facile! Il n’est pas trop tard pour couvrir le sol nu de quelques centimètres de feuilles hachées, de paille ou d’autres matières organiques.

Section de potager clôturée pour empêcher les lapins de pénétrer. Ils semblent préférer les haricots verts, le chou frisé et le brocoli, donc ce sont ceux-ci qui reçoivent cette protection spéciale. Notez que la clôture sert aussi de tuteur pour les pois mange-tout et les concombres.

«Comment bien arroser en été?»

Au début, immédiatement après le semis et le repiquage de vos légumes, il était de facile de les arroser avec un simple pistolet d’arrosage. Avec leurs racines encore très courtes, un rapide «arrosage de surface» suffisait. Il y a même de fortes chances que vous ayez trouvé ce petit rituel bien agréable. Mais dans la chaleur de l’été, l’arrosage manuel est rarement suffisant. 

Tout d’abord, les jardiniers perdent patience bien avant que les plantes ne soient bien arrosées et pourtant, il faut vraiment humidifier le sol en profondeur maintenant que les racines des légumes sont longues et profondes. 

Deuxièmement, c’est la nature humaine de viser la base de la tige en arrosant, en ignorant que c’est dans le sol environnant que les racines poussent le plus activement. 

Si les ordonnances locales permettent d’arroser avec un boyau suintant, que l’on peut alors laisser couler pendant environ 45 minutes à 1 heure, ou un arroseur, un peu moins efficace, mais quand même mieux qu’un arrosage manuel, préférez ces outils, car ils permettent d’arroser profondément. Pourtant, vous n’utiliserez pas plus d’eau ce faisant car, quand vous arrosez en profondeur, il faut répéter les arrosages beaucoup moins souvent.

«J’ai récolté mes radis et ma laitue et pourtant, ce n’est que le milieu de l’été. Puis-je cultiver autre chose dans cet espace vide?»

Bien sûr! C’est même ce qu’il faut faire! Sauf dans les régions aux étés très courts, il est encore temps de semer des graines de carotte, de chou frisé, de roquette, de laitue, de pak-choï et de bette à carde dans les espaces dégagés par les premières récoltes. Ce sont toutes des cultures qui prospéreront même lorsque les températures se refroidiront à l’automne, alors n’hésitez pas à semer quelque chose de nouveau.


Entretenir un jardin de la victoire 2.0 en plein été est vraiment facile quand vous savez comment faire!

6 réflexions sur “Conseils d’entretien estival pour votre jardin de la victoire 2.0

  1. Quoi faire avec des hybiscus qui ne fleurissent pas je leur met de l’angrais fumier de poule, des algues etc. Je rente ça à l’autom Et il fleurissent à l’intérieur et ils sont remplis de petites bébêtes noir fine et beaucoup en plus. Merci Jea

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.