Les 5 utilisations les plus courantes de l’eau de pluie dans l’irrigation des terrains

Par défaut

Baril de récupération de pluie à la Maison solaire écologique de Montréal. Photo: Benoït Rochon, Wikimedia Commons

Par Emily Bartels

Avec la rareté croissante de l’eau dans certaines parties du monde, les agriculteurs et les propriétaires ont développé de nouvelles techniques pour récolter l’eau de pluie pour l’irrigation. La récupération de l’eau de pluie n’est toutefois pas un nouveau concept, car les gens collectent l’eau de pluie depuis des milliers d’années.

La collecte de l’eau de pluie par n’importe quelle méthode aide les agriculteurs et les propriétaires à l’utiliser pour l’irrigation lorsque les eaux souterraines se raréfient. Avec l’industrialisation et le réchauffement de la planète, les sources naturelles d’eau tendent à s’assécher et les rivières deviennent polluées, ce qui rend l’eau rare ou impropre à l’irrigation.

L’eau de pluie est une source d’eau pure et naturelle. Par conséquent, la récupération de l’eau de pluie pour l’irrigation peut devenir essentielle. Elle est particulièrement utile dans les endroits qui connaissent une pénurie d’eau chronique. 

Évidemment, l’eau de pluie peut servir pour plus que l’irrigation. On peut l’employer pour diverses utilisations domestiques (évacuation des toilettes, lavage des vêtements, lavage des autos, etc.), pour l’usage industriel et même pour boire après un traitement de purification. Mais cela n’est pas notre sujet. Explorons ici les façons d’utiliser l’eau de pluie dans l’irrigation de nos terrains.

Barils de récupération

Barils de récupération d’eau de pluie. Photo: Flickr

Cette méthode est la plus courante, la mieux connue et la plus facile à pratiquer. Elle nécessite tout simplement l’installation d’un réservoir (baril ou autre) sous la descente de gouttière pour recueillir l’eau de pluie. Les utilisateurs peuvent utiliser à cette fin un baril neuf ou recyclé.

Avantages:

  • Facile à appliquer à n’importe quel lieu de résidence.
  • Les barils sont facilement disponibles dans tout magasin de rénovation.
  • Les barils n’occupent pas beaucoup de place. Ils peuvent donc servir dans presque n’importe quel emplacement.

Inconvénients

  • La capacité d’un baril typique n’est généralement que de 225 à 450 litres, ce qui est insuffisant pour arroser de vastes surfaces.
  • En raison de la capacité limitée, vous pourriez avoir besoin d’un grand nombre de barils.

Système sec

Dans un système sec, l’eau se vide directement dans le réservoir. Ill.: blog.enduraplas.com

Cette méthode est un type de configuration de baril de pluie, mais impliquant plus de volume de stockage. Essentiellement, la ligne de collecte se vide directement dans le haut d’un grand réservoir. On appelle cette méthode un système sec, car le tuyau se vide de son eau après chaque pluie et est donc sec.

Avantages:

  • On peut stocker de grandes quantités d’eau de pluie.
  • Idéal pour les climats où les pluies arrivent sous forme de grosses tempêtes.
  • Moins cher à installer qu’un système humide.
  • Système moins compliqué qu’un système humide, donc plus facile à entretenir.

Inconvénients

  • Le réservoir de stockage doit être situé à côté de votre maison.

Système humide

Dans un système humide, l’eau passe par un tuyau souterrain. Ill.: blog.enduraplas.com

Cette méthode implique des tuyaux de collecte souterrains qui relient plusieurs descentes pluviales. L’eau de pluie remplit le tuyau souterrain et monte dans le tuyau vertical du réservoir grâce à la pression créée par la colonne d’eau. Évidemment, les tuyaux de collecte souterrains et hors sol doivent avoir des connexions étanches. L’entrée du réservoir doit être installée à une hauteur inférieure à la gouttière la plus basse, sinon il n’y aura pas assez de pression pour remplir le réservoir.

On le dit «humide» puisque le tuyau souterrain demeure rempli d’eau après la pluie.

Avantages:

  • Un système humide peut recueillir l’eau de pluie de toute la surface de collection.
  • Possibilité de collecter à partir de plusieurs canaux et descentes pluviales.
  • Le réservoir peut être situé loin de votre domicile.

Inconvénients

  • Plus cher à installer en raison des tuyaux souterrains.
  • La gouttière doit nécessairement être plus haute que l’entrée du réservoir, sinon l’eau ne s’y rendra pas.

Utilisations horticoles des eaux pluviales

L’eau de pluie peut être utilisée pour l’irrigation des cultures, des jardins, des fermes et des pelouses. Ce sont les utilisations les plus courantes de l’eau de pluie dans l’irrigation des aménagements paysagers. 

Irrigation de la pelouse

Irrigation de la pelouse. Photo: Photo: Pikist

On trouve des pelouses autour des maisons et des complexes commerciaux ainsi que dans les parcs et les centres de villégiature. Bien sûr qu’on peut utiliser l’eau de pluie pour les irriguer. Il est particulièrement utile de le faire lorsque la source d’eau souterraine est limitée et que, par conséquent, il n’y en a pas assez pour l’irrigation régulière des surfaces gazonnées. Typiquement, on récolte l’eau de pluie dans un grand réservoir pendant les périodes de pluie et on l’utilise pour arroser les pelouses pendant les périodes de sécheresse. Les systèmes d’irrigation sont les meilleurs pour l’irrigation des pelouses, car ils consomment moins d’eau que l’utilisation d’arroseurs.

Irrigation des jardins

Les propriétaires et les paysagistes utilisent également l’eau de pluie pour arroser les légumes, fleurs et arbustes de leurs jardins. L’utilisation de l’eau de pluie est particulièrement utile pour l’irrigation des jardins si vous installez un système d’irrigation qui arrose efficacement tout en consommant de faibles quantités d’eau, comme un système goutte à goutte. 

Irrigation des cultures

Étang d’irrigation. Photo: Wikimedia

Ce sont les cultures (céréales, cultures maraîchères, vergers, etc.) qui ont le plus important besoin d’irrigation, car elles couvrent de vastes surfaces. Dans les endroits où les ressources en eau sont rares, l’eau de pluie récupérée peut devenir une véritable aubaine pour les agriculteurs. Cependant, comme ces cultures nécessitent de grandes quantités d’eau, les agriculteurs devront stocker l’eau de pluie dans de grands étangs ou d’énormes réservoirs afin de pouvoir l’utiliser pour l’irrigation de leurs champs plus tard.

Au début, tout cela peut paraître coûteux pour les petits agriculteurs, car il faut investir dans un système de récolte de la pluie et aussi dans un système d’irrigation, mais plus tard, cela fera économiser beaucoup d’argent et aidera à améliorer les rendements des cultures.

Compostage

L’eau est nécessaire pour une bonne décomposition dans le tas de compost. Souvent, les gens commencent un tas de compost, puis oublient de l’arroser quand il s’assèche, ce qui conduit à une décomposition sérieusement réduite. Beaucoup d’experts du compostage considèrent l’eau de pluie supérieure à l’eau traitée (eau de robinet) pour les fins de compostage.

Rinçage des légumes

On peut faire un rinçage préliminaire des légumes au jardin pour enlever les pires saletés, mais il ne faut pas voir l’eau de pluie comme étant parfaitement propre. Divers microbes peuvent se développer dans un baril de récupération d’eau. Donc, il serait important de rincer de nouveau les légumes avec une eau propre avant la consommation.

Conservation de l’eau

Certes, la récupération de l’eau de pluie peut aider à conserver l’eau dans les zones où le niveau des eaux souterraines est négligeable ou trop bas pour être pompé, mais il ne faut pas se limiter à ces cas extrêmes. La conservation de l’eau est valable en toute situation. Moins les humains se serviront de l’eau du robinet, mieux l’environnement se portera. Chaque jardinier peut collaborer en récupérant et en réutilisant l’eau de pluie plutôt que l’eau municipale lorsque cela est possible.

Mot de la fin

La pluie est la principale source d’eau douce sur terre. Elle est bonne pour l’irrigation, l’utilisation domestique et de nombreuses autres utilisations. Certains pays utilisent aussi l’eau de pluie pour la consommation humaine après l’avoir traitée avec diverses méthodes de purification. Les plantes, les cultures, les arbustes et les arbres poussent mieux avec l’eau de pluie qu’avec l’eau du robinet, car l’eau de pluie contient tous les minéraux naturels nécessaires à leur croissance. Cependant, les utilisateurs doivent investir dans un système de récupération des eaux de pluie et des équipements d’irrigation à faible consommation pour utiliser au mieux cette ressource.

Auteur: Emily Bartels est rédactrice de contenu à The Irrigation Shop en Australie. Elle aime écrire sur divers sujets principalement liés à l’amélioration de l’habitat, au jardinage, à la technologie et aux gadgets.

Article traduit de l’anglais avec la permission de l’auteure.

11 réflexions sur “Les 5 utilisations les plus courantes de l’eau de pluie dans l’irrigation des terrains

  1. Carole Mainville

    Lors d’une formation en compostage, on nous a dit qu’au Québec, il n’était pas nécessaire d’arroser le compost. Qu’en pensez-vous?

  2. Henriette Jetten

    En fait, l’une des raisons pour récupérer l’eau de pluie devrait être la protection des eaux souterraines, autant en milieu urbain que rural. Et même dans les situations où l’on a accès à toute l’eau « potable » nécessaire. Il faut réduire la pression sur les eaux souterraines. Ces dernières ne sont pas éternelles, leur renouvellement est compromis par la réduction des précipitations (pluie, neige) et par la forme des précipitations (par exemple l’eau des fortes pluies reste en surface, s’écoule rapidement vers les cours d’eau et ne vient pas alimenter les eaux souterraines). La récupération de l’eau de pluie (et les jardins de pluie aussi) permet de libérer graduellement l’eau afin qu’elle pénètre le sol et qu’elle soit restituée aux eaux souterraines.

  3. Stéphanie

    Merci pour l’article, ce qui n’est pas expliqué par contre, c’est comment utilisé l’eau une fois dans le baril. J’ai eu la surprise d’y connecter mon boyau d’arrosage avec mon pistolet et rien n’y sortait car il n’y a pas assez de pression. Donc ma seule façon, pour l’instant, est de remplir une arrosoir à mains, un peu long comme technique malheureusement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.