Vivace de l’année 2020: l’aralie dorée ‘Sun King’

Par défaut

Aralie dorée ‘Sun King’. Photo: terranovanurseries.com

Elle est grande, audacieuse et brillamment colorée… et elle est maintenant la vivace de l’année 2020, choisie par la Perennial Plant Association: l’Aralia cordata ‘Sun King’, surnommé aralie dorée.

J’ai vu cette plante pour la première fois en 2011 et je l’ai immédiatement convoitée, mais elle n’était pas encore disponible localement. Puis, en 2012, cette variété dorée de l’aralie cordiforme (A. cordata) a remporté un prix «plante exceptionnelle» de l’Union internationale des plantes vivaces, ce qui la rendait d’autant plus désirable, car cette dernière ne décerne pas de telles récompenses aux plantes faiblardes, mais pas encore de chance: elle était introuvable dans mon coin.

Quand j’ai enfin mis la main sur un spécimen en 2014, j’en savais déjà assez pour ne pas tenir compte des dimensions données sur l’étiquette: 90 cm de haut et de large. Quel non-sens! L’aralie dorée atteint déjà ces dimensions dès la première année et continue de grandir par la suite. Votre plante mesurera probablement 1,5 m à 2 m de hauteur et presque autant de diamètre après 4 ou 5 ans, même jusqu’à 2,75 m de hauteur et 2 m de diamètre si vous la cultivez à l’ombre partielle et dans un sol riche et uniformément humide.

Bien qu’elle ressemble à un gros arbuste, cette aralie est une véritable vivace, une plante herbacée sans tiges ligneuses. Son feuillage meurt au sol à l’automne et toute la plante renaît du sol au printemps.

Les feuilles sont composées. Photo: terranovanurseries.com

Et c’est une plante magnifique! Les énormes feuilles composées à pétioles rougeâtres sont deux à trois fois pennées, chaque foliole ovale étant en forme de cœur à la base (c’est le sens de cordata). La foliole est légèrement dentée… et d’une couleur chartreuse saisissante au début de la saison, passant à un beau vert lime à la fin de l’été. (Dans trop d’ombre, elle deviendra entièrement vert moyen.)

Les fleurs sont intéressantes sans être saisissantes. Photo: sunlightgardens.com

La plante fleurit assez facilement à la fin de l’été avec de grandes panicules d’ombelles rondes au sommet de la plante. Les fleurs individuelles sont blanches, mais soutenues par un ovaire vert clair, elles apparaissent donc plus vert lime que blanches. Compte tenu du feuillage jaune brillant juste en dessous, les fleurs ont assez peu d’impact, bien que, à voir les abeilles bourdonner tout autour, elles sont assurément riches en nectar.

Les fruits ajoutent plus d’attraits que les fleurs. Photo: Photo: sunlightgardens.com

À mesure que l’automne avance, les fleurs sont remplacées par de petites baies noires que les oiseaux adorent et qui sont visuellement beaucoup plus intéressantes que les fleurs. Les baies ne sont pas toxiques pour les humains, mais elles ne sont pas non plus considérées comme comestibles.

Les jeunes pétioles, par contre, sont comestibles et sont consommés comme légume blanchi ou mariné dans ses pays d’origine: le Japon, la Corée et la Chine. On l’appelle udo en japonais alors qu’un des noms communs coréens peut se traduire par «asperge de montagne», vous donnant une idée de son utilisation. Cela dit, je ne pense pas que la plupart des jardiniers ont l’intention de manger leur aralie dorée: elle est bien trop jolie pour ça!

Comment cultiver votre propre aralie ‘Sun King’

Aralie dorée ‘Sun King’. Photo: terranovanurseries.com

Cette plante est considérée comme une plante vivace robuste et sans complication, mais à mon grand regret, je dois avouer que j’ai réussi à la tuer deux fois! Je voulais vraiment la placer dans un endroit profondément ombragé de ma cour où son feuillage doré aurait créé un extraordinaire effet de balise jaune lumineux, mais de toute évidence l’affirmation de l’étiquette selon laquelle elle est adaptée à l’ombre est un peu surfaite. Les deux fois, la plante est devenue rapidement verte, puis n’a jamais repoussé au printemps suivant. Par contre, quand je l’ai placée dans un endroit mi-ombragé, avec une bonne dose de soleil matinal, elle a beaucoup mieux réussi. D’ailleurs, elle est devenue si grosse qu’elle est presque trop encombrante et il va falloir que je pense à la transférer ailleurs. 

Je continue à lire de cette plante qu’elle n’est pas adaptée au soleil, mais cela, c’est probablement dans des climats plus chauds et plus secs que le mien. Je la vois en plein soleil dans ma ville (Québec) et la plante semble parfaitement heureuse. C’est sans doute une de ces plantes qui préfère l’ombre dans le sud et le soleil dans le nord. La mi-ombre semble toutefois lui plaire partout.

L’aralie ‘Sun King’ semble aimer un sol riche et uniformément humide et acide, neutre ou légèrement alcalin. Une fois établie, elle peut tolérer la sécheresse, mais elle a alors tendance à faner et à perdre son attrait. Elle aura besoin d’un sol profond, compte tenu de son système racinaire massif.

En ce qui concerne sa résistance au froid, mes lecteurs européens n’auront pas de difficulté, car elle s’y adapte partout sauf dans la zone alpine, mais mes lecteurs canadiens doivent faire un peu plus attention. L’étiquette américaine donne les zones de rusticité USDA 3 à 9, ce qui correspondrait aux zones de rusticité 4 à 9 au Canada. Mais les pépiniéristes canadiens ont, comme toujours, utilisé les zones américaines sur leurs étiquette, car c’est plus payant de leurrer leurs clients avec des promesses exagérées de rusticité que de dire la vérité. Pour quelle raison ils ne veulent pas aider leurs clients à bien choisir des plantes adaptées à leurs conditions, je ne le comprends pas, mais si vous vivez à Chicoutimi ou à Labelle (zone AgCan 3), vous risquez de perdre cette plante qui est déjà à la limite en zone 4. Vous aurez été averti!

L’aralie ‘Sun King’ est très attrayante en pot. Photo: Perennial Plant Association

Notez que cette plante est très jolie en pot aussi, où ses dimensions tendent toutefois à rester plus modestes (90 cm × 90 cm environ), mais qu’une bonne protection hivernale sera nécessaire partout au Canada si vous la cultivez ainsi.

Sachez que l’aralie ‘Sun King’ est un peu lente à se réveiller au printemps… et c’est probablement une bonne chose, car elle peut être endommagée par des gelées tardives. Chez moi, à Québec, il n’y a aucun signe de vie avant juin, mais un mois plus tard, elle est déjà plus grande que moi.

On dit que les cerfs évitent l’aralie cordiforme et je suppose que d’autres animaux qui grignotent nos plantes, comme les lapins et les marmottes, en ressentiraient autant de dédain. Il paraît que les premières feuilles du printemps sont parfois un peu mâchouillées par les limaces, mais que ces dommages cessent quand les feuilles s’endurcissent. Chez moi, les limaces n’ont causé aucun dommage, mais alors, depuis que j’ai banni de mon terrain les plantes qu’elles aiment le plus, j’ai très, très peu de limaces. L’aralie dorée ne semble pas avoir d’autres problèmes notables d’insecte ni de maladie.

Tige presque menaçante de l’aralie épineuse (A. spinosa), une proche parente de l’aralie ‘Sun King’ Photo: gobotany.nativeplanttrust.org

Étant donné que ses parentes ligneuses, soit l’aralie épineuse (A. spinosa) et l’angélique du Japon (A. elata), sont incroyablement épineuses et prolifèrent abondamment par drageons, il est bon de souligner que l’aralie cordiforme ‘Sun King’ est totalement dépourvue d’épines et ne semble pas drageonner du tout. Elle ne ressème pas non plus ou très peu.

Si vous voulez multiplier cette plante, essayez la division ou bouturez des tiges. Les semis ne sont pas fidèles au type et donneront des plantes à feuillage vert.

Vous cultivez peut-être déjà cette grande vivace — tant de gens l’ont essayée, car elle est offerte partout! — mais sinon, c’est peut-être une plante que vous devriez découvrir.

7 réflexions sur “Vivace de l’année 2020: l’aralie dorée ‘Sun King’

  1. Lucie Labelle

    Bonjour monsieur Hodgson, parlant de dimension, je viens de faire l’acquisition de 2 herbes du Japon ( hakonechloa aureola (macra) sur l’étiquette on indique que les dimensions sont de 12 pouces de haut par 12 pouces de large, mais en lisant sur la plante, je constate qu’elle peut dépasser les 24 pouces de large, a quoi dois-je me fier ?.
    Merci de vos habituels bons conseils.

  2. Jeannotte

    Bonjour,
    En effet dans une situation mi-ombragée,elle illumine la plante-bande.
    Cependant chez moi à St-Bruno,les cerfs deVirginie ont mangé toute la tête au printemps.Heureusement elle a vite reprit son feuillage après 3 semaines.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.