Comment pailler un potager

Par défaut

Pourquoi sarclez-vous encore quand le paillis peut accomplir tout le travail? Photo: http://www.myhousedeals.com

La tradition veut qu’on laboure profondément le sol du potager au début de chaque saison et qu’on sarcle ou bine régulièrement tout l’été. Le jardinier paresseux — et aussi toute personne qui connaît la moindre chose sur la permaculture! — sait que labourer n’est pas bon pour le sol, que cela détruit sa structure, élimine une bonne partie des micro-organismes bénéfiques qui y vivent et stimule la croissance des mauvaises herbes. Aussi, ce labourage constamment répété nécessite beaucoup d’efforts! Le jardinier paresseux sait, de plus, qu’il vaut mieux maintenir un bon paillis sur le sol en tout temps (environ 5 à 10 cm), ce qui gardera le sol meuble sans devoir le labourer et préviendra la germination des mauvaises herbes tout en réduisant les besoins en arrosage.

Repiquer un plant est facile: tassez le paillis, plantez et remettez le paillis. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux

Planter les légumes qui se repiquent (tomates, piments, poireaux, etc.) dans un potager paillé est facile. Il suffit de tasser le paillis un peu pour dégager le sol, de creuser un trou de plantation, d’enterrer la motte de racines en appliquant une pincée de mycorhizes, puis de replacer le paillis. On arrose, bien sûr, pour terminer. 

Mais comment arriver à semer des légumes avec la présence constante de paillis? On sait que les graines ne peuvent pas germer quand le sol est couvert de paillis.

Là, il faut tricher un peu. Juste avant l’ensemencement, tassez le paillis sur le secteur où vous voulez faire le semis (rang, rond, trou individuel, etc.). Faites vos semis dans le sol à la profondeur indiquée sur l’étiquette ou que vous aurez trouvée dans le livre Les semis du jardinier paresseux. Arrosez bien et tenez le sol humide tant que les semis ne sont pas apparus. Ne remettez pas le paillis en place tout de suite! Les graines ne peuvent pas germer à travers un paillis!

Quand les semis sont assez grands, remettez le paillis. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les idées du jardinier paresseux: Potager

Cela laissera le sol exposé aux éléments et donc il y aura tout probablement aussi des mauvaises herbes qui germeront, mais vous n’avez pas le choix. Quand les jeunes légumes auront environ 10 à 15 cm de hauteur, donc, désherbez manuellement pour éliminer les mauvaises herbes (heureusement, il s’agit de jeunes semis de mauvaises herbes, encore faciles à arracher)… et appliquez une bonne couche de paillis à travers les nouveaux légumes pour qu’elles ne reviennent pas!

D’accord, c’est plus de travail que vous n’avez l’habitude de faire en tant que jardinier paresseux… mais que ne ferait-t-on pas pour avoir de beaux légumes?

Votre potager est-il encore à découvert?

Votre potager est actuellement en pleine croissance et vous n’avez pas mis de paillis en place? Eh bien, il n’est jamais trop tard pour bien faire! 

Éliminez d’abord les mauvaises herbes qui y poussent, quitte à le faire en sarclant le jardin pour une toute dernière fois. Il faut vraiment les supprimer avant la pose du paillis, car un paillis prévient la germination des graines de mauvaises herbes, mais les plantes indésirables déjà présentes, surtout celles à rhizomes traçants, comme le chiendent, le liseron et la prèle, vont tout simplement se frayer un chemin vers la lumière en passant à travers le paillis.

On peut appliquer du paillis (ici, de la paille) même sur les plantes déjà établies. Photo: http://www.dripworks.com

Quand votre désherbage est fait, paillez à travers les plants, tout simplement!

Quel paillis devriez-vous appliquer? Je préfère les feuilles d’automne déchiquetées (qui ont l’avantage d’être gratuites), mais le bois raméal fragmenté, le compost, les écailles de sarrasin, le paillis de cacao et les rognures de gazon (mélangés avec un autre matériel, sinon elles deviennent trop compactes) font d’excellents paillis pour le potager, car ils sont à la fois légers et enrichissent le sol.

D’autres paillis sont peut-être moins riches (donc, il est important de les assortir avec des applications d’engrais), mais accomplissent le travail principal d’un paillis, soit maintenir le sol plus humide tout en empêchant la germination des graines de mauvaises herbes: paillis forestier, tourbe horticole, paille (il faut en mettre plus épais: au moins 15 cm), papier journal déchiqueté, sciure de bois dur, etc.

Évitez toutefois les paillis de conifère (notamment le célèbre paillis de cèdre), car il se décompose très lentement et finit alors par se mélanger à la terre lors des travaux de jardinage, ce qui empêche les jeunes légumes de bien s’enraciner.

N.D.L.R. Billet originalement publié le 17 juin 2015

37 réflexions sur “Comment pailler un potager

  1. Céline

    J’aimerais bien utiliser les feuilles mortes mais comme mes érables sont souvent affectés par la tache du goudron je m’en débarrasse. Ai-je raison de le faire?

  2. Line Bertrand

    Il y a quelques années (2 ou 3 ans) j’ai agrandi ma plate-bande. J’y ai mis du pallis. J’avais aussi mis du papier journal en dessous. Depuis ce temps au printemps je dois ( comme je
    dis en farce) épiler ma plate-bande. C’est à dire enlever tous les samares d’érables de ma voisine qui ont germés. Je veux être paresseuse à l’automne ne pas ramasser toutes les feuilles mais je n’ai pas le choix. Est-ce que les samares germes à travers le paillis ou ce sont les nouveaux qui tombent à chaque automne.

    Les écureuils viennent cacher leur provisions dans le sol meuble de mon potager. Est-ce que les glands germeront quand même si je mets du paillis de paille dans mon potager. J’en arrache au moins une 10n à tous les deux jours.

    Je n’ose par mettre les feuilles d’automne car il y aura des samares à travers.

    Je sais que c’est le cycle de la nature.

    • Déchiquetez les feuilles pour détruire les samares. Et oui, les glands de chène plantés par les écureuils peuvent traverser un paillis. Les paillis préviennent la germination des graines de mauvaises herbes, mais certains arbres (érables, tilleuls, chênes, noyers, etc.) ont la capacité de traverser un paillis.

  3. Marie

    Est-ce qu’on a déjà mesuré de combien de degrés le sol est plus froid sous un paillis? En région nordique, est-ce que le paillis peut retarder la croissance en maintenant le sol plus froid? Merci.

    • Vous trouverez facilement des études sur le sujet, mais tout est très sujet aux conditions locales, donc leur valeur est limitée.. Habituellement, au Québec, la présence paillis retarde la croissance des plantes de 3 jours à jusqu’à une semaine et peut alors aider à prévenir les dégâts causés par un gel tardif sur les semis germant trop tôt. L’été, la fraîcheur aide la croissance des racines et réduit l’évaporation. À l’automne, bien sûr, c’est le contraire: le sol reste chaud plus longtemps.

  4. Guylaine Dugas

    Comme j’ai beaucoup de pins sur mon terrain, je pensais utiliser leurs aiguilles comme paillis. Ça peut aider ou c’est plutôt nuisible ? Merci

  5. nanemonarque

    Notre jardin a été laissé à l’abandon pendant 3 ans. Je vis en forêt et pousses d’arbres et les « mauvaises herbes » à racines traçantes y étaient déjà très envahissantes, même avec plusieurs pouces de paille. Dois-je tout repartir à zéro? Que dois-je faire pour obtenir un jardin en santé et éviter de devoir détruire la structure du sol par la suite?

      • nanemonarque

        Oui, nous avons déjà utilisé une dizaine de couches de papier journal après avoir désherbé manuellement. Les mauvaises herbes ont repris rapidement le dessus…
        Merci de votre réponse.

      • nanemonarque

        C’est ce que nous avons fait les 3 dernières années de façon très limitée, mais j’espérais pouvoir maximiser mon potager et le faire directement au sol. J’ai réussi à me faire une plate-bande de fines herbes sur un autre site plus près de la maison. Elle tient le coup pour l’instant. Peut-être que mon jardin est trop près du boisé?

        En tout cas, je vous remercie infiniment pour tous les merveilleux livres et articles que vous publiez! C’est bien écrit, très intéressant, simple et à la portée de tous. En plus, je considère que votre vision du jardinage est plus respectueuse de la nature.

        Merci! 😊

  6. Adeline

    Sous la paille je mets des feuilles de fougères (j’habite en Bretagne) et des feuilles d’orties, elles sont réputées anti insectes et lutte contre certaines maladies comme les maladies cryptogamiques, en tout cas mon grand père en mettait dans la litière des animaux contre les puces. Ce lit de feuilles de fougères et feuilles d’orties, mes tomates et mes cucurbitacées, elles adorent….. D’ailleurs ici en Bretagne nous avons un fabricant bio de purin et décoction de plantes pour le jardin qui fait des produits très efficaces. purindortie-bretagne.com
    Merci pour vos excellents articles j’adore le style paresseux !

  7. Maude Laflamme

    Cette façon de faire m’intéresse beaucoup, parce que je passe beaucoup de temps à désherber mon potager l’été.

    Par contre, j’ai l’habitude d’ajouter du compost et de l’engrais à la terre tous les printemps. Je vide les sacs et je mélange le tout à la fourche. Comment y arriver, s’il y a du paillis partout?

    Merci!

  8. Caroline A

    Bonsoir,

    J’aime la méthode paillis paresseux, mais pour ma part, c’est le festival de la limace dans mon potager et ma serre depuis que j’en ai ajouté, et elles s’en donnent à coeur joie la nuit venue dans toutes mes belles plantules. J’ai lu des tonnes de conseils contre les limaces, mais aucune ne me semble paresseuse. J’ai été contrainte de retirer le paillis pour réduire le nombre de leurs cachettes et les repérer facilement. Vous avez une solution?

    • Évitez les plantes sérieusement atteintes jusqu’à ce que la population de limaces baisse. Avec un paillis, les limaces peuvent augmenter au début, mais les ennemis s’y installent et les éliminent en très bonne partie.

  9. Maud

    Bonjour,

    J’ai récemment construit ma jardinière sur ma terrasse (60cm x 130cm) après avoir vu votre conférence sur le site espace pour la vie. Je me demandais s’il était nécessaire de pailler ma jardinière ou non? Si oui quel paillis me conseillez-vous?
    Autre question: y a-t-il un paillis particulier qui peut aider contre les écureuils à tout hasard? Ils s’amusent à creuser la terre, j’ai mis du piment de cayenne mais cela n’a pas l’air si efficace que ça et j’aimerai éviter le grillage
    Merci beaucoup!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.