Petits vers dans les feuilles de bouleau

Par défaut

Dommages à une feuille de bouleau causés par des mineuses. Photo: http://www.peninsulaclarion.com

Question: Mon bouleau est envahi de petits vers qui s’infiltrent dans la feuille. Que faire pour les prévenir?

Liette Dionne

Réponse: Ce sont des mineuses. Il en existe plusieurs espèces dont les plus courantes sont la petite mineuse du bouleau (Fenusa pusilla) et la tenthrède-mineuse de Thomson (Profenusa thomsoni), les deux d’origine européenne, mais maintenant bien établies en Amérique du Nord aussi. 

Mineuse adulte. Photo: extension.unh.edu

Il s’agit de mouches à scie (tenthrèdes), soit de très petits insectes de couleur noire, discrets et rarement remarqués. Malgré une similitude avec les vraies mouches, ce sont des hyménoptères, donc de plus proches parents des abeilles et des fourmis que des mouches (diptères).

En ouvrant la feuille, on peut distinguer les larves et leur excréments. Photo: http://www.exoticpests.gc.ca

La femelle pond des œufs sous ou dans la feuille et la larve y pénètre, grugeant des tissus de l’intérieur de la feuille. Au début, les dommages sont peu visibles: de petites zones vert pâle ou grises qu’on ne remarque que de près. Si on tient la feuille devant une source lumineuse à ce stade, on peut voir la larve, comme une petite chenille blanche ou translucide, à l’intérieur avec des excréments noirs. Plus tard, après que la larve ait quitté la feuille, les marques brunissent et deviennent alors plus évidentes. Il peut y avoir plus d’une larve par feuille, qui peut alors brunir complètement. En général, l’arbre paraît quand même vert, mais dans les cas extrêmes, il peut brunir complètement.

Les larves tombent au sol après quelques semaines et deviennent chrysalides. Il y a habituellement une ou deux générations par année, selon l’espèce, celle du printemps étant de loin la plus sévère. Chez la petite mineuse du bouleau, il y a parfois une troisième génération à l’automne, encore moins sévère, dans les régions au climat doux. Les chrysalides de la dernière génération hivernent dans le sol, devenant adultes au printemps pour commencer une nouvelle génération. Tous les adultes sont femelles, car les mineuses font de la parthénogenèse (reproduction sans fécondation).

Guêpe parasite. Photo: James K. Lindsey

Les dégâts sont essentiellement esthétiques, car l’infestation est rarement assez sévère pour nuire à la santé de l’arbre. Des prédateurs (des minuscules guêpes parasites) s’attaquent aux mineuses, pondant leurs œufs dans les larves, et réussissent souvent à réduire la population de mineuses. Leur nombre semble en nette augmentation et la sévérité des infestations de mineuses baisse proportionnellement.

Contrôle

Rarement voit-on des arbres aussi sévèrement atteints. Souvent, les dommages sont plutôt discrèts. Photo: http://www.exoticpests.gc.ca

Le contrôle des mineuses est difficile, car la larve, vivant à l’intérieur de la feuille, est à l’abri des pesticides vaporisés. Autrefois, avant que son utilisation soit bannie dans la plupart des régions, un insecticide systémique appelé Cygon, qui pénétrait dans les tissus de l’arbre, rendant tout l’arbre toxique, était utilisé pour le contrôle des mineuses. Il n’y a pas d’équivalent biologique. 

Reste qu’il est possible d’injecter un produit à base de neem, comme le TreeAzin, dans l’arbre, mais le prix de ce traitement peut paraître excessif, surtout quand l’arbre se porte très bien malgré quelques feuilles brunies.

Il est aussi possible d’arracher les feuilles atteintes une par une, mais c’est une tache énorme (pas pour un jardinier paresseux!) qui peut affaiblir sérieusement l’arbre.

Prévention

Le bouleau noir (B. nigra) est résistant aux mineuses. Photo: http://www.kb.jniplants.com

La meilleure façon de prévenir les mineuses du bouleau est de choisir une espèce qui résiste à l’insecte. Ces mineuses s’attaquent surtout aux bouleaux à écorce blanche, comme le bouleau à papier (Betula papyrifera), le bouleau européen (B. pendula), le bouleau gris (B. populifolia) et le bouleau blanc japonais (B. platyphylla). Elles sont rares chez les autres bouleaux, comme le bouleau noir (B. nigra), le bouleau jaune (B. alleghaniensis) et le bouleau flexible (B. lenta).

Piège collant. Photo: http://www.urbanseedling.com

Il y a aussi la possibilité de traiter l’arbre avec une vaporisation insecticide au moment où les adultes émergent du sol au printemps. Pour savoir quand, placez des pièges collants jaunes dans l’arbre avant le débourrement et quand vous voyez de petites mouches à scie s’accumuler sur le piège, traitez avec un produit biologique comme le savon insecticide ou le pyrèthre. 

Aussi, entretenez bien votre bouleau: arrosage en période de sècheresse et avant que le sol gèle à l’automne, fertilisation périodique, application annuelle de compost et utilisation de paillis donneront un spécimen plus en forme qui résistera mieux aux mineuses.

Surtout, je vous suggère de mettre en pratique la règle des 15 pas. Avant de traiter, reculez de 15 pas: si le problème n’est pas évident à cette distance, ce n’est probablement pas un problème qu’il vaut la peine de traiter!

5 réflexions sur “Petits vers dans les feuilles de bouleau

  1. yul_brener@hotmail.com

    Bonjour. J’ai essayé avec un savon appelés savon noir Fer à Cheval (titré ) car mes tilleuls étaient atteints je crois de cet insecte, en tout cas très semblable sauf que les petit vers vert (quel diction) descendent (glissent) par des fils. Cela a porté un bon résultat mais faut répété au moins 1 fois par mois; ce savon est bio. Pensez vous que ce savon aiderait mon voisin aux prises avec ses 5 bouleaux? Je n’ose pas recommander!

    • Testez le produit sur quelques feuilles, car le savon noir est toxique à beaucoup de plantes. Pour que ce soit efficace, il faut l’appliquer quand les adultes sont présents. Rien ne sert à traiter les feuilles quand les larves ont à l’intérieur.

  2. Francine Leboeuf

    J’ai un bouleau près de la terrasse. Mes coussins sont continuellement couverts de « petites billes noires ». Quand il pleut, il y a des centaines de taches vertes sur mes meubles. Après quelques observations pendant le nettoyage, j’ai réalisé qu’il s’agissait de larves vertes qui « éclataient » car certaines conservaient leur forme sur le sol de la terrasse. D’après ce que j’ai lu, ces petites billes noires seraient les oeufs ? S’il s’agit bien de la mineuse, comment pourrais-je retrouver une terrasse propre sans avoir à couper mon arbre ?

    • Je soupçonne plutôt des chenilles et les «billes» seraient leurs excréments. Normalement, vous devriez voir des dommages aux feuilles (trous, bords mangés, etc.). Habituellement, les chenilles ne sont à l’œuvre que peu de temps. Peut-être cette année leur saison est déjà terminée.

      Je ne peux pas recommander de traitement, toutefois, sans savoir de quel insecte il s’agit.

      • Francine Leboeuf

        Merci. J’aurais dû spécifier que les feuilles avaient complètement l’apparence de celles dans l’article. Et c’est justement la similarité des feuilles qui a attiré mon attention sur celui-ci. Mais je dois dire que j’ai des dizaines de bouleaux sur mon terrain et que sous les autres arbres, ayant la même apparence, il y a des petites chenilles vert lime qui semblent descendre le long d’un fil. Rien de comparable à celui près de la terrasse toutefois.

        Encore une fois, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.