Semences d’ail des bois

Par défaut

Ail des bois. Photo: amazon.com

Question: J’aimerais savoir s’il est possible de trouver des graines ou des bulbes d’ail des bois que je pourrais faire pousser pour ma consommation personnelle dans une serre ou dans mon jardin. 

Sylvain Goulet

Réponse: L’ail des bois (Allium tricoccum) est une plante protégée au Québec et donc ni ses semences ni ses bulbes ne sont offerts à la vente dans cette province. Par contre, vous pouvez faire venir des semences d’ailleurs (la plante pousse dans l’est des États-Unis, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, entre autres). Rarement offre-t-on des bulbes de cette plante dans les catalogues horticoles.

Voici un semencier qui en offre, Everwilde Farms, mais vous en trouverez d’autres sur Internet.

Attention si vous commandez des semences chez Amazon, toutefois. Je vois beaucoup de plaintes disant que les semences expédiées ne sont pas des graines d’ail des bois (Allium tricoccum), mais tout simplement des bulbilles d’ail officinal (Allium sativum).

Comestible

L’ail des bois (ici, l’ail des bois mariné) est couramment vendu dans les marchés publics et les magasins d’aliments naturels aux États-Unis. Photo: wholefoodsmarket.com

L’ail des bois est une plante comestible fort appréciée dans son aire naturelle pour ses bulbes blancs et ses feuilles vertes au léger goût d’ail, à tel point que la récolte excessive a fait chuter sa population un peu partout. Néanmoins, la récolte, légale et illégale, continue et, à cause de sa croissance très lente, peu de populations récupèrent. La récolte d’aussi peu que 5 à 7% des plantes d’une colonie peut menacer son existence à long terme. C’est pourquoi les personnes soucieuses de l’environnement ne récoltent plus les bulbes, mais prennent seulement une feuille çà et là, ce qui est beaucoup moins dommageable. 

Au Québec, comme dans certains états américains, l’ail des bois est désormais protégé, mais, comme sa population continue de décliner, on peut se demander si la faible protection offerte (au Québec, par exemple, aucune collecte commerciale n’est permise, mais les individus peuvent récolter jusqu’à 50 bulbes par année) est suffisante. 

En replanter dans son aire naturelle est donc une excellente idée. Si seulement c’était plus facile à faire!

Une plante éphémère

Ail des bois dans son milieu naturel. Photo: http://www.nomadseed.com

L’ail des bois est ce qu’on appelle un éphémère du printemps. Dans son milieu naturel, la forêt de feuillus, son feuillage sort très tôt au printemps, à la fonte des neiges, profitant du soleil intense du début du printemps avant que le feuillage des arbres le surplombant s’accapare de toute la lumière. Tout se passe dans cette période critique de pas plus de 6 semaines où le feuillage est vert et capable de faire de la photosynthèse et alors d’entreposer des réserves dans le petit bulbe de la plante. Par la suite, le feuillage jaunit et disparaît complètement jusqu’à l’année suivante.

Fleurs d’ail des bois. Le feuillage appartient, bien sûr, à d’autres plantes de sous-bois. Photo: BlueRidgeKittles, flckr.com

Au milieu de l’été, des hampes de fleurs blanches en forme de globe émergent des bulbes matures, apparemment de nulle part, car son feuillage est alors absent, et attirent les insectes pollinisateurs.

Graines d’ail des bois. Photo: botanicallyinclined.org

Lorsque les graines noires et luisantes mûrissent en septembre, en capsules à trois partitions (le sens de tricoccum), les graines tombent au sol et ainsi une nouvelle génération d’ail des bois est initiée. Ceci dit, cependant, l’ail des bois se reproduit encore plus efficacement à partir de plantules produites à partir de rhizomes souterrains.

Ail des ours (Allium ursinum)

Confusion possible

Ne confondez pas l’ail des bois (A. tricoccum), d’origine nord-américaine, avec l’ail des ours (A. ursinum), eurasiatique, parfois aussi appelé ail sauvage ou ail des bois. L’ail des ours diffère notamment de l’ail des bois par sa floraison blanche qui s’épanouit en même temps que la feuillaison alors que l’ail des bois fleurit à nu.

Culture de l’ail des bois à partir de semences

Semences d’ail des bois. Photo: practicalselfreliance.com

Cultiver l’ail des bois par semences est tout un projet! La plante est très lente à mûrir, prenant de 7 à 10 ans avant de fleurir pour la première fois. Voici cependant comment réussir ses semences.

Semez les graines à la fin de l’été ou à l’automne dans un sous-bois de feuillus, donc à l’ombre ou à la mi-ombre. Tassez la litière forestière (couche de feuilles mortes) pour dégager une section de terre et éparpillez-y les graines. Ne les recouvrez pas de terre, mais replacez plutôt la litière. Ensuite, arrosez. Marquez bien l’emplacement. 

Semis de trois ans. Photo: http://www.nomadseed.com

La germination commencera le printemps suivant, mais la première année, le seul signe sera l’émergence d’un début de racine, donc vous ne verrez rien. C’est au deuxième printemps que la première petite feuille paraîtra, si tout va bien. Parfois, c’est seulement le troisième printemps que vous verrez des signes de vie. Il ne faut pas déranger les petits plants très fragiles.

Au cours des années suivantes, arrosez en période de sécheresse.

La croissance par la suite est lente, mais d’année en année la feuille grossira et bientôt une deuxième ou même une troisième se joindra à la première. Après 7 à 10 ans, quand certaines plantes de la nouvelle colonie fleuriront pour la première fois, vous pourrez penser faire une première petite récolte.

Pour démarrer la culture à l’intérieur

Voilà pour la méthode de dame Nature, mais vous pouvez aussi semer l’ail des bois à l’intérieur ou en serre et même accélérer sa croissance un peu, mais c’est une tâche délicate.

Placez les graines dans un sac de plastique, les mélangeant à du sable humide. Scellez le sac et placez-le au réfrigérateur pendant 60 jours pour simuler un premier hiver. Placez par la suite le sac à la température de la pièce pendant 60 jours pour simuler un printemps et encourager le début de la germination (début de formation d’une racine), puis remettez le sac encore dans le réfrigérateur pour 60 jours de réfrigération (c’est le deuxième hiver). 

Semis d’ail des bois prêts à repiquer. Photo: http://www.redrootnatives.com

Maintenant, enlevez les graines du sable et semez-les 2 ou 3 par petit pot rempli de terreau humide. Quand les feuilles émergent et atteignent environ 5 à 10 cm de hauteur, transplantez-les délicatement dans un milieu forestier, espaçant les touffes de 2 à 3 plants d’environ 10 à 15 cm, sans déranger les racines. Couvrez le sol de litière forestière et arrosez bien. Puis, patientez.

Peut-on cultiver l’ail des bois dans une serre?

Quant à la culture d’ail du semis à la maturité dans une serre (un élément de la question initiale), ce n’est pas une idée très pratique. Imaginez le coût de la culture sous verre d’une plante qui met 7 à 10 ans à mûrir! Il faut vraiment voir l’ail des bois comme une plante à cultiver en plein air.


Comme vous imaginez, la culture de l’ail des bois n’est pas pour tout le monde, mais si vous avez un milieu boisé et une bonne patience, sa culture peut être un projet très intéressant.

10 réflexions sur “Semences d’ail des bois

  1. Gilles Brunet

    Merci Larry, tu as répondu à toutes les questions que je me posait, super présentation sur l’ail des bois en espérant que les gens vont faire attention pour protéger cette plante en voie d’extinction.

  2. Éric Desfossés

    Est-ce que ce sont des plantes qui se reproduisent bien naturellement? J’ai que 2 « talles », une avec 5 plants et l’autre 10. Y-a-t-il moyen de les aider un peu à se répandre?

    • Premièrement, l’ail des bois se multiplie spontanément surtout par division des bulbes. Vous pouvez essayer de diviser les bulbes et les replanter: ainsi vous aurez plusieurs petites colonies qui pourront s’agrandir. Cela dit, je trouve que 5 et 10 plants très peu. Il me semble que j’attendrais que les colonies se densifient davantage avant d’oser les déranger.

  3. Lucie Lecomte

    Bonjour. J’apprends qu’il existe de l’allium canadense. Pouvez-vous me dire qu’elle est la différence avec la tricoccum?

    • C’est une plante plus grande, de plein soleil plutôt que de forêt, poussant plutôt dans les prairies. Le feuillage est mince comme une graminée et persiste tout l’été. Les fleurs rose pâle ou blanches sont peu nombreuses ou même absentes, remplacées par des bulbilles. Il n’est pas très connu au Québec, car il est à la limite nord de son aire et très rare.

  4. Mario mathieu

    La multiplication de plant d’ail par division, pouvez-vous me donner la bonne technique? Et cette technique donne t’elle des plants mâture plus rapidement?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.