Comment rater sa pelouse en 10 étapes

Par défaut

Oui, il est possible de tuer sa pelouse en appliquant des techniques couramment employées. Ill.: ask.extension.org & propertifix.co, montage: http://www.jardinierparesseux.com

Le printemps arrive péniblement dans ma région: il y a encore beaucoup de neige au sol, mais au moins elle fond. Et peu à peu se dégagent des pelouses encore un peu tristes et grises qui verdiront toutefois sous peu… si toutefois elles sont encore en vie. En effet, même si on voit à peine paraître le gazon, je vois déjà des gens qui, de toute évidence, travaillent avec acharnement à tuer leur pelouse. Dans le but de les aider à mieux l’achever, voici quelques trucs pratiques pour nuire à la santé de votre pelouse:

Enlever la neige du gazon et la lancer dans la rue est un sport printanier populaire à Québec, comme en témoigne cette photo prise le 13 avril 2020. Photo: jardinierparesseux.com

1. Enlevez sans tarder la neige qui s’est accumulée au cours de l’hiver. De préférence à gros coups de pelle qui perforent çà et là le sol. Et si le gazon est pris dans la neige glacée, enlever la glace arrachera en même temps les graminées de gazon, tant mieux: il n’en mourra que plus rapidement. Il faut, après tout, faire disparaître la neige au plus vite puisqu’elle protège le gazon contre les soubresauts de température du tout début du printemps. Il faut se rappeler que c’est toujours là où le gazon est dégagé tôt au printemps qu’il est le plus brun en été. Ne prêtez aucune attention aux gens qui laissent fondre la neige naturellement: si vous les suivez, vous risquez d’avoir un gazon bien trop vert!

2. Marchez partout sur le gazon pendant qu’il est encore plein d’eau de fonte. Mieux encore, invitez toute la famille à le faire. Marcher sur un gazon humide comprime le sol et empêche les racines de bien pousser. D’ailleurs, les dégâts sont si majeurs que souvent le gazon ne récupère jamais, même 10 à 15 ans plus tard. 

Allez-y! Arrachez tout, incluant les graminées vivantes! Photo: aglandturf.com

3. Râtelez avec vigueur votre pelouse aussi tôt dans la saison que possible. N’attendez surtout pas que le sol soit asséché et que le gazon ait commencé à verdir, car cela peut l’aider à pousser! À la place, faites-le pendant que le gazon est encore en dormance: ainsi vous pourrez arracher autant les brins morts que les plants vivants, car vous n’en verrez pas la différence. Et râtelez avec beaucoup de force, assez pour gratter la terre, car seulement alors arrive-t-on à arracher les plants de graminées. Un râtelage en douceur, qui n’enlève que les déchets, fait trop de bien au gazon. Et surtout, ne lisez pas Confessions d’un jardinier paresseux: je ne râtelle pas ma pelouse au printemps.

4. Ne lessivez pas les secteurs en bordure de chemin et de trottoir. Ils sont contaminés aux sels de déglaçage et, si on les laisse tranquilles, brûleront joliment l’été venu. Les lessiver en faisant couler de l’eau sur eux en début de saison fera dissoudre les contaminants en les entraînant vers le bas, hors de la portée des racines, donnant un gazon beaucoup trop vert. 

Un rouleau rempli d’eau comprime le sol, nuisant au développement du gazon. Photo: ebay.com

5. Égaliser votre gazon en y passant un rouleau rempli d’eau. Il n’y a rien de mieux qu’un rouleau lourd, rempli complètement d’eau, pour comprimer le sol et ainsi faire du tort au gazon! Il ne faut jamais égaliser le gazon en faisant un terreautage, c’est-à-dire en recouvrant les endroits déprimés avec une nouvelle couche de terre, puis en y semant des graines de graminées, car cela donne un gazon beaucoup trop en santé!

Au Québec et dans beaucoup d’autres régions, seules les compagnies d’entretien de pelouse peuvent encore appliquer des herbicides sélectif sur les gazons. Photo: http://www.familyhandyman.com

6. Faites appliquer un herbicide sélectif (herbicide de pelouse) à la grandeur du gazon. Dans beaucoup de régions, il est maintenant illégal de vendre de tels produits aux particuliers à cause de leur effet nocif sur l’environnement et de leur dangerosité, mais les compagnies d’entretien de pelouse en appliquent encore, profitant d’échappatoires dans la réglementation. L’herbicide sélectif va d’abord vous décevoir, car au début, il ne semblera tuer que les mauvaises herbes, mais après il vous réjouira, car il fera jaunir les graminées de pelouse aussi. Oui, en fait, il n’y a pas que les mauvaises herbes à feuilles larges qui absorbent ces herbicides, comme le prétendent les fabricants. Les graminées aussi en absorbent et cela nuit nécessairement à leur croissance. De plus, 6 mois après l’application d’un herbicide, toutes les mauvaises herbes seront de retour et même en plus grand nombre, car l’herbicide aura tellement affaibli le gazon que celui-ci laissera des espaces partout où les mauvaises herbes pourront germer! Et à force d’appliquer des herbicides à répétition, vous aurez de moins en moins de graminées et de plus en plus de mauvaises herbes, sans parler d’abondantes plaques mortes. Votre rêve d’un gazon mort commencera vraiment à se réaliser suite aux traitements aux herbicides.

7. Fertilisez plusieurs fois par été, surtout avec un engrais de synthèse riche en azote (le premier chiffre, comme du 30-15-15). Au début, cette technique n’a rien d’encourageant, car plus vous fertilisez, plus votre gazon verdit… mais n’ayez crainte: c’est seulement ainsi les premiers étés! Après 4 ou 5 ans, votre gazon commencera une spirale inéluctable vers la déchéance, au fur et à mesure que le sol deviendra de plus en plus minéralisé. Pour accélérer sa déchéance, ne suivez jamais la dose recommandée: doublez ou même triplez la dose! Ainsi vous pourriez détruire votre gazon dans une seule séance. Et évitez les engrais biologiques: ils améliorent la qualité du sol et permettent aux graminées de mieux pousser.

Ramasser l’herbe tondue permet d’affaiblir la pelouse. Photo: http://www.thegreenhead.com

8. Ramassez toujours les brins coupés quand vous terminez la tonte. Ils sont bien trop riches en matières nutritives et, de plus, contribuent à ajouter de la matière organique au sol, ce qui aide à maintenir ou à améliorer la qualité du sol. Et tant qu’à ramasser les brins, d’ailleurs, jetez-les à la poubelle pour qu’ils aillent occuper tout l’espace dans les dépotoirs de votre ville. Les composter serait bien trop écologique. 

9. Coupez toujours le gazon très ras, puis laissez le pousser très haut avant de tondre de nouveau. En coupant le gazon court, vous exposerez ses racines aux méfaits du soleil, qui pourra les brûler. Et en laissant le gazon pousser très haut avant de le tondre ras de nouveau, vous vous assurerez d’enlever d’une claque toutes les réserves du gazon. N’écoutez pas les gens qui suggèrent de tondre le gazon plus souvent, mais moins à la fois et de le tondre à environ 7,5 cm de hauteur quand il atteint 10 cm: leurs gazons sont beaucoup trop beaux et ils ne sont pas des exemples à suivre.

Des arrosages peu profonds nuisent aux pelouses. Photo: Ambrosio Landscaping

10. Arrosez souvent, mais peu à la fois. C’est essentiel pour stresser le gazon. Il formera alors surtout ses racines en surface du sol, où elles pourront facilement s’assécher lors d’une canicule et ainsi mourir. Plus les racines du gazon souffrent, moins le gazon est beau! Évitez, par contre, les arrosages bien espacés dans le temps, mais qui durent longtemps. Ainsi, le sol se trouvera humidifié à tous les niveaux, pas juste en surface, ce qui encouragera les racines à pousser plus en profondeur où elles pourront trouver de l’humidité en abondance même en période de canicule. 


Et voilà! 10 petits trucs très couramment pratiqués par bon nombre de citoyens qui vous assureront que votre gazon sera le plus jaune en ville! 

18 réflexions sur “Comment rater sa pelouse en 10 étapes

  1. jacques arcand

    Bojour,
    Ouf! Difficile à suivre aujourd’hui, habitué à lire vos chroniques et à gardé les titres de chaque paragraphe en caractères gras comme références j’avoue que j’ai relue l’article deux fois.
    Espérant qu’il n’y aura pas trop d’adeptes de lecture rapide ou en diagonale.
    Merci………quand même.

  2. G. Verreault

    Merci de cet article car il m’a permis de m’apercevoir qu’il me manquait un ou deux trucs à mon arsenal de destruction du gazon. Et comme j’habite à Lévis, je vois ces temps-ci sur ma rue un tas de pelleteux de neige qui appliquent assidûment vos conseils, et surtout en cette période pandémique…Merci encore de vos bons conseils.

  3. Johanne Girardin

    J’essaie de bien faire pour bien m’occuper de mon gazon mais cette chronique par l’absurde m’oblige à lire 2 fois et me poser la question euh.. c’est quoi qui faut pas que je fasse ? Mais j’aime le ton humoristique. Je vous lis régulièrement. Merci

  4. Lysanne

    Comment devrait-on enlever le gravier et sable qui s’accumule sur le gazon en bordure de route? J’en ai tellement qu’on voit à peine le gazon en dessous…

  5. Lucie Labelle

    Bonjour Monsieur le jardinier paresseux, merci pour cet article tout en humour. Vous savez sûrement que le gazon qui ressemble à un tapis de salon fait malheureusement le bonheur de plusieurs propriétaires de banlieue.
    L’arrososage d’herbicides détruisant toutes les herbes à larges feuilles, y compris le trèfle y est très populaire.
    Ce à quoi je n’adhère pas au grand malheur de mes voisins, car sur mon terrain, il y a du trèfle et des pissenlits, mais beaucoup de fleurs aussi.
    Dans ce contexte de pandémie qui force une réflexion sur notre rapport à la nature et à la biodiversité que nous détruisons, merci d’avoir toujours eu un discours respectueux de l’environnement, je vous en suis très reconnaissante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.