Cultiver des verdures à partir des restes de cuisine: un projet COVID-19

Par défaut

Plutôt que de jeter un pied de laitue romaine, on peut le faire repousser. Photo: aurooba.com

Voici un projet simple que même les non-jardiniers peuvent entreprendre: cultiver des verdures fraîches à partir de restes de légumes. C’est simple à faire et cela vous donne de la nourriture fraîche gratuite… et qui peut dire non à cela? De plus, c’est un excellent projet pour enseigner aux enfants (et aux adultes aussi) les bases du jardinage.

Le concept est assez simple. De nombreux légumes que nous achetons sont parfaitement capables de se régénérer à partir de la base. Habituellement, on jette cette partie du légume dans le bac à compost, mais dans ce cas, nous la récupérerons et la ferons pousser à nouveau.

Laitue romaine: notre plante d’essai

La laitue romaine est un excellent sujet pour une première expérience, car elle pousse rapidement et facilement et est très productive. (Vous pouvez également utiliser de la laitue pommée, mais elle n’est pas aussi facile à réussir.)

Tout d’abord, coupez et utilisez les feuilles en cuisine comme d’habitude, mais laissez intact au moins 2,5 cm du «moignon» à la base de la plante. Ce pied produira des feuilles fraîches parfaitement comestibles si vous lui en donnez la possibilité.

La cultiver dans l’eau ou en terre?

Il existe deux méthodes pour faire repousser la laitue à partir de sa base: la placer dans l’eau ou la cultiver dans un terreau. Regardons les deux possibilités.

À gauche, un pied de laitue fraîchement posé dans un verre; à droite, un pied après une semaine. Photo: Simply Done, youtube.com

1. Démarrer un pied de laitue dans l’eau. C’est la méthode la plus facile, car il ne faut qu’un bol (ou un verre) et de l’eau. Placez simplement le pied dans le contenant et versez-y environ 1 cm d’eau. L’eau du robinet conviendra parfaitement. Placez à la température ambiante devant une fenêtre ensoleillée. De nouvelles feuilles sortiront bientôt du centre: littéralement en quelques jours. Vous pourrez alors les récolter au besoin. Des racines blanches germeront également à partir de la base. Pour éviter la pourriture, changez l’eau tous les 24 ou 48 heures. Enlevez aussi la base des vieilles feuilles si elle commence à pourrir.

Le problème de la culture dans l’eau est que les plantes ainsi cultivées s’affaiblissent relativement rapidement. En environ 3 semaines, la plante commence à dépérir. Cela vous donne quand même le temps de faire une assez bonne récolte, mais le temps de production demeure assez bref. Si vous faites pousser le pied dans de la terre, par contre, la plante ainsi produite peut durer des mois.

Dans la terre, la laitue se développe davantage et dure plus longtemps. Photo: hittingpaydirt.wordpress.com

La laitue romaine cultivée en pot à l’intérieur peut survivre plusieurs mois et vous donner une récolte pendant tout ce temps, mais elle finira quand même par s’épuiser (plus vite en hiver qu’en été, car à la saison froide l’intensité lumineuse est plus faible). Que voulez-vous? L’intérieur d’une demeure n’est tout simplement pas le milieu idéal pour un plant de laitue. 

Pour une récolte vraiment prolongée, il faudrait repiquer la plante au jardin ou la planter en jardinière en plein air. On peut le faire du printemps à l’automne dans les régions tempérées et même l’hiver dans les régions au climat doux.

Acclimatez d’abord la plante aux conditions extérieures avant de la transplanter, l’exposant à l’ombre pendant 2 ou 3 jours, puis à la mi-ombre pendant 2 ou 3 jours supplémentaires. La température de l’air doit être supérieure à 15 °C (s’il fait trop frais, la laitue peut réagir en montant en graine). Si vous la plantez au printemps ou à l’automne, faites-le en plein soleil. En été, la laitue romaine réussira mieux à l’ombre partielle.

Vous pouvez récolter cette laitue recyclée en cueillant les feuilles de l’extérieur de la nouvelle rosette, trois ou quatre à la fois, ou encore en la coupant à 2,5 cm du sol (oui, une deuxième fois!), car elle a toujours la capacité de redémarrer si on laisse sa base intacte, du moins, aussi longtemps que les conditions climatiques sont encore acceptables. Votre laitue romaine récupérée finira éventuellement par dépérir (c’est une plante annuelle, après tout!), mais souvent vous pouvez en obtenir deux ou même trois récoltes supplémentaires. 

Autres légumes à essayer

Base de pak-choï qui repousse. Photo: Upcycled Adulting Mama Cassie

Vous pouvez faire à peu près la même chose avec d’autres légumes comme le céleri, le pak-choï, le chou, l’oignon vert, le poireau, le fenouil et même la citronnelle. Ainsi cultivés, l’oignon et l’ail aussi donneront des feuilles délicieuses, mais ne formeront pas un nouveau bulbe.

On peut cultiver des fanes de carotte à partir d’une extrémité coupée. Photo: Gardening at 58 North

Et vous pouvez aussi cultiver l’extrémité supérieure d’une carotte, pas pour obtenir une nouvelle racine (elle ne produira que des racines secondaires lorsque cultivée de cette façon), mais pour ses fanes, que vous pourriez utiliser comme condiment à la manière du persil. Les betteraves et les navets aussi donneront des feuilles à consommer plutôt qu’un nouveau bulbe si vous faites enraciner leur haut.

Essayez cette technique et vous verrez! Vous pourriez bientôt vous retrouver à jardiner autant avec des restes de cuisine qu’avec des semences achetées! 

14 réflexions sur “Cultiver des verdures à partir des restes de cuisine: un projet COVID-19

  1. Stéphanie

    Bonjour et merci pour votre article. Je me demandais : Quand est-il des valeurs nutritives des nouvelles pousses? Pensez-vous que c’est similaire au légume initial?

  2. Cynthia

    J’ai essayé cette méthode avec des tiges de citronnelle, mais après plus d’un mois dans l’eau, les tiges ne font toujours pas de racines, malheureusement. Par contre, la partie centrale a étiré. Peut-être la partie bulbeuse de la plante, celle qui permet la regénération, n’est pas assez importante pour que la plante repousse? Comme il n’y a pas de pourriture apparente, je laisse le tout dans l’eau. on sait jamais….

    • Oui, mais pas dans la maison. Une section de pomme de terre donnera des tiges et des feuilles, mais elles sont toxiques, donc l’exercice est essentiellement inutile. Des sections plantées au jardin, par contre, donneront de véritables plantes avec des tubercules.

  3. Mireille Dubois

    Je vais essayer ça sûr et certain. Si ça marche ne fût-ce qu’un peu ce sera quand même génial! J’ai déjà mis 3 trognons de laitue romaine et 2 trognons d’oignons verts dans l’eau. J’ai hâte de voir. As-tu déjà essayé? Mireille

Répondre à Mireille Dubois Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.