Categories

Recherche

Six conseils pour créer des paniers suspendus réussis

Voici un article rempli de conseils simples pour vous aider à créer vos propres paniers suspendus estivaux en utilisant des annuelles primées de Sélections All-America, le plus important concours de nouveautés horticoles au monde. Les paniers permettent aux fleurs annuelles gagnantes des Sélections All-America de «dévoiler tous leurs talents»: en les surélevant du sol et les plaçant à la hauteur des yeux, ou même à une hauteur encore plus élevée, vous vous assurez qu’elles sont vraiment en vedette. Les paniers remplis de belles fleurs colorées ajoutent non seulement de la beauté à votre aménagement, mais ils peuvent également aider à adoucir les structures hautes et donner une perspective fraîche à votre terrain. Les suspensions apportent également de la couleur et du dynamisme aux secteurs où, à priori, il ne semble pas y avoir un espace de plantation disponible, comme par-dessus les terrasses, les balcons et les sentiers. Le succès avec des paniers suspendus implique certainement l’utilisation de plantes appropriées, mais la... Lire la suite >

Saule trop entreprenant

Le soi-disant saule arctique (Salix purpurea ‘Nana’). Photo: Susan Hagen, pinterest.com Question: Il y a quelques années, nous avons planté des saules arctiques en bordure d’un talus pour nous isoler du voisin. Maintenant, les branches recouvrent le talus presque complètement et empêchent toute floraison (iris, ajuga, etc.) sur celui-ci. Aussi, l’hiver la neige écrase ses branches. Est-ce qu’une taille des saules arctiques est possible pour retrouver le talus et obtenir une haie de saules? Si oui, quand et comment? Odette Grenier, Saint-Nicolas Réponse: Le «saule arctique» (Salix purpurea ‘Nana’ ou S. p. ‘Gracilis’) est bien un saule, mais n’est pas du tout d’origine arctique. Son vrai nom commun est osier pourpre et il vient du centre de l’Europe. Personne ne sait pourquoi il est vendu sous le nom de saule arctique au Canada, d’autant plus qu’il n’est pas particulièrement rustique, étant souvent endommagé par le froid l’hiver, même dans la zone de rusticité 3 (Saint-Félicien, Havre-Saint-Pierre, etc.). Le vrai saule arctique (S. arctica) est un petit arbuste... Lire la suite >

Mythe horticole: la chaux tue les mousses

Pelouse envahie de mousse. Photo: pnwhandbooks.org Il n’y a rien de plus désagréable qu’un mythe horticole qui refuse de mourir et, de plus, qui coûte cher aux jardiniers. Et c’est le cas de la croyance tenace qui prétend qu’on peut éliminer les mousses avec de la chaux. Tristement, même certaines jardineries continuent de répéter cette fausse information et ainsi leurs clients se font avoir. Non, la chaux ne tuera pas la mousse, du moins, à moins d’en appliquer tellement qu’elle risquera de tuer les plantes désirables aussi: vous venez donc de jeter votre argent par les fenêtres! Ce mythe dérive de la croyance que la présence de mousses indique que le sol est acide. Or, ce n’est que partiellement vrai. En fait, les mousses se développent quand le sol est de piètre qualité, point à la ligne. Ainsi, les autres végétaux, et notamment les graminées de pelouse, poussent mal et les mousses, étant plus adaptables que la plupart des plantes... Lire la suite >

Un jardin arc-en-ciel pour contrer la COVID-19

On voit maintenant des dessins d’arcs-en-ciel porteurs d’espoir un peu partout. Photo: www.lecourriersud.com Voici un projet COVID-19 que vous pourriez préparer avec vos enfants ou petits-enfants: planter un jardin arc-en-ciel. C’est un rappel des arcs-en-ciel porteurs d’espoir dessinés par les enfants et collés dans les fenêtres qui foisonnent partout depuis quelques semaines. «Tout ira bien», signifient-ils. Juste les voir remonte le moral. Et un jardin arc-en-ciel aura le même effet. Avec autant d’écoles fermées et l’interdiction aux enfants de jouer avec leurs petits amis qui risque de durer tout l’été, pourquoi ne pas prendre l’idée de l’arc-en-ciel porteur d’espoir et l’appliquer au jardin? Je vous suggère un beau projet à faire avec des enfants: la planification et l’installation d’un jardin arc-en-ciel pour aider à les distraire. D’ailleurs, je vous offre plusieurs projets différents à essayer. Voici quelques possibilités. Pots arc-en-ciel Lina Bertrand, lectrice de ce blogue, m’a envoyé cette photo de son arrangement de plantes d’intérieur en pots arc-en-ciel. C’est d’ailleurs... Lire la suite >

La lumière est-elle nécessaire pour la germination?

Photo: www.gardenbetty.com Question: J’ai une question concernant la phase de germination lors des semis. Est-ce que la lumière est absolument nécessaire ou juste la chaleur et l’humidité suffiront à faire germer les graines? Ensuite, lorsque les tiges commencent à sortir de terre, on ajoute la lumière en attendant de pouvoir les acclimater et transplanter. Est-ce que j’ai bien compris? Stéphane Réponse: Cela fonctionnera pour la majorité des semis, mais je recommande quand même d’exposer les semences à la lumière dès l’ensemencement.  D’accord, la présence de lumière n’est pas importante dans la germination de la plupart des semences: la majorité est parfaitement capable de germer dans l’obscurité totale. Mais il y a une proportion significative de graines qui ne germeront pas si elles ne sont pas exposées à la lumière. Peut-être autant qu’un tiers des espèces couramment cultivées.  Graines qui ont besoin de lumière pour germer Parmi les plantes bien connues dont les graines ont besoin de lumière pour germer ou, du moins, dont l’exposition... Lire la suite >

Saouler les insectes pour les contrôler

Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardiner paresseux Si vous cherchez un remède maison pour contrôler les insectes, pourquoi ne pas essayer l’alcool à friction (alcool isopropylique) à 70%? Mélangez 1 partie d’alcool à 7 parties d’eau et vaporisez-en les plantes affectées par les pucerons, les cochenilles, les thrips ou les aleurodes. L’alcool fera fondre la cire protectrice de certains insectes et asséchera les corps mous d’autres. De plus, il tend à faire bouger les insectes, notamment les cochenilles farineuses, les poussant à sortir de leurs cachettes sur la plante, ce qui facilite leur répression.  Vaporisez à saturation, couvrant toutes les surfaces, dont les tiges, les deux côtés des feuilles et surtout l’aisselle de feuilles.  On peut aussi ajouter quelques cuillerées d’alcool aux savons insecticides et aux insecticides maison pour augmenter leur efficacité. Ce traitement ne touche normalement que les nymphes, les adultes et, dans les cas des cochenilles, les œufs. Les pupes et les œufs des autres... Lire la suite >

Est-ce que les arbres font fondre la neige?

La neige fond plus rapidement autour des troncs d’arbre. Photo: www.faculty.luther.edu Question: Sur ma propriété, il y a une forêt peuplée principalement d’érables. Je remarque que chaque printemps, le premier endroit où le sol est complètement dégagé de la neige, c’est là. Sur le reste du terrain, j’ai aussi des arbres disséminés çà et là et c’est le même phénomène: la neige fond plus rapidement autour des troncs par rapport au reste du terrain. Se pourrait-il que les arbres dégagent de la chaleur au moment du réveil printanier? Richard Hamel Réponse: Cela paraît peut-être logique, mais le phénomène a été étudié et non, les troncs d’arbre ne font pas de la thermogenèse: ils ne produisent pas leur propre chaleur.  Dans le cas des troncs poussant individuellement, c’est la chaleur du soleil qui fait chauffer l’écorce foncée plus rapidement que la neige autour qui crée cet effet. Ainsi, les journées ensoleillées, le tronc foncé est plus chaud que son environnement immédiat et fait... Lire la suite >

Ventiler une couche froide automatiquement

Normalement, on ouvre le couvercle d’une couche froide manuellement pour assurer l’aération et ainsi prévenir la surchauffe. Mais que faire si on n’est pas là pour le faire? Photo: etsy.com Question: J’aimerais fabriquer une couche froide pour devancer de quelques semaines certaines cultures de légumes. Le problème est que j’ai des heures très irrégulières. Je ne peux donc pas lever ou baisser le couvercle à des heures normales. Est-ce qu’il y a une solution pour ne pas faire surchauffer la couche froide? Patrick Pelletier Réponse: J’ai une couche froide chez moi et ai moi aussi des heures très irrégulières. J’utilise un bras d’aération automatisé (ouvre-fenêtre) pour contrôler la température. Il comprend un cylindre rempli de gaz qui prend de l’expansion quand il fait chaud, ce qui pousse sur le bras et lève le couvercle, laissant sortir l’air trop chaud. Quand la température baisse, il se referme. Aucune électricité n’est nécessaire. Ainsi, la température reste toujours dans la gamme désirable. Aujourd’hui est une bonne... Lire la suite >

50e anniversaire du Jour de la Terre

Oui, croyez-le ou non, il s’agit du 50e anniversaire du Jour de la Terre, lancé pour la première fois en 1970 par le sénateur américain Gaylord Nelson pour démontrer le soutien du peuple à la protection de l’environnement. L’événement annuel a commencé à se répandre à travers le monde à partir d’environ 1990 et est maintenant célébré dans plus de 193 pays. Si vous croyez que l’environnement est menacé (rappelez-vous que beaucoup de gens ne le croient pas, y compris l’actuel président des États-Unis), peut-être devriez-vous faire quelque chose de «vert» le Jour de la Terre cette année. Ou du moins, planifier* quelque chose, en cette journée, à faire bientôt. *Je souligne la planification, car là où j’habite, la ville de Québec, le sol est encore soit recouvert de neige, soit à moitié gelé à la fin avril, donc il n’y a pas grand-chose que vous puissiez réellement faire en pleine terre en ce moment. Voici quelques suggestions 1. Plantez un... Lire la suite >

Le coronavirus cause de gros ennuis aux semenciers

Les commandes de semences sont très en retard cette année. Photo: abcnews.go.com Ne soyez pas surpris si les semences, plantes et outils que vous achetez par correspondance prennent plus de temps à vous parvenir que d’habitude. La pandémie de COVID-19 semble avoir stimulé une vague sans précédent d’intérêt pour le jardinage et les fournisseurs peinent à satisfaire à la demande accrue. Partout dans le monde, les gens confrontés à la possibilité d’un été de confinement semblent avoir choisi le jardinage comme passe-temps idéal, d’autant plus qu’ils peuvent également en profiter pour mettre des légumes frais sur la table. Et le potager est au centre de la ruée vers le jardinage de 2020. Qu’il soit en pleine terre ou en bac, tout le monde semble s’y intéresser, surtout aux plantes comestibles. Pensez aux jardins de la victoire, ces jardins qui ont poussé comme des champignons lors de la Seconde Guerre mondiale lorsque les citoyens-jardiniers ont converti les pelouses et les terrains vacants... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!